30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 08:09

 

chemin-du-mur.jpg 

Dans l'interprétation d'un symbole, le 3ème point est incommunicable car il fait référence à l'ésotérisme, à notre vécu du monde invisible dont chacun ne peut avoir qu'une approche personnelle.

 

D35 photoAu fil des différents articles, des nombreux échanges sur le sujet et de nos méditations, nous avons compris que le hièroglyphe "Kem" exprime une sorte de barrage psychique qui tient l'ignorant en deça.

 

Quotidiennement, nous connaissons des exemples dans lesquels un ignorant au lieu de chercher humblement, ce qu'il sait pertinement ignorer va refouler sa quête, dire "non" et emmener son ego plus loin en affirmant désormais haut et fort que tout cela n'existe pas...

 

Dans ce cas nous voyons clairement que c'est l'ignorant qui crée lui même son propre barrage psychique.

 

Ce barrage psychique n'est pas un miroir, mais nous pourrions imaginer une sorte de miroir dans lequel l'ignorant ne verrait que ses propres limitations et ne pourrait que faire demi-tour.

 

Mais tout cela n'est qu'une approche profane pour le chercheur authentique qui n'aura qu'une hâte, celle de franchir ce miroir fictif, cette barrière psychique...

 

Mais la barrière ne se franchit pas comme ça: celui qui tente prématurément de franchir la barrière se fait refouler et passe désormais par la tentation d'inciter volontairement ou involontairement les autres à créer à leur tour des barrières pour masquer leur ignorance...

 

C'est un enseignement du symbole, mais ce n'est pas le seul...

 

Nous pouvons imaginer l'expérience suivante en nous mettant en état de méditation...

 

""Supposons un instant que nous cheminons dans la campagne et que nous croisons quelqu'un qui nous dise: "n'allez pas plus loin, il n'y a  rien."

 

Mais nous poursuivons notre chemin et nous croisons un autre personne qui nous déclare: "j'ai été plus loin, il y a un mur, mais le chemin ne va pas plus loin". 

 

Nous poursuivons notre route et nous parvenons effectivement à un mur...

 

Nous sommes tenté de faire demi-tour, mais nous trouvons une petite astuce pour regarder de l'autre côté du mur...""

 

- Faisons nous demi-tour?

 

- Construisons nous un petit échafaudage pour voir de l'autre côté?

 

- Y parvenons nous, et dans ce cas que voyons nous de l'autre côté du mur, comment se poursuit le voyage?

 

(à suivre...)

 

---

Articles précédents sur le sujet:

Tradition primordiale, hiéroglyphes et monographies

Le symbole de l'Ignorant

Où conduit l'Ignorance

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans D35
commenter cet article

commentaires

Geb 31/10/2012 21:25


Bonsoir à tous, C’est la qu’entre en jeu le travail mystique et ésotérique de la méditation. La plupart des gens,
 par manque de rigueur en méditation font l’erreur de reculé ou change de chemin en arrivant à ce mur, car ils ne sont plus sur d’eux.  Et certain abandonnent  totalement.  


 


Fraternellement

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg