23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 11:10

instructions-speciales-apres-le-3eme-degre.jpg

 

Voici le passage du Manuel Rosicrucien américain décrivant à la fin du programme du 3ème degré néophyte les instructions spéciales qui permettront d'aborder la suite des enseignements, non plus comme un lecteur superficiel, mais comme un authentique chercheur de la Fraternité:

 

"Special Instructions for reaching the Higher Teachings, and General Summary of the tree Degrees, followed by a serie of Personal Letters from the Masters of the Order and the Imperator to assist the Individual Members to be qualified for any higher work offered by the Order."

 

«Instructions spéciales pour atteindre les enseignements les plus hauts, et sommaire général des 3 degrés, suivi par une série de lettres personnelles des Maîtres de l'Ordre et de l'Imperator pour assister les membres individuels afin d'être qualifiés pour tous les travaux élevés offerts par l'Ordre. "

 

Ce contact personnel apparaissait indispensable en 1939 à la mort de Harvey Spencer Lewis. Il a progressivement disparu depuis cette époque au profit d'un enseignement asseptisé.

 

Pendant la période de transition de quelques dizaines d'années après la mort de Spencer Lewis, les enseignements ont évidemment contenu des vestiges de cette période d'activité avant de disparaitre pour éviter de susciter d'une manière récurrente les mêmes questions embarrassantes...

 

Le titre que reçoivent traditionnellement les étudiants rosicruciens du "Premier Degré du Temple" est celui de "zelator". Ce terme latin exprime quelques subtilités... Le "zélateur", un rosicrucien enthousiaste, fervent et travailleur se distingue traditionnellement du "junior", le jeune, l'enfant, qui se contente d'une lecture en diagonale des écrits sans les expérimenter d'une manière "zélée", c'est à dire avec les "ailes" de son être psychique...

Il y a p

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 23/03/2011 19:16



A mon avis, les Guides cosmiques sont toujours à la disposition des chercheurs, mais un obstacle apparait lorsqu'un égrégore se substitue insidieusement à la
Rose+Croix et les membres ne sont plus incités à progresser au delà de l'egregore. Du vivant de Lewis, le texte précise indirectement que quelques "Maîtres" étaient formés. Ils étaient donc en
activité lors de la mort de Spencer Lewis. Le fait que l'enseignement écrit ait dévié vers du "semi-rosicrucianisme" montre qu'ils n'étaient pas aux commandes. Mais ils ne constituaient pas un
groupe organisé. Lorsque la tête de l'ordre a perdu le contact avec la hiérachie ésotérique, chaque Maître a du poursuivre discrètement son activité de son mieux. Il me semble qu'il est possible
parfois de transmettre certaines initiations à un ou plusieurs successeurs, mais généralement non: les vrais chercheurs de lumière ayant suffisement de sincérité, d'enthousiasme et de
persévérance pour sortir de la nuit obscure sont très rares et il n'est possible alors que de transmettre des éléments parcellaires et donc incomplets qui disparaîteront après une ou deux
générations, comme un flash de lumière dans une chambre obscure.


Bien fraternellement



C.Danslair 23/03/2011 12:59



L' Oeuvre de HS Lewis, alors qu'il n'était plus aux commandes, pouvait-elle être "validée" par un "courant élevé"?



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier