3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 12:21

girouette diabolique
Naturellement le chercheur rosicrucien s'efforce de rester insensible aux tentations profanes qui visent éternellement à caresser l'ego dans le sens du poil.

 

Dans le rosicrucianisme, contrairement aux démarches religieuses ou sectaires, il ne s'agit pas de transformer nos vices en vertus en suivant les processus d'une alchimie interne qui utiliserait "un vitriol impur"...

 

La démarche rosicrucienne utilise le "vitriol" le plus pur qui soit si la sincérité est telle qu'elle n'alimente jamais l'ego et s'écarte des égrégores.

 

Notre formation rosicrucienne se doit donc d'approfondir la manière dont notre ego se laisse conditionner par d'autres et évidemment par nous même...

 

Le petit texte qui suit est une classique énumération des processus manipulatoires que les Buveurs et les Buveuses pourraient laisser passer en appréciant d'être un "chevalier blanc" face aux "chevaliers noirs"...

 

"Nos adversaires ont tort, nous ne leur voulons aucun mal, mais ils sont responsables de tout: il sont sombres et parfois diaboliques.

 

Notre cause est noble, elle n'est pas guidée par un intérêt particulier.

 

Ils provoquent des atrocités, tandis que s'il nous arrive évidemment de commettre une erreur c'est involontaire.

 

Les outils qu'ils utilisent sont immondes, mais il ne pourront rien de définitif contre nous car les forces du bien finissent toujours par triompher.

 

Nos adversaires ont tout à perdre, les êtres avancés sont de notre côté, car notre idéal est sacré et celui qui le mettra en doute doit savoir qu'il s'engage dans la mauvaise direction et que nous devons le considérer comme un traître."

 

---

Et le diablotin est la copie d'une girouette vendue ici.

Partager cet article

Repost0

commentaires

scribérick 06/09/2013 11:51


tiens ça ressemble à un canard blanc  ...

Philippe - Phénix 05/09/2013 23:02


J'avais fait un long commentaire mais il s'est perdu dans les limbes, problème de format sans doute. Tant pis...

lebistrotdelarosecroix.com 05/09/2013 23:17



Le Bistrot se réjouissait...



scribérick 05/09/2013 21:14


je partage totalement ton point de vue fm ... je n'arrivais pas à formuler une réponse. 


la tienne va au dela ... je t'en remercie 

fm 05/09/2013 10:17


@ Philippe


Je reviens sur ce sujet de la dissolution de nos attaches à des égrégores: c'est un fondamental de la quête. Il ne s'agit pas de dissoudre les egregores, il s'agit de s'en libérer pour toujours
revenir aux sources non polluées par les inhibitions, les croyances, les concessions...


C'est le "solve" des alchimistes. Pourrait-on avancer seulement avec le "coagula"?


Oublier le sujet c'est supprimer la barre verticale de la Rose+Croix et en faire une vulgaire "rose-croix".


C'est encore renoncer à utiliser le 2e point du triangle... Il n'y aurait tout simplement plus de triangle et les différentes "rotations" symboliques autour du triangle seraient réduites à leur
plus simple expression...


En clair, il n'y a pas un article du Bistrot qui aurait été possible avec l'inhibition psychique que représente l'interdit de remettre en question les choses établies...


Le fait de vouloir faire en permanence des concessions à la sombre tolérance du monde d'en bas revient à utiliser en permanence la brosse à reluire pour les ego... Appelons cela comme on veut
mais ce n'est plus du rosicrucianisme, c'est une sorte d'aliénation (= un lien psychique) que l'on se fixe volontairement et qui lie toute notre démarche mystique, laquelle, au lieu d'être libre,
se retrouve plombée en permanence par des détournements de symboles, détournements d'Intentions etc.


Bien fraternellement  


 

salam 04/09/2013 00:22


Merci Phénix!


"Dieu" est et sera toujours aux côtés de ceux qui travaillent ou se battent pour sa Cause. Cause à couleurs variables selon les désirs et idéaux de chacun .Je doute fort que quiconque se voit du
mauvais côté de la barrière depuis le K.K.K. jusqu'aux fadas de la Race Pure en passant par toute autre inquisition.


 C'est pour cela que je ne crois profondément pas à la victoire du Chevalier Blanc (ou de l'Autre). Une bataille peut-être mais pas la guerre.


Tant que le Blanc et le Noir existeront, ne fût ce que dans la tête, celle ci  durera.


Notre monde n'appartiendra jamais ni à Horus ni à Seth mais à la Nature humaine...du moins, osons le croire!

fm 03/09/2013 23:10


Merci Phénix pour cette intéressante réponse.
Je relève la pertinence de "l'authenticité à tendance élitiste", c'est vrai que c'était le propre de la résurgence du 17e siècle qui s'adressait "aux savants et aux sages" alors que la résurgence
de Lewis ciblait le public large et assez vague des monothéistes américains et à eu tendance à se dissoudre dans le New Age. En France dans les années 70 un public de niveau culturel modeste
était ciblé. Mais nous parlons là finalement d'un cercle extérieur qui n'est pas vraiment le véritable cercle intérieur. Certes c'est regrettable que le rosicrucianisme lewissien se soit affaibli
au point que le cercle extérieur ait perdu les 2/3 de ses effectifs depuis les années 70 mais est-ce vraiment le problème du bistrot qui cherche avant tout la connexion à la source sans se
préoccuper le moins du monde de raccoler?

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la démission culturelle du milieu rosicrucien, mais ceci étant je te promet de prendre en considération ce que tu exprimes.

Concernant  ta formule "L'existence d'un égrégore n'est ni bonne ni mauvaise, il convient juste d'être vigilant quant à sa note vibratoire." Je la contresigne volontiers!

Mais permet moi d'attirer en toute simplicité ton attention sur le côté plus "absolu" du message ci-dessus, sans forcément vouloir penser à des critiques quant aux organisations existantes
maçonniques ou rosicruciennes. Ne voyons nous pas en transposant à peine quelques mots l'application du même processus dans l'histoire de France pour constituer par exemple l'égrégore de la
république ou pour évoquer plus prosaïquement les techniques universelles de propagande dans un pays en guerre? 


Bien fraternellement

Phénix 03/09/2013 22:23


Bonjour patron... J'aime l'intelligence de ce site et ses vertus stimulantes pour l'intellect et au-delà... Je suis juste parfois un peu surpris par cette sorte de coquetterie qui consiste à
faire valoir une authenticité à tendance élitiste que les mouvements plus ou moins connus auraient, eux, perdus.

Je ne veux pas faire de procès d'intention mais c'est vraiment ce que je ressens parfois ici, quand je prends le temps d'un verre rosicrucien. Si je me trompe, pardonne-moi, mais aie aussi la
gentillesse de tenir compte de ce point de vue qui est probablement partagé par d'autres.

Pour ce qui est du contenu de ton post, finalement, je n'ai pas grand'chose à y redire et je vois bien de quoi tu veux parler. C'est d'ailleurs exactement pour ça que j'ai fini par quitter l'un
de ces organismes où sévissait une certaine langue de bois. Mais je persiste à croire qu'un groupe - qui possède nécessairement un égrégore, qu'on le veuille ou non - est, sinon indispensable, du
moins fort utile à notre quête. L'existence d'un égrégore n'est ni bon ni mauvais, il faut juste être vigilant quant à sa note vibratoire.

Fratenellement,
PL

fm 03/09/2013 21:50


Hello Phenix!



Merci de cette intervention.
Il y a 1500 messages au bistrot et seulement 56 évoquent le sujet des égregores, ça ne fait qu'environ 1 sur 30 pour un sujet aussi important qui était finalement négligé. 


Il y a encore beaucoup de sujets à développer autour des égrégores:


- Avons nous un égrégore de terrien?


- Sans faire partie d'une organisation, le fait d'être sensible aux "fontaines de roses" signifie t-il l'approche d'un egregore?


- Pourquoi Lewis n'a t-il jamais utilisé le mot d'égrégore et pourquoi a t-il toléré la mise en place d'un rosicrucianisme à 2 vitesses à partir de 1930?


- Un égrégore est-il forcément le signe d'une dégénérescence?


- Quelle différence y a t-il entre un egregore et une "chambre mystique"?


La liste pourrait s'allonger et pour ma part je trouve ces sujets intéressants, mais s'il y a d'autres préoccupations, il ne faut pas hésiter à proposer des sujets.

Pour ma part j'aurais beaucoup de questions à poser:


- Pourquoi lier la notion d'altérité à la cohésion d'un egrégore?


- Pourquoi rejeter au profit de la cohésion la démarche sincère consistant à se consacrer davantage à l'adhésion à l'Être intérieur? 


- Pourquoi une référence à cette face matérialisante de l'alchimie qu'est le polissage de la pierre? En quoi est-ce rosicrucien?


- Pourquoi dans les hauteurs mystiques serait-on insensible aux souffrances d'en bas? N'est-on pas forcément passé par là?

Bien fraternellement.  

Phénix 03/09/2013 21:00


Et vlan! encore un pour les méchants égrégores. Patron, il faut changer de tonneau, celui-ci commence à tourner au vinaigre!

Mais heureusement, du haut de sa montagne, le vieux sage solitaire veille et continue à dispenser son enseignement cosmique. Continue, ô Maitre invisible et anonyme, à nous dispenser tes rayons
de lumière, à nous misérables créatures condamnées à faire l'expérience de l'altérité, au sein d'une fraternité où en se frottant à l'autre, nous tâchons humblement de polir notre pierre. C'est
si rassurant de savoir que, là-haut, veille le Maître solitaire que n'atteint pas la rumeur de la plèbe...

RS 03/09/2013 17:48


surprenant texte mais tellement vrai , merci


R.S.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier