8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 09:01

bimbo-voyante.jpg 

Combien de fois avons nous entendu affirmer avec autorité: "ce qui est en bas est comme ce qui est en haut" en pensant se référer à ce vieux texte dogmatique, d'une belle inspiration attribuée à Hermes, que l'on intitule la "Table d'Émeraude".

 

Le plus simple consiste naturellement à commencer par lire, ou relire, la "Table d'Émeraude":

 

 ""La Table d'Emeraude

Il est vrai, certain et très véritable que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut comme ce qui est en bas pour l'accomplissement des merveilles de la chose Unique.

Et de même que toutes chose se sont faites d'Un seul : ainsi toutes choses sont nées de cette même Unique chose, par adaptation.

Le soleil est son père, la lune est sa mère, le vent l'a porté dans son ventre, la terre est sa nourrice.

C'est là le Père de l'Universel Thèlème du monde entier.

Sa puissance est entière quand elle s'est métamorphosée en terre.

Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l'épais doucement, avec délicatesse et extrême prudence

Il monte de la terre au ciel et derechef, il descend du ciel en terre, et il reçoit la force deschoses d'en haut et d'en bas.

Ainsi tu auras la gloire de l'Univers; par là toute obscurité s'enfuira de toi.

C’est la force forte de toute force: car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide.

Ainsi le monde a été créé.

De ceci seront et sortiront d’admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici.

C’est pourquoi j’ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde.

Ce que j'ai dit est complet sur le magistère du Soleil.""

 

Si l'on s'efforce de s'harmoniser avec l'essence du texte, le message signifie au contraire que ce qui est en haut est différent de ce qui est en bas sauf "pour l'accomplissement des merveilles de la Chose Unique."

 

C'est exactement l'inverse de ce qui est habituellement compris... 
  

La Table d'Emeraude d'Hermes ne dit pas, comme certains l'imaginent parfois, que tout est pareil ou que le systême solaire est semblable à un atome...

 

Ne perdons donc pas de vue que ce qui est en haut reste en haut et ce qui est en bas est en bas et reste en bas!

 

Et, "ce qui est en haut", n'est pas forcément une "question d'altitude".

 

Mettons que ce soit plutôt l'intensité des hautes vibrations de la Force Vitale qui circule en nous...

 

Comme quoi il pourrait y avoir une  altitude pour les profanes et une "altitude" pour les mystiques...

 

Mais chaque fois que la "Loi Cosmique" se trouve détournée par une croyance, il y a naturellement "en bas", la création d'un égrégore rassemblant par "cohésion" les profanes utilisant leur libre arbitre dans leur erreur commune...

 

Et la Loi Cosmique réagit: pour ceux qui ressentent l'erreur, il y a une invitation à surmonter les superstitions de cet égrégore, à "passer au dessus" et à mieux se "connecter".

 

C'est ainsi que naît automatiquement, dans le "monde invisible", du fait de la déformation profane de la belle pensée d'Hermes, une sorte de "chevalerie" implicite, générée par la Loi Cosmique entravée...

 

Et donc, dans le monde invisible, cette "chevalerie", elle aussi invisible, se trouve constituée par ceux qui se sentent dérangés par l'égrégore de superstition.

 

Ces "chevaliers" se sentent repoussés par la force de cohésion de l'égrégore et se sentent, au contraire, concernés par la "Réaction Cosmique".

 

Ce n'est donc plus la "cohésion" de l'égrégore qui les sensibilise mais leur "adhésion" profonde et subtile à la Loi Cosmique.

 

C'est ainsi que pourrait même parfois se créer, mais dans le monde visible, cette fois, une "Amicale Rebelle des Chevaliers de la Table d'Emeraude" qui ouvrirait fraternellement ses portes à tous ceux qui auraient rectifié ci où là le sens de la belle pensée d'Hermes.

 

Une autre idée serait d'intituler cette chevalerie "les Enfants du Père de l'Universel Thélème": les fils de PUT, en quelque sorte...

 

Que de poésie à partager devant un verre!

Partager cet article

Repost0

commentaires

koan 10/10/2014 01:44


C'est excellent !! :) A méditer !


J'avais toujours interprété cette maxime dans le sens ; ce qui est au-dedans est comme ce qui est au-dehors = ce que l'on vit à l'intérieur de soi se retrouve, symboliquement mais bien
concrètement, incarné dans sa vie matérielle. Bon..!

fm 08/10/2014 20:04


Et oui, bien sûr et c'est logique et fondamental: c'est au "premier degré néophyte" que le chercheur entreprend sa démarche "d'adhésion"au "point dans le carré" (l'être intérieur") et prend
conscience que les "connexions" l'entravent...
S'il n'en prenait pas conscience, certes il pourrait entreprendre des études très studieuses mais il resterait évidemment un "dilletante"
puisqu'il ne s'engagerait pas avec un implication sincère, et il s'illusionnerait évidemment s'il pensait être engagé dans une voie rosicrucienne!
   

Led_Gend 08/10/2014 19:27


N'est ce pas au 1er degré Néophyte que nous apprenons toute la différence entre l'adhésion et la cohésion?^^

scriberick 08/10/2014 15:04


Merci d'avoir rectifié ... me voici fils de PUT ! ... un verre d'hydromel serait bienvenu.

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier