11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 11:08
Mélodie pour Grande Prêtresse

Le dernier message suscitait diverses interrogations.

La première est naturellement de savoir pour quelle raison un "ancien rituel" serait dépassé et nécessiterait l'arrivée d'un "nouveau"...

Il est important de comprendre qu'il s'agit là d'un processus éternel et profondément rosicrucien.

La quête rosicrucienne de l'Être Intérieur bénéficie de l'apport de la tradition.

Cette tradition est intellectuelle elle est "morte" c'est ce que nous pourrions nommer un héritage osirien.

En effet Osiris est le "dieu mort", représenté par le Chapelain qui officie dans le temple rosicrucien en perpétuant les écrits sacrés des sages.

Cette sagesse est parfaitement satisfaisante pour que le chercheur intellectuel, celui qui n'agit que comme un collectionneur de livres, reçoive la tradition qui le concerne.

Cette tradition se compose de narrations diverses exprimant les "alliances" des maîtres passés avec leur Être Intérieur.

Mais naturellement le chercheur sincère ne se contente pas de ces approches intellectuelles.

La Tradition doit toujours être rendue vivante par une "Nouvelle Alliance", intérieure, cette fois.

Cette "Nouvelle Alliance" ne peut pas être une approche traditionnelle transmise par le Chapelain qui ne transmet que des héritages, des "confessiones" (pluriel latin de confessio), des anciens testaments...

Un "nouveau testament" qui ne serait transmis que par le chapelain deviendrait de facto un "ancien testament". Une "nouvelle alliance" expliquée ne serait jamais qu'une "ancienne alliance", tout comme une "ultime révélation" décrétée ne serait jamais qu'un héritage dogmatique.

Il convient de laisser intervenir la Grande Prêtresse...

En avatar d'Isis, c'est elle qui vivifie le corps d'Osiris.

C'est ce qu'elle réalisera par ses invocations divines, pures, légitimes, harmonieuses qui permettront à la conscience d'éclairer le Shekinah initialement dédié à "Horus l'Ancien" pour en faire le siège de "l'Horus nouveau", l'Être Intérieur éveillé.

L'image d'en haut est une création moderne qui représente Isis (la Grande Prêtresse) dans son invocation pour ressusciter Osiris (le Chapelain) avec le soutien de Nephtys (la Gardienne intérieure du Temple).

La mélodie qui suit exprime l'invocation isiaque de la Grande Prêtresse:

"This one goes all to the one I love
This one goes all to the one I left behind
A simple prop, to lock you by my time"


"Ceci est entièrement pour l'unique que j'aime
C'est totalement pour l'unique que j'ai laissé
Un réconfort pour l'emmener dans mon temps"

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 13:32
Le Rituel Caché...

Dans la tradition rosicrucienne, lorsqu'un nouveau membre rejoint une loge, ou lorsqu'un Candidat est admis à passer une initiation, son arrivée inopinée lui laisse parfois découvrir le temple en activité et lui suggère ainsi l'existence de rituels à des niveaux de conscience auxquels il n'a pas eu accès auparavant et auxquels il brûlera désormais d'accéder...

Lorsque l'initié en loge voit sa bougie entourée par celles des 4 officiers du temple former une croix dont il est le centre, c'est le début d'un passionnant jeu de piste...

Il lui a été transmis ainsi que 4 officiers correspondent aux branches de la croix qui s'éveille en lui.

Il lui faudra ensuite comprendre qui sont et quels sont les fonctions de ces officiers.

C'est alors un petit jeu de cache cache qui se produit lorsque, par exemple, la Grande Prêtresse inactive au Nord lors de certains rituels simplifiés se voit remplacée par le Gardien intérieur, lequel fait office de joker naturel puisque précisément sa fonction consiste à combler les carences et rendre le temple harmonieux...

Mais beaucoup d'autres surprises et d'autres questionnements attendent le chercheur...

Pourquoi en effet certains officiers sont-il parfois voilés et d'autres pas, pourquoi certains officiers ne se révèlent-ils qu'à certains rituels?

Un rituel complet nécessitant la présence active de tous les officiers du temple existe t-il? Pourquoi est-il caché? A t-il seulement été transmis?

Dans quelles conditions cosmiques ce rituel sera t-il à nouveau accessible?

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 17:02
Les Femmes du Temple

"Qui sont les femmes du temple ?" est une question que se posent certain(e)s habitué(e)s après les deux derniers messages du Bistrot: "Quel sexe donner à Shekinah?" et "La Rose+Croix dans le Temple".

En effet, comment bien différencier la "Mater" et la "Grande Prêtresse"?

Comme à l'accoutumée, c'est l'Egypte héliopolitaine qui va nous transmettre ses réponses en différenciant Tefnout associée à la Mater sous les différentes formes de "la Lointaine" (Hathor (la vache), de Sekhmet (la lionne), de Bastet (la chatte), et de Sebek (le crocodile) tandis que Isis est associée à la grande Prêtresse.

Pour en savoir davantage sur Tefnout, revoir par exemple les messages du Bistrot sur "La lointaine" et en particulier ce petit passage extrait des Secrets de l'Oudjat:

"Grâce à son œil, Ra a conçu l'homme. Son œil a pleuré et les larmes "Remit" sont devenues des hommes "Remti"...
Mais les hommes se sont éloignés de lui, ils se sont "asséchés", ils sont devenus des étrangers et se sont installés dans le désert...
Mais pour les ramener à plus de fraternité, Ra leur a envoyé sa fille Tefnout, l'humidité... Sa fille est son œil, son œil droit... Mais Tefnout, sous la forme de Sekhmet la lionne exprimera la polarité solaire, elle restera à s'occuper de ses lionceaux et à massacrer les hommes rebelles... Elle finira par aimer le goût du sang et la mort... Même Shou son mari ne parvindra pas à la ramener. Il lui faudra bénéficier des ruses de Toth pour que Sekhmet consomme une bière colorée à l'ocre rouge qui lui passera dans l'ivresse le goût du sang... Elle se fera alors plus docile sous la forme de Bastet la chatte, puis sous la forme de Sebek, elle sera le crocodile annonciateur du début de l'inondation qui succède à la sécheresse. Le Nil rouge de Sekhmet est libéré. Ce sera alors le "retour de la lointaine", la bienveillante vache Hathor, dont le nom signifie le "Domaine d'Horus", "la mère des mères qui vivifie le double pays". Ainsi l'œil de Ra aura vécu son expérience terres
tre..."

Pour comprendre Isis, la tâche est plus délicate car le nom d'Isis cache en réalité 3 approches différentes...

A Isis, la déesse héliopolitaine initiale s'est trouvée associée Hathor (qui est une représentation de Tefnout!) pour dégénérer d'abord en Isis-Hathor. Mais il y eut ensuite une nouvelle déesse Isis à l'époque de Manethon (3e siècle avant JC) qui devint la divinité grecque d'exportation. Ainsi, Isis conquit le bassin méditerranéen ce qui fut à l'origine des fameuses "vierges noires" récupérées ensuite par le christianisme pour les identifier à Marie.

Encore une fois les recherches dans les "Trésors de la Cave" feront ressortir de nombreux messages sur l'Isis héliopolitaine.

La représentation d'en haut figure Isis à gauche (avec sur la tête le symbole du trône) et Hathor à droite portant les cornes et le disque solaire à droite. Il s'agit naturellement d'une composition du Bistrot car jamais les égyptiens n'oseraient représenter deux divinités face à face!

Et pour être complet, à ces deux femmes, la Mater et la Grande Prêtresse, il convient d'ajouter la sœur d'Isis, la belle Nephtys qui est la Gardienne Intérieure du temple.

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 08:32
La Rose+Croix dans le Temple

Le précédent message du bistrot abordait le sujet des officiers d'un temple rosicrucien en connexion avec les divinités héliopolitaines correspondantes.

C'est un sujet à aborder avec beaucoup de réserves car il est facile pour un profane qui se familiariserait avec touts cela de tirer des conclusions rapides, de dogmatiser et de bâtir des autels, des égrégores, et même une religion...

Par ailleurs nous ne parlerons plus ici de la difficulté à accéder à notre Temple intérieur, mais seulement de la manière dont les officiers peuvent en manifester les divinités.

Lorsque les divinités sont évoquées ici, nous devons nous considérer ni dans un système monothéiste, ni dans un système polythéiste.

Il s'agit plutôt d'un système hénothéiste comportant un dieu principiel et dont les autres divinités sont des émanations secondaires de ce dieu principiel qui est simplement notre Être Intérieur.

Les officiers représentent donc des divinités, des forces qui sont en nous pour nous diriger vers la Lumière.

Dans un temple physique, représentant notre temple psychique, les officiers ne doivent pas jouer un rôle qui limiterait leur activité au paraître, mais ils doivent assumer une fonction.

Le schéma ci-dessus représente 4 officiers à l'œuvre, à leurs stations respectives pour l'activation du shekinah qui ne doit pas être considérée comme un autel.

Il est important de ne pas confondre les fonctions des officiers, au sens cosmique du terme, avec les attributions que le monde profane peut leur projeter.

Par exemple, on est tenté de donner au Maître d'une loge une autorité, alors qu'il n'a été élu que pour sa capacité de discernement cosmique.

Alors que le Maître, placé à l'Est doit susciter l'adhésion, en face de lui la Mater assure la cohésion de la Loge. L'Ouest est l'endroit où le soleil va se reposer après une journée de labeur. C'est l'endroit où les rosicruciens trouvent paix et calme dans "les bras d'une mère" qui leur transmettra comment trouver la Lumière.

Le sud ou midi est dans l'hémisphère nord le point où le soleil resplendit. C'est là que se trouve la station du Chapelain chez qui l'on trouvera les bénédictions et les héritages les plus sacrés permettant la renaissance.

En face, le nord est le lieu le plus ténébreux du temple, c'est là que se tiennent les nouveaux venus qui n'ont pas le droit d'intervenir avant d'être admis à prendre place au sud. Un mystérieux proverbe rosicrucien précise: "le nord du temple est un point d'où ne s'élève rien que le désir de venir en ce lieu".

C'est assez difficile à comprendre et c'est pourtant le challenge incontournable des chercheurs rosicruciens sincères, avides de comprendre la mystérieuse fonction de la Grande Prêtresse, celle dont on dit qu'elle est "celle qui fut, qui est et qui sera et dont personne n'a jamais soulevé le voile" et dont on ne doit non pas rechercher un pouvoir égotique mais seulement la manière dont elle parvient à la Lumière.

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier