21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 14:11

lit-de-l-ego.png 

Notre conscience subjective reçoit des pensées que la conscience objective doit identifier. La source de ces pensées doit être connue, validée ou invalidée. 

Quelle place devons nous accorder au mental?

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 22/12/2010 12:07



Le "petit rosicrucien illustré"! C'est très drôle.Ça me fait penser au "manuel des castors juniors"!



Elphikss 22/12/2010 11:51



Si y’a bien un truc que je n’ai jamais vraiment capté c’est cette notion de conscience subjective et objective.


Certes j’ai regardé l’idée contenue dans les définitions du dico mais il me semble que la conscience est une et unique et que nous n’en percevons qu’une infime partie du fait de ce mystère qu’est
notre incarnation.


Cette distinction entre les consciences sous entend tellement de chose à mon avis. En tout premier lieu, elle « cloisonne les choses » et ça je n’aime pas. J’y peux rien, je suis
formaté comme ça, j’ai jamais aimé qu’on dise ça c’est là et ceci c’est là bas. Oui, mais non.


Elle sous entends aussi l’idée des anges gardiens ou celle des guides spirituels alors que rien ne prouve que ce soit la meilleure façon de percevoir ces phénomènes.


Te te te… laissez moi m’expliquer avant de me secouer le bananier : Un extralucide peut avoir la faculté de voir des endroits distants comme s’il y était. Un autre extralucide va avoir la
possibilité de « dialoguer » avec quelqu’un qu’il considèrera comme « différent » de lui et un autre encore pourra à distance se « connecter » à une personne à un
moment donné du temps et ainsi ressentir plus ou moins son état (toujours estimé grâce à son propre référentiel).


Or ce n’est que depuis sa naissance que ses sens lui auront permis d’estimer ce qu’il est, de se construire une idée de « lui ». Là seulement il pourra estimer si un phénomène lui est
« étranger » ou pas… Si sa conscience subjective lui appartient ou pas…


 Or quand on a vécu certaines expériences (et que l’on a vérifié la véracité au mieux de ces facultés et sans se mentir, merci S2C de ne pas rebondir)
alors on est en droit de se poser la question de savoir si finalement nous ne sommes pas des « yeux », non des « facultés », ayant la possibilité de percevoir le monde
dans sa globalité et ceci presque en dépit de notre incarnation que je qualifierai maladroitement de « personnelle ».


Je ne sais pas si c’est ce que les égyptiens entendaient par le symbole de l’oudja mais en tout cas, ça me parle.


 


La encore ça n’est qu’un ressenti et n’ai aucune preuve à avancer mais je souhaiterai savoir si ça vous parle ou pas à vous autres, oh piliers de bar !


 


Le deuxième effet kiss cool c’est quand on se pose les questions suivantes :


Que doit être la conscience d’une personne née aveugle et sourde ?


Pense-t-il en se parlant à lui même, lui qui ne connait aucun de nos langages parlé ?


Quelle est la limite de ses perceptions et de son champ d’action ?


 


Mais par pitié répondez d’abord à la vision unitaire. Lol


Bien fraternellement



Perceval 22/12/2010 09:45



Que dit "le petit rosicrucien illustré" de HSL à ce sujet?



Sulfate2Cuivre 22/12/2010 03:13



Celle d'un outil, d'un indispensable outil d'évaluation et de décision



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier