13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 17:00

hotel-thivollier-vue-exterieure-google.png 

 

L'Hôtel Tivollier était le lieu de séjour à Toulouse de Spencer Lewis lors de son "Voyage vers l'Est".

 

Naturellement, si l'on a compris que dans le fameux récit, tout est allégorique il convient d'étudier ce qui se cache derrière les détails...

 

Tout d'abord Lewis écrit "Tivolier" alors que l'hôtel toulousain comporte deux "ll".

 

Pour le profane c'est une occasion supplémentaire de hausser les épaules, mais pour les Buveurs et les Buveuses ce serait plutôt un signe confirmant l'idée qu'il y a quelque chose à trouver...

 

C'est l'architecte Barthélémy Guitard qui établit des plans en 1899 pour la "Société du Grand Hôtel" et l'hôtel commença à accueillir des clients en 1901 au 45 rue de Metz.

 

Emmanuel Tivollier était un entrepreneur déjà propriétaire d'un autre hôtel dont il vendit les murs pour participer au nouveau projet qui devint "Grand Hôtel et Tivollier" avant de devenir rapidement et plus simplement "Grand Hôtel Tivollier"...

 

Lors du passage de Spencer Lewis en 1909, financé par le milliardaire Rockefeller, l'hôtel était parfaitement achevé et les chambres de grand luxe comportaient des lits à baldaquins et des salles de bain en marbre. 

 

L'hôtel ferma ses portes en 1974 pour être acquis par la Préfecture qui y installa divers services pendant une quinzaine d'années.

 

Un collectif d'artistes "Mix-Arts Myris" vint ensuite squatter l'édifice...

 

hotel-thivollier-cour-interieure.png

De nos jours l'hôtel est en travaux pour accueillir magasins, bureaux et logements, comme le montre la photo ci-dessus issue de "Google Street", tandis que la photo ci-contre de la même source montre un aspect, de la cour intérieure, moins connue des toulousains qui sera sauvegardée au même titre que certaines splendeurs du lieu, telle la magnifique verrière

 

Mais il n'y a, semble t-il, rien de spécial à glâner pour nous dans l'édifice proprement dit, tandis qu'en revanche, le nom de "Tivolier" est particulièrement intéressant...

 

Ce nom est dauphinois et plus particulièrement drômois où les mots "tivola, tievola" qui correspondent à "tiola" en occitan, ont le sens de "tuiles ou de briques" et on trouve de nombreuses variantes de ce patronyme: "tivol, thivolet, thivoley, thivollier...

 

 

Cette explication se révèle naturellement une clef pour certains d'entre nous...

 

En effet le "tuilier" ou le "tuileur", voire le "couvreur" est un terme qui circule beaucoup dans les millieux ésotériques: c'est celui qui ferme hermétiquement le temple pour le mettre à l'abri des regards profanes...

 

Spencer Lewis etait donc convié "à ajouter son nom au registre de l'Hôtel Thivolier"...

 

-"Vénérable maître, tous ceux qui sont ici présents sont pleinement autorisés à participer à nos travaux et notre Temple est dûment tuilé"...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Discussions au Comptoir...

Michael sur Ces Croyances qui emprisonnent Merci infiniment pour cette mise en Lumière :-)

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Peut-on rester connecté pendant une action purement cognitive?

inipo sur Mes Chers Frères et Sœurs, Salut! Frères et sœurs ou Fratres et Sorores?

inipo sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Spencer Lewis aurait fait la démonstration d'une transmutation alchimique...

Triple Karmeliet sur Comment s'extraire de son Monde figé ? On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu'on prend pour l'éviter

Anonyme sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Me viso videare tibi

Ewigerstudiosus sur Comment s'extraire de son Monde figé ? Celui qui est enfermé dans ses pensées peut-il en sortir tout seul sans l'aide désintéressée d'un intervenant incarné ou invisible?

Mélusine sur La Pestilencia de los Illuminados. La ROSE DE PICARDIE...

Jean Pierre sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil L'eau de la rivière... Que représente elle?

Dulcia sur Sun Tseu, la Violence du Vent ou la Persuasion du Soleil Persuasion ou Influence?

Guy sur Les Enseignements du Cénacle de la Rose+Croix Ce site est, pour moi, une heureuse trouvaille.

Pacophis sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix une clé qui se donne par héritage?

Bonum sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix Comment peut-on plus ou moins jauger soi-même, son degré?

Mélusine sur Le Tire-bouchon du Bistrot de la Rose+Croix La rose de Mythe Errant était-elle dans le bo"u"squet ou sur la Roche de Solutré?

SoHam sur Le Message d'Osiris au Bistrot Les méandres de la suggestion

inipo sur Le Principe d'une Loge Rosicrucienne cette unique clarté, émanant de ces luminaires pourtant différents...

inipo sur Amatu, le Maître Voilé  Pourquoi Amatu dérange t-il ?

inipo sur The dark Monograph... y a t'il une dark page au bistrot?

Dulcia sur Livre d'Or Quel cadeau que d’avoir pu intégrer le Bistrot

Bonum sur Les Pensées de Paix... Notre transformation génétique altérera t-elle notre lien avec le cosmique? 

 

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier