4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 13:55

renard-poule3.JPG 

Les rosicruciens par leurs exercices divers développent leur réceptivité.

 

Une épreuve attend souvent ceux qui ne faisaient pas la différence entre sensibilité et sensiblerie.

 

La sensiblerie ne consiste t'elle pas à prendre sur soi la charge d'une souffrance, comme si notre sensibilité nous obligeait à nous sentir coupables de manque d'amour chaque fois que nous sommes témoins d'une souffrance?

 

Naturellement, au lieu de toujours prendre de cœur à cœur les problèmes des autres et de chercher à les digérer en surchargeant notre plexus solaire, ce que le corps psychique concrétise parfois (ce n'est pas toujours le cas) par un surplus de masse corporelle..., la sagesse consiste à apprendre à agir en préservant son intégrité.

 

Cela peut faire songer à une possible métaphore issue d'une chanson de Bourvil reprise par Gainsbourg: "s'étendre sans se répandre"?

 

Faut savoir s'étendre

Sans se répandre

Pauvre Lola

Faut savoir s'étendre

Sans se répandre

C'est délicat

 

Globalement, nous pouvons aussi sombrer dans les pièges de "l'amour universel" que ne manquent pas de susciter les "renards libres" en quête d'un "poulailler libre"...

 

Ne nous égarons pas: la "formule de Shantideva" pour éviter les soucis contient le rappel d'un processus importante à intégrer. (Voir "Ne te fait pas de soucis!").

Partager cet article

Repost0

commentaires

fm 05/01/2012 14:39


Oui, tout à fait.


La sensibilité est une qualité et la sensiblerie un défaut! L'article n'insiste peut être pas assez là dessus.


Il faudra reparler de la compassion, c'est un thème passionant et même ésotérique puisqu'il a le chic pour être détourné!


J'adore ce pseudo de Moby Dik, il évoque la pureté d'un cachalot blanc qui en a beaucoup bavé... Ça ne trompe pas, c'est un pseudo de grand initié!


Bien fraternellement

Moby Dik 05/01/2012 03:14


Cet intermédiaire entre la sensibilité et la sensiblerie n'est-ce-pas la compassion?


Bien que celle-ci soit normalement considérée comme une vertu chrétienne proche de la pitié et du "bon secours" on peut dire également que c'est un sentiment, plus ou moins profond, qui amène
l'être qui y est touché à s' interroger sur le (non) sens  de la souffrance,individuelle ou collective, et à y porter remède. Elle est donc une sensibilité en action . La sensiblerie, elle,
ne conduit qu'à l'apitoiement, la complaisance, les bons sentiments et les pleurnicheries.


L

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier