9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 10:37

5 bistrotLes Buveurs et les Buveuses se souviennent que le Premier Degré des Néophytes rosicruciens fonctionne autour du symbole du point dans le carré exprimant la sincérité à dégager beaucoup de choses parasites pour rechercher l'inspiration de l'Être intérieur, c'est ce que les alchimistes nommaient l'œuvre au Noir... (revoir par exemple à ce sujet "le Processus de la Rose+Croix")

 

Le deuxième degré Néophyte fonctionne d'une manière inverse, par une sorte d'écoute de cet Être intérieur qui peut être considéré comme la source des vibrations.

 

vibrations-de-la-rose.png

Ce dessin de Spencer Lewis suggérait l'idée que l'Être intérieur pouvait être représenté par la Rose du Cœur dont nos sens physique (vue, toucher, odorat,...) ne peuvent capter que des vibrations extérieures permettant une représentation de ce qui est encore inaccessible.

 

cercle-bistrot.jpgL'image est naturellement reprise d'une manière épurée dans le symbole solaire qui caractérise le 2e Degré des Néophytes.

 

Il est aisé d'imaginer après la phase matérielle consistant à écarter les morceaux qui ne correspondent pas à notre quête, notre travail s'accompagne d'une forme de dissolution en se laissant purifier par la source des vibrations, cette phase de transpiration, de sudation, de dissolution étant exprimée par ce que les alchimistes nommaient le "solve" qui a cette propriété de dissoudre l'ego.

 

ronds-dans-l-eau.png 

N'est-ce pas remarquable d'imaginer l'effet combiné de ces deux forces exprimées par le carré et le cercle?

 

quadrature-egyptienne-avec-point-central.jpg  

Et n'est-il pas plaisant de mettre ce symbole en relation avec le message sur la "Quadrature Egyptienne" et même avec celui qui portait sur la construction de la "Croix Toulousaine" ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

scribérick 11/09/2013 05:59



salam 11/09/2013 03:23


Hello Patron!


Comment se fait il que je vois ta réponse datée d'hier à un commentaire d'aujourd'hui....Les enfants et les enfantes s'amuseraient ils et s'amuseraient elles avec la messagerie???


Attends....je re regarde avant d'envoyer....


........


Sisi c'est bien çà!


 

Contrelabienpensance 11/09/2013 00:02


 


Vous ne résolvez rien en disant “toutes et tous”, “celles et ceux”, “buveurs et buveuses” et ainsi de suite.


 


Je le redis, en français, le masculin vaut pour le féminin, les buveurs incluent donc les buveuses, aussi injuste cela soit-il, les femmes le comprennent très bien et s'en accommodent
parfaitement, si vous croyez les honorez plus par cette insistance langagière systématique, vous vous trompez automatiquement, vous ne plairez qu'à quelques illuminées militantes féministes et
non aux femmes en général.


 


En insistant lourdement de cette manière dans vos syntaxes à redondance, vous exacerbez au contraire un problème qui n'a jamais existé à la manière de SOS-Racisme qui a créé de toutes pièces un
sentiment qui n'existait pas avant sa création.


 


Ce n'est pas exclure la femme ni faire preuve de psychorigidité que de parler français.


 


La langue est imparfaite, on en est bien d'accord, mais vous ne la parfaites pas par vos énonciations erronées alourdissantes qui vous ridiculisent plus qu'autre chose : tout cela est
nécessairement dû aux revendications féministes récentes, je doute que vous vous exprimiez ainsi il y a dix ou quinze ans, étant que personne ne le faisait et que les écrivains contemporains ne
sombrent pas non plus dans ces maniérismes illégitimes.


 


Bien à vous

fm 10/09/2013 22:49


Bonsoir à toutes et à tous,


N'y a t-il pas dans une "bienpensance" autoproclamée un bel exemple de la triste psychorigidité du carré sans le cercle?


La bien-pensance ne s'exprimerait-elle pas mieux dans une écoute destinée à bien  prendre conscience des différentes problématiques avant de chercher à imposer une solution inadaptée?


En limitant le propos au "buveurs", au lieu des "buveurs et des buveuses" les frustrations machistes de la langue française,feraient oublier que les rosicruciens ont le soucis depuis 3300 ans
d'accorder aux hommes et aux femmes une place équivalente.


Que représentent devant cela la jeunesse de la langue française laquelle confond toujours le neutre avec le masculin? 


Exite t-il vraiment une formulation intelligente qui éviterait à la fois la redondance "buveurs et buveuses" comme l'émanation de frustrations misogynes à peine dissimulées derrière les résidus
sadiques de langue française actuelle? 


Et au passage, la défense de la langue française serait-elle encore d'actualité? Le combat n'a t-il pas déja été perdu il y a une quarantaine d'années?   


Bien cordialement

Contrelabienpensance 10/09/2013 22:00


 


Je ne fais aucun porte à porte pour faire connaître mon blog, il se trouve simplement que j'ai traité de ce sujet dans un de mes articles et en ai fait part aux lecteurs : on appelle cela
“le partage” qui induit “le surf”, ce dernier passe par définition du coq à l'âne, sans compter que le formulaire de commentaires vous demande lui-même d'indiquer votre page personnelle dans une
zone prévue à cet effet.


 


Dans un site qui se dit lui-même “décalé”, on ne voit pas trop ce qui pourrait être hors sujet, ce dont j'ai traité n'est certes pas directement lié à l'article mais en est connexe, et a donc à
ce titre, ce me semble, tout à fait sa place ici.


 


Cela dit, pour vous rassurer, mon blog a déjà été signalé ici étant donné que nous avons un ami commun.


 


http://contrelabienpensance.blog.fr/2012/08/27/atalanta-fugiens-de-michael-maier-14612290/


 


http://www.lebistrotdelarosecroix.com/article-de-secretis-naturae-1-109022965.html


 


Bien à vous

scribérick 10/09/2013 21:24


Monsieur,


je ne remets pas en cause le bien fondé de votre position. 


ce que je relève c'est que vous intervenez "hors sujet" dans un lieu dédié à la R+C. 


vous donnez l'image d'une personne effectuant du porte à porte afin de délivrer votre message et faire de la publicité pour votre blog. 


je ne pense pas avoir été désagréable à votre encontre, bien au contraire. 


une fois encore, il n'y a aucun jugement de ma part ni prise de position allant à l'encontre de votre combat.


votre message a été délivré et l'adresse de votre blog est maintenant connue des buveurs de ce bistrot. 


bonne fin de soirée 

Contrelabienpensance 10/09/2013 20:42


 


Quand on parle une langue, on est censé en respecter les lois sachant que toute loi est arbitraire mais n'est pas arbitraire d'obéir à la loi.


 


Ce cancer généralisé du féminin sans cesse cité aux côtés du masculin, dont on peut penser que la finalité inavouée est de s'agenouiller devant les revendications féministes, est tout simplement
insupportable et rend les sites particulièrement illisibles.


 


Ces métastases langagières qui pullulent détruisent la langue sont d'ailleurs très récentes, il m'a paru intéressant de signaler ce phénomène aux aimables contributeurs, sachant qu'ils n'en ont
probablement pas conscience eux-mêmes mais obéissent instinctivement à une mode.


 


Mon intervention est tout à fait bienveillante, je ne pense pas induire un climat délétère par ma remarque “décalée”, ce serait plutôt votre réponse énervée qui jouerait un tel rôle.


 


Les internautes apprécieront.


 


Bien à vous

scribérick 10/09/2013 20:15


La question est de savoir pourquoi le masculin englobe le féminin et pas l'inverse ? 


après un certain nombre de siècles, nous pourrions inverser l'ordre établi. 


A quel titre, devrions nous figer la langue française ? 


au nom de quoi serait il interdit à un auteur d'avoir un style non académique ? 


je pense que votre intervention même pertinente alourdie sérieusement l'atmosphère du bistrot. 


il aurait été intéressant d'avoir plutôt votre avis sur le sujet exposé. 


j'ai toutefois pris le temps d'aller faire un tour sur votre blog afin de ne pas ignorer votre lien.


toutefois, bien que n'étant pas l'auteur du texte exposé, je considère votre intervention comme étant une atteinte au libre arbitre de cette personne. 


je ne me permettrais pas de juger de votre position qui se défend sous prétexte qu'elle ne me convient pas. 


il m'apparait donc normal que vous en fassiez de même à l'égard du patron du bistrot. 


serviteur Monsieur ou Madame ! 

Contrelabienpensance 10/09/2013 19:14


 


Sachant que le masculin pluriel vaut pour le féminin, et que les hommes englobent également les femmes, il est inutile d'alourdir la langue en accolant systématiquement le féminin au masculin. En
disant simplement “les buveurs”, les femmes se sentiraient tout aussi concernées.


http://contrelabienpensance.blog.fr/2013/05/20/la-fletrissure-de-la-langue-francaise-16029246/


Bien à vous

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier