10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 16:45

pinocchio.jpg

Notre ego est mensonge...

 

Nous offrons une façade, une fausse image de nous-mêmes parce que nous ne nous assumons pas...

 

Nous ne nous respectons pas, nous éprouvons une satisfaction à paraître autre chose...

 

Au lieu de laisser simplement circuler l'énergie, nous utilisons notre "ki" pour paraître, pour choisir un "paraître".

 

Derrière ce détournement du "ki" se cache une peur de montrer la pureté, la "nudité" de notre être profond !

 

Au lieu de chercher à assumer cette sensation et de valider l'être intérieur, nous nommons "peur" cette sensation et nous la refoulons en créant du "Yaki"...

 

Cette fausseté était destinée à ménager autrui, mais non seulement elle n'apporte pas grand chose à autrui, mais elle nous enlise !

 

Nous n'en sommes plus conscients : c'est l'enlisement dans le "Yaki".

 

Ensuite la société se charge bien d'entretenir ce comportement, par des conditionnements familiaux, sociaux, scolaires, intellectuels, moraux, religieux...

 

C'est ce que l'on appelle parfois la "doxa" (l'opinion en grec), la pensée de la majorité dominante de la société.

 

Nous baignons dans le "Yaki" des conditionnements de la "doxa"...

 

Nous pouvons parfois être ainsi convaincus de vivre le bonheur... 

 

Si ce n'est pas à ce bonheur auquel nous aspirons, il reste à utiliser l'énergie autrement!

 

Partager cet article

Repost0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 09:40

Autel_circulaire_besancon.jpg

 

Voici un curieux autel du XIe siècle que l'on découvre à la cathédrale Saint-Jean de Besançon avec un message assez parlant pour les buveurs et les buveuses...

 

Le socle évoque t-il autre chose que le point dans le carré, symbole du Premier Degré Néophyte des Rosicruciens et la démarche sincère de recherche d'éveil de l'Être intérieur?

 

Et la table circulaire au dessus exprime t-elle autre chose que le passage au Deuxième Degré Néophyte, le point dans le cercle?

 

dessus-autel-rose-besancon.jpg 

L'œuvre en marbre blanc est magnifique et le message assez parlant: la pureté de l'agneau est à la base.

 

Elle est surmontée du symbole christique, le "chrisme", lui même surmonté d'un volatile horien sur son pavois mais qui prend en Europe la forme d'un aigle ou d'un phénix.

 

L'autel est donc une sorte de table ronde permettant un rituel...

 

Une précision historique est donnée: "cette table de célébration servait aux empereurs germaniques" mais l'inscription latine précise: "Hoc Signum Praestat Populis Caelistina Regna" (ce signe garantit au peuple le royaume céleste).

 

Il est facile d'imaginer que la table permet à des "Compagnons de la Rose" un rituel symbolique de partage du pain, c'est d'ailleurs le sens du mot "compagnon: "avec le pain" et la rose symbolique exprime évidement sous sa forme germanique: Licht Leben Liebe, (Lumière, Vie, Amour).

 

Rêvons qu'avant d'être admis à la table, le futur compagnon qui aurait déjà donné des signes d'éveil de sa sincérité intérieure se verrait offrir une rose qui en ferait naturellement à jamais un véritable Chevalier à la Rose, lequel aurait à cœur d'exprimer discrètement le symbole de la Rose au delà des si nombreux égrégores de contrefaçons!

 

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 22:01

ego.jpg 

"L'une des premières et des plus importantes leçons à apprendre du deuxième degré des Neophytes est l'élimination de l'ego." affirmait Harvey Spencer Lewis.

 

Il est important de signaler que "l'ego" des rosicruciens n'est pas l'ego des psychologues: il n'est pas question pour les rosicruciens de supprimer sa personnalité!

 

Il existe en nous ou à l'extérieur de nous des représentations ou des idées illusoires, qui sont parfois trompeuses et perverses concernant l'individualité.

 

Il nous faut cesser de les alimenter et cesser du même coup d'alimenter les créations erronées qu'elles ont pu produire en nous...

 

Pour cela, un exercice triple est proposé.

 

1/ Supprimer le "je": chaque fois que l'on est tenté d'utiliser le mot "je" il faut s'efforcer de lui subtituer une autre formulation moins personnalisée: au lieu de dire "j'aime ceci ou cela" dire plutôt "ceci ou cela est bien" ou "ceci ou cela est bon".

 

L'intérêt de l'exercice est de recentrer notre personnalité dans un sens plus absolu, pas de substituer artificiellement et autoritairement à l'usage du "je", un usage directif du "tu" par "tu vois que ceci ou cela est bien" ou du "il" par "il faut constater que ceci ou cela est bien"...

 

2/ Prendre conscience de l'illusion de la propriété: éviter de penser que quelque chose nous appartient en propre.

 

Même si nous l'avons "acheté", ou si nous en avons légalement la jouissance, tout dans le monde nous est prêté et personne n'a jamais rien pu acheter au cosmique.

 

Il y a donc un processus de détachement à enclencher ou à développer: nous ne devons pas prétendre définitivement à quoi que ce soit! Il y a une sorte de lien psychique à rompre avec nos "possessions"...

 

3/ Prendre conscience du partage de nos souffrances et nos joies par ceux qui vivent la même chose que nous, même si nous ne les connaissons pas, ils sont en harmonie avec nous.  

 

Nous ne vivons donc pas d'une manière isolée, nous sommes en "résonance" avec eux.

 

De la réussite de cet exercice triple dépend notre entrée dans la "Chambre Mystique de la Communion Cosmique"... 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier