14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 10:17
Le Didi de la Mater

Voici un sujet qui ne manque pas de faire réfléchir et méditer les Chercheurs de la Lumière...

Le "didi" est une poudre rouge qui concerne pour les initiés rosicruciens l'Ouest du Temple et la station de la Mater où l'on trouve traditionnellement la paix, l'amour et la compréhension d'une mère...

Mais, pour ce qui est du didi, remettons nous dans le contexte de la transmission héliopolitaine de la Connaissance.

Les hommes issus des larmes de Râ se sont rebellés contre lui et Tefnout qui porte l'œil est envoyée en mission.

Tefnout prend la forme de Sekhmet, la lionne dévorante, et pour arranger les choses elle s'offre un bain de sang: elle veut tous les tuer!

Elle éprouve tellement de plaisir à cela qu'elle ne répond même plus aux injonctions de Râ et une ruse de Toth (Djeouti en égyptien, celui qui détient les astuces pour transmettre la "Connaissance") est absolument nécessaire pour faire passer à Sekhmet le goût du sang.

L'idée consiste à faire apprécier, à Sekhmet, à la place du sang, une bière colorée en rouge qui devrait la saouler et la rendre raisonnable...

Et le rouge utilisé pour colorer la bière est ce fameux "didi"...

C'est une poudre que l'on va se procurer à Abou, le pays de l'éléphant.

L'éléphant est un symbole puissant d'énergie terrestre et Abou est le nom du nome d'Éléphantine.

Éléphantine est le premier nome de Haute Egypte à la frontière de la Nubie et il constitue allégoriquement, pour les égyptiens, la source du Nil...

Il y a un signe intéressant pour les Habitués du Bistrot au sujet du didi, en effet, les égyptologues et pas seulement eux ne sont pas tous d'accord entre eux...

Peut-être, les égyptiens eux-mêmes s'interrogeaient-ils au sujet du "didi".

Le "didi" est rouge, de la couleur du flamant rouge "desheret", lequel au passage vit dans le delta, mais pas à Éléphantine.

Mais quel est le constituant de cette poudre?

Certains parlent d'ocre rouge, d'autres d'une plante médicinale...

Mais il pourrait s'agir de toute autre chose...

(à suivre...)

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Tefnout Sekhmet Toth didi decheret Eléphantine Abou
commenter cet article

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Comment les Egyptiens représentaient un Égrégore
    Commençons pour changer par comprendre le déterminatif qui exprime à droite un groupe d'hommes et de femmes. C'est notre foule... Le hiéroglyphe de gauche est un trilitère, c'est à dire un ensemble de 3 lettres "D", "M" et "Dj". La foule se prononce donc...
  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg