27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 17:04

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b3/Sam_Pitroda_at_the_India_Economic_Summit_2009_cropped.jpg/200px-Sam_Pitroda_at_the_India_Economic_Summit_2009_cropped.jpgL'humanité accueille chaque nouveau siècle avec de nouvelles idées à guetter... 

La "croissance" semblait le mot d'ordre du 20ème siècle avec les excès économiques, démographiques, écologiques et en matière de consommation que nous connaissons. Le 20ème siècle était américain avec l'ONU, le FMI qui défendaient leur modèle économique.

Mais avec la travail de Gandi en Inde, de Deng Xiaopîng en Chine, de Gorbatchev en Russie, de Lula au Brésil, entre un et deux milliards d'humains supplémentaire ont un accés à la culture et peuvent par exemple visiter virtuellement le Louvre ou consulter les grandes bibliothèques.

Un nouveau paradigme semble apparaître: "l'innovation frugale". Le sens de "frugal" dans la pensée anglo-saxonne et latine n'est pas tout à fait celui d'austérité qui prédomine chez nous. ("frugalior" en latin: "qui rapporte davantage en parlant de la terre et des récoltes") 

L'idée: promouvoir une innovation qui ne recherche plus l'augmentation de la consommation mais, au contraire, une innovation qui soit un moyen de la diminuer.

C'est l'Inde qui est à la pointe de la systêmatisation du concept, comme l'explique Sam Pitroda (en photo), conseiller du premier ministre indien:

"Les cerveaux travaillent trop à résoudre les problèmes des riches en pensant aux produits et aux services, bien sur c'est important, mais nous devons aller plus loin dans les processus de gouvernance, pour toucher les gens au bas de la pyramide. En Inde, dans les télécommunications, les opérateurs savent déjà être rentables avec des clients payant seulement 5 dollars par mois et en médecine hospitalière les prestations coûtent 25 fois moins cher qu'aux Etats-Unis. Nous devons œuvrer dans l'éducation, l'idée étant d'améliorer la collaboration et de partager les talents des professeurs avec de la visioconférence.

 (voir "un ordinateur à 27 euros"

Partager cet article

Repost0

commentaires

Scarabée 28/09/2010 16:36



Malheureusement l'Inde, comme l'Occident à présent depuis longtemps, a eu besoin du micro-crédit pour aider les femmes à prendre en mains leur destin et
étant apparemment plus fiables pour les remboursements. Or le piège commence à se refermer aussi là-bas. Le 1er crédit n'étant pas remboursé, on emprunte pour l'effacer en apparence, puis on en
prend un second, puis. J'ai lu des choses extrêmement édifiantes là-dessus. Comment faire par rapport à la démographie mondiale ? Comment aider autrement que par les vieux outils financiers
qui ont pillé au fur et à mesure du temps "le fameux courage"  de nous tous ? Comment faire alors que tout est technologique et encore très cher,  pour  retirer de son budget la
part la plus conséquente pour acquérir, ces fameux 'outils'  afin de s'accrocher à une strapontin en marche, ou de demeurer dans le train, à toute allure ?


La Chine s'organise pour ensemencer des terres africaines pour nourrir sa  propre population qu'elle a pourtant contrainte physiquement, quant au nombre des naissances ? D'autres
peuples se vivent et se pensent encore riches de procréer en grand nombre.


Alors que je me vis comme citoyenne du monde depuis ma jeune enfance, je crois que la survie de l'espèce va devoir ré-envisager la vie à l'aune d'une périphérie immédiate, directe et
minuscule.


Tout est cycle et après la notion d'expansion sans mesure,  va revenir celle du retrécissement 'familial'... .


Qu'aurons-nous concurru à faire ?



Marie Laure P. 27/09/2010 19:56



« A savoir que l'Inde prend également en ce moment le virage du développement de l'agriculture bio
et ethique basé sur le respect des cycles de la terre et la diversité des semences. Chose qu'elle avait perdue de vue grâce à Montsanto et ses idioties.

Qui sait?
L'Inde, trop souvent critiquée et exploitée,  sera peut-être notre modèle de demain en terme d'adaptation socio-économique. »



fm 27/09/2010 19:34



"Comme je comprends les choses, c'est de la modernité: ce n'est ni de la décroissance, ni de la récession.


Une ampoule qui consomme moins mais qui éclaire autant et coute le même prix, c'est de l'innovation frugale. 


Si on nous oblige à moins s'éclairer c'est de la récession. 


Si on nous oblige à payer plus cher les ampoules c'est de la décroissance." 



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier