27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 08:44

vezelay-lecompte-couverture.jpgvezelay-dedicace-bistrot.jpg

 

Les peintures, les sculptures et plus généralement les icônes, sont-elles au service de notre évolution comme le pensent les iconodules (εικών, icone = image et δουλεία, douleia= service) ou au contraire des obstacles qu'il faut hacher menu comme le pensent les iconoclastes (εικών = image et κλαστóς , klastos = brisé, fractionné).

 

Le fond du problème est naturellement la transmission symbolique de la Tradition.

 

Dans la culture égyptienne, les symboles étaient des "medou-neter", des "bâtons divins" ou des "paroles divines" et au Moyen Âge ces symboles s'exprimèrent par des sculptures dans la pierre des édifices religieux.

 

C'est le cas de l'abbatiale de Vézelay, "un lieu propice aux grands rassemblements" destinés à des chrétiens avant leur départ pour Saint-Jacques de Compostelle, Rome ou Jérusalem.

 

L'Eglise de Vézelay est restée comme à son âge d'or au 12e siècle, et selon l'intention de Saint Bernard, un médiéval livre de pierre.

 

Le très récent ouvrage (photo ci-dessus) de notre ami Jean François Lecompte, spécialiste des archétypes médiévaux et buveur régulier du Bistrot est désormais le guide incontournable, autant pour visiter que pour étudier tranquillement le haut lieu qui accueille chaque année un million de visiteurs.

 

Les moindres recoins de la basilique actuelle ont été examinés par le spécialiste qui nous partage avec passion, rigueur, générosité et simplicité ses jonctions entre le christianisme, l'histoire, la géographie, l'archéologie, la théologie, le zodiaque, le symbolisme et la Tradition... 

 

"Vézelay, une église guerrière", par Jean François Lecompte, est un livre intégralement agrémenté de remarquables photos en couleur de Christian Beaudin. (E/dite Collection Lieux Sacrés, 224 pages, 26€).

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 27/07/2012 15:22


Merci Gilles pour tes remarques, j'en ai tenu compte.

AegidiusREX 27/07/2012 12:07


Cher fm,


κλάσις est un substantif (action de briser, éventuellement fractionnement) et non un verbe, un accent
aigu sur l'alpha est nécessaire.


Wikipédia serait à corriger en ce sens.


http://fr.wiktionary.org/wiki/iconoclaste


Il est probablement préférable de dire que ce mot vient de l'adjectif κλαστóς, brisé : l'iconoclaste est celui qui brise les
icônes ou les images dites “saintes”.


On écrit “XIIesiècle” avec un petit e en exposant (et non ème), c'est la présentation standard.


archétypes (pluriel)


haut lieu : trait d'union inutile.


Agrémentée : féminin s'il s'agit de l'église.


Vale et vis sit tecum
AegidiusREX

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier