8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 07:35
Comment lutter contre la Prévarication ?

Ce dessin amusant de Jean Effel (1908-1982) brode à partir de la mythologie chrétienne.

Celle-ci brodait aussi à partir de la tradition hébraïque laquelle brodait à partir de la source héliopolitaine...

A l'époque de Jean Effel, les maçons étaient tous portugais. C'est ce qui explique la mystérieuse inscription "POR" sur le bac de ciment: le dieu patriarche et créateur est donc portugais.

La présence du diable, qui se réjouit des bêtises à venir, est intéressante. C'est "Satan", une création de la culture chrétienne, à partir de "Hashatan" (שָׂטָן), qui est simplement "l'adversaire" des hébreux dans lequel nous reconnaissons évidemment la divinité héliopolitaine Seth: l'adversité indispensable pour nous faire évoluer.

Les Habitués du Bistrot ont identifié également Seth au gardien extérieur des temples, dont la fonction basique consiste à mettre à l'épreuve le chercheur en vue de le laisser accéder "au temple".

Le précédent message avait évoqué (en non pas invoqué!) les "esprits prévaricateurs" réfugiés dans la matière.

Ils constituaient une première génération de la création (exprimée par le nombre "3") et la matière (le "4") les accueillait...

Louis-Claude de Saint-Martin développait, de diverses manières, l'idée que l'homme constituait une deuxième génération de la création exprimée par le nombre "7".

En effet, une nouvelle "action" (le "3") s'ajoutait à la matière (le "4") et donnait le "7" qui apparaissait comme 3+4.

Par ailleurs, la matière (le "4"), s'exprimant "carrément", donnait le "16" (4x4) et lequel 16 donnait par addition théosophique le "7" (=1+6).

Toujours est-il que l'être humain (le "7") avec ses 7 centres psychiques bénéficiait d'un libre arbitre lui permettant de s'extirper de la prison matérielle (le "4").

Mais naturellement, soumis aux "esprits prévaricateurs", il renonçait à ses capacités spirituelles et à son accès à la source, le "1"...

Une arithmétique simple le montrait: le "7" (l'homme) demeurait carrément (7x7) enfermé dans la matière (7x7=49 et 49 par 4+9 donne 13 qui donne 3+1, soit 4...).

Il fallait alors booster l'homme par l'arrivée d'un principe régénérateur (le "8" =7+1). Et seul ce principe régénérateur permettait d'exprimer la source "1" (8 exprimé "carrément" donne 8x8=64 et "64" exprime 6+4=10 c'est à dire l'émanation légitime de la source "1")...

Tout ça pour démontrer par a+b, l'idée qu'il convenait de laisser s'exprimer en nous ce principe régénérateur...

Partager cet article

Repost0
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 09:46
Et Atoum en Burka?

C'est toujours plaisant et instructif de suivre le cheminement au cours des âges d'une transmission héliopolitaine.

Le Bistrot évoquait en particulier la "glissade d'Atoum" qui est devenue la "chute d'Adam" et qui a produit le mythe d'Adam et Eve.

C'est ce mythe qui devient, comme dans l'image ci-dessus, un élément incontournable du patrimoine culturel collectif permettant de greffer des messages supplémentaires collant à l'actualité comme cette critique pittoresque du port de la burka.

Une étape intermédiaire intéressante se retrouve dans la kabbale hébraïque et en particulier dans "l'arbre des séphiroth".

Atoum devient l'Adam Kadmon, traduit généralement par "l'homme primordial", et les divinités héliopolitaines prennent alors un coup de monothéisme pour se transformer en "séphiroth", des sphères abstraites, voire des concepts intellectuels, qui deviendront les pommes du jardin d'Adam et Eve.

Naturellement la tradition rabbinique occultera consciemment ou inconsciemment son origine héliopolitaine et les magiciens kabbalistes fonctionneront avec les limitations d'un égrégore ou chercheront à capter la source "autrement" avec des résultats divers.

Et c'est l'occasion pour les Habitués du Bistrot d'évoquer le marannisme...

Il s'agit de la mouvance des juifs ibériques, donc portugais ou espagnols, qui ont été contraints au 15e siècle par la religion dominante à se convertir au christianisme.

Naturellement, n'y trouvant pas leur content, ils perpétuèrent secrètement leur tradition, en la mêlant à un révisionnisme chrétien, et chez certains initiés de culture maranne du 18e siècle comme Spinoza ou Martines de Pascualy, que la mouvance rosicrucienne connait bien, cela donna naissance à des formes particulières d'ésotérisme.

Et au 20e siècle on retrouva dans les papiers de Louis-Claude de Saint-Martin qui fut élève et secrétaire de Pascualy, une intéressante approche de cet Adam...

(à suivre...)

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier