30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 08:00

melkisedek.jpg 

 

L'histoire officielle ne sait que peu de chose des rituels qu'introduisit Melchisedeq.

 

Nous en devinons deux: le premier est à l'origine de l'eucharistie chrétienne et le deuxième concerne la fameuse "Prêtrise de Melchisedeq".

 

Nous voyons donc à la source, d'une part, un rituel destiné au profanes, et d'autre part, un rituel destiné aux initiés.

 

La démarche de prise de conscience de l'Être intérieur propre au rosicrucianisme nous fournit naturellement quelques clefs pour reconstituer ces rituels...

 

Le profane ayant besoin de prendre conscience de l'existence de son Être intérieur, (c'est d'ailleurs le sens initial de la "Bonne Nouvelle", εὐαγγέλιον, "évangélikon" en grec, à lui transmettre...), il s'agit donc de contribuer à cet éveil et donc pas de lui suggérer l'idée d'une divinité extérieure à lui dont une religion serait l'unique dépositaire.

 

Le "Noùs", les deux polarités de la création que les rosicruciens retrouvent dans les deux branches de la croix, à la source respectivement de la matière et de la vie, afin d'épanouir leur conscience, sont naturellement à la base des rituels.

 

Le profane offre donc, dans le premier rituel, la partie matérielle: aliments, boissons...

 

Le prêtre est naturellement un initié capable de canaliser correctement la Force Vitale qui doit venir compléter le processus.

 

Cette Force Vitale agit donc notablement sur la nourriture, et sur la boisson.

 

Ainsi le goût des aliments se bonifie plus ou moins notablement et parfois même le vin tourne au vinaigre, une boisson passée de mode mais que l'on appréciait encore il y a 2000 ans...

 

L'ensemble se trouve donc transmuté et offert dans l'autre sens, cette fois aux participants du rituel en suscitant festivité et prise de conscience.

 

Il convient donc que l'officiant soit un initié, sinon le rituel se révèlera moins percutant et par exemple l'absence de Force Vitale peut conduire à donner à la boisson un sens différent de son sens initial...

 

La formation de l'officiant est donc l'autre rituel de Melchisedeq: une initiation à la canalisation de Force Vitale.

 

C'est naturellement un rituel osirien dans lequel le récipiendaire est passif, tel une graine qui est semée.

 

Il est donc allongé dans un sarcophage.

 

Dans la transmission du sacerdoce chrétien, il n'y a plus de sarcophage, mais le récipiendaire est allongé sur le sol tandis qu'est évoquée la longue litanie des saints qui permet naturellement de rattacher le futur prêtre à la force vitale de l'égrégore chrétien, mais il s'agit d'une variante religieuse.

 

Donc, notre futur initié est allongé, et l'officiant canalise la Force Vitale jusqu'au moment où le candidat est invité à se lever.

 

Un processus magique, hérité symboliquement de Melchisedeq, et qui naturellement apparaît et disparaît au cours des âges lorsque les transmissions dégénèrent ou sont, au contraire, ressourcées, permet alors d'éveiller chez l'initié son pouvoir légitime de canaliser désormais puissamment la Force Vitale et il lui est mis, ou non, entre les mains le pouvoir de transmettre à son tour l'Initiation...

 

En effet, pour que son développement se fasse en douceur, ce pouvoir de transmission ne lui sera parfois transmis qu'au cours d'un autre rituel.

 

---

C'est l'occasion le proposer cette vidéo dans laquelle un sympatique buveur du Bistrot, notre ami Jean-François Lecompte évoque la transsubstantiation, un changement notable qui se produisit au 13e siècle dans l'eucharistie chrétienne.
  

 

Et cette autre vidéo, parmi beaucoup d'autres, qui nous montre un rituel chrétien d'ordination.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Fred 30/01/2014 19:23


La religion conciliaire n'est pas Catholique diraient certains. Elle n'a ni prêtres ni évèques, ses ministres sont des laïcs. Comparer les rituel d'ordination d'avant et après vatican 2
(appliqués à partir de 1968) est à plusieurs niveaux très intéressant.

Ledgend 30/01/2014 16:00


Reste plus qu'à
comprendre le Rituel où Jésus partage son pain et son vin avec 12 apôtres ??!

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier