28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 05:49

lessines-silouette.jpg

 

Il y a 2 ans, le Bistrot dans "Le lourd secret de Nostradamus" attirait déjà l'attention sur les fameuses Centuries qui ne peuvent définitivement être l'œuvre de Nostradamus.

 

Il semble au contraire établi qu'elles furent écrites par un nommé Yvain Despres que la postérité retient sous le nom d'Yves de Lessines, son "nom d'église."

 

Parmi la multitude d'éléments qui accréditent cette thèse, il y a un clin d'œil de l'auteur dans le dernier vers du deuxième quatrain: "splendeur divine, le divin pres s'assied", sous la forme d'un petit jeu de mot bien dans le style des Centuries: le "divin pres", (divinement pressé...) peut facilement se décoder en "Yvain Despres" comme l'a fait Jean de la Oultre en son ouvrage "les Centuries, Nostradamus: la fin d'un mythe".

 

Pour situer les choses, c'est le 22 juillet 1284 que Yvain Despres prononce ses vœux à l'abbaye cistercienne de Cambron, c'est alors un homme d'âge mûr.

 

Il semble ressortir que Lessines a été auparavant "moine-soldat" et s'est rendu à Jerusalem.

 

En 1284 nous sommes au cœur de l'étrange période (1273-1291) durant laquelle Guillaume de Beaujeu fut le Magister Templi (le Maître du Temple), titre que les modernes traduisent par Grand Maître.

 

(à suivre)

- Début de l'aventure 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nirina 04/07/2014 12:18


Bonjour,


Vivement la suite! Merci beaucoup


 

fm 29/06/2014 11:16


Bonjour Bruno, merci pour toutes ces précisions qui témoignent d'une érudition appréciable et de quelques années d'étude sur le sujet!
Naturellement si tu peux en dire davantage sur le signe secret, ce serait naturellement apprécié!
Bien cordialement 

bruno 28/06/2014 20:44


j avais oublié, une partie du texte de mon commentaire précèdant  est de Rudy C

bruno 28/06/2014 20:40


soldat et ingénieur pour Charles d Anjou lors de ses campagnes italiennes,celui-là meme qui a fait décapiter  Conrandin , petit-fils de Frédéric 2  ;peut -etre; mais
moine soldat...., c est le frère de Jacques de Montignies , abbé de Cambron (Ives de Lessinnes(despret), y était prieur à cet époque) ;qui était visiteur   de flandre le l ordre
templier,Henry de Montignies, templier qui possédait le signe de la sauvegarde.


Henri ( Pluquiel) de Montignies, frère cadet de l abbé Jacques, embrassa la carrière des armes en prenant du service chez le duc de Brabant. De trop petite extraction pour seulement réussir à
vivre un peu décemment dans ce milieu-là, il s'engagea dans les rangs du Temple et arriva en Orient en 1278 ou 1279. Il assista à l'effondrement final de l’Orient Latin et fut un des rares
rescapés de la prise d'Acre par les Musulmans (1291). Gravement blessé (il en devint borgne et une grande cicatrice lui barrait le côté gauche du visage), à bout, à deux doigts de trépasser, il
parvint à rejoindre Chypre où il fut soigné par une femme templière "syrienne". Rentré en Europe, on lui assigna diverses missions, entre autres celle de Visiteur de Flandre peu après les
événements de mai 1302, les Mâtines Brugeoises.


Nul ne sait où, quand, pourquoi et de qui il reçut le sceau de sauvegarde de l'Ordre du Temple. Porteur d'un signe qui lui conférait le pouvoir absolu, il ne pouvait le dire à personne et même
pas le laisser deviner … La hiérarchie de l’Ordre – c’est-à-dire le Maître Jacques de Molay – l’avait envoyé en Flandre pour sévir contre les Templiers qui avaient incité les Brugeois à se
révolter et à massacrer les occupants français en mai 1302. Faisant litière des ordres reçus, Henri se rangea du côté des insurgés. Avec les Templiers flamands d'Ypres, il participa à la bataille
de Courtrai, dite bataille des Éperons d’or, et il joua un rôle déterminant dans la défaite française. Pour livrer cette bataille, les Communiers flamands s'étaient adossés au mur du couvent de
Groeninge … dont l'abbesse était Marie Desprez, la sœur d'Yves de Lessines ! Étonnez-vous qu'on parle beaucoup de cette bataille quasi-mythique dans les Centuries …


Au début de l'année 1307, l'Ordre du Temple est sûr que son existence est désormais menacée par Philippe le Bel. Or, quelque septante ou septante-cinq ans plus tôt, suite à la persécution des
Templiers de Naples et de Sicile par l'empereur Frédéric II Hohenstaufen, une organisation secrète de sauvegarde a été créée à l'intérieur de l'Ordre. Le principe en était génialement simple :
tout Templier était tenu d’obéir comme un esclave à un signe dont nul ne savait qui en était le détenteur, un anonyme parmi des dizaines de milliers.


Voilà


Bonne soirée


 

bruno 28/06/2014 19:55



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier