3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 23:09

hsl""Et sur ce, j'étais sorti à nouveau dans la rue et sur les vieux murs qui bordent la Seine où les bouquinistes fermaient leurs échoppes et où des colporteurs d'arts proposaient des œuvres brutes de diverses sortes réalisées par des étudiants.

 

J'aurais pu passer des heures, là, dans ce royaume de félicité auquel j'ai si souvent songé en Amérique.

 

De vieux livres et de vieilles peintures, alléchantes en effet, en d'autres temps, mais maintenant aussi utiles que l'enseigne qui annonçait dans quelques jours un carnaval aquatique et des réjouissances populaires à Saint-Cloud.

 

Je ne pouvais seulement penser qu'à Avignon - et à la vieille tour.""

 

(à suivre Voyage d'un Pèlerin vers l'Est (16) - Feuilleton

(Episode précédent) - (Début du Voyage)

 

 

Version Américaine:

And so I passed out again into the street and over to the old wall around the Seine where booksellers were closing up their stands and peddlers of students' art-work were offering crude sketches of various kinds. I might have spent hours there - in the realm of bliss that I often sought in America. Old books and old prints, enticing indeed at other times, but now as passable as the signboard which announced that a few days hence there would be a water carnival and feature events at St. Cloud. I could only think of Avignon - and the old tower.

 

Commentaire:

Le style de Lewis se caractérise par des expressions ambigües dont on comprend très facilement le sens général car tous les mots sont connus, mais leur usage présente un aspect ambivalent ouvrant la porte à un accés subtil...

 

Par exemple "I passed out", a été traduit par "j'étais sorti". Mais il y a une nuance supplémentaire que l'on traduit parfois par "je m'étais évanouis", qui indique une sorte de changement d'état... 

 

Quel est cet état astral dans lequel on peut rencontrer des personnes pouvant transmettre des "vieux livres" ou des "vieilles peintures". C'est naturellement un état fournissant un accés akashique...

 

D'où cette formulation qui apparaît très exagérée, voire très conne, pour une simple narration au premier degré: "un royaume de Félicité".

 

On notera que les colporteurs présentent des dessins d'étudiants, et à la ligne suivante, Lewis parle de "old print". L'ambiguité est encore là: soit "old print" se rapporte aux vieilles impression (donc les vieux livres) et il oublie les dessins, (ce qui rend la logique du texte un peu bancale) soit il déclare que les étudiants sont des vieux peintres du passé, ces vieux maîtres dont les œuvres sont disponibles dans les mémoires akashiques.

 

Lewis, laisse entendre que désormais il va passer à un plan encore plus élevé que celui des Archives Akashiques, ce plan est évoqué par "Avignon et la vieille tour."  

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Voyage vers l'Est
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg