15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 08:17

bimbo-nothing-toulouse.jpg 

Parmi les informations les plus ambiguës que Spencer Lewis donne sur Clément Lebrun, il y a celle-ci:

 

"De retour dans son pays natal, il a passé un certain temps à Toulouse, l'ancien centre d'activité des Rosicruciens, et là-bas, il fit connaissance avec la pensée de certains maîtres de la sagesse philosophique et mystique.

 

"Finalement, dûment qualifiés et préparés pour leur travail plus élevé, en s'affiliant à l'Ordre Rosicrucien, sa femme et lui, furent unis dans leur dévotion à soutenir en France les activités des Rosicruciens, et, ensemble, ils ont accédé aux plus hauts degrés, maîtrisant chacune et l'ensemble des étapes et vouant avec altruisme leur vie  à l'aide des autres."

 

Texte original: Returning to his native country, he spent some time in Toulouse, the ancient center of Rosicrucian activities, and there became acquainted with some of the master minds of philosophal and mystical wisdom. Finally affiliating with the Rosicrucian Order, properly qualified and prepared for its higher work, he and his wife united in their devotion to support the Rosicrucian activités in France, and together they jave advanced to the highest grades, mastering each and every step and devoting their lives unselfishly to helping others.

 

Ce texte fut écrit en 1933, mais s'agit-il du retour en France de Lebrun en 1923 ou d'un retour précédent?

 

Naturellement l'ambigüité est volontaire dans le choix de la formulation "s'affiliant à l'Ordre Rosicrucien".

 

Le mot "s'affilier" peut être interprété d'une manière populaire comme l'adhésion à un groupe physique, mais aussi d'une manière subtile comme une connexion psychique (dans affiliation, il y a le mot "fil").

 

Et qu'exprime Lewis sous la formulation "Ordre Rosicrucien", s'agit-il de rosicrucianisme extérieur ou de rosicrucianisme ésotérique?

 

Dans un autre écrit, Lewis révèle que les résurgences françaises sont décalées de deux ans par rapport aux résurgences américaines. Par exemple, si l'on retenait 1908 pour le début de la résurgence américaine (la rencontre, à ce sujet, d'un Maître Cosmique par Spencer Lewis), il existe également en France une résurgence secrète qui aurait alors commencé en 1910 et qui, n'aurait sans doute rien à voir avec la création des deux premières loges AMORC à Nice et à Paris (en 1926-1927) et les nominations par Spencer Lewis d'André Mauprey (André Bloch), à Nice en 1926, de Charles Levy à Paris en 1927 ou de Hans Grüter (que connaissait très bien Clément Lebrun, qui lui avait fait découvrir l'AMORC de Lewis en 1930) à Nice en 1931.

 

Le fait de mentionner expressément "Toulouse" n'est-il pas un signe clair révèlant "autre chose"?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier