16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:39

Pierre de Men an tol en Cornouaille
 

(Suite des épisodes précédents)

Dans le 6ème livre "des commentaires sur la guerre des Gaules" de Jules Cesar, nous trouvons cette déclaration concernant l'importance de l'enseignement druidique en son temps: "on pense que cette discipline fut instituée en (Grande ) Bretagne et qu'elle passa ensuite dans les Gaules car, même aujourd'hui, ceux qui désirent devenir de parfaits adeptes de leur art font le voyage pour aller y suivre leur enseignement."

 

Malgré la position éminente qu'il tint jadis et la considération dont ils jouissait en tant que système, le druidisme doit être considéré comme éteint en tant que méthode d'instruction mystique. Il y eut différentes tentatives pour le ranimer, mais elles furent sans lendemain. Il semble que la rigueur de son secret et la tradition orale à laquelle il se tenait le protégèrent si bien que toute sa science fut oblitérée par l'adhésion des peuples au christianise et les nombreuses campagnes qu'il eut à subit après que l'Eglise l'eut condamné comme pratique païenne.

 

C'est pourquoi nous ne pouvons considérer comme authentique que l'esprit de cette représentation. Les formules obscures de ses triades ont été passées au crible et ses légendes soigneusement examinées, dans l'espoir de pouvoir rendre quelque chose de la cérémonie de la façon dont elle était présentée originellement. (...)

 

Le noyau de la philosophie druidique était le mythe de la déesse de Keridween et son chaudron mystique. Sa version la plus importante est probablement celle qui mentionne les 3 gouttes de liquide tombant sur les doigts de Guyon pendant qu'il surveillait la cuisson du chaudron.

Léchant ses doigts, il fut pénétré d'une connaissance surnaturelle. Ceci mit la déesse en fureur et elle n'eût de cesse qu'à poursuivre son serviteur Guyon pour le faire passer de vie à trépas.

Grâce aux pouvoirs qu'il avait acquis, Guyon se métamorphosa successivement en un lièvre, un poisson, un oiseau et finalement un en grain de blé afin d'échapper à la fureur de Keridween. Chaque fois cependant qu'il changeait de forme, la déesse en faisait autant pour continuer la poursuite.

Lorsqu'il devint un lièvre, elle devint un lévrier,. Lorsqu'il devint poisson, elle devint loutre. Lorsqu'il devint oiseau, elle devint faucon.

Finalement, lorsqu'il tenta de se cacher dans une gerbe de blé en devenant un grain de blé, Keridween se changea en poule et l'avala.

Du corps de la déesse, Guyon naquit à nouveau sous le nom de Taliesin.

Elle l'enferma dans un petit bateau de peau et le lança à la mer. Il fut sauvé et devint un barde. Racontée plus simplement, cette histoire retrace l'origine de l'homme jusqu'aux Dieux eux-mêmes, et comment il fut forcé à s'incarner. les subtilités de mythe restaient inexpliquées sauf aux initiés qui seuls étaient instruits dans les lois gouvernant l'évolution de l'homme et au travers de ses expériences multiples sa réintégration dans le royaume de Dieu. Ce mythe bien connu ainsi que son explication scientifique était à la base du rite d'initiation parmi les Druides.

(Le cliché représente un haut lieu de Cornouaille: la Pierre de Men-an-Tol.)

(Début du feuilleton) (Episode précédent)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier