2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 15:42

Cambyse-2.jpg 

Le Roi perse Cambyse, fils de Cyrus, parvint à s'imposer en Egypte et à se faire nommer pharaon. Il fit preuve d'un comportement immonde,  blaphémateur et sacrilège dans les temples d'Egypte. L'histoire rapporte qu'à Memphis, il tua le symbolique taureau Apis d'un coup d'épée à la cuisse.

 

Cambyse apprit alors qu'un usurpateur tentait de s'établir sur son trôme à Babylone. Donnant l'ordre à ses troupes de repartir immédiatement vers Babylone, Cambyse se précipita sur son cheval, mais en sautant maladroitement sur sa monture, son épée le blessa à la cuisse, sa blessure s'infecta et il mourut en quelques jours de la gangrène.

 

Naturellement, pour le peuple égyptien c'était la vengeance du Dieu!  

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

fm 04/07/2011 17:41



Ce que je trouve amusant c'est que par un autre chemin nous recherchons une force intérieure que les égyptiens appelaient Nephtys et qui va se retrouver dans une Vénus tentatrice...



Blasphémateur 04/07/2011 17:32



Jugement et esprit critique, l'un ne va pas sans l'autre!


Le jugement est indispensable mais peut-être effectivement que c'est la notion de condamnation qui est à revoir. Tout jugement est provisoire car il dépend de la matière apportée.


Par contre, refuser l'idée d'une condamnation, d'une compensation, d'un rééquilibrage revient à refuser le jugement de sa conscience.., c'est donc une fuite! Là ou cela se complique
considérablement c'est qu'il ne s'agit aucunement dans mon esprit de "punition" mais d'un équilibre à trouver.


A quoi peut bien servir dans l'exemple que j'ai donné une frustration de la libido sinon à empirer le problème; à quoi pourrait servir de se porter à ses penchants pour se punir ou non après
coup?


Les deux m'apparaissent improductif.  Le jugement est inévitable et nécessaire si on veut grandir car c'est une recherche de justice. Une belle utopie que la quête de la justice surtout si
la recherche est faite avec amour et bienveillance!


 



fm 04/07/2011 17:26



De la même manière, si un cycliste se casse la gueule, on peut raisonablement juger qu'il a choisi une mauvaise trajectoire! 



salamandre 04/07/2011 16:44



ok!


Alors je corrige: Au lieu "d'apprendre à ne pas juger" je dirais maintenant: " apprendre à bien juger"


Car il y a aussi des jugements qui (nous)disculpent



fm 04/07/2011 16:17



Peut-être, "nous qui jugeons des pensées", pourrions nous faire une distinction entre juger et condamner!?...



salamandre 04/07/2011 16:03



Le sentiment de culpabilité source d'enseignements?


Tu as sans doute raison Blas! Il devrait nous apprendre à ne pas(se) juger, puisque,sauf miraculeuse exception, nul n'est déclaré coupable sans jugement préalable. Même trés sommaire...



fm 04/07/2011 15:30



@Blasphémateur


Oui d'accord avec toi, sur un point en ce sens que l'harmonie ressentie était illusoire, et l'individu est devenu plus exigeant. Et il avance vers une autre harmonie illusoire, mais plus proche
de l'harmonie absolue!


Sur le deuxième point, je vois davantage la culpabilité est une démarche d'auto punition, d'auto censure etc. Il y a donc une composante vicieuse, chargée ou morbide. Mais le fond de ma pensée
c'est qu'elle n'a pas à être alimentée: nous devons au contraire canaliser la force de Vie qui est antagoniste et cela n'est possible que lorsqu'il y a adhésion avec cette force de Vie, c'est à
dire compréhension de l'être extérieur tandis que l'Etre intérieur n'est plus considéré comme un adversaire. Je partage donc ce que tu décris comme un processus au cours duquel la conscience
(attribut de l'Etre intérieur) nous éclaire sur le parcours! 


Bien fraternellement



Blasphémateur 04/07/2011 14:56



Une harmonie détruite contre une de créee..., ce n'est pas le fond du problème. Je pense au contraire qu'il n'y a d'harmonie détruite avant mais au contraire pendant ou après!


J'ai pris cet exemple car il est le plus parlant. Je ne pense pas qu'il faille tricher avec sa conscience et se pardonner.., juste essayer de comprendre le processus qui bien plus riche qu'une
rupture d'harmonie ou que l'éternel balance "bien-mal" !!!


On pardonne aux autres et on se fait pardonner par les autres, mais  dans ma compréhension, il est malhonnête de se pardonner soi-même. La culpabilité n'est pas quelque chose de morbide ,
c'est un juste processus de notre conscience qui nous éclaire sur un parcours accidenté!


Le débat  est bien plus important qu'il ne parait car au delà des conventions sociales et  des notions de  morale dogmatique, se trouve la problématique du choix et des partages
des chaînes .


 


 


 



fm 04/07/2011 14:29



@Blasphemateur


Tu soulèves ce point:


"Un exemple pratique et compréhensible par tous est celui de la culpabilité éprouvée lorsque l'on "trompe" l'élu de son coeur. Doit-on nous débarrasser de cette culpabilité? L'action est faite,
comment gérer notre regard sur nous même?"


Je pense qu'il faut être conscient du fait que la véritable "tromperie" n'a pas eu lieu au moment ou les faits se sont produits, mais auparavant quand une certaine harmonie a été détruite. Et en
remontant encore auparavant, on découvre que l'épreuve était destinée à faire passer un message intérieur qui n'était pas écouté et encore moins compris...


Le processus consiste donc à pardonner (à l'autre qui n'est qu'un faire valoir), à se pardonner (libérer le fardeau de la culpabilité) et à comprendre (l'Enseignement)...


(Juste pour info: c'est un processus qui fait partie du "travail sur le passé" destiné à "libérer le présent" qui est souvent détourné, mais qui est approfondi (travaillé intérieurement) en
particulier dans les bonnes lignées au deuxième degré du Reiki.)



Blasphémateur 04/07/2011 13:59



@FM.  C'est une discussion passionnante qui se complique encore davantage pour ceux et celles qui ont des "souvenirs" d'avant naissance, qui accèdent à des détails non pas approchant
vaguement mais  d'une précision déroutante etc...


Je pense que nous sommes si peu capable de cohérence intelectuelle dès le moment ou l'affectif, le confort ou d'autres ou d'autres souricières psychologiques se nous appatent!


La seule évidence: Il nous faut grandir;  animlal craintif, on a besoin d'être rassuré. Nous sommes des moutons qui rêvent de liberté en cherchant des bergers. Il y a là un élan paradoxal
dont la cible doit être clairement défini


Je ne pense pas qu'il faille se libérer des culpabilités mais de les exploiter car elles nous enseignent bien plus qu'elles nous handicapent. Je n'aime pas du tout le travail qui consiste à
minimiser l'objet de la culpabilité en lui opposant tout le "positif" pour arriver à une prise de conscience qu'après tout on exagère. Agissant ainsi, on se prive du bénéfice de la compréhension
de cette culpabilité car on peut être très justement sévère avec soi-même.


Le culture d'un laxisme intelectuel n'est décidément pas mon truc.  je pense, qu'il faille au contraire  s'impliquer et être très attentif à nos sentiments de culpabilité mais en
apprenant à en comprendre la raison profonde.., pas celles qui s'affichent "superstitieusement".


Un exemple pratique et compréhensible par tous est celui de la culpabilité éprouvée lorsque l'on "trompe" l'élu de son coeur. Doit-on nous débarrasser de cette culpabilité? L'action est faite,
comment gérer notre regard sur nous même?


Relativiser, c'est déjà chercher à noyer le poisson car en nous même il y a toute la complexité des rapports humains qui se déssine avec toutes les portes pour fuir. La manière dont je traite cet
inconfort psychologique en apprend plus sur nous même que n'importe quel bouquin. 


Quand j'ai cet inconfort, je n'essaye pas de m'en libérer et encore moins de m'y complaire de manière  masochiste. Je l'explore à fond et la question: "que peut m'enseigner cette culpabilité
?" est déjà gage d'honnêteté et de soif de justice et de connaissance.


Je pense que ce qui est grave avec cette notion de karma, c'est qu'elle m'est l'accent sur le


bien et de mal ce qui tend à tout polariser.


Rien n'est blanc ou noir. Ce sont les circonstances qui tranchent avec une notion de justice qui varie selon les compréhensions de chacun.


Pour moi, il n'y a pas non plus de sens profane ou sens sacré car c'est déjà mettre des étiquettes dans une langue étrangère à tous tout en  laissant entendre qu'il y a des bœufs et des
chevaux de courses (ce qui rendrait le rosicrucien plus avantagé.., ce qui est évidemment faux puisqu'il a exactement les mêmes limites en ayant juste un bourrage de crane différent!).


C'est d'ailleurs amusant à constater que c'est le mal-être qui pousse tant de gens dans des sectes avec l'assurance d'appartenir à quelque chose d'important tout en cultivant de l'irrationnel. La
pollution idéologique est grande!


 



salamandre 04/07/2011 13:57



fm,


J'ai le même sentiment que toi en ce qui concerne "l' évolution" du comportement lewissien.


En exagérant peu ou prou, on est passé progressivement du "c'est vous qui voyez..." au "c'est comme çà et pas autrement!" De l'esprit sain on est passé à l'esprit ceint.


A croire que l'Amorc est vraiment en phase avec son époque! (Par lâcheté Blas, dis moi?)



fm 04/07/2011 12:03



Bonjour Salam, toutes, tous,


J'ai le souvenir que dans les enseignements inititiaux, le karma était décrit comme une croyance religieuse orientale, présentée afin de faire avancer la réflexion des rosicruciens.


J'ai vu au fil des âges le rosicrucianisme lewisssien devenir une secte et le karma devenir une des doctrines officielles.


En accord (je pense) avec toi et avec Blasphémateur, je dirais que le fait de chercher à se "faire un bon karma" c'est une démarche occultiste de tricheur alors que fondamentalement il ne doit
s'agir que "d'être" au sens de donner à l'être profond les moyens de s'exprimer (la naissance horienne) et de se libérer par exemple des culpabilités diverses et des loyautés plus ou moins
inconscientes à ces culpabilités (comme probablement chez Cambyse, ce que suggère "ducon" comme les psychologues actuels). 


Quand j'ai parlé de "karma" pour Cambyse, c'était bien sûr dans le sens profane courant et pour susciter la discussion. Il faut savoir que Pythagore était en Egypte à cette époque. Il a du
naturellement ramener cette problématique parmi les thèmes de réflexion de son école, ce que j'ai tenté de faire au bistrot.


Bien fraternellement  



salamandre 04/07/2011 11:19



Steplé fm,


Ne fait pas semblant de ne pas avoir compris ce que j'ai dit à demi mots. Contribuer au recrutement des membres est tout à fait admissible...


Admissibles également ces menaces de sanctions karmiques; après tout l'Ordre ou son représentant ne fait qu'appliquer les règles d'un pouvoir qui repose sur la peur et la culpabilité, les deux
mamelles du karma.


Karma qui n'existe que pour ceux qui y croient;comme j'ai voulu dire à la fin de mon post.


Karma qui n'existent que pour ceux qui sont soucieux de se conformer à des lois imaginaires ou ceux qui veulent se parfaire.


Mais vouloir se parfaire c'est refuser de se connaître soi-même et de s'y conformer. Cela a un prix: le k...



Blasphémateur 04/07/2011 09:16



Je ne cherche nullement à charger les sectes ou à les dédouaner.., c'est un débat ridicule précisément parce que il n'est possible que par ce que la superstition et l'obscurantisme en est le
centre névralgique!


C'est bien en cela que je pense primordial de regarder en soi avec une honnêteté non-feinte pour que nos lâchetés et nos mensonges nécessaires pour soutenir toutes les superstitions soient enfin
mis en lumière.


C'est à mon sens seulement à ce moment là, que nous devenons un vivant point d'interrogation.


Toutes les sectes au monde n'existent que grace à l'esprit déjà bien sectaire qui anime ses membres. Elles peuvent parfois se révéler utiles lorsque le lobbying social est dans l'intérêt du plus
grand nombre sans pour autant assurer que cet intérêt soit une bonne chose.


Les paradoxes sont nombreux !!!


Le mot secte est un mot tabou, il ne concerne que les autres



fm 04/07/2011 00:56



Oui, c'est toujours un danger que les dérives de l'Amorc actuel dégénèrent en religion. Mais il est moindre qu'il y a quelques années. C'était à mon sens la mission des dirigeants du Seti-CRC de
"fermer la tombe" en diffusant gratuitement les enseignements de Spencer Lewis et en assurant un soutien juridique à ceux qui pouvaient se trouver visés par les nouvelles orientations de l'Amorc.


L'idée d'amener vers la Rose+Croix deux nouveaux chercheurs a toujours été proposée aux rosicruciens, mais ce n'est pas amener des chercheurs vers une religion!


Bien fraternellement



salamandre 04/07/2011 00:12



L'un des tout premiers messages, si ce n'est le premier, de l'actuel G.M. de l'AMORC, paru dans le bulletin mensuel,évoquait l'avenir de l'Ordre et assurait ses lecteurs que celui-ci était choisi
par le Collège invisible pour être LA religion de l'ère du Verseau. Et vlan! (Une religion unique ça vous fait pas peur? Moi si!)


Et comme cela ne suffisait pas on pouvait lire cette phrase, petit bijou d'empoisonnement mental: (je cite de mémoire)"En conséquence le membre qui n'amènerait pas DEUX nouvelles personnes à
l'Ordre prendrait le risque de graves sanctions karmiques". Et revlan! Il suffit d'y croire et le temps  fera le reste!


J'en connait qui en ont rendu leur tablier ...



Blasphémateur 03/07/2011 21:21



La mauvaise foi est du coté de celui qui n'est pas capable de faire la différence entre connaissance et croyances, c'est aussi simple que cela!


Tu dis que je ne sais pas poser de problème; mais je t'ai fait la démonstration que tu résous un problème avec une explication superstitieuse pour quelle entre dans la cosmogonie d'une secte!


Ce n'est ni une attitude de scientifique, ni même une attitude intellectuellement  honnête. Après, tu peux me taxer de ce que tu veux et voir de l'irrespect si cela te chante, cela n'en
reste pas moins évident!


Si tu trouves qu'être lâche est une insulte, après mon explication c'est que tu essayes de jouer de la corde affective c'est une technique éprouvée en politique, tu pourras donner le change mais
pas à ta conscience!


Il faut donc lever les blocages pour devenir perméable aux mensonges, c'est précisément ce que je dénonce!


Que tu le veuilles ou pas, que cela ne te plaise ou pas: il est bien question de doctrines sectaires et de bourrage de crâne dans les conneries indémontrables que tu nous sers!


Si je prends ton raisonnement à la lettre, je suis en train de te faire du tort (On pourrait comprendre par là, que je mets face à tes contradictions et autres incohérences) mais en quoi me
ferais-je du mal?


Je n'ai aucune crainte de passer pour un con si tu arrivais à me démontrer que je me trompe car pour moi la quête de vérité est plus importante que mes problèmes d'ego. A te lire, t'es plus
obnubilé par des histoire de confort et de frime intellectuelle ou tu exposes des théories fumeuses avec interdiction formelle de mettre le doigt là ou cela fait mal: Quand la prémisse est
fausse, tout le raisonnement également!


C'est certain en ce cas, que la résolution du problème reste secondaire car il ne faut surtout pas mettre en doute les saintes conneries sous prétexte d'être taxé d'empoisonné à défaut
d'empoisonneur!


Dans ma vision des choses, tu es un escroc, le pire celui qui se tranquillise la conscience mais je sais bien que je serai toujours le "méchant" de service. Pô grave, je me suis fait une raison.




ducon 03/07/2011 20:08



La mauvaise foi elle est dans le fait que tu ne sais pas poser un problème, parceque tu ramènes tout de suite tes histoires de sectes, d'initiés de malhonnèteté et des philosophies de bazar. Il
faut te libérer des charges affectives qui sont en toi et qui produisent cet empoisonnement..


Les faits, je les ai relevés, tout le monde les connait, il y en a 3. Pour beaucoup de scientifiques le problème est d'ailleurs évident...


Le problème du scientifique est de dégager une explication démontrable au plus grand nombre. Il ne faut donc jamais insulter celui chez qui on veut éveiller une explication, et ceci, que l'on ait
solutionné ou non le problème. Si on ne respecte pas l'interlocuteur on lui fait du tort et on se fait du tort.


Evident à résoudre, disais-je, mais la solution du problème est secondaire: l'important, c'est que chacun soit capable de le résoudre, s'il se présente sous une autre forme... et pour cela il
faut avoir levé les blocages qui font que la solution nous reste invisible, elle ne saute pas aux yeux!  Cela veut dire, si c'est le cas que nous faisons la même erreur que... Cambyse! 



Blasphémateur 03/07/2011 18:43



????


Mais c'est quand même incroyable quels sont donc ces faits?????


Il n'y a pas de faits! Il y a une légende que l'on essaye d'entretenir avec des brics et des brocs présentés comme une démarche scientifique. Du pipeau mon frère !


Les arguments que tu peux developper après coup, après un évènement peuvent servir n'importe qu'elle philosophie de merde. là ou tu vois le karma, d'autres peuvent y voir une punition de dieu, du
diable, une étrangeté de la 4ème dimension, l'intervention de la fée clochette ou le fruit du hasard. On peut raconter ce que l'on veut si on est dispensé de demonstration .., ce n'est pas pour
autant que c'est vrai même si tu trouveras toujours des personnes qui iront dans ton sens!


Pas respectueux dis-tu parce que je mets en avant la malhonnêteté intelectuelle ?


Elle est évidente pour chacun de nous, on sait tous que nous sommes tous profondément malhônnetes et que nous préférons nous raconter des histoires que d'ouvrir les yeux, c'est tellement plus
simple!


C'est un processus bien connu des psychologues, il n'y a rien d'insultant à cela et je me dois également me faire violence pour garder les yeux ouverts !


Si il y a tant de sectes, c'est justement grace à  cette particularité humaine qui touche autant les cons que les autres. C'est cette lâcheté qui permet les aliénations dans lesquels 
les élites au non d'idéologies philosophiques on permit tant de masacres et de lois liberticides et qui maintiennent des systemes pourris et injustes!


Rosicruciens , initiés, croyants,  n'est pas un gage d'ouverture d'esprit , c'est même très  souvent tout le contraire, Le fait est surtout que si l'on veut être honnête, c'est de
comprendre notre degré d'ignorance et ne pas porter aux nues de bien sombres superstitions .


Que veux-tu apprendre, toi qui pense déjà tout savoir ?


Si tu n'es pas capable de démontrer avec précision alors, tu ne fais que radoter. Mais il y a une certaine cohérence:  les radoteurs et les vantards, c'est au bistrot qu'ils brillent.


Alors, la mauvaise foi, elle est ou?


______________________________________


PS: Non, les rosicruciens ne sont pas tous comme moi mais il en existe quand même quelques uns!



ducon 03/07/2011 17:59



Tu es d'une grande mauvaise foi. Ce n'est pas parce que tu villipendes le karma, dieu, etc ou que tu projette une malhonnèteté intellectuelle sur tous ceux qui ne sont pas d'accord avec toi,
c'est préoccupant comme comportement, serais tu effectivement un autiste dérangé par une démarche scientifique? Scientifique ne veut pas dire idiot.


Les faits sont clairement établis: il y a chez le taureau et chez Cambise le même type de blessure au point que tout un peuple et des générations de personnes ont soupçonné une relation de cause
à effet sans l'expliquer (sinon par des délires divers auxquels tu ajoutes le tien). Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas une explication rationnelle.


Avant de conclure une démarche scientifique il faut être respectueux des faits, après il faudra être respectueux des interlocuteurs. Au milieu il faut effectivement une démarche scientifique.
Constate toi même que tu n'est ni respectueux des faits (que tu associe immédiatement à des erreurs) , ni respectueux des interlocuteurs (malhonnètes, superstitieux, autistes...) ni ouvert à une
réflexion scientifique (elle n'a toujours pas commencé!). Les rosicruciens sont-ils tous comme toi?  



Blasphémateur 03/07/2011 16:48



@Ducon. Les faits, c'est ce qui est établi!  Nze t'en déplaise et sauf erreur de ma part, le karma, tout comme dieu, la licorne verte et les elfes ne sont pas des faits!


Tu essayes simplement de me renvoyer un semblant de rationalisme en essayant de me retourner mes propres arguments.., personne n'est dupe!


Comment appelles- tu  des théories basées sur des superstitions religieuses, non observables et dont l'expérimentation est non-reconductible?


Un peu de sérieux, cela devient ridicule !!!!


La  malhonnêteté intellectuelle qui consiste à usurper des théories scientifiques pour permettre à une superstition préexistante de continuer à exister est de facto une ESCROQUERI: Il n'y a
techniquement aucun fait historique pour permettre d'affirmer quoi que ce soit et donc, je n'ai rien à niier puisque rien n'a été clairement établie! 


C'est ridicule, on est proche de l'autisme là!


 



ducon 03/07/2011 15:31



Effectivement, ton argumentation vise à arriver à un résultat que tu as défini au préalable: "la non relation entre les faits". Une position qui apparait comme une blague qui amuse tout le monde
lorsqu'elle te conduit d'une part à te satisfaire du rejet partiel ou total des faits historiques (mauvaise foi) et d'autre part à théoriser dogmatiquement (ignorance et superstition)... 


Alors que la démarche scientifique consiste au contraire à respecter simplement les faits dans leur ensemble et à modéliser les éventuelles relations entre eux, quitte à éprouver les systèmes
théoriques (Popper) et donc à éliminer ces modélisations lorsqu'elles ne remplissent pas les critères scientifiques (reproductibilité, cas général expliquant le cas particulier etc). 



Blasphémateur 03/07/2011 13:50



Ton argument ne vaut que pour faire vivre une superstition qui sans cela ne pourait avoir de crédit. Mais je note au passage que tu n'es pas si con cela puisque-tu ne t'aventure pas sur le
terrain des causes à effet sur lequel, je t'attendais!


Le fait qu'il y a des fous, ne veut pas dire que l'objet de leur visions est une réalité mais simplement que leur pathologie les fait vivre pour eux. Ton argument est donc très léger d'autant que
tu t'adresses à une personnes qui connait bien ses théories.


Quand bien même la réincarnation pouvait exister, cela ne démontrerait pas la validité d'une notion karmique aussi sectaire et précise comme elle est actuellement distillée par la plupart des
sectes.


Tu mets simplement une étiquette de "connaissance" sur ton ignorance en privilégiant une superstition parmi d'autres. Même si tu penses  expérimenter sincèrement cette notion de Karma, tes
résultats ne valent pas un pet de vache si tu n'y accorde pas une rigueur sans faille!


Le guignol de service étant en l'occurence celui qui fera tout pour arriver à une conclusion déjà choisie par avance!


Tu as quelque chose de plus consistant comme argument  en stock?  Je suis tout ouïe !!



ducon 03/07/2011 09:58



Si seulement une seule personne voyait une relation, si nous ne la voyons pas, il convient simplement d'analyser nos certitudes avec davantage d'esprit critique. Mais si la majorité voyait une
relation qui nous échappe, nous devrions changer rapidement notre vision étroite qui nous crée un karma supplémentaire lorsque nous devenons le guignol de service.



Blasphémateur 03/07/2011 02:42



@Ducon: Le karma n'est pas un fait scientifique mais simplement une croyance pour tenter d'apporter une cohérence à certaines hypothèses, ni plus ni moins!


Alors si tu arrives à voir une relation, c'est normal car la grande majorité des personnes sont superstitieuses et c'est bien pour cela qu'elles sont du pain béni pour tous les gourous de toutes
les sectes et religions qui ne pourraient absolument pas exister sans cela!



ducon 03/07/2011 00:12



De la même manière qu'il y a des cons pour ne pas voir la relation!



Blasphémateur 02/07/2011 20:26



Naturellement!  Superstitions et coincïdences que l'on peut toujours argumenter pour rendre crédibles.Si demain, il m'arrive des misères comme c'est très probable dans notre société
actuelle, il y aura toujours un con pour faire le lien avec une histoire de Karma à grand renforts d'arguments... facile après coup


 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg