19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 10:06

ours-appuie-tete-.jpg 

Certes, ce n'est pas un ours comme les autres...

 

Il s'agit en fait d'un appuie-tête égyptien.

 

Il y avait en effet sur tous les lits egyptiens ce croissant de lune surélevé d'une dizaine de centimètres pour poser sa nuque et maintenir la tête en arrière afin de ne pas ronfler.

 

Celui qui est présenté ici est d'une élégante sobriété, avec seulement une petite formule magique de gratitude à l'intentien de l'entité chargée de protéger votre sommeil.

 

Il en existait naturellement des plus rudimentaires, mais certains, davantage sculptés étaient de véritables œuvres d'art.

 

Les égyptiens l'appelaient l'ours...

 

 

urs-gly-bistrot.jpg

 

Nous lisons "OU", le poussin de caille, "R", la bouche et "S" le linge plié.

 

Cela se lit donc "ours" et nous reconnaissons le déterminatif de l'appuie tête.

 

C'est intéressant et cela donne souvent envie d'essayer de faire pareil avec un petit oreiller rempli de boules de liège, mais le rosicrucianisme lewissien va plus loin...

 

En effet, assez mystérieusement, ce hiéroglyphe est donné par Spencer Lewis comme symbole du Premier degré du Temple.

 

Comment l'Impérator a t-il eu connaissance de ce détail?

 

Naturellement par révélation psychique car on ne le retrouve pas ces informations ailleurs et d'autre part certaines indications explicatives étonnantes par leur justesse, ne s'inventent pas...

 

On apprend par exemple que cet "ours" signifie également "montrer la direction", ce que, a priori, les égyptologues semblent ignorer.

  

Il y a sans doute l'idée que certaines choses sont montrées dans le sommeil.

 

Et puis une connexion est faite avec les constellations de la "grande ourse" et de la "petite ourse" qui permettent de repèrer la direction du pôle Nord.

 

En latin "ursus" étant l'ours, c'était tentant de voir un ours dans le ciel.

 

Mais, ces détails intéressants qui pourraient paraître folkloriques au premier abord méritent encore de pousser notre "réflexion"...

 

Les habitués du Bistrot savent bien que le Premier Degré du Temple est l'occasion pour les rosicruciens d'une intéressante bifurcation...

 

En effet, le mot de passe "zelator" indique qu'il convient au chercheur de Lumière d'approfondir l'enseignement symbolique d'une manière intellectuellement zélée, et psychiquement avec "des ailes"...

 

Dans le cas contraire le "dilettanti" ne sera jamais un "Zelator" mais demeurera un "junior"...

 

Et nous retrouvons ce fabuleux détail, dans "l'ours"...

 

En effet l'oreiller permet au Junior de bien dormir, tandis qu'il permet de montrer la direction au Zelator...

 

C'est évidemment le secret de l'ours!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 29/04/2014 23:29


C'est gentil mais immérité de parler de "vaste culture". Simplement, comme l'Egypte est la pouvoyeuse et que Champollion a eu un accés direct il est important de se pencher sur les problemes que
rencontrent ceux qui défrichent et les contraintes auquelles ils doivent faire face et qui sont suceptibles de colorer la connaissance qui nous parvient. 

Anna Foster 29/04/2014 18:47


Bonjour fm


 


Le fait est qu'en cherchant en ligne sur Gallica (BNF) et d'autres bibliothèques en ligne, je suis tombée sur deux ouvrages de Champollion très intéressants et bien explicatifs. Alors je n'ai
guère de mérite de débuter avec eux... Mais votre compliment est bien gentil et je le prends sans faire de manière ! (rire) C'est vrai que ceux-ci pourraient être numérisés, mais sans doute que
pas assez de monde n'y voit vraiment l'intérêt et c'est bien dommage. Pour ma part en sus de les lire, je retranscis énormément de choses sur des cahiers, car étant une visuelle, écrire me permet
de voir et d'enregistrer mentalement en même temps; la seule lecture ne m'autaurisant pas à bien mémoriser... L'ouvrage de Christian Jacq, recommandé par vos soins, a été commandé hier. Je
l'attends d'ici quelques temps. J'ignorais totalement ce dont vous parlez concernant son frère et Fournier. Vous semblez avoir une vaste culture !


 


Amicalement à vous


 


Anna

fm 29/04/2014 09:06


Merci Anna,


C'est une belle initiative de travailler avec Champollion. L'oeuvre de Champollion mériterait d'être numérisée alors qu'elle n'est que scannée. C'est au
maximum 15 jours de travail pour une centaine d'étudiants. Mais c'est un temps considérable qui serait gagné ensuite car Champollion dit beaucoup de choses que les successeurs n'ont pas
relevé.
Et cela donne raison à son frère (Champollion-Figeac) qui avait discrètement réparti en 3 parties les découvertes: une pour les egyptologues, une pour la franc-maçonnerie et une pour Fourier qui
a fait faire ainsi un bond considérable aux mathématiques au début du 19e siècle.  

Anna Foster 28/04/2014 20:03


Merci pour vos suggestions ! A part les deux ouvrages d'Isha, je ne connaissais pas les autres, m'exerçant à lire les Champollion d'origine trouvés en PDF ici et là sur la Toile.


 


Amicalement


 


Anna

fm 28/04/2014 18:26


Je vous suggère de vous procurer "le petit champollion illustré" de Christian Jacq.  C'est une bonne première approche. Il y a aussi les "Her Bak" de Isha Schwaller de Lubicq, ce n'est pas
héliopolitain, mais c'est instructif.
Et après pour passer aux choses sérieuses il y a le Mathieu et Grandet, c'est académique, soulant et très cher... C'est assez complet, mais pas aussi facile à lire que le bistrot!
Amicalement 

Anna Foster 28/04/2014 17:10


Bonjour


 


Suite à mon dernier message posté sur ce sujet et vu votre aisance avec l'écriture hiéroglyphique, vous serait-il possible de me dire s'il existe un ouvrage de vocabulaire les concernant ? Car
j'ai beau m'excrimer avec les bases fondamentales de cette "pensée écrite", cela ne me donne pas toujours le sens du mot... Et j'aimerai tellement savoir cela !


 


Cordialement


 


Anna


 


 

Anna 25/04/2014 17:19


Merci à vous pour vos commentaires complémentaires !  J'apprécie aussi beaucoup vos capacités concernant le
déchiffrement de l'écriture hiéroglyphique. Tout un art !!


 


Fraternellement,


 


Anna

fm 25/04/2014 13:34


Je reviens sur l'explication de "ours = montrer" dont je n'ai donné qu'une justification intellectuelle.
Mais si on se place dans la civilisation egyptienne, avec l'oreiller de bois "ours", il est évident que des sujets comme comme le rêve devraient y être liés... Les mystiques savent bien que
les rêves ont précisément la vocation de montrer la bonne direction...
On peut deviner que ce sens particulier de "ours" est passé inaperçu des spéciaistes qui avouent eux-mêmes spontanément que leur approche de la langue égyptienne est assez floue à au moins
20%.

fm 25/04/2014 13:17


Rebonjour Anna,


Merci de cette intervention. Malgré la précession des équinoxes, la différence au niveau du pôle est mois importante.
En effet le 1/72e de degré qui change chaque année au niveau de l'écliptique ne se répercute qu'à un tout petit pourcentage si on projette la variation de l'écliptique vers le pôle.
Certes il y a parfois un pole shift, mais ce sont alors des cycles de plusieurs centaines de milliers d'année qui ne sont pas entrés en jeu depuis l'ancienne Égypte.
Ceci étant, c'est vrai qu'il y a du côté des pôles des constellations égyptienne (comme l'hippopotame) et qui n'étaient pas considérées de la même manière de l'autre côté de la Méditerranée. La
comparaison est un sujet intéressant, mais un travail de spécialiste dont le Bistrot pourrait se permettre de faire l'impasse.
Concernant l'interprétation de l'ours avec l'idée de montrer, mettons que ce soit une affirmation intuitivo-déductive!
D'une part tous les substantifs égyptiens donnent une forme verbale.
D'autre part, pour "montrer" nous avons en égyptien "outies" (mettre en évidence), "sechem" (guider, ouvrir le chemin), "ser" (montrer l'idée) mais aucun n'exprime le sens ésotérique de "offrir
le moyen de ressentir par soi-même en plaçant dans la bonne direction" comme seul "ours" pourrait le faire. Voilà...
Bien fraternellement 

Anna 25/04/2014 12:35


Belle surprise pour moi à lire ce sujet, alors que je m'évertue à comprendre la relation des symboles et des noms de chaque degré. Votre réflexion est fort intéressante.


Ne pas oublier néanmoins que tu temps de l'Égypte antique, l'ourse, petite ou grande, ne figurait pas le pôle céleste du fait de la précession des équinoxes, et encore moins l'animal que nous
connaissons. La représentation imagée de la sphère céleste était toute autre.


 


Vous mentionnez que "ours" signifie également "montrer la direction". Quelle est votre référence à ce sujet que semble ignorer les égyptologues ?


Bien à vous


 


Anna

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier