1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 18:41

On se souvient de cette représentation de l'infini du jour, "neheh".

nhh001

Mais parfois, le "N" disparait et le déterminatif solaire, vient se placer entre les deux mêches... 

neheh.png

Il y a naturellement une intention bien précise qu'il doit être important de découvrir...

En effet, le soleil entre ces deux mèches, ne revêt-il pas une symbolique connue que l'on va retrouver dans les temples maçonniques et martinistes, avec l'idée du passage du seuil, du passage entre les piliers, de la Voie du Milieu, de la colonne de lumière?   

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Holic 01/11/2010 21:06



Pour les grecs l'infini était imparfait, c'est le fini qui était parfait. L'unité était divine, image de l'Harmonie, de la Beauté, du Bien, de l'Amour,... Cela fait beaucoup de changement
dans nos façons de voir le monde.



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier