10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 10:20

La représentation suivante se lit "pert-m-khrou". C'est ainsi que les égyptiens nommaient le "livre des morts".

 

livre-des-morts.jpg 

Nous lisons de gauche à droite et de haut en bas "PR","R","T", déterminatif de déplacement, "M", "KH", "R", "OU" et déterminatif de la lumiere unique.

 

"Depuis la 18ème dynastie (15 siècles avant JC), un rouleau de papyrus était placé dans le tombeau du défunt momifié.

 

Mais au cours du millénaire précédent des textes ou des gravures préfigurèrent ces écrits, qui furent affinés par les initiés d'Héliopolis, au point que l'appelation "livre des morts" donné en 1842 par l'egyptologue allemand Lepsius concerne fondamentalement tout un corpus de textes "papyrus de Turin", "textes des pyramides", "papyrus d'Ani", etc qu'il partagea arbitrairement en 165 chapitres que les chercheurs complétèrent depuis pour atteindre le nombre de 192.

 

Mais le nom de "livre des morts" ne correspond pas à l'appellation egyptienne...

 

Dans "pert-m-khrou", "pert" exprime le verbe "sortir" ou la "sortie" et la chouette "m" est une conjonction qui indique "au moyen de" ou "de moi le".

 

Nous avons eu l'occasion d'évoquer "krou", que les rosicruciens retrouvent dans "krou-maat" (voix de vérité) que l'on écrit "cromaat" en français suite à une mauvaise adaptation de l'anglais.

  

Le déterminatif final représente le soleil. Il exprime la Lumière.

  

Il se dégage un sens simple de "pert-m-khrou": les textes rappellent au défunt enfermé dans son tombeau les indications pour trouver la sortie.

 

Mais l'égyptien véhicule des subtilités...

 

Par exemple l'idée de "pert" pourrait exprimer davantage que la simple idée de "sortir" comme par exemple "s'échapper" ou encore "sortir du commun", "passer l'epreuve" ou encore "devenir célèbre".

 

Le déterminatif du soleil s'adresse à "krou" que l'on traduit par le "jour".

 

C'est d'ailleurs le sens que les égyptologues modernes donnent généralement au "livre des morts": "le livre de la sortie au jour".

 

La relation sémantique entre le "jour" et le "bruit" est assez "parlante":  on peut parler des "bruits du jour", comme si une "émanation du jour", une "aura du jour" se manifestait par les bruits de l'activité humaine mais aussi par l'appel des taches quotidiennes. La vache qui appelle fait mkhr (le nom du pot au lait). Elle appelle pour la traite (khr) et le poulailler (khrmou) appelle au ramassage des œufs...


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier