17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 09:36

robinet-bistrot.jpgDans le rosicrucianisme le mot "esprit" fait référence à la facette immatérielle de l'homme et du monde matériel.

 

La "matière" existe avant tout dans notre "esprit" et c'est "l'esprit" qui est non seulement à la base de toute matière, mais encore à la base de toute sensation matérielle.

 

Cette prise de conscience d'une activité immatérielle en nous et autour de nous est le préliminaire indispensable de toute démarche mystique.

 

Cette "ouverture d'esprit" en est le préalable...

 

Evidemment l'erreur classique consiste à appeler pompeusement cela de la "spiritualité"!

 

La spiritualité, la vraie, ne peut commencer que plus tard, si elle commence...

 

Mais reprenons les choses: le "matérialiste" qui évolue, éprouve progressivement la sensation que son corps physique n'est que l'emballage apparent de son "esprit".

 

C'est la première phase, d'éveil au monde invisible, mais l'utilité de cette phase ne se révèle que lorsque le chercheur en lui découvre, par son expérimentation, que son "esprit" n'est que le véhicule de quelque chose de plus subtil: la "Force Vitale".

 

La deuxième phase consistera donc pour le rosicrucien à se familiariser avec cette "Force Vitale" et à découvrir qu'il s'agit d'un attribut de son "âme"

 

De même que les cellules de son corps physique ont besoin d'une respiration pour être "vivantes", son "esprit" ne devient utile que par la "Force Vitale" qui anime "l'esprit" et que "l'esprit" est susceptible d'accueillir...

 

La "quête" véritable ne commence donc qu'avec cette deuxième phase qui pourrait se décrire techniquement comme une augmentation de la canalisation de "Force Vitale".

 

Mais alors que le primitif sera tenté de chercher à s'approprier la vitalité présente dans toutes les formes de vies apparentes, le spiritualiste ressent qu'il possède en lui un accès naturel à cette source infinie, une sorte de vanne divine dont son Être intérieur tient le robinet...

 

Le challenge consiste donc à faire en sorte que l'Être intérieur ouvre davantage la vanne de la "Force Vitale"!

 

Et donc un matérialiste qui dirait que "la spiritualité c'est une vanne" aurait raison!

Partager cet article

Repost0

commentaires

Scribérick 20/12/2014 20:12


Mon ressenti est qu'il n'y a qu'une seule Force Vitale que nous canalisons plus ou moins bien. Après reste à savoir si nous canalisons bien la Force Vitale ou une autre source d'énergie.

Virant de la Roche 19/12/2014 16:39


Bonjour le Bistrot,


En parlant de vie dans les cellules, il est intéressant de voir que, de manière certes un peu primaire mais néanmoins non dépourvu d'un certain sens, l'imaginaire humain inventa la notion de
"vampirisne". Si ce terme fait immédiatement songer à ces êtres de la nuit se nourrissant du sang (genre Dracula), et donc de l'énergie vitale de leurs victimes, il faut également y voir une
certaine catégorie d'individus performants à "pomper" l'énergie d'autrui ! 


 


Sur le plan de l'augmentation de la canalisation de la "Force Vitale", parfois nommée aussi "Énergie Vitale", il existe bien des méthodologies qui s'y rapportent, chacune valant à minima quelque
chose si bien utilisée. Néanmoins, c'est bien à chacun de trouver la meilleure "source de force vitale" à laquelle être continuellement connectée, de façon à en user pour le bien commun. Et pour
cela, grande clairvoyance il faut !


 


Fraternellement

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier