30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 11:00

 

transmission lewis 3-copie-1

altona page 1

 

 

Merci à Frater C.V. d'attirer notre attention sur l'inspiration du fameux Manuscrit d'Altona (1785), qui porte la mention "mis en lumière pour la première fois à partir d'un vieux manuscrit" et le tableau de Spencer Lewis dont nous avons déja beaucoup parlé. 

Voir (1), (2), (3)

Nous avons choisi pour le manuscrit d'Altona la version coloriée (par l'Amorc postlewissien vers la fin des années 70) car la couleur de la robe est très proche de celle peinte par Lewis. Mais la gravure initiale était naturellement en noir et blanc.

 

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 09:51

 joconda.png

 

300px-Mona Lisa 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Joconde est généralement considérée comme le portrait de Lisa, l'épouse de Francesco del Giocondo, que le langage de l'époque aurait pu qualifier de  "gioconda".

 

Voici ce que transmet Harvey Spencer Lewis dans les enseignements rosicruciens:

"Il est intéressant de savoir que, dans le tableau de la Joconde, ce portrait d'une femme au sourire étrange et attirant, la femme qui servit de modèle était membre de la fraternité rosicrucienne. Son grand charme spirituel et son développement dans ce domaine, attirèrent l'attention de Léonard de Vinci et il passa quatre ans à essayer de faire passer la beauté spirituelle de son âme sur cette toile. C'est probablement la raison pour laquelle ce tableau est souvent considéré carme l'un des portraits les plus fascinants que le monde ait jamais connus."

 

Dans la tradition rosicrucienne, la "Paix Profonde"  est l'aspiration du cercle extérieur de la Fraternité. Elle a son pendant dans le cercle intérieur, concerné par l'illumination. Mais cette idée d'illumination, d'illuminé, d'Illuminati est susceptible de heurter le monde extérieur... Elle est discrètement formulée par la "Joie Ineffable", en latin la "Joconda"...

Peut-être comprend-on mieux ainsi l'intérêt de Leonard à affiner pendant des années le portrait de sa "gioconda" afin d'exprimer cette discrète et sereine jouissance intérieure des vrais  "illuminati". 

 

On appréciera cette représentation initiale de la Joconde, cachée dans le tableau qui révèle les couleurs primitives de Leonard (source wikipedia)... 


Partager cet article

Repost0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 10:21

verite-poussin.jpgCe plafond a été commandé à Nicolas Poussin par Richelieu pour décorer le plafond de son grand cabinet...

La Vérité toute nue, est emmenée par Saturne-Cronos, hors des atteintes complémentaires de l'envie (les mauvaises pensées qui sortent de la tête comme des serpents) et de la discorde (portant le poignard et le "feu de la discorde") si complémentaires.

L'ange porte les deux symboles de la faux saturnienne (la coupure) et de l'Ouroboros (le serpent qui se mort la queue, le monde de l'incarnation).

la Discorde, et à droite, l’Envie (serpents qui sortent de la tête, ce sont les mauvaises pensées).

Naturellement la vérité peut être comprise à plusieurs niveau. L'explication profane est moralisatrice: la vérité finit par s'imposer, elle s'oppose aux mensonges. A un autre niveau la vérité du mystique, s'impose au chaos, elle est la "nourriture des Dieux" qui s'exprime dans la pureté, la sincérité, l'intégrité du chercheur.

Le mensonge est partout, ici bas et ses "démonstrations de vérité" n'échappent pas à la règle: ils sont toujours enfermés dans de petits référentiels paranos qu'ils exhibent.

La vérité est ailleurs!

La Vérité s'impose au delà de toute démonstration. Exprimer simplement sa Pensée sans l'aliéner, sans chercher à la polluer par la vanité d'une démonstration, n'est-ce pas le critère de la sincérité?

Le talent et la réalisation de Poussin lui permettent de transmettre ces différentes nuances. 

Il est intéressant de penser que Richelieu avait fait placer ce plafond comme un test permettant de jauger de l'approche de la vérité de ses visiteurs, ou de jauger ses visiteurs par leur approche de la vérité...

 

Un lien avec la "confession de Maat" pour retrouver la Vérité 

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 10:25

papa-stp-file-moi-les-clefs-de-la-bagnole.jpg

La scène se passe chez les Apollon. Apollon, le père, assis en haut à droite, en successeur du Râ égyptien est dans son char capable de parcourir le zodiaque dont on voit quelques signes.

 

Son fils Phaëton (tunique bleue) lui met la pression: "si tu es bien mon père tu peux me prêter ton char"...

 

Le fils est sensible à la musique densifiante de Saturne, tunique vert plomb, qui joue de la flûte de Pan. Phaëton a envie de visiter les 4 saisons et en particulier le printemps représenté par la femme au sein aguichant à côté de son père.

 

Bien tentante également, l'été avec la jupe rouge... En revanche l'automne représentée par un homme mûr, en bas à droite, n'offre que peu d'intérêt. Quant à l'hiver, le vieillard à gauche, il est totalement refoulé!

 

Seule la réticence d'Apollon permet de deviner la suite: Phaëton perdra le contrôle du véhicule qui quittera le zodiaque et laissera la Voie Lactée comme trace dans le ciel, puis brûlera les populations sahariennes avant d'échouer par chance dans le Pô.

 

Il s'agit naturellement d'une toile de Nicolas Poussin (1594-1665).

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier