3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 08:24
Le Seuil d'Intégrité de Nimaatré

Un lecture rapide du précédent message du Bistrot pourrait laisser croire que les temps sont venus pour que la Fraternité Blanche change son sceau...

Ce n'est naturellement pas le cas, mais comme ce serait une grosse responsabilité d'être à la source d'une si grande bêtise, il est important d'y revenir!

Comme il l'a été exprimé, le sceau de TothmesIII exprime ce qui constitue la priorité de l'incarnation des êtres éveillés: l'évolution et la Recherche de la Lumière.

Cette fonction est prioritaire, elle est lièe à l'évolution terrestre, elle n'a pas vocation à changer même dans des circonstances les plus dramatiques ou les plus catastrophiques.

Ce serait au contraire un grave détournement de la Loi Cosmique et une tentative de manipulation d'autrui que de prétendre que des circonstances extérieures pourraient nous conduire à mettre en veilleuse l'éveil de notre conscience et le développement de celle-ci dans sa quête de la plus grande lumière.

C'est précisément lorsque les circonstances sont les plus difficiles qu'elles constituent pour nous des épreuves personnelles importantes qui ne seront surmontées et balayées que par une plus grande prise de conscience.

Le cartouche de Nimaatré qui est présenté en haut du message sous une forme épurée et simplifiée exprime pour nos contemporains assez simplement l'eau, la plume (révèlant la déesse Maat) et le symbole solaire.

Sa signification est identique à celle, ci-contre, que nous avions étudiée jusqu'à présent.

Son message "l'eau de Lumière de Maat" exprime simplement la recherche de simplicité, d'humilité, d'intégrité, de vérité, de justice du chercheur qui ne prétendra jamais l'avoir trouvée dans un groupe ou dans une secte si prestigieuse soit-elle car il sait que la déesse Maat ne s'incarne pas!

Ce symbole, qu'il se présente sous la forme ci-contre ou sur celle qui figure en haut du message, révèle un choix, une prise de décision personnelle: le franchissement d'un seuil.

En franchissant ce seuil, le chercheur a pris la décision d'éviter à jamais de se laisser corrompre ou d'être influencé par la corruption des autres.

Soumis à cet engagement, il a franchi le seuil marqué par le cartouche de Nymaatré qu'il porte désormais en son cœur...  

(à suivre...)

---

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

  

Partager cet article

Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 09:19
L'Eau de Vérité

En ce temps là, l'eau qui coulait dans les ruisseaux, les rivières et les fontaines était une eau de vérité et ceux qui en buvaient se trouvaient immédiatement illuminés, le voile des apparences se levait, et ils contemplaient la réalité sans être le jouet des doutes ou des illusions.

Aussi, en ce temps-la, les hommes étaient sincères, justes et sages.

Mais un jour, le mystérieux guide des hommes leur annonça une terrible nouvelle:

L'eau de vérité allait se tarir et une eau polluée la remplacerait, procurant l'illusion et l'oubli à ceux qui en boiraient.

Par conséquent, pour ne pas sombrer dans l'idiotie ou la folie, il convenait de mettre en réserve toute l'eau disponible.

Un seul homme tint compte de l'avertissement et il recueillit la plus grande quantité qu'il put d'eau de vérité qu'il plaça dans une citerne au fond d'une grotte de la montagne.

Lorsque l'eau de vérité vint à manquer; notre homme resta dans sa cachette, et continua a consommer l'eau pure.

Mais bientôt, il constata qu'une eau douteuse coulait.

Il n'y toucha pas mais il alla constater ses effets sur les autres hommes.

Il s'aperçut qu'en buvant cette eau nouvelle, ils agissaient désormais d'une manière irréfléchie et puérile, ils devenaient idiots et ils ne se souvenaient même pas qu'ils avaient été différents.

L'homme qui avait été épargné tenta de raisonner ses anciens compagnons, mais ses efforts furent vains: il passait pour un simple d'esprit et on lui manifestait hostilité ou pitié mais personne ne le comprenait.

Déçu, il regagna sa montagne et continua à boire son eau de vérité.

Mais la Solitude lui pesait, il souffrait d'être incompris et il finit par redescendre chez les hommes et il but la nouvelle eau.

Alors, il oublia tout ce qu 'il savait auparavant.

Il se souvenait vaguement d'une eau différente qu'il tenait en réserve, mais il était incapable de retrouver la citerne.

Bientôt, il n'y pensa même plus et comme les autres qui avaient consommé l'eau polluée, il ne se souciait plus de la solitude et il prenait plaisir dans la compagnie des hommes, qui ne lui paraissaient pas plus idiots qu'il l'était lui-même.

Quant aux autres, ils le considérèrent comme un frère qui avait miraculeusement retrouvé la raison.

(à suivre)

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 06:17
Nimaatré serait Morya El...

Cette œuvre contemporaine représente le Maître Morya El, devant le lac Moeris, en Egypte, au cœur de l'oasis du Fayoum.

Il convient de dire que les Habitués du Bistrot sont de plus en plus nombreux à faire la jonction entre le pharaon Amenemat III/Nimaatré et le Maître Morya El, un des plus grands frères de la Grande Loge Blanche à qui la tradition rosicrucienne attribue énormément de réalisations au cours des âges comme, par exemple, l'origine d'un rituel purificatoire par l'eau: le baptême initiatique, qu'il pratiquait initialement sur les rives du lac Moeris.

C'est lui également qui avait planifié la structuration de l'oasis du Fayoum qui, grâce à des canaux d'irrigation, devint une région riche et prospère et un centre d'illumination.

L'historien grec Hérodote racontait:

"Le lac Moeris, qui n'est pas loin du merveilleux labyrinthe, est encore plus étonnant...

"ll est manifestement une excavation artificielle, car, presque au centre, s'élèvent deux pyramides atteignant une hauteur de cinquante orguia (soit environ 100m) au-dessus de la surface de l'eau, tandis que leur base repose sur le fond rocheux du lac a cinquante orguia sous sa surface.

"Chacune d'elles est couronnée d'une statue colossale assise sur un trône. Les natifs m'ont rapporté qu'il existait un passage souterrain qui va de ce lac vers l'est jusqu'au Syrtis de Lybie et qui va, en direction de l'ouest, sous les collines au dessus de Memphis"

Le peintre de ce tableau l'a confié au Bistrot avec l'anecdote suivante.

Il avait réalisé cette peinture a l'époque ou il fréquentait une loge rosicrucienne portant précisément le nom de Morya El.

L'œuvre se trouvait exposée dans la loge.

Mais un jour il quitta la loge et repartit avec l'original.

Quelques temps après, la loge était "fermée"...

(à suivre...)

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 07:35
Le Labyrinthe égyptien d'Hawara

Le "Maître Voilé" nous précisait que Amenhemat III (Ni-Maat-Re) était un "repère du passé" et qu'il méritait une attention particulière.

Les Buveurs n'ont pas manqué de constater que ce personnage appartient à la 12e dynastie égyptienne, une des dynasties les plus marquantes de l'ancienne Egypte.

Elle appartient à la période que l'on nomme le Moyen Empire (2000 ans avant JC).

Il y a deux autres grandes périodes considérées comme marquantes:

- L'Ancien Empire, "l'âge d'or" de l'Egypte vers 2500 ans avant JC avec la construction des premières pyramides en pierre, lors des 4e et 5e dynastie.

- Le Nouvel Empire, que les rosicruciens lewissiens connaissent particulièrement avec la 18e dynastie de Tothmes (1500 ans avant JC) et Akhenaton.

La 12e dynastie voit des pharaons portant les noms de Sesostris (Ousert-sen en égyptien), c'est à dire de "frère d'Ousert" (déesse de la puissance) et de Amenhemat qui signifie "Amon en tête".

Exotériquement, Amon (le caché) était la divinité montante de cette époque.

Nous distinguons aussi une volonté culturelle de revenir à l'âge d'or en créant de nouvelles pyramides, mais leur ossature en brique (Daschour, Hawara) était moins solide que celle des pyramides en pierre des 4e et 5e dynasties et sont devenues de nos jours des tas de ruines.

Il n'empêche que le complexe d'Hawara devait être un joyau qui a terriblement marqué les esprits...

La photo ci-dessus montre une tentative de reconstitution du labyrinthe et la vidéo (cliquer ci-contre) s'efforce de nous partager une visite virtuelle.

Les historiens (Hérodote, Diodore de Sicile, Strabon, Pline...) s'y réfèrent et Dédale qui construisit en Crète le labyrinthe de Minos s'inspira de celui qui conduisait à la pyramide d'Hawara.

Lorsque le "Maître Voilé" précise que le nom d'Amenemat fut "mal prononcé et mal compris" c'est une invitation à chercher plus loin.

Curieusement Manethon dans la liste des pharaons transmise aux grecs au 3e siècle avant JC ne parle pas d'Amenemat III, mais utilise le nom de "Lamares"...

"Lamares" est une forme grecque de "Ni-Maat-Re", le nom de couronnement de Amenemat III.

Et les grecs qui venaient, une quinzaine de siècles après Amenemat III, chercher à Saïs une initiation aux mystères égyptiens se heurtèrent à une forme divinisée de "Ni-Maat-Re" qu'ils s'approprièrent sous des formes variées: Marès, Mendes, Marrés, Moteris, Moeris, Immandes, Lamanres...

(à suivre...)

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 09:59
Au Sujet de la Clé initiatique...

Le tableau ci-dessus permet d'avancer en déchiffrant ce qui a été présenté comme une clé initiatique, l'inscription à méditer proposée dans le précédent message...

Nous notons le cartouche du roi "Ni-Maat-Rê" que l'on pourrait traduire par "celui qui œuvre pour la vérité de Râ"...

L'inscription au dessus du cartouche indique "Maître des deux terres", c'est le titre habituel des pharaons qui gouvernent la haute et la basse Egypte.

L'inscription tout en haut est souvent reliée à celle qui est tout en bas pour exprimer une formule d'eulogie pour un être devenant divin...

Ce sont des éléments assez classiques, mais les Habitués du Bistrot sont invités à méditer et à chercher davantage car il y a quelques indices.

Par exemple l'indication "nefet neter di ankh" ne rappelle t-elle pas la formule de l'AGLA ... tandis que les deux terres pourraient évoquer le monde d'en bas et le monde d'en haut...

Enfin, dans le nom de ce mystérieux pharaon il y a la formule "Maat-Ra" qui pourrait évoquer le Verbe...

(à suivre...)

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier