9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 12:12

graal colombe et rc

 

Cette représentation en mandorle (en forme d'amande) d'un lamen rosicrucien permet de faire la jonction entre les symboles du Graal, de la Colombe (*) et la Rose+Croix.

Voici comment Harvey Spencer Lewis le décrit: "Dans une niche située au dessus de l'autel des temples les plus sacrés des premiers rosicruciens, visible aux yeux de tous, on pourrait voir la représentation d'un large calice d'où s'élevait une nuée dans laquelle apparaissait une rose et derrière cette rose une croix. La colombe de la paix figurant la conscience de l'âme humaine se trouvait au dessus de ce calice sacré associé au Saint Graal."

(*) la fonction recherche sur la colonne de droite est bien utile. Elle permet de retrouver tous les articles dans lesquels un mot a été évoqué. Voici par exemple pour le mot colombe.

Partager cet article

Repost0

commentaires

La gazelle du Zimbabwe 27/08/2011 21:01


Si tu marches dans la foret ,et que tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu t’es perdu alors un bon conseil: la femme sage ne joue pas à saute mouton avec un rhinocéros!


Madeleine 27/08/2011 19:49



C'était ma réponse au proctologue de hier, puisque je suppose que c'est le même troll qui fait ses besoins un peu partout ici... hélas. Sinon je sais plus ou moins qui est Jean Tardieu, merci. Et
il n'est pas plus grand que moi, ne vous  déplaise. Peut-être qu'il battait sa femme, hein ? Qu'est-ce qu'on peut idolâtrer ici! Et c'est vrai que c'est bête de dialoguer avec des anus
d'autant qu'on ne comprend pas très bien ce qu'il disent du fond de leur trou, je ne le ferai plus ;-)


 



Maître Capello 27/08/2011 19:19


"Trouduc", subtil, très fin! Jean Tardieu (et non "Jean Tare-Dieu") est un poète français traducteur du prétendu rosiprussien connu sous le nom de Goethe. Avec un peu de culture on évite d'écrire
trop de conneries et on médite sur l’œuvre de plus grands qui savent si bien écrire à ceux qui dialoguent avec des anus. Méditer n'est jamais acquiescer.
http://3.bp.blogspot.com/__Uuz_l4t1Bg/SkD-MH0Im6I/AAAAAAAAAKg/mGZ_wVXcYnA/S660/3247194526_54fe8a787f.jpg


Madeleine 27/08/2011 01:02



Si t'existes pas, pourquoi tu écris ?
Trouduc...



Jean Tare Dieu 26/08/2011 23:41


Quoi qu'a dit ? - A dit rin. Quoi qu'a fait ? - A fait rin. A quoi qu'a pense ? - A pense à rin. Pourquoi qu'a dit rin ? Pourquoi qu'a fait rin ? Pourquoi qu'a pense à rin ? - A' xiste pas.


Madeleine 26/08/2011 22:11



de Sulfate2Cuivre: "Les recettes de cuisine ont leur importance car autrement, sans l'aspect pratique toute cette "quête" ne serait que intellectuelle, purement spéculative."

Les recettes de cuisine, c'est Dieu qui les envoie et seulement ensuite, on tente de les comprendre si on n'est pas devenu azimuté ;-) Mais essayer de les fabriquer de toutes pièces, c'est jouer
à l'apprenti sorcier, à l'orgueilleux, à Icare, Prométhée, et Dieu, l'orgueil de l'homme, Il se le met dans l'humiliation du même homme... question d'auto-rééquilibrage.

Comme recettes de cuisines "divines" moi j'ai reçu: des flyers, des synchros de ouf, une NDE, la vision de Dieu par Lui-même (zut, ce n'était qu'une source de lumière dans l'espace), un pass pour
le Noùs quand je veux. Et je ne peux pas changer l'eau en vin mais en bière, oui ça je peux ;-)

Quant au Graal, il n'y a pas de mystère: c'est la glande pinéale (la mandorle) et il suffit de la nettoyer bien profond pour qu'un jour, si Dieu le veut, le Logos s'y épanouisse et coule... de
source... alors on se fait tout petit et on déguste ce qui est réceptionné, au passage!

A part ça, il n'est pas né celui qui saura exactement d'où provient la Rose-Croix, et depuis quand. Voir mon blog pour ceux que ça intéresse...


 



Madeleine 26/08/2011 20:30



à Perceval,

Dès qu'un gourou a des disciples, c'est un imposteur! Pourquoi ? Parce qu'il n'y a rien de plus "lourd" que de traîner des disciples et surtout leurs projections, quelle horreur, quelle
pollution! Donc si disciples il y a, gourou il y a et imposteur il y a. Les seuls sages sont ceux qui ont conquis la liberté de ne surtout pas avoir de disciples! Moi quand quelqu'un devient mon
disciple, je lui fait un gros renvoi dans la figure et ça ne manque pas, il part en courant et bon débarras ;-)

Bon, du coup je n'ai pas de fric, évidemment.



Sulfate2Cuivre 11/12/2010 20:12



Oui Perceval, la perception et l’interprétation de ce qui nous
entoure, notre rapport à la religion, à la spiritualité, à l’ésotérisme tient-il aussi au parcours de chacun… Le sens de la « quête » de chacun est différent…, c'est
évident!


Ce qui est bien moins différent , par contre ce sont les impératifs dans la démarche et on peut
tourner le problème dans  tous les sens, l'honnêteté intellectuelle est indispensable ainsi que beaucoup de courage !


Le matérialisme est un faux problème non seulement c'est un concept foireux comme j'ai essayé de
le mettre en évidence car la "spiritualité" est parfois sa plus detestable expression. Le matérialisme comme la spiritualité sont des leurres et on les oppose débilement!


On pourrait dire alors que c'est l'ego qui fait le bon suspect à combattremais là encore comme
dans le cas de la dualité précédentes nous ne sommes devant un leurre (On a déjà tordu le coup à l'ego dans de nombreux fils de discussions).


Nous sommes là dans des concepts mal cernés auxquels on attribue des dualités de manière bien
arbitraires à mon goût ...


La voie initiatique ce n'est pas simplement un désir de grandir , tout comme l'évolution ce n'est
pas simplement la culture, l'environnement, c'est également un investissement personnel mais dans les 2 cas, une recherche de lumière.


Je ne vois donc aucune différence entre tout ce qui est cloisonné par des mots et des idées
limitées . Mysticisme, ésotérisme, Aïkido, occultisme etc.., j'y vois la même soif d'embrasser l'univers, j'y vois également les mêmes mensonges dans des proportions différentes.


Depuis que je sorts le nez des bouquins pour lire ce qui n'est pas écrit, ma compréhension s'en
porte mieux.


La connaissance relativise tout. Le bien, le mal: le matérialisme et la spiritualité. On se sent
petit, insignifiant mais c'est toujours passionant.



Perceval 11/12/2010 13:58



Sans doute la perception et
l’interprétation de ce qui nous entoure, notre rapport à la religion, à la spiritualité, à l’ésotérisme tient-il aussi au parcours de chacun… Le sens de la « quête » de chacun est
différent…


 


Qu’on le veuille ou non nous sommes tous
élevés dans la doctrine matérialiste puisque jeune, rien ne nous invite à distinguer le dualisme entre création et créateur (sauf la superstition de la religion qui le fait d’autorité à notre
place et nous l’impose). Ce que l’on  nous apprend à l’école est entièrement basé sur la physique mathématique qui conduit tout droit au matérialisme
(Gallilée, Newton). Toute le matérialisme a été philosophiquement décrit dans le siècle des lumières (Diderot, Voltaire, d’Holbac) et synthétisé par Helvétius qui voyait en
l’éducation  l’élément constitutif principal de l’esprit des humains.


D’autres ont défini le matérialisme
historique (Marx, Engels) à travers l’Histoire et l’ont associé aux modes de production qui conditionnent les modes de vie. Nous sommes tous « formatés » ainsi depuis notre naissance.
C’est notre « être social » qui détermine notre conscience, et non l’inverse...


 


 Ensuite, pour différentes raisons (plus ou moins
nobles, plus ou moins sincères), certains d’entre nous évoluent vers une remise en cause plus ou moins profonde de ce matérialisme. Je ne parle pas ici de ceux qui sont tombés dans la religion et
ses superstitions pour des raisons familiales. En général un événement dans la vie, quel qu’il soit, amène à se poser les questions sur le sens réel et profond de celle-ci. Sur ce qu’il peut y
avoir « ailleurs », ou « à côté ». Je crois que, consciemment ou inconsciemment, là réside le début de toute « quête ».


Selon ce que l’on cherche, selon la manière
dont on évolue, selon la manière dont on perçoit les choses, on va s’orienter vers  le mysticisme, défini comme une attitude philosophique d’une union
parfaite avec « l’Absolu » à travers la contemplation (méditation). D’autres vont passer par l’ésotérisme en tant que « parties cachées » de certaines philosophies anciennes.
D’autres enfin vont  trouver leur voie à travers la spiritualisme, en considérant « l’esprit » comme une réalité irréductible et première et
se libérer ainsi du matérialisme.


 


Mysticisme, Ésotérisme et Spiritualisme
peuvent paraître identiques. En réalité je crois que ce sont 3 voies différentes. qui conviennent aux uns ou aux autres en fonction de sa recherche et de son vécu. Le spiritualisme a été ma
voie. Paradoxalement c’est une formation scientifique et solidement matérialiste qui m’a amené un jour au spiritualisme. Poser les problèmes, émettre des hypothèses, puis par l’approche
expérimentale essayer de vérifier les bienfondés de ces hypothèses, en dégager une théorie et à l’aide de cette théorie prédire les résultats d’expérimentations futures qui, s’ils sont justes
viendront à nouveau étayer et valider la théorie: ainsi fonctionne la science. Jusqu’au jour ou des évènements « étranges » que je ne comprenais pas, m'ont interpellés. Dans un
premier temps, j’ai conservé une approche « cartésienne ». Je me suis transformé en rat de bibliothèque pour analyser, décortiquer émettre des hypothèses, vérifier, recouper en piochant
dans les livres. Essayer de comprendre. Et de reproduire les "phénomènes". Et petit à petit, ceci m’a amené vers des frontières que je ne pensais pas côtoyer et j’ai entamé un voyage qui
s’est vite transformé en quête spirituelle. Cette quête et mon approche « scientifique » m’ont convaincu d’une chose : il est improbable qu’il n’y ait pas « autre
chose », « ailleurs ». Je crois que "l’absolu" existe et que j’ai pu, parfois m’en rapprocher un peu tout en demeurant très loin…


 


Ce cheminement vécu seul m’a par la suite
amené à m’intéresser puis à côtoyer et enfin m’investir dans des « sociétés initiatiques ». Mais JAMAIS je n’ai accepté comme …. « paroles d’Évangile » ce que l’on m’y a
dit. Au contraire, on m'y a parfois proposé des « expériences » antinomiques avec ce que j’ai vécu au long de ces années et mon (mes) expérience(s) personnelle(s).


Pour cela je suis toujours méfiant quand on
me donne la recette de cuisine ou que l'on balise le chemin de la quête...



Sulfate2Cuivre 11/12/2010 13:17



Les recettes de cuisine, ont leur importance car autrement, sans l'aspect pratique toute cette "quête" ne serait que intellectuelle, purement spéculative.


Si l'on veut pouvoir être objectif et impartial, il faut savoir s'impliquer! Désolé, je ne vais pas donner tort à Lewis sur ce coup là...


Que l'on le veuille ou non en dehors d'une majorité de menteurs et de cas cliniques, j'ai trouvé dans cette démarche également l'accès à de véritables mystères et à la mise en évidence de choses
totalement inexplicables qui m'apparaissent autrement plus prodigieux que de transformer l'eau en vin ou le plomb en or ce qui me font irrémédiablement penser à des tours d'illusionnistes.Le plus
passionnant dans l'histoire ne sont pas les résultats que l'on obtient car d'une part rien n'est jamais acquis, ni le plaisir ou la paix que l'on en tire car il est le pire des pièges de l'ego,
mais le fait de devoir remettre le fruit du  travail en doute.., toujours et encore. Le but est utopique mais pas le chemin ou l'on est symboliquement obligé de se débarrasser de tout ce qui
gène notre "progression". Seul le cheminement à un sens, on reste des éternels étudiants, la maitrise est illusoire.


 



Perceval 11/12/2010 11:28



En parlant de Jésus et de HSL...


Quelle est la différence entre Jésus et la femme de HSL ???


Jésus, lui, n'a dormi qu'une nuit au côté d'un âne !!!!!!



Perceval 11/12/2010 11:25



@S2C


Pour répondre à ta question: Lewis ne m'a rien fait. J'ai même dit par ailleurs que j'admire son sens du marketing compte tenu de la manière dont fonctionnait (fonctionne) l'AMORC.


Ce que je ne supporte pas c'est de le voir citer à toutes les sauces, comme les chrétiens citent Dieu, Marie, Jésus et Saint glinglin... (idem pour les autres religions). Ces citations de HSL
servent d'argument suprême. Et citer HSL semble mettre un point final au débat... On a l'impression que citer HSL cofère une légitimité, une aura mystique à celui ou celle qui l'utilise. Les
"enseignements sont aux rosicruciens ce que l'Évangile est au chrétiens ou le Coran aux musulmans.


Voir cité HSL m'exaspère autant que toi les histoires du hippie en couche culotte (un rosicrucien qui tenait tellement à la croix qu'il s'en est fait clouer une dans le dos).


Quelle différence fais-tu entre ceux qui citent les "miracles" qu'a faits Jésus et ceux que te propose de faire HSL en suivant à la lettre ses recettes de cuisine? Ces derniers étant servis comme
"preuve" lors d'une discussion sur ce blog... On a l'impression que nous touchons à un dogme... HSL l'a dit, HSl a raison. Cela doit être admis. La preuve est irréfutable. Comme la naissance de
Jésus le 25 décembre, comme sa résurrection 3 jours plus tard, comme la virginité de sa mère  et le fait que lui Jésus ait été "engendré" et non "conçu"...


Ma réaction est épidermique, j'en conviens. Mais je refuse de tout gober parce que HSL l'a dit. Tu posais toi même la question: Combien de Rosicruciens ont réussi à transformer l'eau en vin?
Ou le plomb en or?????


Alors, de grâce arrêtons d'employer ce genre d'argument et de citer HSL a toutes les sauces. Pour moi c'est un imposteur. Un imposteur génial, mais un imposteur quand même...



Sulfate2Cuivre 11/12/2010 10:39



Mais qu'est-ce qu'il t'a fait Lewis?


Ne te rends-tu pas compte qu'il s'agit là juste d'un problème de maturité humaine qui touche la presque totalité de l'humanité?


L'homme s'invente des vérités de substitution par peur du vide et il s'accroche à elles comme à une corde invisible!


De toutes les sectes "initiatiques" que je connais, politiques, religieuses, philosophiques, il n'y a que celle de Lewis qui offre les moyen d'une émancipation en demandant de trouver des
réponses rationnelles à nos expériences mystiques et de rester toujours et encore un point vivant d'interrogation pour à un moment du parcours demander tuer le maitre en faisant de son expérience
désormais variée et de sa probité les nouvelles références de sa philosophie.


Mais ce que tu dis n'est pas faux, Lewis est très probablement un opportuniste intéressé, un mec pas très clair, menteur de surcroît comme la plupart des êtres humains surtout parmi ceux qui
jouent aux "sages" et qui me font vraiment figure de beaux salopards.


On doit accepter nos propres paradoxes t il est difficile vu l'entêtement de Spencer Lewis, de lui ôter son intérêt obsessionnel pour la Rose-Croix et sa propre quête de la connaissance.


La Maçonnerie attire des salopards par goût du pouvoir matériel, la Rose-Croix en attire d'autres ayant l'envie de maitriser les pouvoirs occultes et les arts-martiaux comme réels centres
initiatiques eux aussi, attire ceux ayant une obsession de la violence  !


Reste a déterminer dans quelles proportions mais à la vue de la généralisation du mensonge prétendument indispensable pour l'équilibre, il y a de quoi s'affoler!


Des menteurs, des tarés, des tarés menteurs: l'humanité cultive la schizophrénie avec l'ultime argument massue que de toute façons tout n'est qu'illusion (Ca c'est franchement un sujet de
méditation et d'analyse intéressante) !!!


Il est impossible de rechercher la vérité, la connaissance et garder un mode de pensée superstitieux où l'on fait de la place aux religions et autres concepts invérifiables. Alors pour ma part,
je remercie ce vieil escroc du cadeau qu'il m'a fait et cela même dans l'alternative qu'il n'en voulait qu'à mon fric


On a pas grand chose dans cette vie, mais quand tes pensées mêmes sont celles d'autres, distillées à ton insu, tu n'as vraiment rien!


 la vérité rend libre et la liberté c'est d'avoir le choix d'ouvrir de nouveaux espaces dans nos prisons mentales mais elle n'est jamais la rêverie utilisée comme fuite d'une réalité
douloureuse



Perceval 11/12/2010 08:57



Extrait du topic sur la fraternité blanche (D'après un texte de frater GT):


Depuis la nuit des temps les  "forces" de l' Ombre, via des discours anesthésiants et des histoires truquées, tronquées ou
inventées, ou même de réelles vieilles archives interpolées, orales, donnant un parfum d'authenticité, ont fabriqué des
prophètes…
C’est exactement ce que je reproche à Lewis…


On constate que peu d' aspirants savent faire le ménage dans leur mental, s' encombrant des scories des croyances et credos religieux, souvent sectaires, exclusifs, multiples,
confus… Là
encore c’est du Lewis tout craché avec ses histoire de changer l’Eau en vin, le plomb en or et que sais-je encore… Il a tout récupéré au passage et le ressert doctement !


Certes nombre d' Ecoles ne valent rien, car elles ne valent que ce que valent leurs capitaines... fréquemment nombrilistes, arrivistes médiocres, et avides de vanité
terrestre. Si l’on
regarde le nombre de titres ronflants dont se paraît Lewis c’est exactement cela…


En clair si j’avais à parler de Lewis (mais je m’en garde bien !), je reprendrais in extenso les mots utilisés ici. Contre lui !



S2C 10/12/2010 14:59



@Perceval, ce n'est pas le propre du rosicrucien de gober tout crû un aggloméra de pensées ne lui
appartenant pas et d'en faire une vérité de substitution. C'est le propre de l'homme un animal immature lâche, pervers qui a besoin de se fondre dans un esprit de troupeaux même quand il se prend
pour un loup ! 


Quel rosicrucien, quel maçon, quel religieux n'a pas à rougir de ses motivations de son adhésion? il y a toujours quelque chose qui cloche en l'homme, mais c'est un animal qui peut s'adapter aux
conditions extrêmes et très souvent surprendre par ses possibilités encore méconnues et ses beaux élans de coeur.


Comprendre la supercherie mystico-religieuse ne nécessite pas des capacités intellectuelles hors normes, il suffit d'arrêter de se mentir, d'arrêter d'avoir peur, d'être lâche!


Je n'ai pas une inclinaison particulière pour Lewis mais je pense sincèrement qu'il en a fait plus pour la quête "initiatique" que quiconque avant lui.., il donne la possibilité d'être soi (Ce
qui est rare dans notre société).


L'exemple de "l'initiation" du premier degré néophyte nous oblige à une introspection ou l'on est obligé de se débarrasser de nos artifices pour pouvoir entrer dans le temple ou est dispensée la
"connaissance" . On est littéralement mis en présence de nos mensonges. Nul n'entre dans le temple de l'esprit s'il fuit la vérité, la connaissance.


A coté des expériences qui ne marchent pas, il y en a qui sont bel et bien observables,intraduisibles en attendant d'être démontrables et d'en tirer des explications autres que superstitieuses.


Pour m'a part, je reste extrêmement reconnaissant au système Lewissien qui m'a permit quelque fois de rencontrer des gens incroyables, des escrocs passant leur vie a se tricher et à mentir aux
autres. Ça fait 32 ans que je suis de près et parfois de l'intérieur un bon paquet de sociétés initiatiques mais le parcours AMORC est celui qui permet le mieux de s'émanciper sans tourner le dos
aux grands mystères de la vie.


En aucun cas, je ne t'invite pas à me croire , ni à croire aux enseignements de Lewis (ou des conneries incroyables sont racontées) donc encore moins de croire en sa personne, c'est juste une
constatation que je me dois de partager... 


Je ne sais par quels leviers mentaux mais le riche symbolisme utilisé associé à la pratique et au vécu permet d'ouvrir et d'entrevoir la comédie humaine d'une part et de l'autre dans un miroir
notre propre imperfection.


La vérité ne fait mal qu'au menteur, qui est obligé puisqu'il a également un gros problème d'ego d'inventer des conneries allant jusqu'à plier et contorsionner voire les faits à l'en rendre
pathétique.


Pour le Calice, je n'ai pas de piste.., comme tu le vois, je n'en ai que pour les cas tordus !


-Bon, c'est à qui de payer la tournée?



Perceval 10/12/2010 08:46



@ S2C


Silence, mécréant! Comment peux-tu, comment oses-tu contester le fait que l'on puisse changer l'eau en vin? HSL a écrit qu'on peut le faire. Donc c'est possible. Le débat est clos!


D'ailleurs, si tu y réfléchis, tu vois que Jésus avait lui-même changé l'eau en vin. C'est la preuve irréfutable que:


1 - ça peut se faire et que


2 - Jésus était un disciple de HSL qui avait lu ses enseignements !


Et oui, Sulfate ! Comme toi j'enrage quand je vois de telles inepties! N'en déplaise au patron, rien ne se tient dans les écrits de HSL. Du grand n'importe Nawack... Et au passage il
s'approprie le Graal. S'il ne dit pas qu'il l'a lui même forgé, c'est tout comme. Je ne suis pas loin de penser que HSL est une réincarnation de Dieu! Il a tout fait, tout vu, tout lu, tout
écrit et, je le pense, tout créé. Dieu, vous dis-je!


Citer les écrits de HSL comme preuve "ultime", comme argument suprême qui clot une conversation, te renvoie à tes turpitudes et te démontre la grandeur de la pensée Lewisienne, faut
oser. Là, j'arrive à saturation. Certains rosi semble avoir renoncé à leur libre arbitre. "je ne suis pas ici pour penser, HSL a déjà pensé pour moi...". A ce niveau de débat,
d'oligophrénie, "j'ai les dents du fond qui baignent"...


Patron, tu as personnellement changé l'eau en vin? Et c'est ça que tu nous sert dans ton bistrot? Tout ramener ainsi à HSL qui n'a jamais rien démontré, rien inventé mais s'est tout approprié,
sortir ce genre d'argument,  très peu pour moi.


Patron, ton vin a vraiment un drôle de goût cette fois!



Sulfate2Cuivre 09/12/2010 20:57



Si quelqu'un arrive à faire changer l'eau en vin, il m'intéresse!


Il y a quand même des expériences à la con!  il des rumeurs qui prétendent qu'un hippy en pampers un peu louche voire complètement schizophrène  et sado-maso qui aimait bien les bitures
et les délires anthropophagiques avait réussi cet exploit. Depuis c'est devenu un classique chez les apprentis "Harry-Potter"et dans le monde des elfes et des fées!


Euhh rassurez-moi, quelqu'un d'autre trouve cela louche? 



fm 09/12/2010 14:41



@Perceval, tu devrais relire les monos où l'on apprend à changer l'eau en vin.



Perceval 09/12/2010 14:05



Et voilà. HSL a parlé d'un calice. Mais jamais il n'a parlé du Graal.


C'est fou cette promptitiude a vouloir tout "rosicrucianiser" ! En tout cas il faudra que l'on me PROUVE que le vieil Harvey parlait du Graal. Bon courage!



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier