11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:10

 

kekrops.jpg 

"Les Rosicruciens n'amènent pas la porte..."

 

Comment le chercheur qui découvre quelques richesses échappées des temples rosicruciens doit il agir pour partager "ce qu'il est bon que les hommes connaissent"?

 

L'erreur classique du Néophyte enthousiaste consiste à montrer avec insistance et conviction la porte d'un temple détenteur de la grande lumière.

 

Cette tentative, pourtant légitime de transmission, le fait passer naturellement pour un illuminé dans le mauvais sens du terme car il est tenté non pas de se contenter de "montrer la porte du temple", mais d'"amener la porte" en fanatique obstiné qui veut obliger les autres à pénêtrer...

 

Traditionnellement, la démarche devrait consister en une recherche humble de la source de la connaissance et de la lumière, puis, une fois parvenu à un développement jugé suffisant par ses guides invisibles, il reçoit alors les signes indiquants qu'il doit s'attacher à témoigner à sa manière de ce qu'il a reçu en l'adaptant parfaitement aux us et coutumes de son époque, quitte à ne montrer la source qu'à ceux qui sont prêts...

 

Il ouvre alors une tombe!

 

C'est pour cela qu'on ne verra jamais les temples égyptiens essaimer mais plutôt des chercheurs aller en Egypte, poursuivre de longues études, et un jour retourner dans leur pays adapter ce qu'ils ont reçu.

 

Il en est ainsi du légendaire Kékrops (Κέκρωψ), appelé parfois "Cecrops" ou "Cécrops" ou encore "Cékrops", qui fonda la civilisation athénienne.

 

Les grecs le considèrent comme un enfant de l'Attique, la région d'Athènes, mais il se trouve être aussi un initié des prêtres de Saïs, la ville du delta égyptien, dont le temple de Neith constituera le centre initiatique privilégié des grands initiés du monde grec.

 

Kékrops, une fois initié redécouvre donc en Grèce un monde primitif voué au culte de Poséïdon, c'est à dire symboliquement de personnes à la recherche du pouvoir de la terre et de la mer... 

 

Kékrops va symboliquement prendre partie pour la déesse Athena (la forme grecque de Neith) en choisissant la branche d'olivier en forme d'arc de la déesse,  qui s'oppose au puit d'eau saumâtre de Poseïdon...

 

Grâce à Kékrops, Athéna vaincra et ce sera une dizaine de siècles avant JC le commencement timide de la civilisation athènienne.

 

Athéna chasseuse, guerrière et instructrice de son peuple, en sera également la fleur élevée (αθοζ, athos), et la nourrice (τιθηνη, tithéné)...

 

Kékrops, ci-dessus est représenté chez les grecs comme un roi "διφυές" (diphues) c'est-à-dire double...

 

En fait, Kékrops est trois fois double: double par sa forme, double par la jonction entre la Grèce et l'Egypte, double par les deux force de Neith, la déesse égyptienne du fameux "Noùs" des rosicruciens...

 

En effet, Kékrops possède en lui le serpent vivant sur le sol, la force d'en bas, qui peut aussi être vue comme une racine qui fait de lui un "autochtone", un homme de son pays...

 

Et Kékrops est également un homme, portant un bâton (héritier de l'Ouas égyptien qui maîtrise les serpents...) c'est à dire un civilisé fervent d'Athéna et non plus un supporter primitif de Poséïdon...

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Tradition
commenter cet article

commentaires

salam 12/01/2012 04:15


Alala! Si  Galilée, Giordano Bruno et tant d'autres avaient pu lire ce texte..ils n'auraient pas fini bannis ou cramés ouvrant  ainsi leurs tombes!


Mais quelle idée aussi d'amener des gens même instruits au seuil de la connaissance du cosmos! Faut être fou pour parler d'héliocentrisme ou évoquer la plurialité des mondes dans un univers
infini à des hommes qui ne sont pas prêts!


Enfin quoi, un peu de patience diantre! Donnons le temps nécessaire aux guides invisibles d'avoir une idée pour nous inspirer! On a toute l'éternité devant nous! (derrière aussi d'ailleurs...)


Et puis, l'oreiller de l'ignorance est si doux...

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg