24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 09:51
Gaborria le Franc-Maçon qui cherchait la Rose+Croix

La Médiathèque d'Alençon, conserve dans ses collections, le plus important fond maçonnique mis à la disposition du public, hormis la donation du Grand Orient de France à la Bibliothèque Nationale, en 1945 et le fameux fond Willermoz de la Bibliothèque Municipale de Lyon.

 

C'est le "Fond Gaborria", constitué de 255 pièces, regroupant des milliers de notes, lettres, et documents rassemblés par Armand Gaborria.

 

Qui était ce Gaborria? 

 

Notre message s'appuie avec gratitude sur les travaux pugnaces d'une amie du Bistrot que nous nommerons Soror NC et qui nous confiait au sujet de Gaborria:

 

-"Toutes les dates trouvées sur le net sont fausses..." et pas seulement les dates pourrions nous ajouter!

 

Ça commence bien: son nom de baptême est en réalité Arnaud Gabourias... Né à Verdelais (à 40km de Bordeaux) et baptisé ainsi le 7 décembre 1752 à Saint Maurice d'Aubiac. 

 

Les Gabourias lui choisissent le prénom d'Arnaud, d'origine germanique composé de ARN (Aigle) et WALDEN (qui gouverne), c'est déjà un signe!

 

Le père d'Arnaud est "Maître Charpentier de navire" et Arnaud grandit à Bordeaux où probablement il connut Armand JOLY dont nous reparlerons.

 

A 21 ans (juin 1773), il est initié à Toulouse à la Loge Saint Jean. puis il quitte cette ville pour Montpellier, et Marseille où d'autres frères sont rencontrés. Il entame ensuite un périple italien pour ses affaires, il est alors négociant.

 

Des liens d'amitié fraternelle se nouent dans différentes loges maçonniques qu'il visite à Gênes, Livourne, ou encore Milan.

 

Sur un document, il se déclare ainsi:

 

« De retour en France, je n'étais encore qu'Apprenti, et je brûlais d'obtenir autre chose. Je montais en effet le second degré (Compagnon) à la loge des Amis Réunis, à l'Orient de Lille, dont je suis membre, et je parvins en l'an 5787, (l'année maçonnique débute le 1er mars, en – 4004 avant JC. Donc nous sommes en 1783) au sublime Grade de Rose+Croix... Je vis alors la marche de l'Esprit humain... »

 

Ce grade de Rose+Croix est le 4e degré du Rite Français, et donc le premier Haut Grade, mis en place par le Grand Orient de France en 1782. C'est aussi le 18e degré du Rite Écossais Ancien et Accepté.

 

Ainsi, Arnaud Gabourias, devenu Armand Gaborria pour l'Etat civil, appartient à La loge lilloise des Amis réunis (voir médaille), qu'on appela plus tard ironiquement la loge des négociants !

 

Cette loge maçonnique allait influencer durablement le destin de Lille à la veille de la Révolution française...

 

(à suivre...)

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Salut,
Simplement pour préciser que "Les Amis Réunis" de Lille ne sont pas à confondre avec Les Amis Réunis de Paris (Savalette de Langes)
Les Amis réunis de Lille étaient une Loge Allemande de Stricte Observance ;-)
Répondre
L
Bonjour Mérovée!
Merci de participer.
Oui l'important n'est-il pas qu'ils restent tous amis...
Beaucoup de loges réunissant des amis furent créées à cette époque. Que celle de Strasbourg soit influencée par la SOT, ok. Mais pourquoi celle de Lille?
Bien cordialement
Le Bistrotier

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier