25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 04:44

 

Voici "May it Be", une inspirante chanson, écrite par la parolière irlandaise Roma Ryan pour la chanteuse Enya, et interprétée ici par Lisa Kelly.

 

Certaines paroles comme "Mornie alantie" (Ténèbres se dispersent) ne sont pas de l'ancien irlandais ou du gaëlique mais du "qenya" un langage astral, un langage des elfes des pays celtes...

 

Pourquoi pas? Mais seulement une fois de temps en temps, si ça ne devient pas une mauvaise habitude... 

 

"Puisse une étoile du soir

Briller sur toi

Puisse, lorsque les tènèbres dominent 

Ton coeur rester vrai

Tu parcours une route solitaire

Oh! Comme tu es loin de la maison.

 

Mornie utúlie (Ténèbres dominent)

Espoir que tu trouves ton chemin

Mornie alantie (Ténèbres se dispersent)

Une promesse vit en toi maintenant!

 

Puisse l'appel de l'ombre

S'envoler plus loin

Pousse ton voyage commencer 

Pour éclairer le jour

Lorsque la nuit est surmontée

Tu peux croître et trouver le soleil

 

Mornie utúlie (Ténèbres dominent)

Espoir que tu trouves ton chemin

Mornie alantie (Ténèbres se dispersent)

Une promesse vit en toi maintenant!"

 

May it be an evening star

Shines down upon you

May it be when darkness falls

Your heart will be true

You walk a lonely road

Oh! How far you are from home

Mornie utulie (Darkness has come)

Believe and you will find your way

Mornie alantie (Darkness has fallen)

A promise lives within you now

May it be the shadow's call

Will fly away

May it be your journey on

To light the day

When the night is overcome

You may rise to find the sun

Mornie utulie (Darkness has come)

Believe and you will find your way

Mornie alantie (Darkness has fallen)

A promise lives within you now.

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Variétés
commenter cet article

commentaires

fm 27/03/2012 15:39


ok lol. Merci!

Smaragdus 27/03/2012 15:31


Re,


C'est ce que j'ai vu en entendant la chanson, tout simplement... Une mer étincelante, le grand large sans danger, tout en beauté et en paix.


Bien fraternellement.

fm 27/03/2012 14:24


Merci Smaragdus pour ce complément à la lumière du monothéisme hébraïque.


Si j'osais... j'ai encore une question que je me pose en fait depuis le début c'est: quelle est la relation entre la chanson et la "mer étincelante".


Je l'ai relue plusieurs fois... sans voir la mer... et mon questionnement demeure!


Bien fraternellement

Smaragdus 27/03/2012 12:32


Re,


Bon, allez, on épuise le sujet et puis après on passe à autre chose. Effectivement, si le prénom de votre amie est Muriel (avec un seul L), là, oui, votre interprétation était la bonne. Le
suffixe EL ou IEL (que l'on retrouve, du reste, dans grand nombre de noms d'anges) signifie "venant de Dieu" en hébreu. Le M et le R (les voyelles ne comptent que phonétiquement) quant à eux se
retrouvent dans beaucoup de prénoms féminins comme Muriel, Mariel, Marie etc.. associant l'idée de la lettre Mem (la matrice des eaux - par extension, la mère qui enfante) et de la lettre Reish
(le sommet, le commencement, qui, à l'origine, en araméen signifiait la tête). Donc, en associant tout ce joli monde, cela donne quelque chose du style "l'origine maternelle venant de Dieu". D'où
votre idée (à mon avis juste) de Marie. Voilà, voilà.


A quoi mènent les belles chansons irlandaises quand même !


Bien fraternellement.

fm 27/03/2012 11:11


Bonjour Soror,


Ok je comprends. Non je n'ai pas cherché sur wikipédia. Je préfère chercher "autrement" à "parler toutes sortes de langues"...


J'ai donc cherché d'abord l'idée de mer; j'ai d'abord pensé à "See" mais comme on retrouve cette raçine dans les pays germanique, c'était une fausse piste. J'en suis donc resté à "mer".


J'ai eu l'occasion de discuter un peu de l'ancien irlandais avec une amie et j'avais creusé un peu les sonorités lors de mon étude sur Alcuin (Allghouinne).


Pour l'autre racine, l'idée "d'étincelant" me semblait exagérée, j'ai cherché luminuex, eclairé, brillant. Max c'était le même processus il ne fallait pas chercher "light" mais "hell".


Après c'est facile d'autant que j'ai eu une copine qui s'appelait Muriel... Mais à l'époque je n'avais pas cherché à approfondir: j'avais retenu que c'était une forme de Marie...


Voilà, tu sais tout! lol


Bonne journée


Bien fraternellement 

Smaragdus 27/03/2012 10:50


Bonjour mon frère,


Il n'y a rien à chercher... En fait, comme vos explications étymologiques et linguitisques correspondaient quasiment mot pour mot à ce qui se trouve sur Wikipédia quand on tape
"mer-étincelantte-gaëlique", j'avais pensé (mais à tort, de toute évidence) que vous aviez cherché sur ce site la réponse à ma devinette. Voilà, c'est aussi simple que çà ! Bonne
journée. 

fm 26/03/2012 09:34


@Smaragdus


Il doit me manquer une donnée... Il faut chercher quoi sur wikipedia?


Bonne journée 


Bien fraternellement


 

Smaragdus 26/03/2012 07:18


Hé, hé, pas mal du tout. Quoique, avec un petit coup de Wikipedia, çà doit aider, forcément. Pour la petite histoire, quand l'oiseau est privé d'une "aile", l'origine n'est plus gaëlique mais
hébraïque (quoiqu'en dise Wikipedia).


Allez, sur ce, bonne journée à tous.


Bien fraternellement.

fm 26/03/2012 01:02


Bonsoir à toutes deux,


Merci de partager ces ressentis trsè forts!


Pour le prénom j'aurais tendance à donner ma langue à Bastet...


Mais comme le gaelique se retrouve dans le breton et l'anglais en prononçant  en ouvrant fortement la bouche,  Mer, ça doit être quelque chose comme "mhuir" et clair, brillant ça doit
être "hell" prononcé "haill"... Mhuirhaill, pour Murielle, ça devrait être ça!?... lol Je ne pensais pas que c'était gaelique!


Bien fraternellement

Pascale 25/03/2012 23:50


Merci pour les larmes qui coulent qui inondent cette terre de richesse à découvrir, qui permettent d'aller au plus profond de soi en écoutant, tout simplement, et en laissant vibrer les émotions
! Merci de tout coeur !

Smaragdus 25/03/2012 18:28


Hum, hum,


La "voix" cristalline, bien sûr... Décidément, elle m'a emmenée loin pour que j'en perdre mon orthographe !

Smaragdus 25/03/2012 16:00


Bonjour mon frère,


Pour ma part, j'ai été très sensible à ce moment de douceur, à cette voie cristalline et à ce rythme apaisant... Et puis la licorne est splendide de noblesse... Et aussi parce que la "mer
étincelante", en gaëlique, c'est un prénom féminin (s'il a deux "ailes")...





Bien fraternellement.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg