17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 12:55

planche-2-maat-max-guilmot-planche-17-bistrot.jpgVoici une planche qui était transmise par Max Guilmot, un égyptologue rosicrucien du siècle dernier.

 

Elle provient d'un papyrus du 12e siècle avant JC qui appartient au Musée du Louvre.

 

Cette représentation assez dépouillée représente le défunt à gauche qui accède à la salle des deux Maat sous l'œil vivigilant du dieu Toth représenté par un petit baboin.

 

Naturellement les deux Maat sont Maat et Isfet.

 

Nous invitons les buveuses et les buveurs à approfondir les nombreux messages publiés au bistrot sur ces divinités.

 

Nous pourrions proposer comme approche simple que Maat représente la vérité sous la forme de pureté psychique, du "nettoyage" intérieur, la pureté mystique, la "Nourriture des Dieux"

 

Par opposition Isfet représente la représentation mentale de la vérité, l'idée (erronée) que chacun se fait de la vérité: sa vérité...  et par extension un "homme d'Isfet" est un "profane"!  

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 26/04/2013 18:58


Bonjour Ledgend!


A mon avis seul le dépassement de ces théories antagonistes (style bien/mal) évite de rester prisonnier du monde de Geb représenté par le pavé mosaïque des temples rosicruciens et de s'élever.


Bien fraternellement

Ledgend 26/04/2013 16:53


Bonjour ,


Je me lance sur le bistrot étant habitué à voir les posts sur facebook je n'ai pas forcement le réflexe de venir commenter ici ...


J'avais suggérer qu'il ne faut pas voir Maat et Ifset comme des antagonistes mais plutôt comme le pôle Positif et Négatif d'une même chose : la Vérité , et m'étais expliquer en prenant un exemple
. Dans ce hiéroglyphe j'y vois une subtilité alchimique de Maat .


Penons par exemple la Prudence et la méfiance comme symbole d'un alchimie  afin de travailler une Vertu , la méfiance n'est en faite d'un point de vue humain qu'un état vibratoire plus bas
que la prudence ,tout deux découle d'un même principe ou Fonction que l'on appelle Maat .Il me semble d'ailleurs comprendre pourquoi Maat Et Ifset sont au même niveau sur la balance  ,Ifset
étant dans l'Absolu l'égale qualité Négative de Maat .


J'ai pris comme exemple la Prudence et la méfiance mais je pourrais tenir le même raisonnement s'agissant du Bien et du Mal .Ce qui paraît important c'est de se rapprocher de la Fonction Divine .


Fraternellement .

fm 24/04/2013 15:48


Bonjour kM-Wr,


Merci pour ton message.


Je n'ai pas de doute sur l'origine du message car j'ai pu constater que Max Guilmot était, comme le sont généralement les rosicruciens, un homme d'une grande intégrité avec une pensée
indépendante.


Je suis sensible à l'idée que Maat est une divinité qui ne peut donc pas être comprise par l'entendement humain.


C'est donc logique au vu de son importance que la pensée humaine se représente Maat à sa façon... et ça nous donne Isfet qui est initialement l'idée humaine de la vérité... (comme je l'ai
développé ci et là au "bistrot").


Et au cours des siecles il y a naturellement des glissements sémentiques vers "le mensonge", vers "l'ombre de maat", "l'autre maat", le chaos etc et ceci d'autant plus facilement que Isfet n'est
pas une divinité...


Il y a donc une multitude de sens profanes pour Isfet...


Et on ne peut pas demander à chaque égyptien ni même à chaque prètre d'être un initié (Ani n'était pas non plus un initié...) et cela nous donne naturellement des représentations variées.


S'ajoute à cela l'évolution du défunt par rapport à son niveau initial... et on ne peut pas demander à chacun le même cheminement terrestre.


Donc le jugement relie la Maat authentique à la représentation que le défunt peut en avoir et c'est ce qui chapaute son cheminement terrestre... d'où la présence à certaines époques (après la 18e
dynastie) de ces deux maat et de la salle des Maaty (les 2 Maat) dont la balance demeure fondamentalement en équilibre... contrairement à l'idée que les modernes se font d'un jugement et d'un
tribunal!


Voilà pour ce que j'en pense en toute simplicité.


Bien cordialement 

kM-Wr 24/04/2013 10:25


Hotep, Cher frère.


Merci beaucoup pour votre réponse intéressante.


 


Néanmoins, j'ai quelques appréhensions quant au tableau ci-haut representé.


Je ne connais pas ce papyrus du 12ème siècle, et je trouve cette iconographie qui s y trouve assez curieuse, car elle est en totale contradiction avec celle du Papyrus d'Ani, qui montre la scène
du défunt lors du jugement divin. 


Il est déjà "bizarre" que sur la balance, on trouve l'iconographie de Maât d'un côté et un vase de l'autre. Et on retrouve encore Maât doublé debout, tenant toutes les deux des serpents. Bizarre,
bizarre, ...


Je ne sais pas ce que Théophile Obenga en pense, car je vous avoue que je n'ai vu nulle part qu'ailleurs cette iconographie, et je me pose des questions sur sa source.


Quoiqu'il en soit : je maintiens - jusqu'à preuve du contraire - que Maât est un principe UNIQUE, qui ne peut donc être "doubler" comme il est fait ici. L'opposé de Maât, à savoir Asfatou (Isfet)
ne peut être confondue avec Maât, car elle est son opposé. 


 


Htp

fm 19/04/2013 11:19


J'oubliais de mentionner le déterminatif de Maait: les deux cobras dressés qui doivent logiquement exprimer une énergie double...

fm 19/04/2013 11:01


Si l'on observe la seule inscritpion à côté des deux Maat, nous lisons Maaty ou Maayt qui exprime un duel (pluriel pour 2), ça contribue à conserver l'appellation de salle des deux Maat.


Notons au passage le hieroglyphe caché sous les 2 Maat avec la forme d'une estrade, mais qui représente parfois un bassin Mâ.     

fm 18/04/2013 21:01


Bonjour km-wr!


Merci de cette intervention.


La présence d'un "grand d'Égypte" (km-wr) est un honneur!


Oui je pourrais être d'accord avec vous sur l'idée que le nom de salle des 2 Maat ne convient pas.


Mais c'est notoirement ainsi que les égyptologues l'appellent habituellement, vous ne devez pas l'ignorer. En revanche je ne sais pas comment Théophile Obenga la nomme, si vous pouviez m'en
informer, j'apprécierais beaucoup.


Bien cordialement

kM-Wr 18/04/2013 20:30


Hotep !


Le terme "2 maât" est un non-sens, car Asfatou (Isfet) est l'opposé de Maât, donc ne saurait être Maât ! Loin s'en faut.


Si Maât symbolise la justice, l'équité, l'équilibre, la vérité, etc ...Asfatou exprime l'ooposé de tous les principes liés à Maât !


 


 

CF 17/04/2013 18:26


Donner ce sens à Ifset reviendrait à
l'opposer à Maat ( vérité ) pour en tirer qu'une représentation du mensonge...Cela serait assez limité, et profane.

fm 17/04/2013 18:22


il convient de préciser que cette position du bistrot est différente de l'opinion des egyptologues qui donnent à Isfet le sens de chaos, d'injustice, de desordre social, alors que c'est à mon
sens une dérivation du sens initial de vérité individuelle...

CF 17/04/2013 17:59


 Je m'inscris dans le sens de cet article qui évoque clairement la conception de la vérité,
car notre interprétation de la vérité ( je dirais subjective ) illustre parfaitement l'aspect profane de cette donne par l'illustration de notre conscience objective qui se contente des consolations personnelles en fonction de notre interprétation
personnelle des choses ( notre vérité ): une appréciation profane qui considérerait que ce qui relève d'une simple expérience du sujet ( notre quotidien désordonné ). Par contre, une approche
Maat, met en exergue la purge de notre être intérieur. Merci pour cet article si instructif et concordant.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier