10 septembre 2014 3 10 /09 /septembre /2014 09:37

 

ss-rex-bistrot.jpg

 

 

Les Buveurs du Bistrot ont découvert, il y a quelques jours, la personnalité curieuse et méconnue de Clément Lebrun, en le voyant avec son épouse et son chien arriver à New-York. C'était le 7 décembre 1933.

 

HSLewis avait évoqué au sujet de celui qui allait devenir le Grand Maître pour les USA, et le numéro 2 de son staff, le nom de "Sarsernius", ce qui était naturellement un clin d'œil pour les initiés, et le Bistrot avait franchi le pas en décodant spontanément Sarsernius en "Sâr Sernius".

  

Mais même sous cette forme, divers messages de Buveurs laissent entendre que les "portes cosmiques" ne s'ouvrent pas si facilement et que le nom de "Sernius" doit être encore "corrigé et complété" selon la formule rosicrucienne traditionnelle.

 

Une autre piste a été suivie par des Buveurs qui ont essayé de ressentir l'accueil qui était fait à Clément Lebrun et à son épouse Matie le 7 décembre au soir...

  

HSLewis participait-il à cette petite cérémonie?

 

La réponse est non: le couple Lebrun allait traverser les USA en train et c'est à San José que HSLewis les attendait deux jours après...

lebrun-7-decembre-vignette-bistrot.jpg

 

Nous y reviendrons certainement, et en attendant, amusons-nous à laisser parler le bateau de la photo...

 

Il venait de Nice, c'était le SS Rex, le fleuron de la marine italienne qui était détenteur du fameux "ruban bleu" car quelques mois auparavant, il avait mis 4 jours 13h et 58 minutes à relier Gibraltar à la Baie de New-York.

 

Une autre performance était à son actif...

 

Lors d'une de ses premières traversées, le SS Rex s'était touvé en panne à Gibraltar et certains passagers inquiets avaient sauté sur l'occasion de rejoindre New-York avec "l'Europa", mais c'était pour constater à leur arrivée à New-York que le SS Rex, bien que resté 3 jours à Gibraltar, les attendait à quai!

 

C'est seulement une information amusante car les Habitués du Bistrot préfèrent certainement, et de beaucoup, que nous évoquions Clément Lebrun plutôt que son bateau!

 

Pourtant, un autre bateau avait indirectement marqué la vie de Clément Lebrun...

 

En effet, Clément Lebrun avait été un ami proche et un élève personnel du fameux William Thomas Stead, lequel était plus agé que lui d'une dizaine d'années.

 

Thomas Stead est un personnage étrange et souvent le fait de s'intéresser à lui génère des manifestations paranormales...

 

Par exemple, des meubles craquent ou font des bruits bizarres...

 

Ce personnage, mystique, théosophe, journaliste, écrivain, conférencier, et militant progressiste fut considéré comme la personnalité la plus connue ayant disparu dans la catastrophe du Titanic, en 1912.

 

A l'époque, la disparition de Thomas Stead qui partait aux USA donner une conférence avait marqué les esprits car elle avait été curieusement ressentie et la prémonition avait été annoncée par de nombreuses personnes qui en avaient été ébranlées.

 

Mais ce n'était pas la première fois que Clément Lebrun traversait l'Atlantique, il semble même qu'il était un habitué de la traversée: il avait environ 25 ans lorsqu'il avait découvert l'Amérique pour la première fois, c'était en 1887.

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 15/09/2014 14:51


C'est vrai ça: "sans humour, pas de message"...
C'est clair que les êtres sombres ne supportent pas l'autodérision. 

ricoparigo 15/09/2014 10:48


D'ailleurs, comme le dit la sagesse populaire (bien souvant explicite quant à la Sagesse tout court, dixit Rabelais ou Erasme) "Le Miel est aux Princesses ce que la Confiture est aux Cochons..."

Ricoparigo 15/09/2014 10:36


 Oui, c'est exactement ça !! D'ailleurs, entre la Reine Pédauque et Clémence Isaure il y a plus que des liens de
troubadours, c'est le témoignage d'une très ancienne culture mystique pleine d'humour, la contrepartie féminine des contes arthuriens (la figure d'Eleonor d'Aquitaine n'est jamais très loin non
plus...)


Sans humour, pas de message. la "langue des oiseaux -ou des oisons" manipilée par des mystiques de salons épris de leur savoir, étalant leur culture comme de la confiture (pas comme du miel) sur
des tartines pleines de trou qui crient silencieusement "JE sais" devient la "langue des oisifs".


Pourquoi pas "le miel"? juste par ce que "la confiture" pourrie les dents, et pas le "miel"...


Allez, c'est bientôt l'heure de l'apéro mundi


 

fm 14/09/2014 15:19


ça me fait songer à ça:
http://www.lebistrotdelarosecroix.com/article-par-la-quenouille-de-la-reine-pedauque-119797519.html


 

fm 14/09/2014 15:07


Oui, le jeu de la mère l'oye, "la merloie", qui concerne le chant du merle et les incantation de l'astral que wikipedia révèle : il possède de nombreux autres appels, tel un agressif sriiii, un
pök-pök-pök d'alarme désignant un prédateur terrestre (un chat par exemple), et divers tchink et tchouk, tchouk. Le mâle assurant un territoire réalise invariablement des appels de type
chink-chink dans la soirée, dans une tentative (généralement vaine) de décourager les autres mâles de venir se percher pour dormir sur son territoire. Comme les autres passereaux, il a un léger
sriiiiii d'alarme haut perché pour désigner les oiseaux de proie, car ce son est rapidement étouffé par la végétation, et donc difficile à localiser. En cas de vive inquiétude, il émet une série
de cris gloussants, précipités et bruyants.

ricoparigo 14/09/2014 14:09


Le "Jeu de l'Oie" est également à l'origine une révélation basée sur le "langage des oisons"


Ces "jeux de mots" semblables dans l'esprit aux "Jeux Floreaux de Clémence Isaure" ( ♫♪‏ ô Toulouse... nothing to loose... ♫♪‏) sont par leur humour propres à "choquer" l'esprit de celui qui
cherche à comprendre, et sans l'humour: pas de surprise, ça ne reste qu'encyclopédique, purement intellectuel, je dirai même stérile...

fm 14/09/2014 09:31


Merci pour ces interventions. Voir aussi la langue des oisons:
http://www.lebistrotdelarosecroix.com/article-pour-comprendre-la-langue-des-oisons-119848040.html


 

ploustillet 14/09/2014 03:49


La langue des oiseaux est un cryptage assez complexe et libre, il ne limite pas aux sons.On l'utilisait dans l'Egypte antique pour communiquer entre initiés, ensuite la Kabbale s'y ait
intéressée, ainsi que les Arabes avant la naissance de la 3e religion monothéiste. Les alchimistes de tout temps l'apprenaient lors de leurs études religieuses. Aujourdhui ce sont certains
groupes d'intellectuels, bien plus détaché du culte.

ricoparigo 10/09/2014 14:39


La "langue des oiseaux", c'est le langage codé des alchimistes de la renaissance à bas de jeux e mots phonétiques... "SS.REX: SÂR SERNIUS REX", voila voila...

fm 10/09/2014 14:31


Ta remarque est bien hermétique, tu pourrais peut-être préciser?  

ricoparigo 10/09/2014 14:22


Héhé... Lebrun à bord du SS-Rex, c'est la "langue des oiseaux "qui parle

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier