28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 17:41


saint-germain-2.jpg 

Il existe un poème intitulé "Sonnet Philosophique" qui est écrit par le Comte de Saint- Germain, dont le seul portrait connu est cette gravure du Chateau de Chambord. Le sonnet est probablement le seul écrit qui peut lui être attribué. En effet, "la Très Sainte Trinosophie", que Chacornac publia en la signant du nom de Saint-Germain, est certainement une œuvre de Cagliostro lorsqu'il était emprisonné au Château Saint-Ange. Il y a encore quelques années, ce poème semblait difficile à trouver en français... Il fut publié dans un recueil en 1795 intitulé "Poèmes Philosophiques".

Une version traduite en anglais apparait dans la mouvance de Spencer Lewis et la version française, qui en découle, se retrouve donc à nouveau traduite à partir de l'anglais... La voici:

 

Scrutateur curieux de toute la Nature,

j'ai connu le commencement et la fin du grand Tout. 

J'ai vu l'or dans toute sa puissance dans les profondeurs de la mine;

 J'en ai saisi la substance et j'ai compris les fermentations de son levain. 

Je pourrais expliquer par quel art l'âme fait son nid 
Dans les flancs d'une mère et poursuit sa progression,

et comment une graine de blé, et un pépin de raisin, tous deux,

quand ils sont mis sous la poussière humide,

Deviennent pampre du blé et raisin de la vigne, et finalement pain et vin. 
C'était le néant, Dieu voulut, le néant devint quelque chose

J'en doutai, je cherchai sur quoi l'univers est basé ;

Rien ne le tenait en équilibre et rien ne le soutenait. 
Finalement, à la mesure de la prière et de l'opprobe,

Je mesurai l'éternité ; Il rappela mon ame, 
Je mourus, j'adorai, je ne sus plus rien.

 

Naturellement il est tentant pour un rosicrucien actuel de vivre un moment mystique privilégié en essayant de s'harmoniser avec la pensée du Grand-Maître en tentant de reconstituer le sonnet initial... et puis "la loi cosmique s'accomplit": si l'ardeur au travail est suffisante, le puissant Grand-Maître ne manquera pas de fournir sa version initiale comme corrigé...

 

Voici par exemple un essai:

 

Observateur curieux de la nature divine,
J'ai connu du grand tout, le début et la fin
J'ai vu l'or, en puissance dans le fond de la mine,
J'ai saisi sa substance et capté son levain

Je pourrais révèler tout l'art dont l'âme nide,
Puis s'incarne ou grandit. Comment du blé, le grain,
Du raisin, le pépin, dans le limon humide 
Deviennent épi, et pain, ou de vigne, le vin.

Du néant, voulut Dieu, retirer quelque chose?
J'en doutais en cherchant où l'univers se pose:
Rien ne l'équilbrait et ne le tenait. Rien!

De prière et d'opprobre, je parcourais la gamme
Et mesurais le temps. Il rappela mon âme
Je mourus, j'adorai, et je ne sus plus rien.

 

Et le soir même le Grand Maître se manifestait en communicant son propre texte:

 

Sonnet Philosophique

Curieux scrutateur de la nature entière
J'ai connu du Grand Tout le principe et la fin
J'ai vu l'or en puissance au fond de sa minière
J'ai saisi sa matière et surpris son levain.

J'expliquai par quel art l'âme au flanc d'une mère,
Fait sa maison, l'emporte, et comment un pépin
Mis contre un grain de blé sous l'humide poussière,
L'un plante et l'autre cep sont le pain et le vin.

Rien n'était, Dieu voulut, rien devint quelque chose,
J'en doutais, je cherchai sur quoi l'univers pose
Rien garde l'équilibre et servait de soutien.

Enfin, avec le poids de l'éloge et du blâme,
Je pesai l'éternel, il appelle mon âme,
Je mourus, j'adorai, je ne savais plus rien.

 

La parenté avec le précédent sonnet est amusante et instructive:  on voit bien les passages avec lesquels le premier sonnet est en phase avec Saint Germain et ceux qui ont dépassé sa perception. 

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Bistrot
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg