21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 08:30

gravure-18e.jpg 

Lorsque Spencer Lewis a réveillé le rosicrucianisme aux USA, il a veillé à ce que les Enseignements apparaissent comme totalement inédits et adaptés au début du 20e siècle.

 

Auparavant la Tradition rosicrucienne avait évidement laissé à l'humanité de nombreux héritages, mais il convenait d'une part de ne pas récupérer certains outils du passé lorsque des organisations existantes les transmettaient encore d'une manière à peu près correcte et parfois, lorsque ces outils avaient été monstrueusement détournés par le temps, le résultat était le même: il convenait de parler de tout autre chose!

 

Lewis ne parlait donc pas du Prince de Mercy...

 

D'abord, de qui s'agit-il?

 

Même si l'histoire a pu en faire, à différentes époques, un personnage historique, le plus simple est de le considérer comme un processus d'éveil personnel ou comme un avatar de la déesse Nephtys...

 

Le Bistrot entend d'ici résonner les rires de ceux qui commentent la formulation "le plus simple" en disant: "parce que vous trouvez ça simple!"
 

Passons!

 

Nephtys: maîtresse de maison, gardienne du chateau, Marthe de Béthanie dans la tradition chrétienne, Gardien Intérieur des Temples rosicruciens, épouse de Seth comme le décrit le conte de la Belle et le Bête, c'est également la déesse Vénus...

Avatar: personne vivante qui apparaît aux autres comme l'incarnation d'une divinité.

Divinité: aspect particulier de l'Être intérieur.

 

"Mercy" a pratiquement disparu du français contemporain, bien que nous en retrouvons une trace dans "merci" ou le verbe "remercier", mais "mercy" existe encore en anglais avec le sens de "compassion".

 

La "compassion" véhicule une notion ésotérique qui disparaît chaque fois qu'un non-initié en parle car le pauvre ne peut s'empêcher de présenter sa compassion comme de la "pitié" ou de la "commisération".

  

Il y a dans la "mercy" un élan permanent de gratitude qui libère le cœur mais qui produit parfois des effets magiques sulfureux.

 

A titre d'exemple, certains d'entre nous se souviennent peut-être encore d'un petit groupe apparu dans les années 70, qui se nommait "Enfants de Dieu" et qui chantait:

  

"Dis merci, dis merci,

Il te donne le soleil et la vie

Dis merci, dis merci,

Non pas pour moi, pour lui..." 

 

Naturellement notre civilisation a tout fait pour rayer de l'histoire le groupe et son influence qui derrière une apparence d'amour sacré œuvrait pour son égrégore et véhiculait racolage sexuel, prostitution, inceste, pédophilie...

 

Une secte dangereuse montait en puissance...

 

Nous avons donc évoqué un premier aspect du sujet: derrière la libération du cœur et la compassion peuvent se libérer également des pulsions sexuelles qui n'ont rien à voir avec la possiblité de projeter légitimement sa conscience comme le permet un centre cardiaque libéré.

 

Le "Prince de Mercy" dispose donc de cette faculté de projeter son cœur pour ressentir autrui, mais ceci sans le moindre jugement, et sans se monter intrusif.

 

Il utilise cette belle faculté en permanence.

 

Cela se trouve exprimé par la belle formulation: "le Prince de Mercy fait l'aumône à tous les mendiants".

 

C'est encore un concept difficile à appréhender car, en l'occurence, l'aumône, et les mendiants ne sont pas ce qu'on croit...

 

Sans être le dernier des radins, il ne s'agit peut-être pas comme certains fanatiques pourraient tenter de le croire ou de nous le faire croire qu'il convient forcément de donner à tous les mendiants qu'on rencontre une pièce de monnaie...

 

Faut-il croire également que le mot "aumône" vient du grec Έλεος ("eleos"), généralement traduit par "miséricorde" comme certains spécialistes l'affirment?

 

aum-bistrot.jpg

Il est pourtant facile de remarquer que le mot "aumône" véhicule la fameuse syllabe sanscrite "AUM" combinant le son "AU" qui fait vibrer différents canaux comme par exemple les grandes pinéale et pituitaire (essayez: dites "HAAAAAAAAUUUUUU" en fermant un peu la bouche...), tandis que le son "M" ajoute le fameux pouvoir de l'Esprit se manifestant.

 

L'ensemble exprimant donc le pouvoir psychique du Prince de Mercy, qu'il est capable de canaliser à tous les "mendiants", c'est à dire, à ceux qu'il croise et qui en ont besoin.

 

Naturellement, sans aller chercher très loin, les habitués du Bistrot ont reconnu cet état auquel parviennent les Rosicruciens qui ont atteint le 2e degré des Néophytes et qui ont bien laissé dissoudre leur égo.

 

Mais alors que cette faculté de projection de la conscience survient d'une manière si simple et si naturelle, par la canalisation de l'énergie cosmique, certains tentent parfois avec force visualisations, respirations, incantations etc, de projeter non seulement leur conscience mais aussi le lourd et dense corps astral dont-ils ne se sont pas débarassés.
  

Après tout, chacun n'est-il pas libre de voyager léger ou d'emmener de lourdes valises?

 

Ajoutons que d'autres se rajoutent une difficulté en ne renonçant pas à faire léviter du même coup leur corps physique...

 

Mais fondamentalement, il suffit donc de bien se connecter à la source du Noùs pour obtenir les meilleurs résultats.
 

Et parfois des Maîtres n'hésitent pas à donner le petit coup de pouce énergétique discret et approprié permettant aux étudiants sincères d'avancer ou d'avoir de belles expériences.

 

Mais certains, qui doutent d'eux-même décident de prendre les choses en main et de profiter d'une entité ou d'un égrégore puissant pour parvenir à des résultats et ce, parfois, à l'insu de leur plein gré...

 

Mais évidemment dans le monde astral, l'énergie cosmique est rare et se paie cher (on parle alors "des énergies" pour exprimer l'idée qu'il y en a de différentes sortes et de qualités bien différentes!).

 

L'avance énergétique des égrégores et des entités astrales doit donc être largement remboursée par les pseudo-princes qui restent à leur merci et qui devront donc continuer à transférer discrètement une partie de leur force vitale ou raccoler longtemps pour l'entité ou l'égrégore avec lequel ou laquelle il peuvent s'être pacsés.

 

Ils n'ont donc pas fini d'offrir méditations, respirations, incantations, fumigations et parfois davantage en pensant qu'ils sont sur une voie rapide...

 

Mais les légitimes Buveurs du Bistrot qui ont atteint le 2e Degré Néophyte peuvent naturellement s'attribuer en toute discrétion et en toute simplicité le beau titre de Prince de Mercy!   

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier