18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 09:42

hslLe Professeur "X" est un homme bâti avec raffinement, typiquement français dans son apparence et son comportement:  l'extrême courtoisie, les manières polies, la gestuelle expressive, la voix douce et les yeux pétillants d'amour et de respect, le gentilhomme français.  Je lui donnais un âge d'environ 45 ans. Sa barbe bien taillée (taillée dans un style typiquement français), ses joues rubicondes et sa chevelure foncée pouvaient bien cacher son âge véritable.

 

Son langage était parfois bien choisi, mais je me souviens avec quel régal il aventura quelques phrases américaines proches de la langue vernaculaire.

 

Lorsqu'il parlait anglais, il n'y avait qu'une légère indication d'accent français, mais quand il mentionnait les noms français, il était fascinant avec ses tons vocaux si particuliers.

 

-"Et pourquoi cherchez vous à connaitre un Frère de la Rose+Croix"? Il demandait cela alors que nous prenions place dans son vieux bureau à l'ancienne mode.

 

-"Parce que j'aimerais savoir si l'Ordre ancien est en existence silencieuse et s'il est-----". J'avais perdu mes mots. Je ne pouvais pas dire que je voulais devenir un membre. On ne pouvait carrément pas demander un tel privilège, en présence d'un homme comme le professeur «X».

 

-"Et c'est là votre unique excuse pour venir à Paris, pour venir ici? C'est ce que vous appelleriez une curiosité"?

 

-"Ah non professeur." J'ai commencé à sentir que je m'étais moi-même incorrectement exprimé et que j'avais commis une injustice au sujet de mes réelles aspirations. 

 

"Ce n'est pas une curiosité oiseuse qui me fait agir. Je voudrais savoir parce que je veux un jour être l'un d'eux si je le puis." Ainsi, le secret était lâché, pensais-je. Certes j'avais été franc. 

 

-"Mais pourquoi, mon ami ? Vous voulez être l'un d'eux? L'un de qui? Vous VOULEZ être? Vous revendiquez? Vous ne priez pas, vous suppliez encore moins, mais vous demandez! Vous ne connaissez pas l'Ordre, vous n'avez rencontré aucun des fratres, et pourtant vous exigez d'être l'un d'eux, un de l'Ordre!

 

Ce n'était pas une tentative pour me faire sentir que j'étais dans une position maladroite, ou que j'avais été impertinent. Ses remarques se faisaient gentiment, mais avec une précision pointilleuse.

(à suivre)

  

 (épisode précédent, début du "Voyage")

  

Version américaine:

Professor "X" is a man of fine build and fair height, typically French in his appearance and demeanour. The extreme courtesy, the polished mannerisms, the expressive gestures, the soft voice and the twinkling eyes make one love and respect the French gentleman. I judged him to be about 45 years of age. His well trimmed beard (trimmed in the usual French style), his ruddy cheeks and the dark hair might well hide his true age. His language was well chosen at times, but I recall with what delight he ventured a few phrases of American idioms bordering on the vernacular. There was only a slight indication of French accent when he spoke English, but when he mentioned French names he was captivating with his peculiar vocal tones.

"And why do you seek to know a Brother of the Rose Croix"? he asked as we seated ourselves in his very old-fashioned office.

"Because I want to know if the old Order is still in existence and if it is -----". I was lost for words. I could not say that I wanted to become a member. One could not bluntly ask such a privilege in the presence of a man like Professor "X".

"And that is your only excuse for coming to Paris, for coming here? Is it what you call a curiosity"?

"Ah, no, Professor," I began, feeling that I had wrongly expressed myself and had done an injustice to my real motives. "I am not acting out of idle curiosity at least. I want to know because I want, some day, to be one of them, if I may." There, the secret was out, I thought. Surely I was being frank.

"But why, my friend? You want to be one of them? One of whom? Of the Brothers? You WANT to be? You ask as a demand? You neither pray or beg, but demand! You are not acquainted with the Order, with any Brother, yet you demand to be one of them, of the Order!"

There was no attempt to make me fell that I was in an awkward position, or that I was impertinent. His remarks were made kindly, but pointedly.

 

Commentaires:

"Professeur X est". Lewis s'exprime au présent au milieu d'un texte écrit au passé. C'est une manière de faire passer un "aoriste", une forme d'expression que notre langage a perdu mais que l'on trouve en égyptien ou en sanscrit pour exprimer un état absolu, hors de toute contingence, hors du temps.

  

Les joues rubicondes suggèrent une apparence de l'époque de Louis XV : "On ne voulait pas que ce rouge paraisse naturel"

 

Lewis insiste sur le terme de "vernaculaire". Littéralement, "qui est parlé par les esclaves indigènes" ("verna" en latin). ce terme de "vernaculaire" s'oppose à "véhiculaire", la langue plus superficielle de la communication terrestre.

 

Ce texte transmet discrètement ce que les rosicruciens nomment la "supplique du postulant". L'état d'esprit incontournable pour passer des Degrés Néophytes aux Degrés du Temple. La manière de demander en son cœur. 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 20/12/2010 01:22



Merci S2C pour cette vidéo qui permet de voir une étoile apparaître avec la "retassure" (un terme de métallurgie pour le rétrécissement du métal au refroidissement).


Merci aussi pour cette planche du mutus liber. On voit le bélier et le taureau ce qui indique une date vers le 21 avril entre le signe du bélier et celui du taureau.


Je me souviens m'être levé spécialement pour voir le soleil se lever à cette date... et le ciel avait précisément les traînées caractéristiques représentées sur la planche. J'ai trouvé cela
plaisant. Je n'en fait pas un théorème, mais c'était curieux et amusant. Je ne sais pas si c'est toujours comme ça...


Bien fraternellement.


 



Sulfate2Cuivre 20/12/2010 00:42



http://www.youtube.com/watch?v=2Pg8coR20iQ&NR=1






Sulfate2Cuivre 19/12/2010 01:03



Cool, Witiza, nous offre sa tournée de rosé !


On a tous "lu" le mutus liber si cher aux opératifs ou l'on a pu se faire une idée de la manière de récolter cette rosée. Il serait amusant, toutefois,  de voir ce que cela peut donner en
langage imagé pour l'alchimie spirituelle . Rosée de mai? -lol


 


 



fm 19/12/2010 00:20



Merci Jean Noël pour cette sympathique précision et cette "rosey".


C'est donc à cette "Rosey" que la clef de la phrase précédente nous préparait:


"Lorsqu'il parlait anglais, il n'y avait qu'une légère indication d'accent français,
mais quand il mentionnait les noms français, il était fascinant avec ses tons vocaux si particuliers." 


Il y a donc soit (version profane) le terme anglais de "Rosy" qui est prononcé avec un léger accent français, ou (version ésotérique) un terme français Rose ou Rosée prononcé avec ce "fascinant
ton vocal si particulier"...


Il y aurait alors une perche tendue en direction de la Rose+Croix Eternelle. Les Frères de la "Rosée Cuite"... ou la "Rosée de Mai" des alchimistes qui cache derrière la "Rosée de Maya", le "sel
philosophique".


Mais, à ce stade de la quête, est-ce déjà la Rose sur la Croix, ou seulement l'espoir de quelques gouttes de rosée?


Bien fraternellement 



witiza 18/12/2010 21:41



Bonjour à toutes et à tous,


Comme je sais que notre Frère Respectable Cabaretier a le sens du détail, je me permets de faire remarquer que dans la version originale du 'Voyage d'un Pélerin vers l'Est' (celle parue en 1916)
 la phrase exacte est "And why do you seek to know a Brother of the Rosey Croix ?"


Bien fraternellement


JNW


 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier