2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 20:09

 

hslVoici la traduction d'un article de Harvey Spencer Lewis à son retour d'un voyage en Egypte et concernant son séjour dans divers pays européens dont l'Allemagne en 1937. Pour situer historiquement, Hitler avait été nommé chancelier en 1934 et était devenu "fuhrer" en 1935 et la "nuit de cristal" aura lieu en novembre 1938, soit 1 an et demi après le voyage de Lewis. Politiquement, à cette époque (1937) les juifs allemands sont plutôt incités à partir aux USA et leurs intérêts ne sont pas systématiquement spoliés comme ce sera le cas quelques mois plus tard. Il semblerait que Lewis (en utilisant le terme "indigène" pour les allemands soit plutôt favorable à cette immigration juive aux USA. Mais il ne s'exprime pas clairement sur le sujet.

On notera dans le témoignage un souci de faire prendre conscience des différentes propagandes et de la nécessité de calmer les choses. (En Europe par exemple, on amplifie cette époque le racisme anti-noir des américains, on évoque le KKK qui parade à Atlanta en 1937, on stigmatise les guettos noirs, etc). On note également que Lewis n'est pas totalement dupe de la situation dramatique ("Je connais suffisemment la nature humaine...") mais il ne veut pas se laisser récupérer comme va t'en guerre par le "bon frater" et il préfère s'en tenir aux faits. Message difficile dans l'époque difficile de l'avant guerre... qui va l'exposer naturellement à de nouvelles critiques en 1937 comme peut être encore de nos jours.

 

 

 Persécution des Juifs en Allemagne


"J'ai ici une lettre d'un bon Frater du New Jersey qui aimerais nous faire dire quelque chose pour contrer l'idée générale américaine que tous les Juifs sont persécutés par Hitler ou par le gouvernement allemand en Allemagne. 

Très heureusement, j'ai fait une enquête approfondie sur cette affaire alors que j'était en tournée avec quelques uns des officiers suprêmes et des membres de notre Ordre à la fin de notre croisière en Méditerranée. 

Il est maintenant bien assez, pour ceux qui ont soutenu la propagande anti-allemande et anti-Hitler, de prétendre que l'on ne peut pas apprendre la vérité en allant comme un étranger en l'Allemagne et en posant quelques questions.

Si c'était seulement ce que nous avons fait en Allemagne, je ne ferais pas aujourd'hui de déclarations sur la base du peu d'informations que nous aurions gagnées. 

Je connais suffisamment la nature humaine pour savoir que s'il y avait réellement une propagande sérieusement répandue contre les juifs en Allemagne, moi-même ou un petit nombre d'entre nous qui allèrent sur les routes interroger ouvertement à ce sujet, nous aurions probablement obtenu de mauvaises réponses à cause de la peur des personnes vivant en Allemagne de raconter la vérité. 

Mais, ce n'est pas la façon dont nous avons fait notre enquête. Je vais faire état de faits que je connais très bien qui seront contestés par les individus en Amérique, qui sont soucieux de maintenir la propagande anti-hitlérienne et par ceux qui prétendent que l'Imperator et les officiers suprèmes sont pro-allemand et anti-juifs et pro quelque chose ou anti autre chose. 

Je sais que tous nos membres qui ont été dans l'ordre depuis plus de cinq ans ont été amusés par moments des critiques faites dans d'autres publications concernant l'AMORC et ses dirigeants et l'attitude de l'Ordre. 

 Pendant des années, nous avons été accusés d'être non seulement essentiellement Catholique romains dans notre esprit, mais d'être en plus une partie intégrante d'une certaine forme de propagande jésuite.

Cela fut bientôt suivi par d'autres articles de critiques qui prétendaient se fonder sur des faits irréfutables, prouvant que l'AMORC et ses officiers étaient payés et parrainés par la propagande juive qui a été propagée en Amérique et que nous étions à cent pour cent 
anti-catholiques. 

Puis on nous a accusés d'être des sympathisants socialistes de la Russie soviétique, anti-américain, et que non... Chaque fois que nous nous permettons d'énoncer une vérité au sujet de certains mouvements, certains individus ou certaines phases des émotions humaines, les personnes qui ne sont pas d'accord avec nous nous accusent d'être payés par et soutenue par ceux qui représentent les opinions que nous avons exprimés. 

Cependant, je vais maintenant m'exposer à de nouvelles critiques de cette genre, et je vais être capable de le supporter comme je l'ai tous les autres critiques pour les trente dernières années ou plus. 

En premier lieu, ceux d'entre nous qui étaient en tournée en tant que représentants des 
la plus haute section de notre Ordre ont sciemment cherchés certaines parties de l'Allemagne 
où nous pourrions trouver les faits. Nous sommes allés à Cologne, sur les rives du Rhin. Nous sommes allés à Berlin, un des quartiers généraux d'Hitler, et et de sa forme de gouvernement. Nous sommes passés par d'autres villes allemandes et les sections jusqu'à notre arrivée à Munich, qui est l'autre, ou le deuxième siège de M. Hitler et de sa forme de gouvernement. 

Dans toutes les grandes villes et les petites villes, nous avons trouvé des magasins et
diverses formes d'entreprises de toutes sortes et des classifications  ouvertement menées et généreusement fréquentés par les juifs, avec les noms juifs et les signes extérieurs des membres et adhérents à la foi juive et aux synagogues juives. 

Nous avons parlé avec un grand nombre de ces commerçants, les magasiniers et les hommes d'affaires sans leur poser ostensiblement les questions que d'autres pourraient leur demander, mais nous avons constaté qu'ils étaient juifs et que leur droit de présence étaient ouvertement reconnus par des dizaines d'Allemands  indigènes qui n'étaient pas juifs, et nous avons même constaté à quelques occasions leur présence comme fonctionnaires du gouvernement allemand.

Nous avons trouvé des synagogues juives dans un excellent état de conservation dans toutes ces villes, certaines nouvelles étaient en cours de construction, et aucune sous quelque forme de destruction. Nous avons constaté que le samedi ces synagogues fonctionnaient de manière normale sans aucune tentative de la part des Juifs à éviter d'être vu en entrant ou en sortant de la synagogue. 

Nous avons noté que dans certaines villes, des entreprises conduites ou ayant été dirigées par des Juifs, qui étaient aussi fréquentées que celles qui étaient dirigées par des personnes chrétiennes ou sans foi religieuse particulière. 

Dans plusieurs villes, j'ai parlé avec des rabbins dirigeants ou connectés avec des synagogues juives et je les ai trouvés à être beaucoup surpris et beaucoup plus
agacé par la propagande en Amérique qui laisse entendre que tous les Juifs étaient 
persécutés et que la religion juive était perturbée.

 
Dans chaque cas, ils m'ont dit que les membres de leur église n'ont pas diminué mais se sont maintenus ou ont augmenté. Pas un seul d'entre eux pouvaient se rappeler d'un seul cas où les services réguliers ou des activités de sa synagogue ou la pratique de sa foi avait été perturbée par décret du gouvernement, par des agents locaux, ou par l'une des décisions de M. Hitler. 

J'ai aussi trouvé cela vrai en relation avec l'église catholique romaine et la religion catholique romaine. Mais j'ai surtout appris, tout comme d'autres dans mon casi, que la propagande en Amérique avait conduit à penser que tous les Juifs en Allemagne étaient persécutés parce qu'ils étaient juifs, et pas à cause de tous les actes scandaleux que quelques-uns pourraient avoir exécuté, et non parce qu'ils avaient été les contrevenants d'une loi comme n'importe quel autre humain peut être. 

Il est vrai qu'en Allemagne, un contrevenant de la loi est puni indépendamment de sa religion, mais pas un seul d'entre eux avaient été punis parce il était un juif, ni sa peine a été faite plus extrêmes ou tout différent parce qu'il était Juif. 

J'espère que ces faits aideront certains à réaliser qu'il y a une forme très définie de fausse propagande exercée dans les journaux américains et les magazines à cause des conditions européennes et il est seulement juste de dire que le même genre de fausse propagande est menée dans les journaux européens concernant les conditions en Amérique. Nous avons appris et entendu des histoires plus surprenantes concernant les conditions en Amérique que nous aurions pu imaginer. 

Pourtant, les peuples d'Europe sont progressivement amenés à croire ces histoires et le but de cette propagande mensongère est destiné à créer des troubles et d'apporter des factions et des classes de personnes en lutte et de désaccord et de d'influencer les tendances nationalistes et les guerres internationales. 

Il est une chose horrible à penser, mais c'est un fait absolu: il y a des groupes d'individus dans tous les pays du monde qui ne sont pas assez sincères pour prier pour la guerre mais qui sont diaboliques au point d'inventer toutes les formes de propagande qui finiront par conduire à la guerre. 

Ils ont des avantages commerciaux locaux ou internationaux à gagner dans les affrontements, et bien sûr, dans certains cas, il y a un bénéfice politique qui anime certains groupes d'individus et qui parrainent en la promulgant la propagande mensongère dans ce pays et en Europe." 

 

 

Jewish Persecution in Germany

I have here a letter from a good Frater in New Jersey who would like us to say something to counteract the general American idea that all Jews are being persecuted by Hitler or by the German government in Germany.

Very fortunately I made a thorough investigation of this matter while I was touring with some of the supreme officers and advanced members of our Order at the conclusion of the regular Mediterranean cruise.  Now it is well enough for those who have been supporting the anti-German and anti-Hitler propaganda to claim that you cannot learn the truth by going as a stranger to Germany and asking a few questions.  If that were all we had done in Germany I would not be making any statements now based upon the little information we would have gained.  I know human nature well enough to know that if there were any real wide-spread serious propaganda in Germany against the Jews, and I—or a few of us—went into the highways of Germany and openly asked questions about it, we probably would get false answers because of the fear of the persons living in Germany of telling the truth.

But, that is not the way we made our investigation, and I am going to state some facts that I know very well will be challenged by those individuals in America who are anxious to maintain the anti-Hitler propaganda and by those who will claim that the Imperator and the supreme officers are pro-German and anti-Jewish and pro-everything and anti-something-else.

I know that all of our members who have been in the Order for more than five years have been amused at times by criticisms made in other publications regarding AMORC and its officers and the attitude of the Order.  For years we were accused of being not only essentially Roman Catholic in our spirit but a part and parcel of some form of Jesuit propaganda.  This was followed soon by other articles of criticism which claimed to be based upon incontrovertible facts that proved that AMORC and its officers were being paid and sponsored by the Jewish propaganda that was being spread in America and that we were one hundred per cent anti-Roman Catholic.  Then we were accused of being socialist supporters of Soviet Russia, anti-American, and what not.  Every time we venture to state a truth regarding some movement, some individual, or some phase of human emotion, the persons who do not agree with us accuse us of being paid by and supported by those that represent the opinions we have expressed.

However, I am now going to lay myself open to further criticism of this kind, and I will be able to stand it just as I have all of the other criticisms for the past thirty or more years.

In the first place, those of us who were touring as representatives of the highest section of our Order deliberately went to parts of Germany where we could find the facts.  We went to Cologne on the banks of the Rhine.  We went to Berlin, one of the headquarters of Hitler, and his form of government.  We went through other German cities and sections until we arrived at Munich, which is the other, or second, headquarters of Mr. Hitler and his form of Government.

In all of the larger cities and the smaller cities we found stores and various forms of businesses of all kinds and classifications being openly conducted and generously patronized by Jewish people, with Jewish names and every outward indication of being members of and adherents to the Jewish faith and Jewish synagogues.  We talked with a great many of these shopkeepers, storekeepers and business men without asking them pointedly the questions that others might ask, but we found that they were orthodox Jews and openly acknowledged it right in the presence of scores of Germans, natives who were not Jews, and even on some occasions in the presence of officials of the German government.

We found Jewish synagogues in an excellent state of preservation in all of these cities, and even some new ones being built, and none in any form of destruction.  We found that on Saturdays these synagogues were being attended in the usual manner and without any attempt on the part of the Jews to evade being seen going into or coming out of the synagogues.  We noted that in some cities the leading business houses were conducted by Jews, and as well patronized as those that were conducted by Christians or those of no religious faith. 

In several cities I talked with the rabbis or other leaders connected with the Jewish synagogues and found them to be much surprised and much annoyed by the propaganda in America that intimated that all Jews were being persecuted and that the Jewish religion was being interfered with.  In each instance they told me that the membership of their church has not diminished but either held its own or has increased.  Not one of them could recall a single instance where the regular services or activities of his synagogue or the practice of his faith had been interfered with by government decree, by local officers, or by any of Mr. Hitler’s rulings.

I also found this true in connection with the Roman Catholic church and the Roman Catholic religion.  But I particularly learned, as did the others in my party, that the propaganda in America had led us to believe that all Jews in Germany were being persecuted because they were Jews, and not because of any outrageous acts that a few might have performed, and not because they had been violators of some law like any other human being.  It is true that in Germany a violator of the law is punished regardless of his religion, but not one of them had been punished because he was a Jew, nor was his punishment made any more extreme or any different because he was a Jew.

I hope that these facts will help some to realize that there is a very definite form of false propaganda being carried on in the American newspapers and magazines because of European conditions and it is only fair to say that the same kind of false propaganda is being carried on in European newspapers regarding conditions in America.  We learned and heard more surprising stories regarding conditions in America than we could ever have imagined.  Yet the people of Europe are gradually being led to believe these stories and the purpose of this false propaganda is to create unrest and to bring factions and classes of people into contest and disagreement and help the tendencies toward national and international wars. 

It is a horrible thing to think, but it is an absolute fact, that there are groups of individuals in every country of the world who are not righteous enough to pray for war but are devilish enough to invent every scheme and form of propaganda that will eventually lead to war.  They have either commercial or business benefits to gain from international clashes, and of course, in some cases it is political benefit that animates some groups of individuals in sponsoring and promulgating the false propaganda in this country and in Europe.

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 02/07/2011 22:51



Pour amorcer une éventuelle discussion, je voudrais signaler qu'à la différences des autres messages de Lewis destinés à être lus dans les temples, ce n'est pas le cas de celui-ci, il apparait en
page 30 de la revue parmi les réponses aux lecteurs.



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier