22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 17:58

rabbi-jakob.png 

Le talent de Louis de Funès dans le film "Rabbi Jacob" pourrait nous laisser croire qu'il est aisé pour un étranger de se plonger dans une tradition religieuse et d'en appréhender toutes les finesses.

 

Tout au long de leur cheminement, les mystiques, généralement sollicités de nos jours par la mouvance New-Âge, sont tentés par des approches superficielles de traditions comme l'hindouïsme, le lamaïsme, le taoïsme...

 

Il en est de même de l'approche de la kabbale hébraïque que l'on suggère parfois à des goy (des non-juifs) et il leur apparaît rapidement que "l'étude" sérieuse est incontournable.

 

"L'étude",en hébreu (תַּלְמוּד) c'est le "Talmud"...

 

C'est ainsi qu'un chercheur vient demander à un rabbi:

 

- "Voudriez-vous m'enseigner le Talmud"?

 

-"Vous êtes un goy et vous n'avez pas le cerveau d'un juif, il n'y a aucune chance pour que vous réussissiez jamais à comprendre le Talmud."

 

Mais le chercheur insiste, et le rabbi finit par accepter:

 

-"Je vous enseignerais le Talmud, si vous répondez à cette question: deux hommes tombent dans une cheminée. L'un sort sale et l'autre propre. Lequel des deux va se laver?"

 

-"Et bien celui qui est sale va se laver et celui qui est propre ne va pas se laver".

 

-"Vous ne réussiriez jamais à comprendre le Talmud! C'est le contraire : le propre voit l'autre sale et pense qu'il est également sale et va se laver. Le sale voit l'autre propre, pense qu'il est également propre et donc ne va pas se laver".

 

-"Je n'ai pas pensé à cela, s'il vous plaît posez moi une autre question."

 

-"Deux hommes tombent dans une cheminée. L'un sort sale et l'autre propre. Lequel des deux va se laver ?"

 

-"Et bien, celui qui est propre voit l'autre sale, pense qu'il est également sale et va se laver. Le sale qui voit l'autre propre, pense qu'il est également propre et donc ne va pas se laver".

 

-"Vous avez tort à nouveau! Vous ne comprendrez jamais: le propre se regarde dans le miroir, voit qu'il est propre et, par conséquent, ne se lave pas. Le sale se regarde dans le miroir, voit qu'il est sale et, par conséquent, va se laver".

 

-"Mais vous n'avez pas dit qu'il y avait un miroir!"

 

-"Je vous ai prévenu qu'avec votre cerveau vous ne réussirez jamais à comprendre le Talmud. Pour comprendre le Talmud, vous devez envisager toutes les possibilités".

 

-"OK, laissez-moi essayer une fois de plus et posez moi une autre question. "

 

-"Pour la dernière fois, deux hommes tombent dans une cheminée. L'un sort sale et l'autre sort propre. Lequel des deux va se laver ?"

 

-"OK. Je pense que c'est clair à présent: s'il n'y a pas de miroir, le propre verra l'autre sale, et il pensera qu'il est également sale et ira se laver. Le sale verra le propre, pensera qu'il est également propre et donc n'ira pas se laver. S'il y a un miroir, le propre se regardera dans le miroir, verra qu'il est propre et, par conséquent, ne se lavera pas. Le sale se regardera dans le miroir, verra qu'il est sale et, par conséquent, ira se laver".

 

-"Je vous ai prévenu qu'avec votre cerveau vous ne réussirez jamais à comprendre le Talmud. Vous disposez d'un cerveau non-juif... Dites-moi, comment est-il possible que deux hommes tombent dans une cheminée, et que l'un sorte sale et l'autre propre ?"

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 23/10/2013 11:08


Merci pour cet autre éclairage...
Cela permet de pressentir une 3e version: "un juif et un goy ramonent une cheminée..."
Et puis le symbolisme du ramonage devrait commencer à apparaître...  

AegidiusREX 23/10/2013 07:19


Il existe une autre approche de cette même histoire.


Le juif reçoit le candidat dans une salle d'école, il est assis à son bureau, le candidat arrive et se tient debout à son côté. L'examinateur le reçoit sans le regarder et lui dit : — Je
vous rappelle pourquoi vous êtes ici, vous n'êtes pas juif, vous cherchez à le devenir, première question : deux ramoneurs juifs ramonent une première cheminée un matin et à l'issue du
ramonage de cette première cheminée un matin, il y a un ramoneur juif qui est propre et un ramoneur juif qui est sale. Qui va se laver ?


— Celui qui est sale va se laver.


— Réponse fausse : celui qui est sale voit l'autre propre et se dit “je suis propre” donc il ne va pas se laver, tandis que celui qui est propre voit l'autre sale et se dit “je suis sale”
donc il va se laver. A priori, vous n'avez pas l'intelligence juive mais poursuivons : deux ramoneurs juifs ramonent une première cheminée un matin et à l'issue du ramonage de cette première
cheminée un matin, il y a un ramoneur juif qui est propre et un ramoneur juif qui est sale. Qui va se laver ?


— Vous venez de le dire, celui qui est propre va se laver.


— Réponse fausse : celui qui est propre est propre, donc il ne va pas se laver, tandis que celui est sale est sale, et il va se laver. A priori, vous n'avez pas l'intelligence juive mais
poursuivons : deux ramoneurs juifs ramonent une première cheminée un matin et à l'issue du ramonage de cette première cheminée un matin, il y a un ramoneur juif qui est propre et un ramoneur juif
qui est sale. Qui va se laver ?


La candidat explose : — Mais vous posez sans cesse la même question avec des réponses différentes, je ne sais pas, moi, ils vont tous les deux se laver.


— Réponse fausse : personne ne va se laver. “Deux ramoneurs juifs ramonent une première cheminée un matin”, ils ne vont pas se laver à chaque ramonage, ils vont attendre la fin de la journée
pour aller se laver. Il ressort deux choses de cet examen, premièrement, vous n'avez pas l'intelligence juive, et deuxièmement, sachez-le bien : il n'y a pas de ramoneur juif.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier