8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 10:44

seattle.jpg

 

Le sujet du "chamanisme" est un des plus délicats que connait la quête rosicrucienne. Le mot "chamane" fait d'abord référence aux tougouzes de Sibérie, mais c'est devenu un terme générique pour une culture que l'on qualifie souvent de "primitive" que l'on va retrouver de tous temps et sur tous les continents.

 

Les "chamanes" se caractérisent par leur grande connaissance des plantes, des animaux, des rythmes et des forces de la nature. Les esprits de la nature et les grands ancêtres défunts font l'objet de leurs cultes, la "terre-mère" est généralement divinisée,  et l'egregore du peuple, parfois considéré comme l'humanité, est adoré et parfois canalisé sous la forme du "Grand-Esprit". 

 

Hormis diverses exceptions, il manque d'une manière générale aux différents "chamanismes", la dimension transcendante, horienne ou régénératrice du mysticisme qui élève le taux vibratoire et transmute l'ego. Mais dans notre monde, cette carence passe inaperçue, tant la sagesse terrienne de ces cultures est profonde par leur habitude à vivre en harmonie avec la nature, et c'est précisément ce que nos peuples "civilisés" ont perdu.

 

De nos jours encore, malgré les progrés de la civilisation industrielle et l'hégémonie des religions monothéïstes,  il est généralement ignoré que des "indiens" de tous les continents conservent ou établissent des contacts, et circulent entre les communautés de marginaux, échangeant des connaissances naturelles et les perpétuant à leur manière...

 

Naturellement, la connaissance des pouvoirs hallucinogènes des plantes et leur usage en connexion avec la magie primitive passe aux yeux de certains pour de la spiritualité! Si ces "contre-initiations" produisent souvent de sombres résultats, en revanche, il peut être judicieux de promouvoir parfois certains aspects positifs de la "sagesse chamane", lorsque l'homme contemporain joue à l'apprenti sorcier avec des plantes transgéniques, impose l'utilisation de semences non reproductibles, répend sur le sol et ingurgite lui-même des poisons divers...

 

La photo ci-dessus au centre de la ville de Seattle (USA) représente justement "Seattle", le chef indien des "Duwamish", une tribu du nord-ouest des USA. Seattle a su éviter la guerre avec les colons européens. Il avait fait en 1855 un discours mythique avant d'abondonner la plus grande partie du territoire indien à l'envahisseur. Naturellement, personne n'a enregistré ce discours, mais la mémoire collective garde le souvenir du vieux chef, qui devait avoir alors 75 ans, et qui parla longuement avec ses mains posées sur les têtes de deux de ses arrière petits enfants:

 

-"Chaque partie de cette terre est sacrée pour mon peuple. Chaque aiguille de pin brillante, chaque virage sabloneux, la brume des bois sombres, chaque insecte lumineux et bourdonnant, est saint dans la mémoire et l'expérience de mon peuple... Nous faisons partie de la terre et elle fait partie de nous." (...)

 

-"Si nous vous vendons notre terre, vous devez vous souvenir que l'air nous est précieux, que l'air partage son esprit avec toute la vie qu'il entretient, le vent qui donna à notre grand père son premier souffle, et reçut aussi son dernier soupir."(...)

 

-"Qu'est l'homme pour les animaux? Si les animaux disparaissaient, l'homme mourrait car tout ce qui arrive aux animaux arrivera à l'homme."(...)

 

-"Soyez justes et bons avec mon peuple, car les morts ne sont pas sans pouvoir. D'ailleurs, il n'y a pas de mort, seulement un changement de monde..."

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 09/09/2011 18:36



@Perceval, ces tracteurs démontrent que le Grand Manitou peut être lourdement chargé, c'est le propre des egregores...



perceval 09/09/2011 18:27



Question au patron.


Tu parles du "grand Manitou". On a le droit de citer des marques? Personnellement je trouve que le dernier de John Deere équipé avec la fourche télescopique est mieux que le grand Manitou. Mais
avant d'expliquer pourquoi, je dois être sur que je n'enfreins pas la loi sur la publicité...



perceval 09/09/2011 18:23



Chacun peut se tromper dit le hérisson en descendant de la brosse...



salam 09/09/2011 12:23



Bein non, on peut pas dire que j'apprécie les manipes des curés mais ils nous ont habitués à ce  qu'ils volent et récupèrent le patrimoine des anciennes religions, depuis ze king Arthur...



fm 09/09/2011 11:36



Le grand esprit inspire les guerrier lorsqu'ils partent combattre la tribu voisine... et au retour il sert à soigner les blessés.



fm 09/09/2011 11:17



Hello Salam,


Une précision si tu veux, mais tu risque de ne pas apprécier! Le "grand esprit", c'est parfois le "grand manitou", celui que les missionnaires chrétiens transformaient en bon dieu pour convertir
les indiens!


Bien fraternellement!



salam 09/09/2011 10:55



 Chouette article ! Pour moi en tout cas...le chamanisme étant la religion dont je me sens le moins éloigné.


Un ou deux points me gêne, néanmoins. Surtout à propos du rapprochement entre " l'égrégore du peuple" et " le grand esprit". Je ne sais pas si je dois adhérer à cette idée que je trouve un peu
réductrice.... jusqu'à maintenant j'avais l'habitude d' accorder à celui-ci une autre dimension  celle qui globaliserait les différents esprits de la nature en quelque sorte... J'écrirai
donc plutôt: "l'égrégore des peuples" Mais je suis prêt à corriger!


Alors ... un p'tit éclaircissement sur ce sujet ,si tu peux?



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier