3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 23:09

hsl""Et sur ce, j'étais sorti à nouveau dans la rue et sur les vieux murs qui bordent la Seine où les bouquinistes fermaient leurs échoppes et où des colporteurs d'arts proposaient des œuvres brutes de diverses sortes réalisées par des étudiants.

 

J'aurais pu passer des heures, là, dans ce royaume de félicité auquel j'ai si souvent songé en Amérique.

 

De vieux livres et de vieilles peintures, alléchantes en effet, en d'autres temps, mais maintenant aussi utiles que l'enseigne qui annonçait dans quelques jours un carnaval aquatique et des réjouissances populaires à Saint-Cloud.

 

Je ne pouvais seulement penser qu'à Avignon - et à la vieille tour.""

 

(à suivre Voyage d'un Pèlerin vers l'Est (16) - Feuilleton

(Episode précédent) - (Début du Voyage)

 

 

Version Américaine:

And so I passed out again into the street and over to the old wall around the Seine where booksellers were closing up their stands and peddlers of students' art-work were offering crude sketches of various kinds. I might have spent hours there - in the realm of bliss that I often sought in America. Old books and old prints, enticing indeed at other times, but now as passable as the signboard which announced that a few days hence there would be a water carnival and feature events at St. Cloud. I could only think of Avignon - and the old tower.

 

Commentaire:

Le style de Lewis se caractérise par des expressions ambigües dont on comprend très facilement le sens général car tous les mots sont connus, mais leur usage présente un aspect ambivalent ouvrant la porte à un accés subtil...

 

Par exemple "I passed out", a été traduit par "j'étais sorti". Mais il y a une nuance supplémentaire que l'on traduit parfois par "je m'étais évanouis", qui indique une sorte de changement d'état... 

 

Quel est cet état astral dans lequel on peut rencontrer des personnes pouvant transmettre des "vieux livres" ou des "vieilles peintures". C'est naturellement un état fournissant un accés akashique...

 

D'où cette formulation qui apparaît très exagérée, voire très conne, pour une simple narration au premier degré: "un royaume de Félicité".

 

On notera que les colporteurs présentent des dessins d'étudiants, et à la ligne suivante, Lewis parle de "old print". L'ambiguité est encore là: soit "old print" se rapporte aux vieilles impression (donc les vieux livres) et il oublie les dessins, (ce qui rend la logique du texte un peu bancale) soit il déclare que les étudiants sont des vieux peintres du passé, ces vieux maîtres dont les œuvres sont disponibles dans les mémoires akashiques.

 

Lewis, laisse entendre que désormais il va passer à un plan encore plus élevé que celui des Archives Akashiques, ce plan est évoqué par "Avignon et la vieille tour."  

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier