29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 09:49

nous stele figeac 

Voici une intéressante représentation de la double force créatrice que les rosicruciens nomment le Noùs. Elle est extraite d'une stèle égyptienne visible en ce moment à Figeac (Lot) au Musée Champollion. Les deux cobras expriment des deux forces, que sont l'Amour et la Vie, que l'on nomme généralement "l'esprit" et la "force vitale". Leur coopération permet à un monde d'exprimer sa "Lumière".

 

Pour ceux qui ne verraient qu'une représentation artistique sans réelle intention, il y a une discrète invitation à constater que le serpent de droite soutient le monde alors que le serpent de gauche le chapaute... 

 

L'idée est de montrer que l'esprit est à la base de la "matière" qui accueille la "vie", que l'autre serpent fournit, et les deux ensemble permettent à la Lumière de s'exprimer.

 

"La nature du Noùs est double en ce sens que c'est la seule manière de comprendre" exprime le manuscrit de Nodin que Spencer Lewis a ramené des "Archives de l'Ordre".  

 

Ce double aspect est présent partout. Un frater constatait par exemple que dans les "monographies" originelles au service de la Lumière, "si la première partie est consacrée à un meilleur fonctionnement du corps physique,  la deuxième partie se consacre à un meilleur développement de l'être intérieur".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Dominique Decottignies 14/04/2018 12:22

Bonjour,

Dans l'évangile apocryphe de Marie (Myriam de Magdala), il est écrit :

"Seigneur, dans l'instant, celui qui contemple ton apparition, est-ce par l'âme qu'il voit ou par l'esprit ?"

L'Enseigneur (le Maître Jésus) lui répondit : "Ni par l'âme ni par l'esprit mais parle Noùs qui est entre les deux."

Le Noùs étant dans ce cas l'intelligence du coeur

lebistrotdelarosecroix.com 14/04/2018 13:55

Bonjour Dominique,

Oui. Il convient de se méfier à la fois des traductions et des approches intellectuelles.
Le passage suivant essaie de rectifier le tir en ramenant la pensée de l'étudiant à la "porte du Noùs"

214 - "Il ne me reçoit ni par l’âme ni par l’esprit
215 - Mais il me contemple par la Porte du Noûs,
216 - La Porte qui apprend à voir et à laisser venir le Souffle."

Et le chercheur toujours pas libéré de son avidité mentale essaie d'obtenir davantage intellectuellement du maître "parle moi de cette porte, suis-je à son seuil" etc.

Bref les maîtres se heurtaient aux blocages mentaux et aux charges cardiaques, exactement comme de nos jours: on ne peut pas se contenter de l'approche du New-âge (intelligence du cœur, etc) car même en parvenant à capter avec un cœur pur et gratifiant il convient encore de décoder proprement et d'agir d'une manière impersonnelle! Le Noùs doit évidemment nettoyer aussi le mental de ses charges et de ses obsessions etc etc.

De toute façon de tous temps les Rosicruciens, les vrais, (ceux, capables pour le moins, de canaliser l'énergie Cosmique!) ont du faire face aux systèmes clef en main, aux égrégores, voire aux religions qu'ont proposé au cours des âges toutes sortes de gnostiques sous toutes sortes de formes!

Sic transit gloria mundi!

Bien fraternellement
Francis




Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier