11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 11:41
Le Chantier secret d'Akhenaton

Les vrais secrets, ne sont communicables qu'à ceux qui sont prêts et disposés à les entendre!

Naturellement comme rien n'est prouvable, notre Bistrot ne publiera que des éléments de recherche et il restera à chacun à ressentir ou à se faire sa propre opinion au delà du message...

D'ailleurs, pour certains l'opinion est déjà faite: ce qui suit est invraisemblable et sans intérêt hormis qu'il est historique que le pharaon Amenhotep IV a changé son nom en Akhenaton...

Mais les Habitués savent que le rosicrucianisme lewissien attribue une place importante à Akhenaton et c'est donc une invitation pour les Chercheurs à accorder leur crédit à la sincérité d'Akhenaton.

En effet la sincérité est de tout temps le point de départ du cheminement mystique de tous les premiers degrés des Néophytes rosicruciens au cours des âges.

Amenhotep IV était donc sincère...

Contrairement à ce que pourrait croire un profane, le pharaon, qui portait le nom de "Amon en paix" (dans Amenhotep, Amen c'est naturellement Amon et Hotep c'est la paix) a évidemment commencé à s'attacher à faire honneur à son nom et à utiliser ses forces pour la paix d'Amon.

Or il s'est heurté à un sombre clergé d'Amon déviant, corrompu et très puissant qui faisait obstacle à sa sincérité...

Était-il possible de collaborer avec le Clergé d'Amon sans assombrir son ka?...

Le Bistrot avait évoqué (relire éventuellement "Comment aimez-vous Maat?") l'idée que le Clergé d'Amon avait détourné le sens de la Déesse Maat.

Il existait en effet une secte cachée, un certain "Ordre de Maat" qui établissait son hégémonie sur l'Egypte.

Durant des millénaires, l'intégrité de la déesse Maat qui exprime la conscience dans sa pureté n'avait jamais été détournée...

Désormais, le clergé d'Amon reliait Maat à la déesse Tefnout (la paix et l'Amour maternel que les rosicruciens lewissiens découvrent à l'Ouest du Temple, à la station de la "Mater").

C'est comme si dans un temple rosicrucien, il était décrété un beau jour que la Mater serait en même temps la Colombe!

C'était naturellement une tromperie qui leur donnait crédibilité en plaçant de leur côté Maat devenue non plus la conscience, mais l'Ordre du Monde.

Leur prétention politique à assurer l'ordre du monde contre le chaos s'attribuait la bénédiction de la déesse Tefnout et sa bienveillance maternelle et protectrice.

Naturellement le peuple n'était pas en mesure de comprendre toute la portée de l'imposture.

Par ailleurs les chercheurs sincères ont légitimement besoin d'être aidés.

Or il ne pouvaient pas reprocher au clergé d'Amon leur manque d'amour puisque précisément ceux-ci récupéraient Tefnout...

Ils ne pouvaient pas non plus affirmer que la Maat du clergé d'Amon n'était qu'Isfet (le chaos) car précisément la Maat profane du pseudo Ordre de Maat était décrite comme s'opposant au chaos d'Isfet.

Pour les Habitués du Bistrot, Isfet, celle qui se prétend Maat est l'idée chaotique qu'un profane se fait de la vérité, de la justice, de la pureté psychique, ou de la Maat...

Akhenaton devait repartir à zéro.

Avec les temples d'Aton "à ciel ouvert" (les initiés lisent "non couverts", c'est à dire destinés aux profanes), il fit la promotion d'une nouvelle religion plus saine que ce que le clergé d'Amon cherchait à imposer à l'Egypte.

Les initiés devinent qu'en dehors des temples à ciel ouvert, Akhenaton poursuivait son activité secrète d'authentique "hennemet" (homme de lumière, frère d'Héliopolis) dans la lignée de son grand prédécesseur TothmesIII...

Tout cela peut nous sembler éloigné de notre vie quotidienne et sans grand intérêt, mais nous pouvons également y voir à la fois les clefs du Temple et celles plus honteuses du détournement éternel des consciences car détourner Maat c'est ni plus ni moins que détourner les consciences.

Dans le rosicrucianisme, l'étudiant axe d'abord sa recherche sur l'importance de Maat dans la recherche d'Horus (l'écoute de sa conscience dans la recherche de l'Être intérieur).

Shou en lui surgira bien plus tard, lorsque l'ego du Chercheur de Lumière aura cessé d'être alimenté et que son temple intérieur lui sera ouvert et qu'il recherchera le Maître du Temple...

En effet, Shou, le fils de Râ, est le Maître du Temple à l'Est des temples rosicruciens, mais cette idée du Maître intérieur à éveiller ne doit en aucun cas surgir avant l'accès au Temple...

L'alimentation de l'ego doit cesser, et le chercheur doit chercher la recherche de son Être intérieur (Horus) pour accéder à son temple intérieur.

Si le processus est perturbé par une recherche prématurée du "Maître du Temple" ou du "Maître intérieur", ou si Maat est elle même détournée en Isfet, le chercheur demeure sous l'influence de Seth, il reste un étranger, un Pedjet, un homme de Seth et ne peut absolument pas accéder à son temple intérieur: depuis le temple astral dans lequel il s'est enfermé, ou s'est laissé enfermé, le malheureux chercheur ne peut que fanfaronner sur son maître intérieur prétendu...

---

L'inscription égyptienne se lit "sba-imen".

Sba, l'étoile signifie enseignement ou instruction et Imen signifie secret...

Partager cet article

Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 13:08
La Ligne de Khem, une Approche inédite de la Maat...

Voici un extrait du Papyrus d'Ani qui permet aux habitués du Bistrot de distinguer la ligne de Khem avec tous ces petits symboles identiques alignés.

Khem, souvenons-nous ce sont les négations ou les ignorances du monde de la dualité.

Ce sont toutes les formules négatives du style "je n'ai pas commis telle action répréhensible".

Il convient donc de vivre au dessus de cette ligne.

Il est facile d'imaginer que le monde astral est en dessous.

Au dessus de la ligne de Khem, il y a des personnages représentant des forces, des entités ou des égrégores correspondant à chaque nome (chaque région de l'Egypte).

On devine que pour accéder au plan supérieur (la Conscience Cosmique) il convient d'être en paix avec chacune de ces entités.

Peut-être chaque région maîtrisait-elle une capacité à libérer le chercheur d'un certain type de charge psychique ou de problématique.

C'est la raison pour laquelle la Confession de Maat se présente sous la forme de 42 affirmations du style "Ô toi, l'entité dont les caractéristiques sont (...) de la ville de (...), je n'ai pas fait (...)."

Ces affirmations se font devant les 2 maat (Maat et iIsfet). Maat correspond à la vérité psychique, les charges dont on se libère et Isfet est la vérité chaotique correspondante qu'on se représente mentalement.

Cette énergie libérée est offerte à Osiris qui règne dans les profondeurs du monde invisible et qui permettra de ressortir au jour.

Amout la dévoreuse représente la seconde mort, celle qui n'a de prise que par la culpabilité du chercheur.

Enfin, Toth note toutes les paroles de vérité!

(à suivre...)

---

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 08:24
Le Seuil d'Intégrité de Nimaatré

Un lecture rapide du précédent message du Bistrot pourrait laisser croire que les temps sont venus pour que la Fraternité Blanche change son sceau...

Ce n'est naturellement pas le cas, mais comme ce serait une grosse responsabilité d'être à la source d'une si grande bêtise, il est important d'y revenir!

Comme il l'a été exprimé, le sceau de TothmesIII exprime ce qui constitue la priorité de l'incarnation des êtres éveillés: l'évolution et la Recherche de la Lumière.

Cette fonction est prioritaire, elle est lièe à l'évolution terrestre, elle n'a pas vocation à changer même dans des circonstances les plus dramatiques ou les plus catastrophiques.

Ce serait au contraire un grave détournement de la Loi Cosmique et une tentative de manipulation d'autrui que de prétendre que des circonstances extérieures pourraient nous conduire à mettre en veilleuse l'éveil de notre conscience et le développement de celle-ci dans sa quête de la plus grande lumière.

C'est précisément lorsque les circonstances sont les plus difficiles qu'elles constituent pour nous des épreuves personnelles importantes qui ne seront surmontées et balayées que par une plus grande prise de conscience.

Le cartouche de Nimaatré qui est présenté en haut du message sous une forme épurée et simplifiée exprime pour nos contemporains assez simplement l'eau, la plume (révèlant la déesse Maat) et le symbole solaire.

Sa signification est identique à celle, ci-contre, que nous avions étudiée jusqu'à présent.

Son message "l'eau de Lumière de Maat" exprime simplement la recherche de simplicité, d'humilité, d'intégrité, de vérité, de justice du chercheur qui ne prétendra jamais l'avoir trouvée dans un groupe ou dans une secte si prestigieuse soit-elle car il sait que la déesse Maat ne s'incarne pas!

Ce symbole, qu'il se présente sous la forme ci-contre ou sur celle qui figure en haut du message, révèle un choix, une prise de décision personnelle: le franchissement d'un seuil.

En franchissant ce seuil, le chercheur a pris la décision d'éviter à jamais de se laisser corrompre ou d'être influencé par la corruption des autres.

Soumis à cet engagement, il a franchi le seuil marqué par le cartouche de Nymaatré qu'il porte désormais en son cœur...  

(à suivre...)

---

Forum actif du Bistrot:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

  

Partager cet article

Repost0
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 12:00
Comment aimez-vous Maat?

Bien que cette petite image soit floue, elle est plaisante nous apprécions son message.

Il s'agit de la déesse Maat reconnaissable à sa plume sur la tête et à laquelle le Bistrot a consacré des dizaines de pages.

La déesse porte "ankh", la croix de vie, et le hiéroglyphe qui suit est la houe ("mer") symbole de l'amour qui ouvre la terre pour la féconder.

Cette représentation provient du petit temple de Beit el Wali en Haute Egypte à 800km au sud du Caire.

Elle nous pose la question de l'amour que nous portons à la déesse Maat...

Cette question pourrait paraître abstraite ou insignifiante, mais elle est d'une grande importance car elle constitue un préalable à la quête.

-"Aimez-vous Maat"?

En effet, si Maat constitue le mot de passe symbolique du Premier degré des Néophytes rosicruciens c'est bien pour indiquer au chercheur qu'il existe pour lui une opportunité de s'égarer.

Ne perdons pas de vue que, sous une certain angle, le propre des degrés de la transmission rosicrucienne est précisément de surmonter dans chacun un écueil ou une tentation ou encore d'éviter une déviance qui peut concerner 9 chercheurs sur 10, ce qui s'exprime plus généralement en disant que seul un étudiant sur 100 parvient au "bout des études"...

Cette petite représentation de Maat est dans un temple d'Amon.

Le rosicrucianisme lewissien garde le souvenir de l'opposition entre, d'une part, le clergé d'Amon qui constituait une secte et un pouvoir dans l'état et le pharaon Amenhotep IV ("Amon est en Paix") et dont le nom était devenu Akhenaton ("profitable pour Aton").

La légende raconte que le clergé d'Amon ambitionnait de récupérer certains enseignements secrets des temples qui avaient été cachés durant l'invasion de l'Egypte par les Hyksos, mais après leur départ, Tothmes III n'avait jamais voulu leur transmettre.

En revanche la tradition rosicrucienne naissait de la réunion de 9 hommes et 3 femmes dans une loge du palais de Tothmes.

Même si le culte d'Amon est historiquement revenu après Akhenaton, force est de constater qu'il ne s'agit plus tout à fait du même Amon.

En effet, après le passage d'Akhenaton dans la 18e dynastie, les mystiques d'Aton semblent avoir disparu, mais Amon le caché a pris une dimension plus solaire en devenant Amon-Ra.

Mais revenons à la déesse Maat.

De nombreux messages du Bistrot on permis de l'identifier comme une épuration intérieure, un nettoyage psychique, offert comme "nourriture" à l'Être Intérieur.

Il s'agit donc d'un sens mystique et magique de pureté, de vérité, de justesse.

Naturellement la pensée commune est généralement étrangère à ce type d'approche et sa justice ou sa vérité ne sont que l'idée que le monde extérieur s'en fait.

Dans le monde qui se ferme à la Loi Cosmique et qui se refuse d'évoluer pour recevoir les petits pots de la Déesse Nout (le cosmique), Maat perd toute idée de grandeur et d'évolution.

La tradition est alors détournée et Maat se trouve alors récupérée comme une sorte d'ordonnancement général régissant le monde et gardant les secrets de la nature.

Mais en écartant le voile, nous découvrons alors au sein du clergé d'Amon l'existence d'un mystérieux "Ordre de Maat"...

Maat n'est alors plus vraiment la déesse, mais le nom secret d'une organisation...

L'inscription suivante est parlante et elle raisonne encore en écho de nos jours:

Comment aimez-vous Maat?

Cela se lit par 3 fois comme les formules magiques: "Maat neb men aa. Maat ba aa.".

Nous la traduisons par "Maat, grande est la maîtrise stable de tes adeptes. Maat, grand est ton Ba."

En revanche, les membres de l'organisation la comprennent évidemment comme:

Grands sont les maîtres établis par l'organisation, grand est la puissance de l'égrégore de l'organisation... 

 

Le forum actif du bistrot: http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 12:27
Maat, le premier Mot de Passe

La notion de "mot de passe" est erronée dans le monde profane, car chacun s'imagine qu'un "mot de passe" est choisi d'une manière fantaisiste et qu'il pourrait changer chaque semaine.

Imaginons au contraire qu'il ne s'agisse, non pas d'un mot, mais d'une qualité vibratoire caractéristique qui permet à celui qui est passé par ce cheminement de reconnaitre chez une personne la même qualité.

Cette reconnaissance d'un vécu est alors un acquis définitif.

Prenons donc le mot de passe Maat...

Pour un profane ce pourrait être Osiris, ou tout autre chose.

En revanche pour le mystique qui a acquis un authentique "Premier Degré Néophyte" c'est au travers de la référence à la déesse égyptienne Maat, toute une sensibilité développée à la justice, la justesse, la vérité, la sincérité, la simplicité, la pureté d'intention...

Cette Connaissance est un pouvoir que l'on nomme "l'accés aux vignobles de Maat". C'est également un état du purification du psychisme qui permet de s'attirer certaines bonnes grâces du monde invisible, ce que l'on exprime en disant que Maat est la "nourriture des Dieux".

Naturellement Maat ne doit pas être confondue avec Isfet, celle qui se montre semblable à Maat mais qui n'est pas Maat. Si isfet et Maat sont les deux Maat, Isfet n'est que l'idée intellectuelle que l'on se fait de la Vérité, ou la manière d'exprimer une simplicité égotique qui refoule tout mais qui est bien éloignée de la simplicité humble toujours prête à accueillir la Lumière.

Songeons au premier seuil que cherche à franchir le "défunt" (c'est à dire l'initié!): "je suis pur je suis pur, je suis pur, je ne suis pas un homme d'Isfet!

Lien vers les nombreux messages du Bistrot sur Maat:

http://www.lebistrotdelarosecroix.com/search/Maat/

Maat, le premier Mot de Passe

Lien vers le nouveau forum:
http://bistrot-rose-croix.forumactif.org/

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier