30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 11:20

loire-Seon.jpg 

C'est une sensation assez rare de se trouver dans un musée et de voir les visiteurs discuter entre eux de la Rose+Croix d'une manière naturelle...

Et pourtant c'est ce qui se produit quotidiennement au Musée Paul Dini (le musée municipal de Villefranche sur Saône, en Saône et Loire) qui accueille une exposition temporaire (qui se termine le 13 février 2011) sur le Symbolisme, définit comme "un courant littéraire et artistique né à la fin du 19ème siècle".

Et naturellement le musée fait la part belle à Péladan et aux "Salons de la Rose+Croix". Le dépliant du musée précise:

 

"(...) le premier Salon de la Rose+Croix ouvre ses portes le 10 mars 1892 à la Galerie Durant-Ruel, rue Lepeltier à Paris et présente 250 œuvres et 70 artistes.

Conçu comme un évènement, le Salon est inauguré avec cérémonial sur une musique composée spécialement par Erik Satie. le succès est considérable, 22000 visiteurs y affluent en un mois. 

(...) Ceux qui souhaitent participer aux Salons ne sont pas tenus d'adhérer à l'Ordre de la Rose+Croix. la condition requise est de répondre à un réglement qui bannit toute représentation naturaliste ainsi que les scènes militaires ou historiques. Pour Péladan, l'art a une mission divine qui doit élever l'âme avant de satisfaire l'intellect.

(...) Alexandre Séon (1855-1917) , artiste de la région lyonnaise, est un des participants les plus réguliers , il illustre les couvertures des catalogues et des publications de Péladan."

 

La gravure ci dessus, signée "Alex Séon 1901", évoque symboliquement la Loire du côté de Saint-Etienne, c'est à dire près de sa source. C'est donc une jeune fille. Le poisson au dessus reprend le blason du département (de gueule à dauphin d'or) et on remarquera les 7 fleurs en dessous, 7 "pensées", à l'instar de 7 centres psychiques, qui suggèrent l'idée d'une "entité" individualisée et vivante... 

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 15:45

Avec ces deux dernières œuvres s'achève le Salon de la Rose+Croix que Péladan aurait apprécié de visiter! 

 

 

La grâce féminine chez Melozzo da Forli

 

Music-Making Angel with Violin

Même chez un ange...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'androgyne chez Signorelli

On appréciera la finesse des traits du visage.

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 15:59

La grâce masculine chez Mantégna


Le corps de Saint Sébastien affiche une virilité totalement insensible aux flèches et le visage silencieux du martyr demeure focalisé vers le ciel. 

 

La grâce féminine chez Botticelli

La femme dans son drapé aérien effleure à peine le sol!


 

(suite)

 

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 08:56

le clair-obscur chez Rembrandt

"Les ouvriers envoyés à la vigne" (Rembrandt). Cet artiste qui n'a copié personne et que personne n'a pu copier, n'est-il pas le thaumaturge de l'art? (Péladan)

JPEG - 23.7 ko

 

la peinture technique chez Velasquez

On apprécie la finesse des détails, le modelé du visage, les effets de matière... 

(suite)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 10:59

la rhétorique des formes chez Michel-Ange

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/73/God2-Sistine_Chapel.png

 

On constate que les bustes sont toujours de face, c'est une attitude complexe surprenante, peu stable, recherchant des déformations assez curieuses, c'est le "manièrisme". On remarquera également chez Michel Ange, le point de vue "raccourci" qui ne peint d'un bras ou d'une jambe qu'une surface la plus réduite.

la composition chez Raphaël

Il faut commencer par observer cette œuvre de le Perugin qui fût le maître de Raphaël.

Raphael-Mariage_Vierge-1504.jpg

Cette remise des clefs du Paradis à Saint Pierre servit d'inspiration à Raphaël pour son "Mariage de la Vierge". De son maître, Raphaël sut retenir l'harmonie, l'équilibre, l'ordre parfait... On apprécie qu'il sut apporter l'aération au tableau et la disposition des personnages en demi cercle afin d'intégrer le spectateur à la scène.

(suite Salon de la Rose+Croix 3)

(suite sur le trousseau de clef - Le Perugin)

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 21:59

Joséphin Péladan, Grand Maître de la Rose+Croix du Temple et du Graal, appelée aussiFichier:Josephin Peladan 2.jpg Rose+Croix Catholique a organisé de nombreux "Salons de la Rose+Croix" à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème. Ces salons étaient des expositions permettant à des dizaines de milliers de parisiens d'apprécier les œuvres de centaines d'artistes. 

Pour Péladan, l'Art et les productions artistiques ne doivent pas être conçus à l'usage de spectateurs moyens; l'artiste doit considérer son œuvre comme l'accomplissement d'un sacerdoce, ses réalisations doivent contribuer à élever le niveau de la foule à lui faire sentir dans l'œuvre d'art le souffle divin, affirme son biographe Edouard Bertholet.   

Et Péladan lui même de préciser: il faut apprendre le dessin chez Léonard; la rhétorique des formes chez Michel-Ange; la composition chez Raphaël; le clair-obscur chez Rembrandt; la peinture technique chez Velasquez; la grâce masculine chez Mantégna; la féminine chez Botticelli et Melozzo da Forli; l'androgyne chez Signorelli. 

C'est ce magnifique salon virtuel, que Péladan aurait rêvé,, que le Bistrot de la Rose+Croix vous invite à visiter aujourd'hui!

Le portrait de Joséphin Péladan, ci-dessus, réalisé par Séon, l'un des artiste idéalistes et mystiques qui exposaient aux Salons de la Rose+Croix, est à découvrir au Musée des Beaux-Arts de Lyon.

 

le dessin chez Léonard de Vinci

Le Maître faisait de longues études préparatoires...  "Si tu veux représenter quelqu’un qui, pour une raison quelconque se tourne en arrière ou de côté, tu ne dois pas lui faire mouvoir les pieds et tous les membres dans la direction où elle tourne la tête, mais décomposer son mouvement selon les articulations " (Léonard de Vinci).

 Leonardo da Vinci 020.jpg

(à suivre)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier