14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 08:06

ane 

Almamula signifie en espagnol, "l'âme de la mule" ou "la mule de l'âme"... C'est une légende argentine qui raconte qu'une femme avait eu des relations sexuelles avec son frère, son père et le curé du village. A la suite de quoi elle aurait été changée en mule. Une mule chargée de chaînes et perverse qu'il vaut mieux ne pas croiser la nuit dans la montagne sous peine de recevoir un coup de sabot perfide qui nous renverrait rapidement dans la vallée... à moins que nous soyons l'homme vaillant qui puisse libérer la mule de ses chaînes et son âme de ses épreuves.

  

La légende campagnarde a ajouté aux nuits, les jours de tempêtes et la légende urbaine a ajouté à la montagne, la périphérie des villes ou sont censées se réaliser davantage qu'ailleurs des "relations sexuelles illicites"...

    

Tout cela serait peut être sans grande signification, s'il n'y avait pas un intéressant second degré...

 

Pour le comprendre, il faut connaître les "hybrides F1"... C'est le nom que l'on donne en botanique à la première génération d'un croisement entre deux lignées pures ou deux espèces différentes. La nouvelle variété produite combine certains avantages de ses deux parents mais reste généralement stérile.

 

Si l'on quitte la botanique pour l'élevage, le croisement entre un âne et une jument donne aussi un "hybride F1", un mulet, un animal qui possède la force du cheval et la résistance de l'âne. Mais les mulets obtenus sont stériles. A l'exception d'une petite centaine d'exceptions depuis des siècles, ils ne peuvent généralement pas se reproduire.

 

Les éleveurs regrettent cela car, pour obtenir un mulet, il doivent réaliser un véritable rituel magique nécessitant pas moins de 5 animaux... Et oui, il y a naturellement la mère: la jument (1) et le père: l'âne (2). Mais la jument ne se sentant pas du tout attirée par l'âne est d'abord mise en présence d'un cheval (3) qui porte le nom de "boute en train". Il faut ensuite parvenir à dégager le cheval (3) et on utilise pour celà une deuxième jument (4)... Mais il ne faut pas que la première jument s'affole et afin qu'elle reste totalement sereine, il n'y a rien de mieux que d'avoir prévu depuis le début à côté d'elle un jeune poulain (5). Les choses étant parfaitement organisées, l'âne (2) peut entrer en action!

 

Mais revenons au sujet après cette intéressante digression...

 

De nos jours, dans les cultures, 9 graines utilisées sur 10 sont des "hybrides F1". Les fruits produits sont stériles et leurs graines dégénèrent d'une année sur l'autre. Elle ne peuvent être semées l'année suivante, obligeant les producteurs à racheter de nouvelles semences aux multinationales qui se partagent le marché et cherchent naturellement à faire disparaitre l'indépendance biologique des êtres humains.

 

De plus, si les semences F1 ont l'avantage d'obtenir un rendement élevé et des produits stables comme il convient sur les étalages, elles nécessitent des engrais chimiques, des pesticides et toute une gamme de produits qui perturbent les terroirs et parasitent l'espéce humaine à plus ou moins court terme... Est-ce la malédiction d'Almamula qu'il conviendrait d'éviter de notre mieux?

   



Partager cet article

Repost0

commentaires

Blasphémateur 14/06/2011 21:57



Il est pas bon le cochon qui fait rougir les tomates?


 



Geb 14/06/2011 20:09



Kasher ou pas chères, il y a du porc donc devrais être banni de l'alimentation...


 



Perceval 14/06/2011 16:46



@ juif errant...


Des tomates pas chères ça n'existe pas !



juif errant 14/06/2011 15:56



Est-ce qu'une tomate contenant un gène de porc peut être kasher? 



Perceval 14/06/2011 15:28



Je me rappelle avoir lu que les chercheurs avaient injecté des gènes de porc dans des tomates pour les préserver de je ne sais quelle maladie.


Dans mon esprit, j'ai toujours pensé que si la nature avait voulu que les porcs et les tomates mélangent leurs gènes, elle leur aurait permis de copuler... Car après tout cela reste la meilleure
manière de faire des expériences sur les gènes, non ?????


En tout cas à chaque fois que je coupe une tomate je m'attends à l'entendre pousser le cri des cochons que l'on égorge. Je suis traumatisé!



fm 14/06/2011 15:07



Bah, tant que ça reste dans le labo, c'est pas dangereux, c'est une sorte de bac à sable. Le probléme c'est c'est ce qui en sort. Mais l'objectif de notre travail sur l'avenir (en tout cas mon
objectif avec ce type d'articles de prospective) c'est de libérer notre présent d'en avoir une représentation plus juste pour éviter des erreurs.


Mais une "hybride F1" est elle définitivement une anomalie? Je ne sais pas vraiment. Une idée m'est venue: et si l'utilisation de semences F1 pour un particulier était l'exception? Quelque
chose de difficile ou qui exigerait une dérogation et qui ferait que chaque cultivateur privé gèrerait et développerait ses propres graines.


 



Geb 14/06/2011 14:45



Mais combien peuvent-ils devenir dangeureux? là est la question oublée quand les profits sont en jeux. On veux fabriquer un bing-bang dans un laboratoire,peut-on vraiment s'assurer que jouer
avec ses atomes est sécuritaire? le savoir à qu'elle prix?   



fm 14/06/2011 14:33



C'est peut être pas une mauvaise idée de "jouer à Dieu", mais nous sommes des petits joueurs et le moins que l'on puisse dire c'est que nos essais sont assez foireux...  



Geb 14/06/2011 14:00




L’être humain s’amuse à jouer à Dieu, il transforme sans se soucier vraiment de conséquences futures sur lui-même, Il est prouvé actuellement que l’homme à plus de misère à se reproduire qu’il y
a cinquante ans, la cause? Tous ces produits et animaux manipulés génétiquement, insecticide et herbicide. La civilisation et l’industrialisation de l’homme causeront sa propre décadence,
regarder l’évolution  des cent dernières années, il ne nous reste pas un autre cent ans encore. Si on ne s’humanise pas, la cupidité pour le profil et
rendement à tout prix causera la destruction de l’homme. Il est grand temps de se contenter de ce que l’on a.



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier