10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 08:43

rosenkreutz2.jpg 

Un Buveur du Bistrot raconte qu'il a fait une "expérience de mort imminente" et que depuis qu'il a été réanimé, il fait régulièrement des cauchemars. Il voit des morts et ses contacts deviennent quotidiens. Il est désormais capable de prévenir sa femme, infirmière, des malades de son service qui vont mourir dans la nuit. Au début elle avait peur de ces révélations. Désormais elle est demandeuse!

 

Déjà dans la famille de notre buveur, son père lui disait que son grand-père parlait avec les morts. A l'époque il ne le croyait pas. Mais à présent il vit avec le désir de parler avec son arrière grand-père...

 

Naturellement ce Buveur aimerait se libérer au mieux et au plus vite de ces épreuves difficiles et des contacts cauchemardesques avec ce monde infernal. Que faire?

 

La première chose dont le buveur doit prendre conscience, c'est qu'il entretient lui même (et avec son épouse) des problèmatiques proches de celles des morts. La démarche dévrait donc consister en une rupture avec le monde des morts.

 

En clair: monter le taux vibratoire, faire disparaitre de son aura les failles qui posent problème et enfin sauvegarder son autonomie et son intégrité en maintenant en permanence un niveau vibratoire plus élevé.

 

Parmi les premiers détails à régler, notre buveur doit comprendre que ce n'est pas forcément lui qui cherche le contact avec son arrière grand père, mais peut-être l'inverse... Il conviendrait donc de libérer l'arrière grand père et de s'en libérer du même coup!

 

Autre détail: il faut créer une claire rupture de cette cohésion avec le monde des morts lorsque son épouse revient de son travail au lieu de maintenir un climat de "partage"... En effet, les problèmatiques de ces morts sont basses alors qu'ils convient aux vivants de s'abreuver en permanence à la source de vie. Il faut fréquenter des guides du cosmique plutôt que les défunts!

 

Voici 4 pistes à creuser.

 

1/l'utilisation de bougies. C'est un symbole d'élévation et de transmutation utile pour les vivants comme pour les morts. Les bougies doivent naturellement être blanches et non parfumées et allumées avec une intention de libération... 

 

2/l'utilisation d'encens (santal, oliban, mais pas n'importe quoi!) est recommandée. On peut aussi faire brûler de la sauge séchée. L'idée simple étant de nourir respectueusement le monde des morts afin qu'il n'éprouve plus le besoin d'interférer dans notre vie courante!

 

3/envisager que les Guides puissent transmettre certaines initiations qui puissent changer la vie, monter le taux vibratoire et transmettre une technique de "coupure".

 

4/utiliser un rituel rosicrucien simple et sain pour libérer des défunts, et nous libérer pour terminer par la "douche d'Akhenaton". Le rituel s'adressant à un défunt peut naturellement être préparé ou improvisé. Par exemple:        

 

-"Tu as quitté notre monde terrestre, la vie continue dans un monde différent, sois en paix, sois en paix, sois en paix. Des éléments te sont donnés pour te préparer à une vie meilleure, il faut les prendre en considération. De mon côté je dois poursuivre aussi mon cheminement, couper et faire mon deuil. Mes bénédictions t'entourent et je te souhaite bonne route. Khrou Maat!"

 

Voir aussi "Le Détachement de Kisagautami"

Partager cet article

Repost 0
Published by lebistrotdelarosecroix.com - dans Rose+Croix
commenter cet article

commentaires

Blasphémateur 16/06/2011 20:54



Bonjour Roland, bonjour à tous :)


Tous ceux qui ont été confronté à un décès dans la famille, s'aperçoivent que la vie est partie, il n'y a rien de fanstastique à cela!


Pour tout dire, j'ai eu de nombreux "dialogues" avec des personnes décédées dont ma grand-mère et mes parents mais également des amis. Je n'ai pas d'explications privilégiée. Une vie humaine est
courte et la mort peut s'envisager de nombreuses autres manières que par les quelques pauvres théories théologiques.


Pour les uns c'est l'attente d'un jugement dernier, pour d'autres des théories de réincarnation voire même le néant. C'est un peu comme si l'on est prisonnier de quelques succès dogmatiques
auquels vont des préférences hasardeuses...


On ne sait rien et chacun y va de ses affirmations sans se poser des questions essentielles et véritablement dérrangeantes dont par exemple celle de notre santé mentale car des bogues dans notre
machine interne sont possibles, Celles qui prennent en compte un cocktail chymique cérébral qui donnerait des sensations similaires à chaque personne qui décède (ce qui est une réalité
scientifique).., sensations qui au passage n'a pas besoin d'avoir une contrepartie réelle. On sait depuis pas mal de temps que l'on peut reproduire des représentations cérébrales avec des
stimulis chymiques ou électriques.


Oui, Roland essayons de rester vivants et stimulons notre conscience, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Que la rose fleurisse sur nos croix et que les 4 autres sur notre chapeau puissent être
du plus bel effet!


Avant, je pensais savoir et je fanfaronnai un peu comme tout ceux qu'on peut lire sur tous les sites de ce type .  Maintenant, j'ai honte de ce qui constituait ma suffisance. Honte d'avoir
été aussi crédule et naïf et la plupart des arguments, je les connais bien pour les avoir moi-même servit!


Alors, on a forcément une bienveillance naturelle envers ceux qui entreprennent les mêmes démarches et qui s'ouvrent aux dogmes qu'ils soient religieux ou philosophiques.


Il est vrai que je ne sais pas grand chose mais je me retrouve enfin en paix avec ma conscience sur ce sujet et je pense que mon intérêt s'ila gagné en sincérité à en même temps ravivé une 
curiosité d'enfant pour tous les beaux mystères même si en définitive on rencontre plus d'escrocs que d'initiés en  Loge. Ca n'engage que moi, mais quel bonheur aussi de pouvoir appeler son
prochain "mon frère" sans être regardé bizarrement ;)


Fratres & Sorores



fm 16/06/2011 18:14



Merci du partage Roland!



roland 16/06/2011 17:56



bonsoir je viens de lire les 61 commentaires sur la mort comme il est dis je préfère Transition vers un autre mode de vie la souffrance existe de perdre ceux avec qui nous avons des affinitées :
je vais vous raconter quand ma grand mère est partie je devais avoir treize ans mon Oncle m'a enmené dans le lieu ou l'on gardais ceux ci


là je le vois pleurer et gemir et je n'ai rien compris car pendant ce temps de gérémiade je l'ai touché  un corps froid vide oui c'est le mot juste car ma mémoire reviens en écrivant et je
me suis dit c'est pas grand mère juste un corps


c'est pas elle! voici l'histoire d'un petit garçon que je fut


attendons que cela sera notre tour  et nous comprendrons ce qui se passe restons Vivant tant qu'il est permis et oeuvrons pour que notre Rose brille d'avantage


Roland



Blasphémateur 16/06/2011 16:15



Pour invalider Guaïta et Papus,  il n'y a rien de compliqué!


Evidement que l'inconnu est "cadré", on connait nos limites.., c'est juste une question d'honnêteté.  Il est facile d'affirmer des centaines de conneries qui n'ont pas à souffrir la
critique. C'est ce mode là que je dénonce, celui de choisir parmi des tonnes de théories, une que l'on erige en vérité.., c'est malhonnête. Comme il est malhonnête de se foutre dans la peau d'un
cadavre pour lui faire dire un truc qui arrange notre manière de voir.


Je ne sais pas mais cela m'interpelle énrmément. Il y a tous les ingrédients de la  schyzophrénie dans une démarche pareille


 



fm 16/06/2011 15:56



@F:.B.


Oui, mais là l'inconnu est déja cadré! Il n'est pas à la portée d'un trait de plume objectif! Pour moi, faut trouver autre chose!


C'est un raisonnement faux par définition d'évoquer l'appréhension de l'infini objectif. Mais un enfant ou un "pauvre en esprit" peut comprendre! Et comme c'est facile à comprendre... cela incite
justement à sortir de cet infini (samsara et compagnie...) pour rechercher "le seuil" d'autre chose...  


Pour ma part j'ai invalidé Gaïta et Papus! (confidence subjective, of course!).


Bien fraternellement



Blasphémateur 16/06/2011 14:25



Désolé, mais  on reste ainsi uniquement dans le subjectif. Des théories d'ensembles, il y en a toujours eu et une petite part d'inconnu suffit souvent pour qu'elles s'effondrent!  
Les théories peuvent participer aux démonstrations mais elles n'en sont jamais. 


Qui es-tu pour penser appréhender une vue d'ensemble alors que tu n'es pas foutu de connaître les éléments qui l composent infiniment grand ???


Là, devrait intervenir 'humilité qui fait défaut aux mystiques et leurs vaniteuses affirmations!


Cela m'irrite car en définitive, les conclusions n'ont jamais besoin d'être étayées! Deds théories à la noix ânonnées comme autant de vérités est le trait d'union entre les imbéciles et les
escrocs.  Une théorie reste une théorie, jusqu'à démonstration il en est ainsi pour dieu, les nde, la télépathie, l’invisibilité, l'astral etc..


Le conditionnement est grand, et si j'ai été témoin de choses inexplicables, il y a toujours un pseudo sage pour t'expliquer des imbécillités à force de convictions sur une supposée tradition
primordiale dont le simple énoncé devrait déjà prêter à sourire d'autant que les exemples s'ils sont bien légers sont également contradictoire. Il y aura toujours des êtres merveilleux, anges,
démons  et élémentaux pour le coté fantastique avec de grands gamins qui tracent des signes kabbalistiques avec la pointe de l'épée ou du doigt en marmonnant des incantations magiques!


Ah il est beau le tablier de chevalier rose-croix, le diplôme initiatique ou la régalia. Tout est là pour mettre l'ego en avant avec (à pisser de rire), la conviction de l'effacer!


Le plus souvent sont cumulés les appartenances et chacun vie dans sa petite bulle coupée de tout besoin de vérité.., un bon ersatz fait bien l'affaire.


Je suis bien conscient d'être à contre courant et que mon avis et mes arguments ne valent pas un pet devant l'aura de sagesse que l'on attribue à un  Lewis, Stanislas de Gaïta, d'un
St-Martin, d'un papus...


Pourtant ils s'imposent à ma conscience et je n'ai pas été foutu, malgré tous mes efforts ,  de les invalider!



fm 16/06/2011 13:46



@ Frater B.


Pour ma part, je n'imagine pas fondamentalement qu'il faille voir, dans la pensée rosicruciano-egyptienne, un autre outil ou un antagonisme de notre pensée
objective greco-judéo-chrétienne. L'une est simplement incluse dans l'autre c'est un sous ensemble, une "restriction" au sens mathématique du terme.


Le passage de l'une à l'autre fait disparaître les conflits au niveau du "sous-ensemble", puisqu'ils sont déja prévisibles ou planifés dans le "grand
ensemble". A l'inverse, la "restriction" (le sous-ensemble) peut suggérer l'existence du "grand ensemble" et même démontrer qu'il y a autre chose (théorème de Goedel), mais il n'est pas possible
à la restriction d'intégrer, (de "comprendre") les lois du "grand ensemble"!  Elle n'a pas le "ki pour"... comme dirait les japonais!


Bien fraternellement 



Blasphémateur 16/06/2011 11:40



@FM. Je partiellement en accord avec ton développement à cela prêt qu'un autre mode de pensée n'est en définitive qu'un autre outil mais qui ne devrait pas avoir la même prétention. L'appel à cet
outil est  un complément qui trouve son application dans, par exemple, notre capacité à remplir les blancs que nous offrent les symboles , à s'ouvrir aux arts et à la poésie qui elles sont
particulièrement subjectives.


Hors de quoi on parle? On parle de connaissance, de démonstrations et cela que l'on le veuille ou non , le subjectif s'il est indispensable et incontournable ne peut honnêtement prétendre prendre
la place de la logique!


Mon coté artistique permet de rendre agréable une création, donner la sensation d'une harmonie , me motiver et susciter un intérêt plus facilement que la froide mécanique de l'univers. Mais une
harmonie est subjective , laid et beau.., cela ne veut rien dire!


Si cet aspect est je le répète incontournable dans la nature humaine, comme par exemple quand la logique trouve des solutions que le coeur n'approuve pas!


Indispensable oui, mais il ne démontre rien d'objectif hors une connaissance ne peut prétendre à cet appellation sans démonstration éclatante.  Le fait que des êtres humains puissent
partager une aliénation, n'a jamais constitué une preuve. L'humilité du mystique n'a aucun intérêt s'il elle ne s'applique pas à ce qu'il pense connaitre. Etre lâche intelectuellement est le pire
défaut, c'est celui qui permet les dictatures à tous les niveaux!


Les mystiques qui fanfaronnent des affirmations à la noix, sont ceux qui n'osent pas entrer dans la polémique car ils savent qu'ils ne font pas le poids contre le bon sens le plus
élémentaire.  Alors, incapables d'être à la hauteur, ils critiquent le messager à la place du message. Pour être convaincu, faites un essai sur n'importe quel forum " initiatique"  ou
religieux.  Pas besoin d'attendre des plombes, ca va très vite!


Il est vrai que chaque mode de pensée à ses limites.., mais tout a une limite! Que le raisonnement soit inductif, déductif ou syllogistique .., s'il n'y a pas une application pratique, une
démonstration que l'on peut répéter avec un taux d’échec insignifiant alors on reste dans la théorie aussi sensée ou loufoque qu'elle soit!


Il malhonnête de présenter de simples arguments comme de grandes lois et même comme des faits!


Mais surtout, je pense qu'il ne faille pas laisser penser en compliquant les énoncés que les différentes formes de pensées peuvent se substituer les unes aux autres. Elle se complètent parfois et
d'autres fois  elles conduisent l'imprudent à faire un séjour en psychiatrie!


Je pense que la démarche "mystique" mérite plus de sérieux et de prudence. Plus d'humilité et plus de don de soi.


Je ne peux pas nier qu'il y a plein de trucs qui nous échappent, qu'il y a tant de mystères et de "facultés" à  observer, étudier et méditer mais il ne me viendrait pas à l'idée de faire
confiance à une bande de vantards qui n'ont jamais besoin de faire de réelles démonstrations et encore moins de faire de cette quête une religion de substitution avec tout le péjoratif que cela
implique.



fm 16/06/2011 10:45



Bonjour à toutes et tous,


Merci Thomas pour tes développements vraiments intéressants et à la pointe du "modus operandi" de notre pensée moderne!


Chacun peut facilement faire la jonction entre la coquille de la moule et le moule à patisserie, on reste dans le même univers sémantique et un penseur moderne sera tenté d'affirmer immédiatement
par déduction que la coquille de la moule a donné l'idée du moule à gateau (ou à hosties!). 


Le même penseur ne peut que rejeter, parce qu'il la trouve farfelue et alambiquée, l'idée que la moule est aussi une expression génératrice de ce mode de pensée que l'on peut retrouver dans la
forme de vulve de l'animal... Dans le mode de pensée moderne ce n'est pas un argument utilisable!


En revanche si l'on fait constater que la moule, le moule en grec c'est μούχλα  (mouscla qui a naturellement donné muscle et mollusque), notre pensée déductive peut dans certains cas se
trouver séduite et stimulée par la perspective de découverte lente de nouvelles pistes sémantiques et de petites améliorations du concept "moule coquille = moule à gâteau".


C'est le mode de fonctionnement de la pensée moderne, on remarque les limitations de deux modèles, on prend lentement conscience du handicap du tiers exclus ("une porte doit etre ouverte ou
fermée") et on élabore un nouveau modèle, ce que tu expliques très bien. Mais ce n'est pas le seul mode de pensée ni forcément un modèle...   


Ce n'est pas le fait du hasard: au 2ème degré du Temple le chercheur rosicrucien prend conscience de l'opposition entre la pensée déductive et la pensée inductive. C'est une idée évidemment
controversée par les "penseurs matérialistes"! Mais les modernes (Sperry, prix Nobel de Médecine 1981) ont démontré le rôle du cerveau gauche dans la déduction et du droit dans l'induction. On
peut donc opposer une autre approche de pensée qui ne corrige pas toujours les erreurs une par une et par tatonnement, mais "autrement" par une sorte d'accés direct, une méthodologie de
"révélation"...


Ce n'est pas une spéculation: on le constate régulièrement dans tous les domaines, par exemple chez les joueurs d'échecs. Autant  la majorité des joueurs a tendance à fonctionner comme des
"modernes", uniquement par déductions en restant prisonniers de leur "système de pensée", de leur "moule", autant les champions n'ont pas ce handicap et fonctionnent avec une élaboration plus
directe des solutions que l'on décrit comme du "génie"... Certains décrivent ces tendances avec des modélisations astrologiques: la pensée mercurienne peut être créative et fantaisiste dans le
"gémeau", structurée et raisonnée dans la "vierge" ou inspirée, illuminée, "uranienne", du "verseau".


Nous retrouvons une modélisation sur des bases totalement différentes des notres dans la pensée égyptienne avec les hiéroglyphes qui surgissent spontanément avec 3 niveaux sémantiques distincts
(concret, abstrait et ésotérique), une gamme subtile de correspondances et leur mode de pensée exprime son indépendance par rapport au notre dans la gestion de l'erreur qui se trouve
implicitement gérée au départ et éliminée automatiquement par exemple en fonction de la taille de l'édifice dans les créations architecturales.


Mais on peut dire que c'est proche du mode de pensée rosicrucien que tu décris: une approche simultanément abstraite et concrète qui permet des recherches diverses jusqu'à ce que le 3ème
processus se déclenche...


Bien fraternellement 



Blasphémateur 15/06/2011 22:40



 


@Geb. Pendant des siècles, les scientifiques pensaient qu'une des lois immuables était (parmi un bon stock de conneries) que toutes choses est composé à partir des quatres éléments. Selon les
mêmes compréhensions des lois de l'univers   on traitait le cholera ou la peste avec des épices  et des herbes fines (sans rire). 


Pendant des siècles, les lois naturelles étaient ceux consignés dans les livres saints et tout le reste était sorcellerie.  C'est un concept très moderne utilisé le plus souvent pour donner
un vernis scientifique à des croyances.


Parler de lois naturelles, c'est déjà , au mieux, de la philosophie.au pire une doctrine sectaire. Pour la science on reste dans un plus humbles "lois scientifiques" car peut-être qu'une nouvelle
découverte peu influer ce que l'on pense connaitre et de toutes façons les lois dépendent de contextes. 


Je n'ai pas la prétention de connaitre les lois qui régissent  l'univers, je laisse cela aux religieux et autres sectaires. Par contre, je peux observer la nature et l'être humain pour m'en
inspirer par analogie. Je ne suis pas un scientifique pour cela l'éclairage et l'avis de Perceval pourrait un peu plus faire avancer le schmilblick.


La science tatonne même si on arrive à une ère ou elle devient particulièrement spéctaculaire dans ses réalisations. On peut aisément s'imaginer ce qu'il en est alors de tous les mystiques aux
explications éthérées et contradictoires.., pour elles les "lois" demandent encore moins de rigueur intelectiuelle!


Ce sont les sciences "exactes" à qui l'on doit  toutes nos compréhensions actuelles même si  il est évident qu'elles sont issues de sciences disons un peu moins honnêtes
intelectuellement.


 


 



Geb 15/06/2011 17:27



Et ses lois Naturelles? elle sont tous de même pas née d'une calculatrice, Elle viennent de la création de l'univers, elles ne sont pas l à  juste pour nous.  



Blasphémateur 15/06/2011 14:07





@Thomas. "je ne me suis pas du tout senti agressé" .., cela tombe bien, je ne t'avais pas visé.


Je peux montrer du doitg quand je pense qu'il ne faille pas être faux-cul mais là de la manière ou j'ai présenté les choses ne se sentent concernés que ceux que leurs conscience taraude. je me
contrefous que l'on puisse croire en des sornettes, mais dès le moment ou il y a débat public avec forces d'affirmations irresponsables, je pense qu'il est necessaire d'exposer ses arguments,
expériences surtout dans le cas ou ils sont différents. 


Juste une petite appréciation, dans ma vision, il s'agit bien moins de "foutre la merde" que de la remuer!


Foutre la merde est une intention de nuire, la remuer c'est la révéler!


Le defecations mentales des uns et des autres, il faut les remuer pour que l'on se rende compte de l'odeur.


Ce type d'incontinence est bien pire que celle qui affecte tant de personnes avec l'age ou la maladie.  Les idées pernicieuses sont hautement dangereuses. Il vaut mieux avoir les mains dans
la merde que la tête.


Désolé pour cette présentation scatologique.., mais il n'y a pas d'horticulture sans engrais mais trop de merde tue la plante.



Blasphémateur 15/06/2011 12:49



@percy


Les mathématiques offrent des démonstrations que l'on ne peut honnêtement  pas nier C'est outil pratique et modulable qui fonctionne et qui évidement est une  convention humaine mais
qui souligne des exactitudes jusqu'à un certain point celui de nos champs de connaissances qui lui même grandit


Les religions quant à elles et les superstitions ne sont pas des conventions, fruits de la raison. Bien au contraire, elles exigent la démission de la raison.


Dieu, n'a jamais été une démonstration et on ne peut jamais en faire contrairement aux maths qui rendent intelligible certaines mécaniques. Le concept de dieu n'apporte rien si ce n'est une
réponse toute faite et mal faite.


Je fais donc cette différence fondamentale par les résultats ce qui n’ôte absolument rien aux magnifiques pouvoir de la suggestion, de l'espoir et de tout ce qui peut constituer des mystères!


La seule différence est le doute nécéssaire à la recherche de la connaissance. On peut tous expérimenter des trucs pour le moins irrationnel mais l'explication nécessite autre chose que des
superstitions!


Les mathématiques sont imparables, difficile d'y échapper car ce n'est qu'un langage!


Rien a voir avec toutes les mystiques contradictoires ou personne ne peut honnêtement s'y retrouver car elles exigent toutes que l'on laisse le cerveau au vestiaire car autrement toutes ces
"postulats" ne tiennent plus et il faut toute la mauvaise foi pour lier les unes aux autres.


Pour résumer, je peux me promener dans l'astral autant que je veux mais je ne peux prendre pour faits scientifique ce type de considération tant que je ne peux pas le démontrer par des faits.


Je n'ai pas une formation scientifique comme toi ou les zététiques mais même sans cela, je sais quand je manque d'honnêteté dans mes conclusions . Le degré d’exigence devrait toujours être revu à
la hausse



Thomas 15/06/2011 12:40



Bonsoir Perceval,


Les mondes mathematiques se soutiennent eux-meme. Ce sont des ensembles qui reposent effectivement sur des axiomes mais ce ne sont pas des dogmes. Ce sont des points de departs a partir desquels
on en deduit le reste. Et on a des espaces d euclide, des espaces de Rieman, des topologies diverses, des mesures de distances fractales , etc ... sans limite si ce n est celle de l imagination.


Les physiciens s en inspirent, utilisent les concepts developpes pour soutenir l exploration du monde. Et ce ne sont pas des dogmes.Mais les physiciens sont avantages car leurs sujets sont diront
nous exterieurs.


Les scientifiques de l evolution eux ont la vie dure. En face ils ont les creationistes qui nous conseillent de nous arreter des que Dieu apparait. C est a mon avis dommage. Et la cela devient
parfois muscle.


A Bientot , Fraternellement



Thomas 15/06/2011 12:28



Bonsoir Blasphemateur,


Je ne me suis pas du tout senti agresse, car en fait je me mefie beaucoup des systemes de pensees qui pourraient m emprisonner. Je n ai pas de commentaire a faire sur le Reiki, que je ne connais
pas. En fait ma demarche est personnelle et l approche RC par exemple contient des points qui me deplaisent. Je n ai rien a dire sur dieu.


J ai cependant cru voir que certains des contributeurs ici se sont senti un peu agresses.


C est bien d annoncer la couleur et me voila averti. J aime beaucoup l energie de ton discours , "Foutre la merde" c est vraiment tres rafraichissant et motivateur. J aime beaucoup.


A Bientot



Thomas 15/06/2011 12:18



Bonsoir fm


Tu dis : ""modello" est une représentation lièe à la mode, du latin "modus" qui véhicule l'idée de rentrer dans le cycle du temps " Par acquis de conscience je me suis permis d ouvrir mon
Dictionnaire Historique de la Langue Francaise et la reference latine de modello est modelus venant de modulus signifiant moule ... "patron une moule frite". Effectivement pris dans la sphere
semantique de modus , mode le resenti de modele sera autre et moi appreciable. On voit encore ici le soin a apporter a nos echanges et nos definitions.


Je fais des modeles a longueur de journee, ce sont des modeles mathematiques representant le fonctionnement de systemes dynamiques. Ils sont imparfaits par definition mais c est ce dont on
dispose parfois de mieux pour aborder la "realite". Voila la reference personnelle de ce mot pour moi. La reference Google sera "modelisation de systemes dynamiques".


Et oui je fais reference a l individu, et par extension a l individu qui s inspire des documents et discussion de la communaute rosicrucienne pour soutenir ses propres experiences. Mon propos
fait reference a cette distanciation prudente que l on devra adopter dans toute exploration. Et comme dirait Korzybski : "La carte n est pas le territoire", je serais de son avis , ici.


Un "modele R+C" peut etre une expression qui blessera certain, mais ce n est pas mon intention. Vous conviendrez que toutes representation est imparfaite. C est l idee.


Fraternellement,



Perceval 15/06/2011 11:44



@
blasphémateur


"Démonstration mathématique" dis-tu ????  Mais les mathématiques elles mêmes reposent sur des conventions !


Les Chrétiens croient en Dieu… Dieu n’est pas démontrable effectivement. Les
scientifiques et toi mêmes semble-t-il croient aux mathématiques. Qui reposent sur des postulats (les 5 postulats d’Euclide par exemple). Or un postulat est par définition accepté sans être
démontré. Te vient-il parfois à l’esprit de rejeter les raisonnements mathématiques comme tu rejettes les raisonnements « prouvant » l’existence de Dieu? En toute "honnêteté
intellectuelle", tu le devrais!


Tout, y compris les mathématiques auxquelles tu fais appel dans ta réponse à
Geb ne repose que sur des présupposés admis et non démontrés. A mes yeux il y a autant d’honnêteté (ou de malhonnêteté) intellectuelle à gober ou à refuser l’existence de Dieu qu’à gober ou
à refuser les postulats scientifiques. La seule différence c’est que tu as admis ce que l’on t’a enseigné à l’école !


Personnellement je ne fais pas une différence fondamentale dans l'acceptation de
l'existence de Dieu et l'acceptation des postulats sur lesquels reposent la science. Si ! JIl y en a une: je n’ai pas connaissance de peuples ou de civilisations qui se soient étripés pour les
mathématiques!


Fraternellement !



Blasphémateur 15/06/2011 11:10



@Geb, Je regrette mais les lois naturelles et les lois cosmiques ne sont absolument pas la même chose et cela démontre bien l'endoctrinement qui rend possible ce type de confusion. En effet, les
lois naturelles sont des démonstrations mathématiques alors que le fourbi de lois "cosmiques" ne sont qu'une suite de croyances ou se confondent réincarnation et autres trucs parfaitement
indémontrables.


@Thomas.  C'est marrant dès que l'on asticote quelqu'un  sur ses superstitions primaires et son manque d'honnêteté intellectuel, cela se termine par le sentiment d'une agression!


C'est très grave car cela démontre un sectarisme larvé. Les salades que l'on me bassine avec force de convictions ne supportent pas la critique.., très révélateur!


Ou tu vois que l'on se jette dans la figure???  On philosophe !  On me présente une thèse, j'essaye d'apporter une anti-thèse la plus honnête possible, mais cela est insupportable il
faudrait maquiller toutes les idées pour qu'elles soient supportables  à nos petites autruches?


Chercheurs de lumière, c'est à mourir de rire! La lumière  est aussi insupportable , pour certains que la peste!


On pourrait en déduire que c'est uniquement un confort fait de petites croyances revêtues d'une aura pseudo scientifique qui intéresse ceux qui on besoin de déguiser leurs vie. Fuir toujours fuir
...


Quel chance qu'une discussion aille un peu plus loin que les convenances et que l'on puisse manier librement la pensée et l'expérience !!!


Le manque d'humilité et tout autres "défauts"  ne me gène en rien sauf, si il transpire de la seule exhibe  qui en mérite: La démarche de connaissance!


Il n'y a pas de démarche de connaissance sans exhibition son image est la nudité et la transparence. Alors une connaissance se partage et quand quelqu'un est capable de démontrer ou la démission
commence, il serait de bon ton de le remercier non pas pour flatter son ego mais pour les nouvelles perspectives qu'il offre.


C'est cela que j'ai appris, parfois dans la douleur et d'autres fois dans un bonheur immense. Nos sentiments et nos ressentis oscillent sans que l'objet étudié ne change.


Si le "reiki" m’apparaît comme une grande fumisterie, la "rose+croix" également sauf que pour cette dernière, le symbolisme est vivant et est d'une aide à tous les stades de la compréhension. La
science quant à elle est rigoureuse comme l'est toute quête de la connaissance malgré le fait que quel que soit le niveau intellectuel d'un scientifique, cela ne lui ôte effectivement pas les
défauts humains comme la lâcheté qui nous fait accepter les superstitions primaires  et  autres  croyances plus élaborées, mieux déguisées!


Pour en revenir aux NDE, j'ai également eu des expériences de conscience modifiée même si je n'ai jamais été mort cliniquement.  Je ne nie jamais ce que je vis mais je me connais assez pour
savoir à quel point je suis malhonnête si je me laisse aller et c'est exactement ce que je dénonce car nous sommes tous nés avec les mêmes ingrédients psychologiques seul, le dosage varie d'un
individu à un autre.


Si on ne connaît pas nos mensonges, on ne peut pas prétendre connaître quoi que ce soit: !


Alors comptez sur moi "fratres & sorores" pour remuer la merde.  Un résultat n'est pas une démonstration, elle l'est simplement lors que nous pouvons la reproduire sur commande!  Et
là force est de constater que tous les grandes gueules du mysticisme se trouveront des tonnes d'excuses car si elles ne savent rien foutre, au moins se trouver des excuses en salissant au passage
ceux qui s'interrogent en doutant de leurs affirmations est un domaine ou elles excellent!


Si il manque d'honnêteté dans la méthode, alors le résultat est faussé.


A la bonne votre remplissez moi le verre à ras bord, cela m'aidera à supporter les délires des uns et des autres. Le bistrot est-il bien ventilé.., puis-je roter ?



fm 15/06/2011 09:33



Bonjour Thomas, toutes et tous,


Je reviens sur la fin de ton message: "le modele Reiki et le modele RC parfois se correspondent. Mais ils sont faux ... tres probablement , tres axiomatiquement, tres humblement. Et pourtant ils
tournent (... parfois.. on dirait )."


Bien que tu fasses appel, me semble t-il, à un ressenti qui n'est pas communicable, l'idée qu'il y ait un "modèle R+C" me dérange. Un modèle de l'italien "modello" est une représentation lièe à
la mode, du latin "modus" qui véhicule l'idée de rentrer dans le cycle du temps, comme la "science moderne" est la science de l'époque qui n'a rien à voir avec celle d'hier ou celle de demain.
Sous cet angle, la R+C n'est pas "moderne", elle n'est pas un "modèle" même si chacun éprouve le besoin de s'en faire un modèle personnel, plus ou moins faux évidemment comme tu le soulignes:
"la Rose danse sur
le Temps".


Bien fraternellement


 



Thomas 15/06/2011 07:28



On est la pour boire un pastis ou une biere pas pour se les jeter a la figure ? Permettez moi de partager mes sentiments et idees.


C'est moi ou quoi ? A chaque fois (2X pas assez pour en faire un loi) que je poste un truc (la derniere fois sur l ancien CRC) les discussions sont parties en coquille. C'est moi ou quoi ? Car
jusqu a present ce forum alembique' pour certains de vapeurs sulfureuses , fol-chloriques, Hassidique, d'ADN d'amour n'a jamais explose' si ce n est de milles Reiki nous illuminent.


Et puisque je suis en forme, je dirais :'Qu un sujet rose-croix sur la mort qui mord son mors n'est pas morose je crois". .. bof desole mais je la laisse.


J ai partige' sans fournir d'interpretation car je n'en n ai pas. Cela ne m'empeche pas de pratiquer, experimenter et avoir l'impression de progresser quand j en ai le temps ... et cela suffit
... dans ma mesure.Je me suis meme fait peur a un moment alors j ai arrete (un peu).


La demarche scientifique n est pas atee, cela ne veut pas dire qu elle soit religieuse. Et le plus important est le partage scientifique qui consiste a fournir des resultats que pourront
reproduirent les autres. Un resultat est une mesure, une demonstration precise partant d axiome et en deduisant des theoremes, sans presupposition que ces axiomes seront absolument vrais. Ce sont
sur les interpretations que les humains meme en science s'affolent et deviennent violents. 


Et l on s en tire en respectant l'humiliante realisation (produisant une humilite parfois bien brutale) que nous sommes peu de choses, que nous ne percevons qu une infime part des "choses"
(attention danger je suppose qu il en existe ) et qu il n est pas de realites absolue que l'humain d aujourd'hui (et
peut etre demain ... selon le decallage horaire) ne pourront eprouver sinon partager.


Et l on peut construire un systeme d interpretation, un modele qui temporairement me permettra de transmettre mes observations dans un ensemble coherent qui facilitera ma pensee, mais sans l'occulter de certitudes. Le modele est fait de mes mains (virtuelles) , c est ce que j ai de mieux. Les experiences du patron sont pour moi tres
interessantes et illustrent que le modele Reiki et le modele RC parfois se correspondent. Mais ils sont faux ... tres probablement , tres axiiomatiquement, tres humblement.


Et pourtant ils tournent (... parfois.. on dirait ).



Geb 15/06/2011 00:27



(Dieu est l’intelligence qui a pensé manifesté et animé la création selon des lois immuables et parfaites)


Les lois Naturelles sont donc la pensée de dieu, et dieu serait à l’origine, le big-bang lui-même.  



Geb 15/06/2011 00:00



Lois Naturelle, lois de l’univers, lois cosmique, c’est la même chose, il n’y a pas juste sur terre que tout est régis pars des
lois Naturelles, L’espace, les autres planètes, le soleil, L’univers entier même le supposé big-bang,  Et c’est ces lois là que moi j’appellerais Dieu, si il n’y aurait pas ces lois nous ne serions pas là. Et les vibrations elles existent réellement.  


Je suis bien d’accord que Dieu représenté par un petit vieux guerrier qui réglemente tout avec un fils hippy qui prêche le peace
and love n’existe pas.  



Blasphémateur 14/06/2011 23:03



Le blasphème n'est pas un délit, il n'a pas d'existence légal en dehors de l'alsace, la lorraine et quelques iles ou des droits locaux s'appliquent et encore ! C'est une notion purement
religieuse et donc elle n'existe pas dans la séparation des pouvoir (cqfd).


Plus sérieusement, ce qui est sanctionné sont les appels à la haine voire les discriminations. Parfois nos élus dérapent impunément en foulant du pied nos principes laïcs. . Dans le premier cas,
c'est justifié, dans l'autre on prostitue l'esprit laïc. Si un religieux peut dire j'aime dieu, j'ai droit de dire que que pour moi dieu est une merde, une pollution. 


Religieux, agnostiques ou athées, ce sont des points de vues, ce sont des personnes qui méritent le respect. Mais les idées sont faites pour être débattus. Si les religieux peuvent faire du
prosélytisme alors les athée aussi!


Si je me sens blessé par les idées rétrogrades qu'imposent l'obscurantisme religieux, tout le monde s'en fout mais les religieux, il ne faudrait pas les blesser?


Vu sous cet angle, tout ce que pourrait dire un athée est blasphème. A aucun moment, il y a une quelquonque haine et c'est souvent même le contraire!


Alors quand on m'oppose ainsi un "inexact", je souhaiterai un complément d'information!


 



Me P.R. Auphon 14/06/2011 22:19



"Du point de vue laïque, il ne peut exister de blasphème  la notion est strictement religieuse."


C'est inexact. La laïcité ne désigne rien de plus que la séparation du civil et du religieux dans l'État.  Les blasphèmes ne sont pas des délits en France, mais ils concernent toutefois la
gouvernance laïque dans la mesure ou ils dépassent quelques cas sociaux marginaux pour créer des mouvements sociaux .


Il revient alors aux autorités de surveiller discrètement les groupes en question afin de pouvoir intervenir pour amener du calme, voire réprimer ou soigner leurs auteurs lorsque les provocations
anti-religieuses sont suceptibles de troubler l'ordre public.



Blasphémateur 14/06/2011 21:50



@Geb. Je n'impose pas un point de vue, je démonte ceux qui sont bancales !


lorsqu'on songe que l'existence de dieu ne peut pas être nié simplement par le fait que son existence n'a jamais été établie cela coupe l'herbe sous les pieds de tous ceux qui entretiennent la
polémique. Il n'y a pas lieu de nier ce qui n'existe pas.  On peut s'interroger, émettre des hypothèses mais cela n'est en définitive que des arguments!


Je ne te ferai rien croire du tout, les croyances me sont abjectes aussi, je ne tedemanderai certainement pas d'en troquer une pour une autre. C'est simplement un fait que l'on ne peut pas nier.
Dieu n'a jamais existé en dehors d'aliénations plus ou moins acceptables.


Comme dit précédemment l'honnêteté intelectuelle est le seul instrument qui nous permet de mettre en évidence nos lachetés et nos mensonges pour continuer de jouir d'artifices comme tous les
dopés de la planètes!


Quant aux lois cosmiques ,façon ésotérisme de foire, permet moi de douter de ce que tu en définitive incapable de démontrer!


Quant aux lois naturelles, elles évoluent en même temps que nos connaissances et l'histoire des sciences est là pour en attester. Rien n'est jamais acquis!



Geb 14/06/2011 21:33



Et pour ce qui est de la continuité après la mort je n’ai rien à prouver non plus.


Je sais très bien ce que j’ai vu et ressenti pour le reste c’est mon affaire. Je ne partage pas. De toute façon selon ta vision
je ne peu le prouver, tu as raison et tu n'es pas le seul, c'est la raison pourquoi je ne partage pas. Donc
sans expliquation on va dire que tout est faux. Tant mieux car la surprise sera meilleur au moment venu.  



Geb 14/06/2011 21:07



Je ne renverse pas la vapeur,


c'est ton point de vue que tu imposes, moi je n'ai rien nie pour nie contre...


Je ne sais pas si Dieu existe, mais jamais je ne jurerais que Dieu n'existe pas, il y a bien une conscience quelques parts qui gère l'univers, tu me feras pas croire que tout ça est le
fruit du hasard quand même. Il y a toujours place au doute. L'univers est quand même régis par des lois cosmiques, scientifiquement prouvable certe, mais ces lois sont sans erreur.
C'est lois et normes viennent d'où?    



Blasphémateur 14/06/2011 20:20



@Geb, On a pas à prouver une non-existance de dieu car c'est à celui qui affirme un truc loufoque d'en faire la démonstration.  Sinon, je peux t'affirmer que les mouches roses géantes qui
sentent la fraise sont à l'origine de dieu et je te souhaite bien du plaisir à essayer de démontrer la non-existance des mouches roses géantes!


On ne peut pas renverser la vapeur de cette manière! 


 



Geb 14/06/2011 19:37



C’est sur, rien ne se prouve, Tant l’existence de Dieu ou son non existence.


Que des théories basée sur le peut-être que.  La discussion risque d’être
éternelle.  



Blasphémateur 14/06/2011 19:23



Tres utile, une personne qui parle bien mieux du blasphème que je ne saurais le faire(A lire jusqu'au bout): Petite éloge du Blasphème (Une interview de Patrice Van Earsel l'auteur de la source noire un merveilleux ouvreage sur
les NDE )


On est pas hors sujet hein?


Du point de vue laïque, il ne peut exister de blasphème   la notion est
strictement religieuse. La liberté de conscience implique d’ailleurs la liberté d’expression. Une liberté de conscience réservée au for intérieur serait un simulacre. Chacun est donc libre de
s’exprimer, y compris sur des sujets religieux.


 



fm 14/06/2011 15:54



Oui ça me fait songer à un certain Imagak qui remarquait régulièrement que des chercheurs qui cherchent on en trouve et des chercheurs qui trouvent on en cherche.



Perceval 14/06/2011 15:22



@fm


Hourra!


Je suis effectivement un chercheur. J'ai cherché Blasphémateur et je l'ai trouvé (remarque que je le connais assez pour savoir qu'il réagirait à mon post!). Je suis donc devenu grâce à
Blasphémateur un chercheur qui trouve. Et cela c'est rare


Merci Blasphémateur!


Au fait, Dieu, une merde ??? C'est pour cela que les curés utilisent autant d'encens dans les églises???



Geb 14/06/2011 14:11



L’honnêteté intellectuelle?


C’est comme les valeurs de vies, différent d’une personne à l’autre.


Et lorsque l’on oubli le côté spirituelle de la chose, l’honnêteté intellectuelle fabriques de bombes atomique.



fm 14/06/2011 12:44



@S2C


Non j'ai du m'exprimer en diagonale... Mon commentaire se voulait humoristique et s'adressait à Perceval!


Bien fraternellement 



Blasphémateur 14/06/2011 12:40



@Perceval.  Le blasphémateur est celui qui choque avec des propos qui vont contre les croyances établis. C'est exactement ce que je fais. Accessoirement, je peux insulter dieu cette merde
qui germe dans les cerveaux et qui a inspiré tellement de livres dégueulasses comme les principaux écrits saints.


La violence est uniquement celle de la pertinence, il n'y a pas la volonté de m'attaquer aux personnes qui ont besoin d'un ami imaginaire. Par contre dès le moment ou l'on mélange les genres et
que l'on parle de connaissance et que l'on prétend la chercher en s'aliénant..., cela me fait réagir.


Les rosicruciens prétendent chercher la connaissance, alors il ne peut y avoir de tabous!


@FM. Tu lis en diagonales. Je ne cherche pas le chercheur surtout quand je vois que la première qualité que l'on lui demande (L'honnêteté intellectuelle)  n'existe que très rarement. je ne
me fis qu'à moi même remettant sans arrêt mes acquis sur l'établis en dénonçant les rigolos qui prétendent avoir une connaissance ésotérique plus poussée.



fm 14/06/2011 09:37



Bref, pour lui montrer ce qu'est un chercheur, tu le cherches!



Perceval 14/06/2011 09:16



Par simple curiosité, j'ai ouvert mon Larousse pour y rechercher le sens exact de "Blasphémateur". J'y ai trouvé "qui blasphème". au verbe "blasphémer, j'ai lu "qui profère des blasphèmes. Et
enfin au mot blasphème il est dit: "Parole, discours qui insulte violemment la divinité, la religion...".


Donc un blasphèmateur s'inscrit dans une réthorique violente, partiale (il a choisi son camp) et orientée.


Dans la mesure où l'on prend ce pseudo de "blasphémateur", peut-on être réellement un vivant point d'interrogation puisque la mécanique intellectuelle ne va que dans un sens: celui de détruire
les icônes, de s'attaquer à la foi des autres, de remettre en cause leurs croyances, de nier "Dieu" ????


C'est juste une question, comme ça, en passant !


 



fm 14/06/2011 00:31



@S2C Nous nous rejoignons évidemment sur les nombreux "branleurs" du milieu, tant du passé que du présent. C'est normal on est sur terre!


Mais pour rester aux choses sérieuses, nous avons la capacité de monter le taux vibratoire (sans fanfaronner, je te fais une démo si tu veux à mon prochain passage en Alsace). Nous pouvons aussi
"nettoyer" notre environnement dans certaines conditions et faire bien des choses dont les effets objectifs sont patents sans être dépendant d'un pseudo "haut lieu" reconnu officiellement et
plombé par un égrégore... 



Blasphémateur 14/06/2011 00:03



@FM.  C'est incroyable quand même cette manie de sanctifier des ressentis  et de crucifier la rigueur !


Boulevard? Pffff-lol


Tu sembles oublier que comme toi j'ai quelques dizaines d'années de pratique et de culture ésotérique et ce que tu nommes "inhibitions" je l'appelle honnêteté qu'il t'est, semble t-il, impossible
d'avoir sans renoncer à tes aliénations.


Alors marre-toi bien car je refuse de donner un verni pseudo-scientifique à ce qui de toute évidence n'en mérite pas. Cela ne m'empêche ni d'expérimenter, ni de  continuer mes escapades
nocturnes mais je me prends bien moins au sérieux tout le tralala que tout le monde ânonne comme des vérités.


Au fil des échanges, on s'aperçoit très vite des limites car quand on hérite d'un bagage philosophique que l'on a pas constitué soi-même, on est dépendant des réponses des autres que l'on a pas
été foutu de chercher soi-même.C'est la principale accusation que ma conscience m'a un jour offerte. Bien évidement, je peux jouer le jeu et entretenir une foi en une sorte de sagesse, mais quand
je vois ce que les initiés qui sont les références des dogmes  ésotériques on pu écrire, ça me donne envie de baffer tous ces branleurs.


Il n'y en a pas beaucoup qui sortent du lot, mais cela n'est pas important sauf si le culte de la personnalité prime sur le désir de connaissance.


Je suis peut-être un Blasphémateur, mais  qui se passionne pour de nombreux aspect d'une quête que l'on avoue avoir en commun.


 



fm 13/06/2011 23:22



Cher Frater Blasphémateur, tu nous offres un boulevard!


En 2 mots, tu ressens, mais au lieu de développer la sensation pour l'affiner, tes inhibitions diverses te refusent de l'admettre comme une "réalité scientifique".


Je me marre!  En toute fraternité évidemment!



Blasphémateur 13/06/2011 23:00



Bien sur que si!  Évidement que les ressentis existent mais dans ce domaine, mieux vaut ne pas parler de réalité scientifique!


Je n'accorde pas comme toi autant d'importance à tout le bla-bla ésotérique. Ma réponse est  pourtant bien pesée.  J'ai répondu à un sujet précis, celui des cauchemars et de l'éventuel
"l'astral".  Nos ressentis ne sont pas des éléments fiables, ils dépendent de nombreux facteurs.


On peut évidement être sensible à ce que l'on ressent dans un "haut lieu" vibratoire comme une église ou dans un "bas lieu" comme un camp de concentration nazi  ou l'imaginaire contribue à
habiller des sentiments ou alors comprendre que notre état d'esprit peut influer sur le ressenti.


Dans le "bas astral" on peut rencontrer des démons qui avec simplement de l'amour dans le coeur deviennent lumineux et sages. Là ou s'est le plus surprenant c'est que inversement derrière un
ressenti de "hautes vibrations " il peut se cacher des enflures. Il n'y a rien de fiable!


Il est évident que si l'on cherche à ressentir une palette de différences, on y arrive toujours mais chacun y va de son ressenti souvent contradictoire. Parfois, à y penser le comité
"Expériences" des loges d'avant aurait pu nous ouvrir à nos illusions si nous n'avions pas tellement coeur de les entretenir!


Fort heureusement, il y eut également un bon nombre d'expériences plus réussies mais cela ne remet pas en cause le ridicule de nos affirmations ésotériques car le fait de se démontrer que quelque
chose de déroutant existe ne l'explique pas pour autant!


Sur de nombreuses expériences, je n'ai jamais ressenti de paliers car ou cela fonctionne ou cela ne fonctionne pas! Accepter ce qui nous fait peur, c'est la garantie que cela ne se reproduira
plus, Ce n'est pas une histoire de vibration c'est simplement le fait que l'on a peur que de ce que l'on connaît pas!


La peur est simplement la démonstration de notre ignorance, elle nous empêche d'être posé.


J'ai souvent eu plus à me méfier de mes ressentis sur d'agréables expériences aux "hautes vibrations "que pour les basses non pas du fait du vécu agréable mais par mes propres limites qui font
d'une expérience agréable une chose positive.


J'ai pu vérifier, en ce qui me concerne, que cette notion de vibration n'est non seulement pas fiable, mais également invérifiable puisque notre état d'esprit influence la perception qui varie du
coq à l’âne suivant les individus


Alors permets moi, d'être plus que méfiant envers cette notion très à la mode que j'essaye de temps à autre à recaser sans grands succès!



fm 13/06/2011 22:02



@S2C


Tu me surprends en disant que le "niveau vibratoire" donne l'impression d'une
hiérarchisation.


Elle est pourtant bien palpable: T'es jamais allé dans un endroit avec des vibrations basses? ou dans un endroit avec des vibrations
élevées?


Ce sont des vibrations différentes de force vitale. C'est comme les "vibrations de l'esprit" du
premier degré R+C qui sont une réalité scientifique (vibration de la lumière, du son etc), mais c'est sur l'autre plan. 


Bien fraternellement



Blasphémateur 13/06/2011 21:46



@Morgane,


Oui, tout peut nous perdre ou nous aider mais le seul véritable outil reste l'honnêteté intelectuelle  associé au doute. Si on est honnête avec soi, c'est déjà un haut niveau d'exigeance.
Ensuite, si on ne tient rien pour acquis, on élimine les risque de vivre dans l'erreur mais en tous les cas, on progresse.


La notion de confort est très importante car souvent c'est elle qui empeche d'être honnête envers soi-même surtout dans le cas ou l'on a une richesse de contacts intérieurs que l'on a pas envie
de risquer de perdre en étant trop exigeant.


L'honnêteté n'empeche aucune expérience, elle la relativise ce qui en dernière analyse m'apparait très sage. L'honnêteté fait juste barrage à nos propres mensonges et aux excuses que l'on crée
pour leur permettre de survivre.


Si on a de mauvaises références comment accorder du crédit à ce que l'on ressent?


Cultiver un esprit de justice avec bienveillance (Amour) est bien plus utile que des brouettes de dogmes et de superstitions dont on essayerait de se persuader par la répétition.



morgane 13/06/2011 21:38



Alors là je suis tout à fait d'accord, affronter ces expériences....d'ailleur c'est le but, elles ne sont pas là juste pour nous embêter. Les choses ne viennent jamais par hazard je pense. Mais
je suis consciente de la difficulté que cela peut représenter, on est pas toujours capable d'affronter et de comprendre sur LE MOMENT, on peut laisser en suspend le temps de reprendre un peu
d'énergie.


Pourquoi dis tu que tu n'es pas pour fermer la fenêtre ?



Blasphémateur 13/06/2011 21:09



Je ne suis pas pour l'idée de fermer la fenêtre. On peut également imaginer que ceux qui ont des expériences qui foutent la trouille , qu'ils peuvent tout simplement les affronter.  Pour
illustrer cela, j'ai eu des expériences "astrales" (les guillemets s'imposent) très négatives . Mais  dès lors ou l'on va vers l'objet de sa crainte, elle s'évanouie d'elle même. L'amour
bannit la peur et verse en nous la joie. Embrasser les "démons" pour ne plus qu'ils vous hantent est la meilleure illustration de la  force de l'Amour. On a pas à fuir quand quand on est
capable d'aimer.


Pas besoin de foi, pas besoin d'y croire.  J'aime pas le terme de "niveau vibratoire" car cela donne l'impression d'une hiérarchisation. De quelque chose que l'on acquiert petit à petit
alors qu'il suffit de se jeter à l'eau!


Les cauchemars, selon mon expérience, on vit avec car c'est toujours un message même si le plus souvent c'est simplement une manière pour gérer des données subconscientes. Si on refuse une
expérience qui se pose à notre conscience, on la nourrie et se représentera un jour plus forte. 


Amusante cette histoire d'affiches ça fait des centaines d'années que l'on en parle,mais ces imbéciles de rose+croix n'ont toujours pas été foutu de tenir promesse. De plus ils n'attirent que
escrocs qui ne sont jamais foutu de s'entendre entre eux  


Quelle Blague, même ceux qui prétendent partager les  mêmes références ne peuvent s’empêcher d'y mettre leurs propres ténèbres en nous jurant que c'est la pure tradition - lol


Tu parles d'une référence !!!!


 


 



morgane 13/06/2011 20:31



@ Blasphème


Tu mets en évidence une notion sur laquelle je n'avais pas réfléchie : celle du bien être...à méditer.


Tu parles aussi de connaissances, on peut se mettre des choses en tête, accepter ou même inventer dans le seul but de se sentir bien : en gros se raconter ou gober des histoires. Ce que je
voulais exprimer c'est surtout la notion de vécu, le vécu est propre à chacun, le pourquoi et le comment sont différends selon chacun, et chacun est apte ou non à accueillir une expérience. Il
faut comme tu le dis (si j'ai bien compris) avoir conscience des "béquilles".


Mais le mental à ses limites, il peut être trompeur, parfois la source de connaissance peut être éronée. Une aide extérieur peut guider mais aussi perdre. C'est une chaine sans fin ! je pense
qu'il est important de sentir au fond de soi si les choses sont bénéfiques, savoir se faire confiance en étant toujours conscient de ses béquille. Ecouter son instinct,  c'est aussi un
paramètre important, bien que ce ne soi pas une source de connaissances à proprement parlé.


@ fm


" nous qui jugeons les pensées...." je trouve ça un peu crâneur quand même ! et si imaginons, quelqun d'autre arrive et dis : oui moi aussi je juge vos pensées, je suis pluus élevé que vous
blabla....comment démêler tous ça ? il n'y a que l'être qui peut le sentir au fond de lui même ! chacun peut démontrer ce qu'il veut à qui il veut. En général en plus ne dis on pas :" ceux
qui en parle le plus qui en mange le moins ?" ^^ le fait de mettre des affiches c'est culoté !



fm 13/06/2011 19:41



Bonjour Morgane,


Toutes nos expériences ne sont-elles pas destinées à nous faire avancer? 


A mon avis, (et ce n'est bien sur que mon avis!) cette NDE est une expérience assez violente qui arrive généralement après des petits signaux d'alarme et des avertissements qui n'ont pas été
entendus, et sans la moindre animosité, l'être intérieur utilise une manière un peu plus forte... C'est un peu comme si la nature désireuse d'envoyer un message à l'homme commençait par envoyer
des pollens irritants, puis n'étant pas entendue se mettait à empoisonner quelques fruits...


Mais tu soulèves un intéressante question (pour mémoire: "pouvons nous nous permettre de lui dire que c'est mauvais pour elle ? sommes plus aptes à juger la nature de son expérience ? sommes nous
juge à sa place ?")


Je n'ai pas écrit que les morts se trouvaient à un niveau inférieur ou supérieur au notre. Pourquoi le seraient-ils a priori? C'est nous qui vivons dans le temps et l'espace. C'est à nous
d'évoluer, nous qui vivons dans un monde qui permet l'évolution!


Si notre Frater a demandé cet article en jugeant ses cauchemars invivables, à l'évidence une fenètre s'est ouverte en lui sur leur monde, il convient soit de fermer cette fenêtre, soit de
l'utiliser en profitant de l'incarnation pour se placer à un niveau vibratoire plus élevé afin que les contacts pénibles disparaissent.


Si c'était le cas, effectivement ce serait assez dérangeant pour le commun des mortels de voir "juger le niveau des pensées des autres"... Si nous sommes limités au seul mental, ce n'est pas
possible! Il faut un certain travail et développement conséquent pour que l'intuition et le mental puissent travailler en bonne harmonie et arriver au niveau de la formulation rosicrucienne
célèbre des affiches de 1623: "nous qui jugeons des pensées"... "feront voir la vérité de nos promesses".


Normalement ce type d'affirmation de se fait pas! Les célèbres affiches étaient d'ailleurs impersonnelles. Mais finalement nous sommes dans un bistrot... Tout est possible!


Bien fraternellement   


 



Blasphémateur 13/06/2011 18:54



@Morgane


On peut avoir 10 décès d'affilés, on les vivra tous différemment . 


Le confort d'une expérience ou son inconfort ,est une notion autre. L'honnêteté intellectuelle est indispensable, c'est une donnée  invariable si l'on cherche la connaissance. Quand on
mélange les genres, le résultat n'est pas fiable. 


Quand on prétend rechercher la connaissance, il n'y a aucune concession possible .., il faut être le plus honnête possible.


Tout dépend de l'objet de notre quête, si c'est la connaissance ou le bien- être. Les deux sont des quêtes louables mais la différence est de taille !


Si on cherche le bien être, la connaissance est compromise car cette quête influe sur l'autre. 


La quête du bien-être est une forme de matérialisme poussé à l’extrême,. Par contre la connaissance, demande beaucoup de sacrifices.., notamment  celui de notre confort. Il demande un amour
de la vérité, un don de soi.


C'est tellement évident que les exemples restent superflus puisque chacun sait en son fort intérieur à quel point il est esclave de cette forme de matérialisme qui inclue toutes les croyances et
les religions.


Alors non, on ne peut pas juger quelqu'un pour ses choix qui lui appartiennent ,mais seulement les raisonnements présentés en exemples et qui ne tiennent absolument pas la route.


Savoir se positionner, n'est pas forcément assumer. Assumer ses propres mensonges est le premier pas, c'est le sens même de la symbolique l'initiation au 1er atrium de l'amorc. La notion de
gardien du seuil. Il n'est pas demandé à l'impétrant d'être capable de marcher sans béquilles mais simplement de ne pas les nier.


C'est la raison pour laquelle, des affirmations de grand gourous et l’exhibe d'un semblant de maîtrise m'irrite au plus haut-point.  Quand "Thomas"  par exemple , dans un post, nous
offre son expérience, elle est poignante et utiles à tous. Quand d'autres, avec le même genres de sujets donnent dans les commentaires ou il y a tant d'affirmations métaphysiques , je trouve que
cela est  pervers.


Les "peut-être" s'envolent et le sectarisme devient évident. 



Ousir 13/06/2011 17:19



Et si une partie, si infime soit-elle de cette personne, serait resté de l’autre côté ?



morgane 13/06/2011 16:48



Bonjour à tous, je lis cet article et je ne suis pas étonnée de son contenu.


Je dirais même pourquoi pas...mais je pense ça parceque la personne concernée vit mal cette "relation" avec l'au-delà....dans le fond, c'est vrai qu'une chose est bénéfique ou inversement selon
le vécu que l'on en a.


Mais pour une personne qui aurait très bien vécu cette  expérience, à qui elle aurait apporter du bienfait....pouvons nous nous permettre de lui dire que c'est mauvais pour elle ? sommes
plus aptes à juger la nature de son expérience ? sommes nous juge à sa place ?


Morgane



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • lebistrotdelarosecroix.com
  • : Site décalé, ouvert aux chercheurs de lumière et offrant la possibilité de trouver celle-ci au fond d'un verre virtuel autour d'un comptoir virtuel, avec des conversations virtuelles mais offrant des réponses réelles aux attentes des chercheurs.
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Les Trésors de la Cave

Pour trouver ou retrouver un ancien message du Bistrot portant sur un sujet particulier, prenons par exemple le mot "XXXXX", il suffit rechercher sur google, bing, yahoo, etc:

XXXXX "lebistrotdelarosecroix.com"

Derniers Articles

  • Le Livre des Initiés
    Depuis quelques mois, le Bistrot s'est efforcé de faire ressortir au jour certains événements instructifs du mysticisme du 18e siècle reliant Louis-Claude de Saint Martin, Jean Baptiste Willermoz et Églé de Vallières (l'Agent Inconnu). Pour suivre le...
  • Vivant de Maat
    Il était d'usage en Egypte d'utiliser, pour les dignitaires, des éloges exagérés que nous nommons des "formules d'eulogie". Ces formules ont toujours au départ une signification profonde. L'inscription ci-dessus se lit "ANKH MAAT" et se traduit par "Vivant...
  • Le Chaudron aux Oreilles d'Or dont le Fond est resté noir
    Il y avait au 5e siècle avant JC, en Haute Égypte du côté d'Éléphantine une communauté juive qui a laissé au sein des "Papyrus de Yeb", écrits en hiératique, en démotique et en araméen, des traces d'une pensée assez typique et différente de la pensée...
  • Confession de Maat, 32e Ligne
    Le Bistrot de la Rose+Croix propose aujourd'hui la traduction (inédite) de la 32e ligne de la Confession de Maat. L'âme subit le jugement d'Osiris et fait référence à l'enseignement de Saou: "Ô Être, toi, le Maître des Deux Cornes qui émane de Saou (Saïs),...
  • La Loi des 3L et le Maître des Deux Cornes
    La représentation ci-dessus s'adresse à certains Habitués du Bistrot qui n'ont pas pris conscience de la portée extraordinaire du symbole du soleil entre les 2 cornes de Neith... C'est ce que les Rosicruciens américains nommaient en interne au 20e siècle...
  • Le Soleil entre les Cornes de Neith
    Voici le témoignage d'Hérodote au 5e siècle avant JC: "Il y avait à Saïs, dans le palais d'Amose, une statue en bois à l'image d'une vache couchée dont la tête dorée portait des cornes enserrant un disque en or représentant le soleil." Nous sommes à la...
  • Les Surprises du Senou, le Bouclier de Neith...
    A différentes occasions, le Bistrot a évoqué le Bouclier de Neith représenté ci-dessus. C'est naturellement son sens ésotérique qui nous intéresse et nous avons compris qu'à ce niveau les deux flèches ou les deux lances représentent les deux forces de...
  • La Déesse Neith
    Le temple principal de Saïs était consacré à la déesse Neith. On reconnait chez Neith les propriétés de la déesse Nout (la "vache Céleste": le cosmique), mais pas seulement: Neith n'est pas une divinité de l'Ennéade Héliopolitaine. Elle est la "terrifiante"...
  • Les Raisons d'un Relevé de Champollion
    Voici un relevé établi par Champollion concernant l'inondation à Saïs. Saïs (Saou en égyptien) est à une cinquantaine de km sur un bras du Nil nommé précisément le Wadi Saïtique. N'est-ce pas intéressant de comprendre pourquoi Champollion cherchait à...
  • Saou le Berger et le Boomerang Égyptien
    Voici (à gauche) le hiéroglyphe "saou" qui représente le berger, ou plus généralement le gardien. Comprendre à quoi correspondent le bâton courbé et la boucle qui pourrait être un morceau de corde ou de cuir est une véritable énigme. De nos jours encore,...

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Le Bistrot sur Mobile

 Cliquez!

mobile.jpg

Les Confidences Du Bistrotier

Contacts Privés

enveloppe.jpg