26 novembre 2015 4 26 /11 /novembre /2015 14:49
Sur la Piste du Didi... Une Beuverie à Per-Bastet

Dans le Temple rosicrucien la Mater est la forme la plus avancée de Tefnout: la bienveillante vache Hathor.

Lorsque la lionne Sekhmet libère la miraculeuse eau rouge de l'inondation, Hathor exprime la félicité retrouvée.

Le rayonnement mystique d'Hathor s'exprime par son aura de la couleur complémentaire du rouge de Sekhmet: un splendide vert turquoise caractéristique du rayonnement de son cœur.

Mais les étapes ne doivent pas être brûlées et il est fondamental de comprendre ce qui se passe auparavant hors du temple...

Si Sekhmet se cache symboliquement hors d'Egypte, en Nubie, au Nord de la Première Cataracte, il convient après avoir calmé Sekhmet avec la bière imprégnée de "didi" de savoir accueillir Bastet la déesse chatte.

Celle-ci se fête en Basse-Egypte, à Per-Bastet, la "maison de Bastet", dans le Delta.

Cette ville est connue sous son nom grec de Bubastis et aujourd'hui sous celui de Tall Basta : (تل بسطة) la "colline de Bastet" où l'on allait autrefois caresser les chats au début de l'inondation...

On ne caressait pas les chats avant. Un proverbe égyptien insistait lourdement:

"On ne caresse la chatte qu'une fois la lionne calmée..."

C'était une période de fête, le haut niveau du Nil ne rendait la ville accessible qu'en bateau.

Dans les felouques, on jouait de la musique et on chantait bruyamment.

Tout le long du trajet on buvait et on insultait par jeu les personnes sur la rive mais on ne se battait pas: la lionne était calmée...

Une fois arrivé à Per-Bastet, on dansait et on se saoulait encore.

L'historien Hérodote précisait qu'on consommait davantage de vin à cette époque que durant le reste de l'année.
---

Et la statue de Bastet est en vente ici...
http://www.histophile.com/statuette-bastet-tere0022.html

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 10:17
Le Didi de la Mater

Voici un sujet qui ne manque pas de faire réfléchir et méditer les Chercheurs de la Lumière...

Le "didi" est une poudre rouge qui concerne pour les initiés rosicruciens l'Ouest du Temple et la station de la Mater où l'on trouve traditionnellement la paix, l'amour et la compréhension d'une mère...

Mais, pour ce qui est du didi, remettons nous dans le contexte de la transmission héliopolitaine de la Connaissance.

Les hommes issus des larmes de Râ se sont rebellés contre lui et Tefnout qui porte l'œil est envoyée en mission.

Tefnout prend la forme de Sekhmet, la lionne dévorante, et pour arranger les choses elle s'offre un bain de sang: elle veut tous les tuer!

Elle éprouve tellement de plaisir à cela qu'elle ne répond même plus aux injonctions de Râ et une ruse de Toth (Djeouti en égyptien, celui qui détient les astuces pour transmettre la "Connaissance") est absolument nécessaire pour faire passer à Sekhmet le goût du sang.

L'idée consiste à faire apprécier, à Sekhmet, à la place du sang, une bière colorée en rouge qui devrait la saouler et la rendre raisonnable...

Et le rouge utilisé pour colorer la bière est ce fameux "didi"...

C'est une poudre que l'on va se procurer à Abou, le pays de l'éléphant.

L'éléphant est un symbole puissant d'énergie terrestre et Abou est le nom du nome d'Éléphantine.

Éléphantine est le premier nome de Haute Egypte à la frontière de la Nubie et il constitue allégoriquement, pour les égyptiens, la source du Nil...

Il y a un signe intéressant pour les Habitués du Bistrot au sujet du didi, en effet, les égyptologues et pas seulement eux ne sont pas tous d'accord entre eux...

Peut-être, les égyptiens eux-mêmes s'interrogeaient-ils au sujet du "didi".

Le "didi" est rouge, de la couleur du flamant rouge "desheret", lequel au passage vit dans le delta, mais pas à Éléphantine.

Mais quel est le constituant de cette poudre?

Certains parlent d'ocre rouge, d'autres d'une plante médicinale...

Mais il pourrait s'agir de toute autre chose...

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier