15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 09:02

licorne-copie-1.jpg

 

Cela peut sembler évident... la corne semble bien dangereuse.

 

Mais quel est donc le sens profond de ce proverbe traditionnel que d'aucuns affirment tibétain?

 

D'abord, que représente la licorne?

 

C'est un animal mentionné depuis l'Antiquité Grecque, sous le nom de monocéros.

 

Lorsque le navigateur portugais Vasco de Gama était revenu d'expédition, il avait ramené une représentation d'une licorne rencontrée, mais elle semblait un peu pataude, en fait c'était un rhinocéros!

 

Donc une fausse piste!

 

La licorne porte une seule corne droite captant la source unique d'énergie divine.

 

Sa corne possède le pouvoir de purifier l'eau de tout poison et de guérir les maladies.

 

La licorne devient l'un des thèmes favoris des bestiaires et de la tapisserie au Moyen Age et au cours de la Renaissance.

 

Elle est un symbole de puissance, de pureté et de grâce, que seule une vierge pure peut approcher.

 

Lorsque la licorne aperçoit la jeune fille assise, elle vient aussitôt à elle et se couche dans son giron, il faut alors que la vierge parvienne à la brider et à l'offrir au Roi.

 

C'est un être bénéfique qui apporte la fécondité et la fertilité.

 

On est tenté de se demander s'il s'agit de la "force vitale" des rosicruciens ou de "l'esprit".

 

La réponse est sur la corne qui montre les deux aspects entremêlés, c'est donc la représentation du "noùs" léwissien et la légende explique symboliquement la pureté nécessaire pour la canaliser et la maîtriser.

 

Venons en au proverbe. Sous sa forme indienne, 

"मास्टर गेंडा नहीं करता छलांग"

on lit "Licorne, maître ne pas sauter..." et une finesse que les thérapeuthes connaissent bien saute aux yeux: ils ne doivent jamais court-circuiter la licorne, se subtituer à la Force Vitale du Cosmique pour transmettre leur propre énergie.

 

En effet en intervenant avec sa propre énergie, son aura ne ramasserait ce qu'il cherche à nettoyer chez l'autre.

 

Tous nos remerciements à CT pour sa magnifique licorne et quelques éléments dont l'article s'est inspiré.

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 15/10/2013 12:16


@ Rico
Oui mais les sources médievales sont des représentations de seconde main... la licorne grecque n'est pas une chèvre et le "kilin" des orientaux n'a rien non plus d'une chèvre!
L'origine serait peut-être une girafe blanche atlantéo-égyptienne... 

ricoparigo 15/10/2013 12:00


Rappelez-vous que la licorne n'appartient à la race chevaline (dont on fait des lasagnes) que depuis la fin du XVIII ème siècle anglais, avant -il suffit de jeter un coup d'oeil ne serait-ce que
sur les tapisseries de la Dame à la Licorne, ou celle de la Chasse à la Licorne, de la même époque- ses sabots fendus la placent plutôt du coté des chèvres...


Quant à sauter par dessus une chèvre, à part dans la Légion...

Perceval 14/07/2011 18:08



En ce 14 juillet je tiens à rappeler ce que disait Clémenceau: "On peut tout faire avec une baïllonnette sauf s'asseoir dessus".


Il en va de même avec la corne sus mentionnée



Geb 11/07/2011 03:54



Si vous jouez à saute mouton avec cette Licorne, je crois plus que c'est la force anal qui risque d'en prendre un coup...


 


 


 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier