1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 14:48

lotus-croix.jpgC'est un sujet très chaud qui peut déranger le confort intellectuel de rosicruciens, comme celui des praticiens de reiki! Ce qu'a exprimé Frater S2C est parfaitement exact: il est placardé au Bistrot "Rose+Croix" sur Reiki sans tenter de prouver ou de démontrer quoi que ce soit.

Evidemment, il ne s'agit pas comme pourrait le suggérer le dérangeant dessin ci-dessus de remplacer la rose de la Rose+Croix par un lotus et de créer une secte!...

 

Fondamentalement le Reiki, c'est la "force universelle de vie", ce que les Rosicruciens nomment la "Force Vitale", puis le "Noùs". Il n'y a aucune divergence sur le plan énergétique.

 

Si l'on donne à la Rose+Croix le sens d'une organisation, voire d'une petite secte, évidemment, il n'y a rien à voir avec le Reiki (absolu). Mais si l'on se réfère à la Rose+Croix Essentielle, certains aspects complémentaires avec le "Reiki" sautent aux yeux.

 

De la même façon si l'on considère le Reiki comme un égrégore limité dans lequelle chaque petit praticien se croit libre de mitonner sa petite cuisine (taoïsme, bouddhisme, yoga, arts-martiaux, hypnose, massages,...), il est alors hors de question de retrouver la moindre relation avec la Rose+Croix Essentielle!

 

L'approche actuelle des rosicruciens est très influencée par Lewis et l'AMORC des débuts. Nous connaissons la définition de l'initiation rosicrucienne qui était en gras sur la couverture d'anciennes monographies: "l'initiation fait passer dans le domaine de la raison le but à atteindre et dans le domaine des émotions l'idéal qui nous incite à solliciter notre introduction aux Mystères"

 

Il y avait donc une "sollicitation" à faire... Cette mystérieuse "sollicitation" a disparu autour des âges. A l'époque de Spencer Lewis, il y avait des échanges qui servaient de tests et qui permettaient un contact privilégié avec certains candidats qui sachaient solliciter et pouvaient bénéficier d'une initiation totalement inconnue du rosicrucien de base.

 

A de multiples reprises depuis les premiers mandami et jusque dans les degrés avancés, Lewis attire l'attention sur la personnalite de Franz Mesmer, le célèbre "magnétiseur" du 18ème siècle. Or l'histoire rapporte que le jeune Mesmer avait reçu à Vienne la visite de Saint Germain. Un visite de deux jours. Le temps nécessaire pour transmettre précisément une initiation style reiki et la formation complémentaire appropriée. On connait l'histoire de Mesmer qui disposait, ni plus ni moins, des capacités d'un maître de Reiki contemporain, digne de ce nom.

 

Ce qui serait anormal, voire grave pour certaines responsabilités karmiques, serait de vouloir greffer dans le rosicrucianisme une tradition étrangère. Tel qu'il est accessible au chercheur qui s'attache à retrouver les sources de la tradition rosicrucienne, le rosicrucianisme n'est pas un amalgame de sujets divers, contrairement à ce que d'aucuns affirment, c'est un ensemble cohérent. Un "Guide germanique" dirait que l'enseignement du rosicrucianisme constitue un cycle, une cellule vivante, il est déjà "total perfekt"!

 

Mais ce qui est révélé ici, c'est l'idée que le Reiki est déja positionné dans le rosicrucianisme: il dispose déjà d'une case vide dans laquelle il s'inscrit parfaitement!

C'est exactement comme, lorsque dans la tradition héliopolitaine, l'Horus ancien, "khent an maa" (qui a donné ce que les rosicruciens nomment la "shekinah"), devient de berceau de l'Horus naissant fils d'Isis et d'Osiris. 

 

Le Reiki apporte une initiation comme les rosicriuciens, habitués à ce qu'ils nomment (généralement à tort) des "initiations symboliques" n'imaginent que difficilement. Il faut savoir qu'une initiation reiki permet de se retrouver du jour au lendemain avec une canalisation de force vitale considérablement augmentée et tellement puissante qu'à coté d'elle, la respiration, "source naturelle de polatité A" des néophytes rosicruciens est généralement assez insignifiante...

 

Complémentairement, la Rose+Croix apporte au Reiki, le décodage de l'enseignement ésotérique caché dans "l'histoire d'Usui" et dans le "Gokaï" qui sont les vecteurs généralement méconnus de l'enseignement de la tradition Reiki.

 

La liste des correspondances et des complémentarités entre le Reiki et la Rose+Croix pourrait se poursuivre très loin... Il n'y a évidemment aucune "preuve" au sens le plus rigoureux du terme mais une accumulation, peut être dérangeante pour certains, d'un faisceau de présomptions!

(Voir le Pont Rouge du Reiki)

(Voir le fil Reiki

Beaucoup d' éléments concernant le Reiki sont développés dans la brochure "Sensation de Leiki". 

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Reiki
commenter cet article

commentaires

Sulfate2Cuivre 04/01/2011 21:48



En tous les cas merci, Patron-Frater, d'offrir un espace ou on ne fout pas dehors avec un coup de pied dans le cul celui qui a l'outrecuidance d'avoir le mauvais rôle !


Donc tu.., Reïki ?



lebistrotdelarosecroix.com 05/01/2011 00:44



Merci à toi Frater,


Quel est donc le "mauvais rôle"? Y a t-il un mauvais rôle.


Quand on joue autant avec son karma en amplifiant et en officialisant une (ou "sa") "pensée rosicrucienne", fût-ce celle d'un "patron de bistrot", n'est-ce pas indispensable de laisser largement
ouverte la possibilité de critiquer et surtout d'en tenir compte avec le recul indispensable?


Pour ce qui est du reiki, même  en étant convaincu de son lien et de sa compatibilité entière avec le rosicrucianisme, il semble qu'il faille perpétuer une respectueuse démarcation. et
considérer que l'assemblage des deux doit rester une équation personnelle.


Bien fraternellement


Merci d'exister Frater!


 



fm 04/01/2011 19:42



A la tienne Roland!


Hello Frater!


A te lire, on pourrait deviner que tu souhaiterais entendre tout de suite le bistrot parler du reiki et en tout cas davantage qu'entre les lignes! ...


C'est vrai que c'est un puzzle extraordinaire qui méritera quelques articles et rien que sur les "lignées" ou sur le choix d'un initiateur ou d'une initiatrice il y a des romans à écrire!


Bien fraternellement



roland 04/01/2011 19:36



merci S2C je me sentirais moins seul


buvons modérement tu sais bien que c'est pas bon pour l'être psychique


comme moi d'ailleurs MV de PP    ;-)


Rolèèsss



Sulfate2Cuivre 04/01/2011 19:22



@Salam, "Focalisation ou lâcher prise!? Il faut choisir!"  Il y a un temps pour tout mais la focalisation et le lâché prise n'a rien de paradoxal:
Focalisons nous sur ce qui reste quand on lâche prise !


Le lâché prise n'est en l'occurrence là, pas celui des pensées (La pensée ne s'arrête pas et il y a toujours un jeu de perceptions et d'interprétations) mais celui de l'ego qui nous fait tenir à
des concepts et des conforts mentaux de toutes sortes!


En tous les cas, cet autisme revendiqué n'a rien de bon,il détruit les couples et fabrique des handicapés sociaux (Je connais bien le processus) autant se saouler .., j'vais tenir compagnie  à Rolèss !


J'vais me sangler au comptoir c'est du costaud ce qu'il nous sert le patron et j'ai franchement l'air d'un con à essayer de cueillir en titubant  à 2 mètres du sol des fleurs invisibles
!


 



roland 04/01/2011 17:17



J'ai tout lu sur la fameuse correspondance entre Reiki et Rose+Croix


mais il y a rien de nouveau qui éclaires ma lanterne j'avais esperé donc comme nous sommes au Bistrot de la RC


je dirais bistrot tout court je vais me retirer dans mon coin et boire seul comme toujours à mon grand regret


salutations MV de PP Rolèèsss



salamandre 04/01/2011 16:13



Focalisation ou lâcher prise!? Il faut choisir!



fm 04/01/2011 15:35



@Salam,


Je crois que tu mets le doigt sur quelque chose de vraiment intéressant.


En astral, une focalisation sur l'unicité de l'être nous rend autistes! lol


Ça me fait songer à ce témoignage si souvent entendu: "j'étais à côté de lui, mais il ne m'a pas vu, il était dans son monde..."


Bien fraternellement 


 



salamandre 04/01/2011 15:20



fm


 


je crois avoir mieux compris ton idée sur les passerelles ;seulement je ne vois en quoi celles-ci dépendent de l'école...ou alors en partie, peut-être..si l'on veut.


Un chef-d'oeuvre (sommet de l'art) peut trés bien nous emmener là ou on n'emmène pas...dans un état indéfinissable, où le plaisir se transforme en joie mais ce qui permet çà (la
passerelle) c'est le corps et l'émotion déclenchée par la perfection de l'oeuvre. Cette oeuvre  n'en est "que" le support. Sans intention de la part de l'auteur.


A la différence de toi , dans cet "autre monde" je me sens seul, en faisant abstraction de la dizaine de personnes devant le tableau ou le millier dans la salle de concert. Peut-être parce-que je
crois plus à l'unicité de l'être qu'à son contraire.


 


 



Sulfate2Cuivre 04/01/2011 13:24



@FM ton exemple ne vaut que si celui qui est rejoint psychiquement n'est pas le fruit d'une imagination trop fertile!


Facile, toutes ces explications qui demandent aucune preuve et qui ferait que les explications d'un schizophrène pourraient avoir la même crédibilité et être mise au rang de preuve suprême!


Je ferais n'importe quel rêve un peu bien agencé initiatiquement et on se retrouve avec des avatars..,Confus tout cela!!!


Désolé mais c'est une explication bien ténébreuse qui satisfait que ceux qui ont peur d'être décu avec un peu plus de rigueur.


Montée? Passerelle? tout cela avec un bandeau sur les yeux, pieds et points liés par des croyances! C'est un exploit.


Il est haut perché le bistrot!  Je sens que je vais rester pour dormir de crainte de me casser la figure sur le chemin de retour car on commence à être bien chargés!



fm 04/01/2011 11:48



@Salam


Merci pour ton message.


.Nous serions d'accord sur beaucoup de choses, mais à mon sens les passerelles ne sont pas des tuteurs. 


C'est un sujet difficile ces passerelles... "Le Sujet"! Et on ne peut pas en raconter une sans la profaner. Sur la couverture du Comte de Gabalis il y a une formule latine qui dit en substance
"cette choses est cachée avec beaucoup de peine, la révéler c'est la détruire".


C'est comme lorsque l'on a gravi une colline. Pas besoin que ce soit le Mont Blanc ou l'Everest. Une butte de 5m de haut fait l'affaire. Quand on est au sommet, il n'y a pas plus haut.
Physiquement une fois qu'on a fait le tour et examiné la vue à 360 degrés,  il n'y a plus qu'à redescendre, mais il est possible de continuer le "voyage", la "montée" en s'asseyant et en
fermant les yeux, c'est la "passerelle"... Grâce à cette "passerelle", le méditant peut rejoindre psychiquement quelqu'un qui aurait gravi une autre colline et dont le niveau vibratoire serait
identique... ou encore rejoindre quelqu'un à ce même niveau mais qui serait simplement resté chez lui! (à ce moment là ok, mettons que la colline ait été un tuteur...)


Pour celui qui redescend sans cette méditation, c'est vite vu: la passerelle n'existe pas. Mais pour celui qui a "pris la passerelle", tout le voyage n'avait de sens que pour cette passerelle.


Je me demande si cette tentative d'explication a servi à grand chose, je vais chercher des exemples plus concrets dans le rosicrucianisme!


Bien fraternellement



Sulfate2Cuivre 04/01/2011 02:26



@Salam. Ça se tient.., reste à définir ce qu'est la racine!


Entre nos projections romanesques, nos désirs, notre discernement, ou va t-on exactement avec toutes ces approximations, contradictions et pourtant le même intérêt pour cet ésotérisme qui divise
bien plus qu'elles ne relient pour la raison évidente: C'est un cheminement intérieur qui dépend de tant de facteurs dont le moindre ne sera jamais l'honnêteté que l'on y met!


Ça me titille, ca me grattouille mais je ne vais pas fumer des cônes pour échapper à l'actualité et rester scotcher au plafond dans des illusions ajoutées en plus à celles qui me polluent au
quotidien !


Oui, c'est dans la bassesse (Je doute fort que c'est l'image que vous auriez  choisie ) que se rejoignent toutes les
traditions mais au moins ca collerait quelque part avec une notion d'évolution!


Pourquoi faut-il nager à contre-courant?  on en apprend des choses en observant la nature!!! 


 



salamandre 04/01/2011 01:54



fm


Ton dernier post me rend perplexe car son développement s'oppose radicalement à l' axiome de départ. Tu avances d'abord que toutes les traditions authentiques se rejoignent quelque-part ( "
en-haut" dis tu...)  ensuite tu parles d'enseignement profane pour l'une ou de passerelles non utilisées ou disparues pour d'autres et encore tu ne cites que celles qu' à priori tu
affectionnes...


Si je suis loin de contredire ton développement il n'en n'est pas de même en ce qui concerne ton parti pris de départ.


Il en est de l'enseignement et de la pratique ésotériques comme des autres (littérature, musique, cinéma...) AU DEPART bases ou racines sont théoriquement les mêmes et au fil du temps elles
afficheront leurs personnalités .Donc leurs différences .


Il en est des "passerelles" comme d'un tuteur: une fois la "plante" adulte çà ne devient plus utile. Le principal ce n'est pas qu'elles n'existent plus (apparemment) mais qu'elles aient existé.
Mêmes si les oeuvres contemporaines ne ressemblent guère à celles du passé, elles leur doivent tout (ou presque) On va jusqu'à leur trouver des références.


Tant qu'aux dérives de toutes sortes, comment s'en étonner dans ce systéme d'économie de marché  (ah! ce petit accent qui change tout...) où concurrence et profit  sont maîtres.


Ce n'est donc pas "en haut" que les "traditions authentiques se rejoignent mais "en bas. Dans l'enracinement.



fm 03/01/2011 16:26



Merci FX


Il y a beaucoup de traditions, mais les traditions authentiques se rejoignent toutes "en haut", c'est la Tradition...


On peut commencer par en déduire que les traditions qui ne se rejoignent pas, en haut, ne sont pas ou plus des traditions authentiques, ou que ce qui ne se rejoint pas en haut n'est pas
Traditionnel!


Ce que tu exprimes paraît pertinent: "une tradition devrait transmettre l'ensemble des outils d'émancipation".


A mon sens, ce qui diverge dans les traditions authentiques, c'est seulement l'ordre dans lequel les outils sont transmis.


Dans le rosicrucianisme lewissien, ce qui est transmis est finalement un enseignement profane, mais il prépare l'étudiant à accueillir un enseignement ésotérique. 


Ce qui a changé depuis la mort de Lewis, ce sont les passerelles ouvertes vers l'enseignement ésotérique qui ont généralement tendance à disparaître lorsque l'enseignement est modifié et qu'on
enlève ce qui semble superflu, inutile ou erroné.


- Lorsqu'on étudie les anciennes formes de l'enseignement rosicrucien de Lewis on voit beaucoup de passerelles qui ne sont plus utilisées.


Toutes les traditions authentiques expriment que lorsque le disciple est prêt, le maître se manifeste. Mais il faut que le rosicrucien reste ouvert... S'il reste fermé, sectaire, borné,
imperméable à certaines valeurs, il peut rester dans la "nuit obscure" pendant des décennies.


(Voir l'article sur les "Gyud.")


- Et Lorsqu'on étudie l'enseignement du Reiki (Usui était un contemporain de Lewis) on découvre aussi des passerelles détruites... Par exemple lorsque Takata faisait jurer à ses élèves de ne pas
modifier un mot de la tradition orale qu'elle transmettait... c'était aussi pour perpétuer une passerelle! Et généralement après 2 générations de transmission, pour des raisons diverses, les
passerelles incomprises ont disparu. C'est ainsi! Mais les chercheurs rosicruciens ont déjà vu le film. lol



Elphikss 03/01/2011 15:07



Avé Patron,


 


Il est vrai qu’à y regarder rapidement je dirais que tu cherches à te faire flageller lol


Mais à bien y regarder, on constate que comme tu connais les enseignements RC, tu peux faire le parallèle avec d’autres traditions et c’est bien normal.


Il ne faut pas oublier qu’une tradition digne de ce nom doit être complète et donc de fournir l’ensemble des outils d’émancipation. Or ces outils sont différents d’une tradition à une autre et il
ne faut pas trop inciter à papillonner sinon la cohérence n’est plus garantie et on se perd vite dans des erreurs d’interprétations.


Le reiki c’est le reiki et la RC c’est la RC ! Et la filiation… on s’en balance comme de notre première chemise. Pas vrai ?



fm 02/01/2011 18:01



@Salam


Parait que c'est ma raison qui ne réfléchit plus... Je ne savais pas que ça pouvait s'arranger.



salamandre 02/01/2011 17:44



Euh....


Que voulez vous dire par "démission mentale"?


A vous lire j'ai le sentiment que vous la voyez comme quelque-chose à redouter, quelque chose qui égarerait la raison.


Mais je m' trompe...hein?..rassurez moi!...je m'trompe?



Sulfate2Cuivre 02/01/2011 15:36



Quand je disais que l'on connait nos limites et que l'on sait très précisément a quel moment commence la démission mentale


Il va sans dire, mais c'est bien mieux quand on le dit et cela n'invalide pas l'image de Pope simplement ca en limite naturellement l'utilisation !



fm 02/01/2011 14:42



@S2C


Justement, une autre subtilité ésotérique se présentait avec Pope...


Il disait précisément  "le vent éteint une bougie et excite la flamme d'un grand feu"!


Tu vas encore dire que c'est de la magie manipulatrice! C'est fou ce qu'on apprend au bistrot!


Bien fraternellement



Sulfate2Cuivre 02/01/2011 14:31



On peut toujours réécrire l'histoire et donner dans le raccommodage quand le tissus s'étiole!


Que pourrait-il y avoir de plus essentiel que de montrer du doigt ce qui ne tient que par le truchement d'artifices? De débusquer nos mensonges et les menteurs pour essayer d'y voir plus clair?


Qui a t-il de plus essentiel que la quête de la connaissance?


La Rose+Croix en tant que symbole est un outil de "Réflexion". Oui, le pipeau existe c'est, par exemple,  organiser des non-faits en éléments factuels et de participer à ces mensonges en les
présentant comme une réalité suprême!


Voilà la raison pour laquelle toutes les sectes perverses du monde, religions en tête, diabolisent la philosophie (Qui permet de gagner en autonomie) ou les autres croyances qui éloigneraient les
ouailles de son dogme tyranique.


Alors tes subtilités ésotériques me font marrer, elles ne tiennent que sur du vent



fm 02/01/2011 12:48



@S2C


Ce "pipeau" dont tu parles "existe t'il" ou est il "essentiel"? Ça à l'air d'une blague, mais la question est sérieuse!


En tout cas, buvons à la "Rose+Croix Autruchienne" Elle me plait celle là!


Je te la retourne bien naturellement. Je l'imagine comme la Rose+Croix de ceux qui se satisfont d'apparences ou qui se confortent avec des explications superficielles rapides et
incomprises comme par exemple l'interprétation profane du "ludibrium d'Andreae"... 


Fraternellement



Sulfate2Cuivre 02/01/2011 12:14



Tu parles de profaner la Rose+Croix essentielle et elle n'existe pas sans définition: Donc du pipeau et toutes tes salades nécessaires pour donner du sens alors que tout repose sur du vent , ne
plaidera pas contre mes affirmations!


La magie du symbolisme est un des leviers bien connu de tous les manipulateurs mentaux, la publicité et autres propagandistes politiques en tête que l'on ai encore besoin de la justifier.


Quant-à mettre des affiches au rang de preuves sans rien derrière que la bonne farce de collégien de Johann Valentin Andreae qu'il avait par ailleurs avoué, je ne vois rien de bien consistant!


Quant à savoir qui a marié la rose à la croix revient à vouloir savoir qui a inventé le mythe Arthurien des histoires d'un esprit fertile dont le créateur n'a jamais bénéficié de la notoriété et
dont une oreille amusée a jugée bon de mettre par écrit bien après!


Ensuite, nous trouvons des guignols à singer le mythe un peu à la manière de nos actuels jeux de rôles qui amusent tant de grands-gamins!


On ne peut pas avoir "raison" en refusant ce que la "raison" nous offre sur un plateau; On ne peut pas prétendre chercher la connaissance en vivant dans des aliénations; On ne peut pas prétendre
chercher la lumière en refusant d'ouvrir les yeux  etc.. etc...


C'est pathétique quand même ce besoin de jouer à l'autruche à la moindre crainte!



fm 02/01/2011 11:34



Waouh! "Définir" la "Rose+Croix Essentielle"... Ne serais-ce pas la profaner? 


Si nous parlons de Rose+Croix imprimée, nous parlons des premières affiches vers 1620. Si nous parlons de la Rose+Croix Symbolique ... Il faut transmettre la magie du symbolisme; si nous parlons
historiquement de la Rose+Croix Allégorique, il faut retrouver l'origine des mythes fondateurs de la Rose+Croix; cela nous ramène  avant même les Templiers, les Esseniens, les Therapeuthe,
et autres respectables Freres d'Ormus, voire les Frères d'Orus ou Horus lui même...  


Non c'est Perceval qui a raison! La Rose+Croix est Alcoolique, elle ne se définit pas, elle se boit!


A la bonne votre!



Sulfate2Cuivre 02/01/2011 11:19



@Perveval, bonne image oui! J'aime ce bistrot ou chacun refait le monde a "sa" compréhension parfois très altérée.


J'en ai une autre à proposer: celle d'un  "Lobbying" Esotérique qui passe par la force du nombre ce qui demanderait l'aval de la raison. Le seul intérêt est commercial, il n'y a aucune plus
value pour l'utilisateur au contraire, il y perd à tous les coups et est obliger sans arrêts d'avoir recours à tout un bric à brac inutile, à une horde de vendeurs malhonnêtes et de spécialistes
de la manipulation mentale!


Ca me parait bien plus précis cette image allégorique pour exprimer fidèlement mes constatations intérieures



Perceval 02/01/2011 10:52



@ S2C


Ici, au bistrot, je me réclame de la Rose-Croix Alcoolique. Je pense que c'est une évidence et que nulle démonstration ne s'impose. Le rituel qui consiste à vider son verre avant d'en commander
un nouveau se suffit à lui même, non ???


Fraternellement, bonne année à tous et tournée générale, patron!



Sulfate2Cuivre 02/01/2011 02:25



Il n'y a évidemment aucune "preuve" au sens le plus rigoureux (Même au sens
le moins rigoureux, c'est quand même vachement capillotracté!) du terme mais une accumulation, peut être
dérangeante pour certains, d'un faisceau de présomptions! Tout est dit !


Tu avances des affirmations sans aucune rigueur ni respect pour les faits et tu agences le faisceau de présomptions comme le ferait n'importe lequel des gourous (de Raël à Bourdin ou de L Ron
Hubbard à Di Mambro) en te réclammant d'une rose+croix essentielle que tu n'as même pas été foutu de définir alors que la  "RC" 'historique n'a toujours pas été établie, ton commentaire
m'apparait comme un tour de passe-passe!


Tu vois frangin, en se réclammant d'une RC allégorique et symbolique, tu évites d'avoir recours aux mensonges et tu réponds aux seules questions qui vaillent et  tu n'as finalement pas
besoin de t'aliéner pour y répondre !


Tu n'as répondu à rien et simplement démontré une imagination fertile pour devoir justifier une démission intelectuelle sans laquelle toutes tes constructions fantasmagoriques ne peuvent exister!


Tu fais preuve de syncrétisme pour jouer avec les légendes des autres et faire vivre un bric à brac ésotérique qui tient avec des bouts de ficelles. Je ne trouve rien d'essentiel dans tes
commentaires, ni rien de bien pratique. 


On commence bien fort l'année



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg