29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:56

max-heindel.jpg

Max Heindel (1865-1919), de son vrai nom Carl Louis von Grasshoff, fut en 1904 le vice président de la Société Théosophique aux USA. mais suite à une crise cardiaque il démissionna. Il connaitra une deuxième crise en 1910 et mourera d'une 3ème en 1919.

 

En 1905, il se déplaça en Allemagne pour rencontrer Rudolph Steiner qui dirigeait la Section allemande de la Société Théosophique et qui fondera l'Anthroposophie en 1912. 

 

Max Heindel avait déja écrit quelques chapitres de "Rosicrucian Cosmo-conception" traduit en français par "Cosmogonie des Rose-Croix" et dont la première édition en 1909 fut dédiée à "son ami Rudolph Steiner" qui avait sur lui l'influence d'un "frère ainé" à qui il avait emprunté certains passages ce qui justifia plus tard des accusations de plagiat... 

 

Sur la première page de sa "Cosmogonie des Rose-Croix, édition de 1974, figure la curieuse indication suivante: "Max Heindel est l'unique porte parole de la Rose-Croix fondée au 14ème siècle." 

 

Une petite note précise: "ne pas confondre avec la Rose-Croix allemande du XVIIème siècle, ni avec les nombreuses associations et sectes diverses actuelles". Naturellement, celà vise en particulier l'AMORC de Spencer Lewis, mais cela met également à l'écart les sympathisants de Max Heindel de nombreuses sources rosicruciennes.

 

Max Heindel avait 45 ans, il était une personnalité connue par ses responsabilités théosophes et il avait ouvert son premier centre lorsqu'il fut au contact de Spencer Lewis qui avait 20 ans de moins.

 

Il semble que Harvey Spencer Lewis proposa à Max Heindel de participer à l'Amorc, ce que Max Heindel refusa, préfèrant s'investir dans la création du "Rosicrucian Fellowship" connue en France comme l'Association Rosicrucienne dont le côté strict choque parfois.

 

Ainsi, Christian Rosenkreutz n'est pas considéré comme le personnage éponyme de la Rose+Croix mais comme un personnage ayant véritablement existé et dont on perpétue l'existence astrale par la visualisation de 12 grand-maîtres entourant le tombeau de RosenKreutz.

 

L'association se positionne comme un "mysticisme chrétien" et la rose-croix n'est plus l'antique croix d'or (aurae crucis) à la rose rouge (rosae rubae), mais une croix comportant une guirlande de roses.

 

Les membres sont invités à suivre un végétarisme strict, même en dehors des périodes de préparation d'expériences mystiques; de la même manière, il doivent s'abstenir de consommation alcoolisée.  

 

Enfin, certains interdits comme la fréquentation de groupes ésotériques peuvent être ressentis comme une curieuse perte de libre arbitre pour qui aspire à la maîtrise. Quoique ce n'est pas tout à fait la "maîtrise" qui est visée mais un état de "disciple".

 

Du côté de Spencer Lewis, Max Heindel est décrit comme un "canal personnel", une belle formule que les rosicruciens se doivent naturellement de décoder!

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 23/03/2012 00:47


Bonsoir Salam,


Quand j'ai parlé de juste contribution, je n'ai pas pensé un seul instant à l'amorc, mais simplement au principe d'une compensation légitime.


Mais oui, j'ai effectivement fait partie de l'amorc de cette époque, j'avais déjà opté pour les 4 monographies mensuelles et je payais 480F par mois (au lieu de 240F) et le systeme voté m'a fait
passer à 400F... Mais j'étais bien conscient que c'était avant tous une opération fric et que certains s'en mettaient plein les poches. Or les enseignements m'intéressaient davantage que le fric,
donc ce qui était fait du fric ne m'intéressait que beaucoup moins et je pensais les responsables assez grands pour gérér tous seuls leurs problèmes karmiques!


De nos jours trois parametres ont changé, il y a moins d'argent en circulation et d'autre part la mentalité est davantage assstée et internet facilite la circulation de l'information.


Mais ces histoires de fric sont vraiment secondaires par rapport à l'importance d'avoir accés aux bons enseignements. Nous le valons bien! En particulier, ceux qui étaient lus dans les temples
entres entre 1916 et 1920 ont à mon avis une valeur inestimable...


Bien fraternellement

salam 22/03/2012 23:54


@fm Tu mets en avant la nécessité d'une" juste contribution" en échange des enseignements que nous délivre l'AMORC. Vu que l'on peut la considérer comme école privée, je suis plutôt incité à te
suivre. Seulement tes mots sont ils bien choisis?


Souviens toi: jusque dans le milieu des années '70 (disons fin '75) le membre recevait deux monographies par mois. Puis, après un certain temps, s'il en ressentait le besoin et qu'il en avait les
possibilités et la disponibillité,  il avait l'option d'en recevoir quatre . Le montant de la cotisation était bien sur réajusté en rapport.


A ce moment là, la Direction nous annonça un référendum auquel chaque inscrit ètait convié de partiper. Comme dans tout rèfèrendum qui se respecte on nous demandait une réponse en un mot: "êtes
vous "pour" ou "contre"  le double envoi de monographies mensuel?


Comme on pouvait s' y attendre, les "pour" l'emportèrent et les frais scolaires passèrent du simple au double. Pour tous!.Même si on acceptait la proposition clémente de la Direction. A savoir
qu'il était toujours possible de maintenir l'envoi simple... au nouveau tarif en vigueur!


Peut on parler alors de "juste contribution"?

fm 22/03/2012 20:25


Merci Merlin pour ce message qui fait remonter ce sujet. C'est sympa de participer et de comprendre le ressenti des autres, surtout si on est pas d'accord!


J'ai relu l'article, en quoi est-il partisan? 


Il s'appuie au contraire sur des faits et ne défend en rien l'Amorc actuel qui est la cible d'une grande part de votre intervention.


En revanche ce que vous reprochez n'a rien à voir avec la démarche initiale de Spencer Lewis, mais plutôt à ses successeurs moins inspirés! C'est important sur le sentier d'éviter les amalgames
et d'apprendre à discerner.


Pour ma part je respecte l'idéal de gratuité dans la mesure ce n'est pas un handicap... Nous voyons malheureusement souvent défendre une fausse éthique prônant une gratuité systématique et
incapable de ressentir la nécessité d'une juste contribution et de mettre la main à la poche! L'argent est seulement un moyen, laissons le à sa juste place!


Mais il y a dans le rosicrucianisme beaucoup de fondamentaux qu'à l'évidence Max Heindel n'avait pas et ne pouvait évidemment pas transmettre. Il est secondaire de le dire mais plus
important de les mettre en évidence régulièrement.


J'espère que petit à petit cela saute aux yeux des buveurs du bistrot!


Bien cordialement!


 


 

merlin 22/03/2012 18:42

Cet article est très partisan... Je suis membre de l'association rosicrucienne, et je ne constate ni un côté strict exacerbé, ni un repli sur soi. Chacun sa voie... Vu de l'extérieur, Lewis n'est
pas plus innocent en matière de repli sur soi, quand on regarde de près les allégations, allant crescendo des mandamus aux Plans, visant à persuader le membre qu'il fait partie d'une élite: la
hiérarchie ésotérique, voire la grande loge blanche... L'association rosicrucienne est de plus gratuite, et ne conditionne pas l'initiation à être "à jour de cotisation". Aucun appel n'est fait
dans les enseignements à coucher l'association dans son testament, ce qui n'est pas le cas de l'amorc! Je n'aborderais pas non plus la question du plagiat éventuel...

fm 09/01/2012 09:48


Hello Frater


Le gag c'est que l'Eternel (béni soit-il, comme disent les rabbins) compte peut être sur nous pour apporter sa lumière dans l'obscurité... Une allégorie?


Dans un premier temps et alors que nous sommes incarnés cherchons plutôt la lumière en vrai point d'interrogation de ce qui éclaire le mieux.


Comme je ressens les choses, la transmission de la lumière se transmet d'une manière inductive, donc on ne peut transmettre que ce que l'on a éveillé en soi.


C'est même important d'avoir son propre éclairage: le soleil n'éclaire pas la "douat", il conseillé d'étre équipé de phares qui éclairent correctement. C'est même trivial si j'ose dire!


Bonne journée. Merci de ton intervention. 

metacryptic 09/01/2012 01:27


Salomon a dit :"l'Eternel veut habiter l'obscurité".


la lumière est-elle si facilement accessible ? si c'était si simple....


L'alchimiste apprend lui que c'est quand il se croit arrivé qu'il faut continuer le chemin


... ce n'est décidément pas si évident.


Max ou lewis, j'ai d'énormes doutes sur le fait que ces respectables personnes aient la moindre parcelle de lumière à transmettre.


Mais on dit aussi "in vino veritas" ce qui vous en conviendrez rassure :)


Mais ce n'est que mon avis.

Un Messager 21/11/2011 16:13


oui sans compter que l'histoire de Jésus se retrouve en Inde, Egypte, Perse, tous nés d'une vierge, etc.


Ces histoires ne font que reprendre d'anciennes cosmogonies, c'est évident et bien démontré de nos jours.


bonne fin de journée

fm 21/11/2011 16:05


Merci Jean Paul,


Tu es toujours bienvenu!


J'ai une approche différente: pour moi les évangiles sont issus de la même source horienne. Leurs différences montrent simplement qu'ils sont des notes d'élèves différents d'une école commune et
les lignées de transmissions différentes en ont déformé de nombreux éléments. 


Voir par exemple ce qu'est devenue la résurrection d'Osiris dans la résurrection de Lazare... pour comprendre qu'il en reste beaucoup à reconstituer!


Et si on poursuit le raisonnement en aval, "Saint Paul" a peu de crédibilité, hormis les passages qu'il a récupérés...


Le vieil adage "quand l'élève est prêt le Maître se manifeste" véhicule divers niveaux d'interprétations"; je rejoins la tienne, mais il y en a d'autres, par exemple l'idée que les Aînés suivent
en permanence les progrès des "serviteurs d'Horus" (Her Bak!). Ils ne demandent qu'à intervenir lorsque ceux-ci sont prêts, sans compter les fois où ils se déplacent pour rien!


Bien fraternellement

Un Messager 21/11/2011 15:20


C'est encore moi  lol))


Je ne puis que te rejoindre dans ton texte sur la limitation des organisations sur terre, oui!


Par liberté de l'évangile, je voulais exprimer l'évangile occulte qui se trouve dans les textes des évangiles classiques et qui n'a pas été révélé aux sages de ces temps là mais aux "parfaits";


"Pourtant, c'est bien
de sagesse que nous parlons parmi les parfaits, mais non d'une sagesse de ce monde ni des princes de ce monde, voués à la destruction. Ce dont nous parlons, au contraire c'est d'une sagesse de
Dieu, mystérieuse, demeurée cachée....celle qu'aucun des princes de ce monde n'a connue.....et nous en parlons non pas avec des discours enseignés par l'humaine sagesse, mais avec ceux
qu'enseigne l'Esprit, exprimant en termes spirituels des réalités spirituelles" (1 épître corinthiens 2-6).


Ceci rejoint l'adage
si mal compris :"lorsque l'élève est prêt, le maîre parait"; ou autrement dit : c'est lorsque l'élève s'est préparé et qu'il est capable de sortir et d'entrer du temple de son corps, que le
véritable travail commence dans l'école R+C.


 


Bonne continuation à
toi

fm 21/11/2011 13:49


Merci Jean Paul,


Oui les ecoles ont toutes leurs utilités et certaines davantage que d'autres et elle ont aussi leur limitations. Je suis heureux que tu exprimes ce besoin d'en sortir!


Je partage aussi l'idée que limiter la Rose+Croix aux "organisations" est un enfantillage.


Par "confessio", je parlais de celle de Lewis. Traditionellement les résurgences laissent une confessio. Tu cites la germanique du 17ème siècle qui était naturellement en milieu protestant avec
des références liée à des siècles de christianisme. La Rose+Croix essentielle est éternelle et va évidemment au dela.


"Libertas evangelii": ne veut pas dire forcément "liberté de L'évangile"..., il y a un sens caché au profane: il s'agit de la liberté de prêcher la "bonne nouvelle" (evangelium du
grec εὐαγγέλιον) ,
il y a une grosse nuance! La "bonne nouvelle" c'est naturellement le pouvoir rédempteur de l'Etre intérieur, la rose, (unique!) au centre de la croix.


Merci de ton lien.


Bien fraternellement

Un Messager 21/11/2011 13:05


re bonjour


Pour ma compréhension personnelle, j'estime que toutes écoles à sa raison d'être.


Bien que rosicrucien dans les enseignemnts  de M.H, ma compréhension et mon expérience me pousse vers un autre horizon que j'entrevois, qui me laisse respirer un air plus vif; pour moi
toutes les écoles sur terrre quelque soit leur appartenance ne représentent que l'antichambre de la R+C ,mais en aucun cas sont la véritable rose-croix.


Si l'on reprend la confessio, on y trouve ceci  :"Cela ne veut pas dire de citer la Bible à tous propos; mais ils doivent rechercher sa signification
véridique et éternelle,"


Donc il y a une recherche christique..... Libertas
Evangelii (liberté de l'Evangile)


Si tu veux lire les textes sur le lien suivant, tu comprendras mon nouveau point de vue http://sagesse-divine.pagesperso-orange.fr/


 


Fraternellement à toi

fm 21/11/2011 12:25


Merci Jean Paul!


J'apprécie ton intervention dépourvue de tendance polémique. Je vais essayer de te répondre de tout mon cœur. 


J'ai connu comme toi le rosicrucianisme de l'Amorc des années 70, et j'en ai profité avec une rare intensité. Mais il m'a fallu encore 30 ans pour entrevoir le degré de réalisation de
Spencer Lewis et pour pouvoir affirmer simplement que la plupart des noms des personnes réputées que nous connaissons ne lui arrivent pas à la cheville.


Le chercheur sincère contemporain peut reltivement facilement se confirmer son accès akashique authentique, son aisance à maîtriser et canaliser les enseignements des grands maîtres du passé, sa
réalisation dans le domaine de l'alchimie, sa perception du rosicrucianisme et son humilité à conduire une résurgence rosicrucienne authentique et adaptée au 20ème siècle.


La seule difficulté pour nous est d'accéder aux enseignements authentiques qui ont été attaqués par vagues successives depuis 1939. (Je te conseille de te procurer sa confessio qui a été occultée
vraisemblablement dans les années 70).


Moi aussi j'ai une certaine sympathie pour Max Heindel, je comprends qu'il ait préféré rester loyal à certaines idées qu'il avait arrêtées, au point de refuser la proposition de Spencer Lewis,
mais j'aimerais tant lui partager une approche du fonctionnement de la Rose+Croix qui lui a échappé, (modestement, il me semble qu'il cherchait une approche christique du rosicrucianisme marquée
par la résurgence du 14eme siècle en pensant que c'était une source définitive) et je le plains sincèrement d'être passé à côté de la résurgence lewissienne qui a corrigé les déviances du passé
et complété les enseignements, comme il convient de le faire à chaque résurgence, sous peine de voir se perpétuer des coques sombres qui font les aubaines des sectes, des religions et des
souffleurs...


Mon ego fait d'ailleurs le vœu, dans cette vie ou les suivantes de ne pas rester insensible à ce genre d'impact!


Bien fraternellement

Un Messager 21/11/2011 09:53


bonjour Francis


Juste pour être précis : M.Heindel était clairvoyant et avait reçu 6 iniitations mineures.


Comme tu le sais, j'ai suivi, et l'Amorc et M.heindel et bien d'autres chemins; je maintiens que les enseignements de l'association n'ont rien d'exotériques et que le degré de disciple n'est pas
un mythe , mais belle et bien une réalité dans le domaine des enseignements ésotériques.


En ce qui concerne le refus de M.H , j'ai un tout autre aperçu : celui-ci a refusé l'offre de Lewis car ceci concerne le degré de disciple qui demande de "vivre la vie" et ne pas la gaspillée. (
tu sais de quoi je parle) .


Je précise que c'est dans un souci d'apporter quelques lumières et non de polémique.


Fraternellement

fm 20/11/2011 21:13


Merci Messager,


Le texte que tu cites est connu. Il faisait partie de ceux que j'avais consulté avant de rédiger cet article. Harvey Spencer Lewis exprime simplement sa pensée au sujet de Max Heindel d'une
manière positive mais destinée à transmettre clairement sa pensée.


- D'abord Lewis parle de groupes de travail "exotérique" de la Grande Loge Blanche. Cela signifie en clair que ce n'est pas du "travail esotérique" mais que ce n'est pas "sombre". Il évoque alors
l'Association Rosicrucienne mais pas encore Max Heindel qu'il définit ensuite comme un "canal personnel".


- Par "ayant expérimenté la grande initiation", Lewis veut dire que Max Heindel est décédé en 1919.


Enfin, participer à "l'œuvre de la Grand Loge Blanche" n'est jamais un cautionnement  pour la totalité d'un travail, mais seulement pour une partie précise de l'activité. J'ai le souvenir
que c'est un sujet qui fait l'objet de diverses monographies.


Très franchement, je ne vois pas dans le texte de l'article de point erroné que je pourrais modifier. Veux tu préciser ta pensée?


Bien fraternellement

Un Messager 20/11/2011 19:52


Bonsoir Francis,


Il conviendrait de rectifier le texte sur Max Heindel; les élèves peuvent fréquenter la franc maçonnerie et toutes sortes d'élèves d'autres confessions, bien sur.


Ci-dessous un texte pertinant qui est passé dans la revue "rose-croix" de l'amorc : 


Dans la revue de l'Ordre Rose+ AMORC, The Mystic Triangle Vol. V, n° 1 du mois de février 1927, Il y avait  un vaste article, écrit par l'Impérator Spencer Lewis, intitulé: Notre visite à
l'Europe-cinquième partie

   Dans un conclave officiel de l'Ordre Rose+ en France l'Impérator écrivait:-"Il y a des commentaires en relation avec diverses formes de travail exotérique réalisé grâce à l'aide de
la Grande Loge Blanche. Je n'essayerai pas de nommer tous les groupes ou individuels, ni spécifier les grandes lignes de leur travail. Il n'est pas nécessaire de dire qu'ils englobent beaucoup de
formes de travail humanitaire, sans tenir compte de croyances ou de dogmes. Beaucoup d'écoles, d'enseignement, arcanes d'orient et d'occident, et beaucoup de cannaux non reconnus. Enseignement
mené à bien par des individus ou de groupes, travaillant de forme limité ou en travaux spéciaux, sans titre ni renommée.
   Une haute reconnaissance a été accordée par le Grand Maître, au travail des récents "cannaux personnels" tels que ...Max Heindel...ayant expérimenté la Grand Initiation; ...Et
beaucoup d'autres des temps plus récents. Pour diverses raisons, je n'inclu pas les noms de ceux qui sont, en ce moment, très actifs dans l'oeuvre de la Grande Loge Blanche."

Blasphémateur 01/07/2011 13:21



Bjr Salamandre. Tu te poses de bonnes questions!


La découverte des mensonges des autres demande au préalable une honnêteté intellectuelle qui nous renvoie obligatoirement à nos lâchetés mentales et à nos mensonges inavoués. Je pense que dans la
recherche de la connaissance, il n'y a pas de meilleur sujet que soi-même et que l'on est la  clef et la serrure à de nombreuses richesses méconnues.


Dans ma compréhension du truc, ce n'est pas à proprement parlé les mensonges qui nous conduisent à quelque chose qui mérite l'étiquette "Vérité" mais simplement  par procédé d'élimination
des mensonges il nous est offert une vision plus juste de l'état de nos connaissances!


C'est un peu l'image d'un retour aux justes valeurs, l'aveu de notre grande ignorance et d'un nouveau départ: En tous point une nouvelle virginité, une renaissance symbolique et psychologique qui
donne une fringale de compréhension et garde l'emerveillement de l'étrange sans l'habiller de nos superstitions.


Voilà, l'idée qui se projette avec force à ma conscience et qui me permet de m'affranchir de certaines formulations complaisantes.



salamandre 01/07/2011 10:32



(#3)


A propos de véritables enseignements (???) je ne vois pas en quoi la "mise en évidence de nos propres mensonges et lachetés" apporte plus de lumière que la découverte de ceux des autres...


Les mensonges conduiraient ils là ou la vérité (???) ne peut mener?


Dans ce monde absurde, c'est bien possible, remarque...



Blasphémateur 01/07/2011 01:25



Oki, Geb! Je te serais reconaissant de m'éclairer surles apparentes contradictions que tu notes !


Me comprendre? Il suffit pour cela de débusquer tes propres mensonges car nous ne sommes pas très différents et avons le mêmes centres d'intérêts!  On peut toujours broder pour conserver ses
aliénations, je connais!


J'envois des paroles en l'air car je sais bien que l'on ne peut absolument pas transmettre son vécu mais je sais que tant que l'on est pas précis au point de ne laisser aucun espace
d'interprétation arrangeante, chacun tente de protéger et de faire vivre une aliénation.. On reste dans des dilutions et dans des jeux diplomatiques. Quand un chat est un chat, il est difficile
de simuler,une autre réalité:  tout devient plus simple!


 



Geb 01/07/2011 00:13



@ Blasphémateur je ne levais aucun bouclier contre toi,


j'essais juste de te comprendre dans tes interventions souvent contradictoires.


Merci pour les réponses à mes questions et tes expliquations. Cela me convient.


 



Blasphémateur 30/06/2011 23:35



@Geb et aux autres,

Bjr à tous, j'ai bien l'habitude de ces levés de boucliers que l'on trouve dans toutes les sectes

pour répondre aux questions que l'on me pose:





1-    
Qu’elle est le côté positif qui t’a amené à être
Rosicrucien ?


Quand on devient
rosicrucien, c'est dans l'espoir de trouver un groupe d'homme qui aurait accès à une véritable connaissance pour la partager, c'est un mensonge! Pour ma part, j'ai eu avant d'entrer dans l'ordre
et depuis ma naissance énormément d'expériences troublantes et de facultés dont je me serais bien passé. Difficile de passer à coté du bling-bling de l'Amorc!





2-     Si
on est loin de toutes les démonstrations qui caractérisent les véritables enseignements, c’est quoi pour toi les véritables enseignements ?


Je pense que le véritable
enseignement en matière d'ésotérisme ne peut que commencer par la crémation de tous ces salauds qui te disent comment pisser pendant qu'ils te chient dans la gueule en te soutirant ton fric. Par
contre, une simple introspection ou l'on met en évidence nos propres mensonges et lâchetés nous ouvre plus de portes intérieures que des heures de méditation. En pleine lumière, on distingue
mieux les détails


Le propre des membres des
sectes est justement de s'imaginer libres de leurs pensées alors que il y a un conditionnement de type sectaire très éviudent à la lecture des monographies. Pas besoin d'avoir fait science-po
pour s'en apercevoir!


@FM, tes guides invisibles
ne valent pas un pet de vache s'il a fallu une aliénation pour les  les rendre accessibles et les entretenir!


Alors oui, tous les
escrocs se valent Max Heindel ou Lewis, c'est presque Kif-kif si ce n'est qu'au moins ce dernier joue sur 2 tableaux et permet une porte de sortie en tuant le/les maître(s) et en insistant sur un
aspect rationnel qui n'existe absolument pas chez le premier. 


Vous le saviez que la
marmotte emballe le chocolat.., puisqu'on vous le dit !!!!


Ça pourrait-être drôle si
tant de grands gamins ne se prenaient pas pour des élus ou des "connaissant"!


C'est tellement facile
d’acquiescer aux conneries d'un pseudo maître et de cumuler titres pompeux et soit-disant une évolution  intérieure quand on fuit juste tout ce qui pourrait mettre en évidence notre vanité
et notre peu d'entrain à une véritable connaissance de soi!


Et à part la flûte, une
petite chanson pour accompagner les paroles que l'on boit et les saloperies que l'on ingurgite?



Novice 30/06/2011 20:52



Bonsoir,


à vous lire, je dirais que beaucoup n'ont pas compris le but de cet article sur le blog. L'auteur ne cherche en rien à comparer une école ésoterique avec une autre, il ne fait que relater
l'histoire des faits. Aussi, il n'impose à personne de prendre pour vrai ce qu'il met sur ce blog, donc à nous de prouver le contraire. Maintenant j'aimerais si vous le permettez, donnez mon avis
sur la question qui se pose indirectement, pourquoi sommes en quête de spiritualité ? Avons nous un soucis de comprendre et résoudre les énigmes ou sommes nous justes siprituels par accident ?


Pour moi un spirituel est avant tout une personne capable de raisonner, discerner, et lire entre des lignes blanches.


Max Heindel, Lewis, ......, et autres nous donnent juste la MERKABAH pour étudier et découvrir le monde spirituel sinon c'est à nous de prendre le volant et diriger notre véhicule.


Merci et que les Roses fleurissent sur votre croix.



Geb 30/06/2011 20:03



@ FM , je partage pleinement ton opinion.



fm 30/06/2011 19:24



Bonjour à toutes et tous,
Dans quasiment toutes les écoles il y a du "basique" à apprendre. Mais pour qu'une "école" devienne une "voie" il faut une expérimentation psychique. Pour faire simple, tout ce qui est obtenu en dehors de cette expérimentation psychique sera un jour à balayer, d'ailleurs nous l'enterrerons à notre mort.
Cette expérimentation psychique est encadrée par des guides invisibles. Dans certains cas, ces guides sont authentiques dans d'autres non...
Tant qu'on a aucune relation sérieuse avec ces guides invisibles, toutes les écoles se valent! Mais quand on avance dans la quête mystique, la vraie, celle qui nécessite une expérimentation
psychique, on se doit d'être particulièrement exigeant, de discerner et d'écouter les signes. Evidemment ce n'est que mon opinion!



Geb 30/06/2011 15:54



@ Blasphémateur, tu donnes largement ton opinion sur ta vision de l’aspect négatif d’être membre de l’amorc ou autre groupe:


Mensonges, usurpations, lessivage de matière grise etc.


Et tu nous dis que :


tout cela répond à des techniques connues et est concrètement vérifiable contrairement aux thèses farfelues qui nécessitent une démission et restent très subjectifs. On est loin de
toutes les démonstrations qui caractérisent les véritables enseignements!


Alors, deux question pour toi :


1-    
Qu’elle est le côté positif qui t’a amené à être Rosicrucien ?


2-    
Si on est loin de toutes les démonstrations qui caractérisent les véritables enseignements, c’est quoi pour toi les véritables enseignements ?



Geb 30/06/2011 15:33



Tant qu’à moi, Il n’y a pas un meilleur que l’autre. D’abord je n’aime pas le mot secte, je préférerais dire regroupement,  étant membre de l’amorc je ne me sens pas du tout prisonnier et dirigé, et je me sens libre dans mes idées, mes pensées et mes actes. Personne ne me surveille.
 On peu accepter ou rejeter selon nos convictions.  Lorsque l’on adhère à l’un de ses groupes c’est que
l’on est déjà à la recherche d’une certaine spiritualité ou une soit disant vérité que l’on possède au fond de nous. Si l’un de ses groupes fini par nous convenir en répondant  dans l’idéologie, la forme et sa vision, et répond à notre questionnement, c’est qu’il est le bon pour nous... Et c’est là que chacun va défendre sont groupe et
ses idées…  Et ce n’est pas juste chez le Rosicrucien, d’autre regroupement aussi vont jurer être CELUI qui détient la vérité ou la bonne
réponse.



Blasphémateur 29/06/2011 23:30



On peut se poser la question autrement, laquelle des 2 sectes est la moins dangereuse ou celle qui démissionne le moins?


Accorder du crédit, est également un jugement de valeur. Non, on ne peut pas dire que toutes les sectes se valent car cela suppose que l'on comprenne la teneur et  la véracité des
enseignements ce qui de facto rendrait inutile leur existence. Or, la seule chose dont on peut être certain est précisément l'aspect négatif: Mensonges, usurpations, lessivage de matière grise
etc car tout cela répond à des techniques connues et est concrètement vérifiable contrairement aux thèses farfelues qui nécessitent une démission et restent très subjectifs.  On est loin de
toutes les démonstrations qui caractérisent les véritables enseignements!



fm 29/06/2011 19:50



Un frater pose la question suivante: "faut il toujours dire que tel cheminement est meilleur que tel autre ou faut il laisser chacun se débrouiller?".


Faut-il dire: "mon lewis est meilleur que ton Max"?


Le fond de la question est lié à une idée de jugement de valeur. Pour faire simple ce frater estime que tout se vaut, il juge donc qu'il ne faut pas juger que le jugement c'est pas bien
etc. 


Pourtant hier Nephtys et par suite Vénus pour transmettre la capacité d'harmoniser semble transmettre d'abord la capacité de juger.


Qu'en pensez vous?


Bien fraternellement 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier