27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 11:32

buveur-enchaine.jpg 

Une Buveuse du Bistrot utilise régulièrement cette jolie formule en conclusion de ses messages pour indiquer la prise de conscience d'une fraternité.

  

La Fraternité est un thème qu'il convient d'examiner avec prudence car il se retrouve dans diverses acceptions.

  

En France, la devise "Liberté, Egalité, Fraternité" s'est imposée depuis la 3ème République (1880), bien qu'elle soit d'ailleurs sousjacente depuis la révolution de 1789.

  

Mais parfois cette "fraternité" regroupe des idées bien sombres puisqu'elle se manifeste comme une hostilité envers ceux qui n'appartiennent pas à la fraternité.

  

Le comble étant atteint lorsque cette hostilité envers ceux qui ne pensent pas pareil, se retrouve chez ceux qui la dénoncent...

  

Mais restons dans l'histoire des résurgences rosicruciennes.

 

L'esprit de la Fraternité initiale doit affronter tôt ou tard la tentation de constituer un egregore dans lequel la Fraternité incarnée du début, passerait par un stade durant lequel elle se densifierait dans une sorte de complicité autour de vagues idéaux communs substitués à la Lumière.

 

Avant naturellement que cette complicité n'apparaisse et qu'elle ne dégrade totalement la Mission initiale, les dirigeants éclairés ont naturellement la responsabilité de ne pas prendre de risque et doivent procéder eux mêmes, en conscience, le moment venu, et la Mission accomplie à la "fermeture de la tombe".

 

Dans ses enseignements rosicruciens, Spencer Lewis insistait naturellement sur la différence entre les deux polarités d'une fraternité que sont la cohésion, et d'adhésion.

 

L'idée fondamentale se trouve magnifiquement exprimée par la tradition chinoise:

 

 爱情并不是互相凝望,而是朝着同一个方向眺望。

 

"Fraterniser, ce n'est pas se regarder les uns les autres, mais regarder ensemble dans la même direction."

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Bistrot
commenter cet article

commentaires

Smaragdus 30/04/2012 11:51


Re-bonjour Lilou,


Les instructions spirituelles, comme les lois du reste, sont à interpréter non pas strictement à la lettre mais dans l'esprit (ou l'Esprit, c'est selon) de ce qui les a motivées, sans cela le
risque est grand de verser vers un dogmatisme sclérosant qui sera, au final, contraire à l'instruction elle-même car contraire à la loi d'Amour qu'elle sous-tend.


Je vais prendre encore une analogie : peut-être avez-vous été étudiant et peut-être aussi avez-vous étudié en petit groupe de travail ou en binôme (que vous aviez pris le temps de choisir). Même
si vous vous êtes aidés mutuellement et sincèrement à repasser les matières difficiles et à réviser vos examens, chacun d'entre vous n'a pas assimilé la même chose, au même moment et à la même
vitesse. Et bien que le but de tous était commun, le résultat de chacun fut différent.


Il en va exactement de même sur le plan spirituel : nous sommes tous liés, d'une façon ou d'une autre, les uns aux autres. Mais c'est la conscience de ce lien qui diffère et qui est plus ou moins
élévée. Vous avez raison de dire que cette prise de conscience est individuelle mais ce serait un raccourci dangereux que de soutenir que nous n'avons rien à attendre de l'autre. La nuance est
fondamentale car c'est justement là que se situe la notion de fraternité.


J'ajouterai que lorsque nous faisons confiance à l'autre, nous courons effectivement le risque de nous tromper ou de "nous faire avoir". Mais quand nous sommes conscients de cela (en d'autres
termes, lorsque nous avons éduqué notre ego à recevoir ce genre de coups), la force du coup est déjà divisée de moitié voire complètement annihilée. A l'inverse, lorsque nous doutons de l'autre,
nous ne laissons plus aucune chance aux âmes de bien de nous approcher et de nous enrichir et, en outre, nous conservons notre ego tel quel en le mettant sous "cloche protectrice" mais en
effectuant aucun travail d'épuration sur lui.


Cela me rappelle le conte de ce disciple qui avait planté un arbre qu'il voulait protéger de toutes maladies pour assurer son développement. Tous les jours, il le déracinait pour vérifier
qu'aucune vermine n'avait entamé ses racines. Bien évidemment, au bout de quelques semaines, l'arbre se mit à dépérir. Alors le disciple alla voir son maître et lui demanda : Maître, je ne
comprends pas, je le surveille tous les jours, je vérifie qu'aucune maladie ne l'attaque et il ne grandit pas. Le maître lui répondit alors : replante donc ton arbre et laisse-le tranquille,
fais-lui confiance, arrose-le d'amitié fraternelle et surtout ne lui voile pas la lumière de ton propre soleil. Et tu verras, il deviendra magnifique.


Bien fraternellement.


PS : Ah si, j'oubliais, je ne suis pas très calée en langage abrégé électronique. Du coup, j'aurais bien aimé savoir ce que signifient les initiales MVPP... si vous acceptez de m'aider à sortir
de cette ignorance, bien sûr ?

Lilou 29/04/2012 15:30


bonjour  tous


je voudrai simplement répondre à smaragtus


 ma vie intérieure m'a appris à être Solitaire ,je me suis ouvert aux autres que depuis quelques années ,mais je vois que je me suis encore trompé  j'ai rien compris ,si j'avais
oublié l'injonction "n'attends rien des autres même en cas de suprème besoin  sache que tu es seul avec ta conscience et ce n'est qu'a elle que tu dois rendre des comptes"


quand je lis toutes ces grandes et belles phrases  je me sens différent sur la montée de la montagne ,ce qui ne veux pas dire que je ne m'arrètes pas pour aider mon frère en cas de besoin
fait ceci fait cela j'adore être bète hihi du moins chacun viens avec ses bagages et chacun doit assumer .MVPP


bien fraternellement


Lilou

Smaragdus 28/04/2012 10:03


Bonjour,


Je reviens sur le premier commentaire de Lilou. Je crois qu'il y a une grande différence entre "aller ensemble" dans la même direction et "regarder ensemble" dans la même direction.


Je prends un exemple : imaginons un groupe d'individus regardant tous le sommet d'une même montagne. Parmi ces individus, certains resteront au pied de la montagne, d'autres chercheront peut-être
à la gravir au tiers, à la moitié ou jusqu'au sommet car ils auront soit le désir, soit la capacité physique - ou pas - de la gravir.


La fraternité respectueuse des individualités qui la compose, c'est à mon sens celle-là : celle qui regarde dans la même direction même si ceux qui la composent ne sont pas tous au même niveau
d'ascension. En d'autres termes, c'est l'aspiration spirituelle qui est commune aux membres.


Les fraternités plus "douteuses" (dirons-nous) sont celles qui vont vouloir absolument "partir groupé" (telles des tour operator) et gravir au pas de charge la montagne en deux heures de temps
max parce que l'après-midi il faut visiter un autre site (planifié sur la plaquette commerciale) sans laisser aux membres du groupe ni le temps de souffler, ni le temps d'admirer et d'intégrer ce
qu'ils découvrent au fur et à mesure. Ce sont celles qui leur permettront ensuite de dire fièrement à leurs amis, une fois de retour chez eux, "j'ai fait tel pays, j'étais à tel et tel endroit".
Et là, ma foi, on ne partage jamais qu'un instinct grégaire et un égocentrisme très matérialistes.


Aussi, lorsque nous choisissons de rejoindre une fraternité, il importe de bien vérifier sur quel plan elle se situe (matériel ou spirituel) et à quel type d'aspiration notre désir nous conduit.
Après, les modalités d'expression importent peu. Ce n'est jamais que de l'habillage, un vêtement.


En fait, entre le papier et le bonbon, c'est le bonbon qui se mange. Pas le papier. Pour aussi beau ou doré soit il.  


;-)


Bien fraternellement.

Véronique 28/04/2012 08:00


bonjour fm et tous, 


je comprends ce que tu veux dire, j'ai le même ressenti que toi, mais de toute évidence je n'ai pas la même facilité à m'exprimer, l'être en recherche de la lumière doit parvenir à se purifier,
c'est la seule manière d'éliminer toutes les croyances, toutes les éducations que nous avons apprises et qui opacifie notre intuition, cette intuition qui nous guide afin de nous découvrir tel
que nous sommes. 


si tous avons pu réaliser ce grand nettoyage, nous pouvons enfin regarder tous dans la même direction, donc nous regarderons la lumière. 


certaines lumières nous paraissent comme telles alors que ce ne sont que des images acceptées par notre inconscient englué dans nos croyances. dans ce cas notre intuition ne peut rien pour nous
et nous sommes persuadés que ce que nous voyons est la lumière. et là bien sûr, chacun a sa propre interprétation et comme tu le dis la différence fait jour et il nous est impossible de regarder
dans la même direction.


très cordialement

fm 27/04/2012 21:17


Moi pas trop... lol


Il va de soi pour nous que la recherche de la R+C est La quête et qu'elle est lumineuse, mais il existe également des fraternités noires et même certaines se considèrent ou se prétendent...
rosicruciennes...

Véronique 27/04/2012 21:02


@ fm et tous, 


en tous les cas ta réponse me convient entièrement. 


très cordialement

fm 27/04/2012 20:57


Bonsoir à toutes et tous,


Je crois que l'important c'est la recherche de la Lumière, une Lumière intérieure à éveiller...


Or la formulation chinoise ne parle pas de Lumière...  S'agit-il pour autant alors d'une formulation profane?...


Ou s'agit-il d'un non dit raffiné?...


Si nous sommes dans une illusion commune, les différences ne tardent pas à apparaître... et dans l'illusion, la fraternité n'a pas vraiment le temps de se manifester d'une manière durable.


Cela laisserait entendre que l'unique chose que l'on pourrait rechercher d'une manière commune et durable ne peut être que la Lumière...


Mais c'est juste une interprétation personnelle...  peut-être tirée par les cheveux.


Bien fraternellement


 

Véronique 27/04/2012 20:22


bonsoir sorores et fraters, 


merci pour ta question Lilou, mais si tu veux bien je relèverai juste une petite chose, la phrase exacte de la traduction du message chinois est : "fraterniser, ce n'est pas se regarder les
uns les autres, mais regarder ensemble dans la même direction", ce qui, je pense, a son importance, les séparer prend un autre sens. 


tu peux regarder dans la même direction pour un moment donné, pour voir quelque-chose, mais le sujet de cette phrase est : "fraterniser". 


ceci n'engage que moi bien sûr, mais je tenais à le signaler. 


mais je vais te répondre, si la fraternité est celle qui me correspond, et qui m'amène là où je sais intuitivement que je dois aller, et si je me trompe, mes rêves, mon intuition, me le
diront. 


très cordialement

Lilou 27/04/2012 19:54


Comme je disais sur face de bouk


le dernier écrit corresspond à ce que je penses"aller ensemble dans la même direction" pas mal du tout pour moi  mais qui y va?? sommes nous dans la même ou nous trompons nous ;


Questions ?? = réponses on va voir si les réponses correspondent merci  Toland

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg