29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 09:40

moria.jpgCette curieuse photo, assez floue, sur laquelle nous reconnaissons évidemment une silhouette levant la main droite dans un signe d'accueil et de bénédition bienveillante, tandis que la main gauche reste sur le cœur, a curieusement surgi lors d'un échange entre deux Buveurs du Bistrot portant sur le Maître Morya...

 

Faut-il lui accorder beaucoup de crédit?

 

Détail amusant: les deux buveurs s'accusaient mutuellement d'être celui qui avait communiqué le premier la photo à l'autre...

 

Naturellement nous pouvons nous interroger pour savoir si l'image correspond à cette représentation ci-dessous du Maître Morya qui circule généralement.

  

morya.jpg


Le thème de la discussion de nos Buveurs était bien éloigné de toute la mouvance astrale des "maîtres ascensionnés" et partait d'un curieux message de Spencer Lewis issu de "The American Rosae Crucis" de février 1917 traduit ici pour la première fois en français.

 

passage-morya.jpg

"Le trépas de Maître Morya

 

C'est avec un profond regret que nous annonçons à nos lecteurs qu'un appel supérieur est parvenu au grand Maître Morya.

 

Pendant de nombreuses années, les occultistes et surtout les Théosophes ont appris à connaître, aimer et respecter le caractère connu seulement d'eux-même comme étant le Maître Morya.

 

C'est à Madame Blavatsky que nous devons tout ce que nous savons de ce merveilleux personnage qu'elle introduisit dans le monde Occidental. Elle lui a donné une réputation et un renom que lui et le Maître KH ont assumé durant tant d'années.

 

Auparavant, nous avions longuement compté avec impatience et avec un intérêt profond sur la venue promise du Maître Morya.

 

Il y a seulement un an et jusqu'à six mois en arrière, nous avions été informés presque quotidiennement que le Maître Morya s'apprêtait à venir en Amérique le premier de Janvier 1917, pour visiter tous les ordres occultes, les organisations et les loges et après une investigation appropriée, sélectionner ceux qui étaient droits et leur donner sa bénédiction, et contraindre les autres à répondre de leur sort et cesser leur expression matérielle.

 

A ceux qui ont aimé le Maître nous exprimons notre sympathie.

 

Nous ressentons profondément la perte des ideaux élevés qu'il représentait pour nous et en particulier il en est un cher aux cœurs des milliers de personnes qui ne l'ont jamais vu et auquel il faudra renoncer: entendre sa voix ou même savoir de lui tout ce que nous aurions aimé savoir.

 

Pour ceux qui ont attendu d'avoir toutes les questions soulevées réglées comme promis par le Maître Morya, nous pouvons seulement reprendre les paroles des artisans du Temple:

 

Il y a dans la vie des événements si sacrés que même les mots jettent une ombre sur eux, et l'abandon de son corps physique par un Grand Maître est bien proche de ceux là.""

 

Donc, ce message de Janvier 1917 constituait une sorte de faire-part, après quoi la revue "The American Rosae+Crucis" et celles qui succédèrent ne parlèrent plus de Morya, et il convient de retrouver, voire de reconstituer certaines monographies rosicruciennes pour accéder à aux informations permettant aux chercheurs qui ont "passé le Seuil" d'éventuelles expérimentations et divers contacts à son sujet, si naturellement le Maître est disposé à cela...

 

Par exemple, nous pourrions voir évoquée l'idée que le Maître Morya est très liè à un rituel de purification par l'eau qu'il a pratiqué durant diverses incarnations.

 

"A un moment de sa vie, il était actif sur les rives du lac Moeris, considéré comme un lac sacré puisque le Nil ne l'alimentait pas directement."

 

Le nom du lac, en égyptien, "Mer-Our", que l'on peut traduire par le "Grand Lac", la "Grande Mer" ou le "Grand Amour", porte finalement le nom égyptien du Maître Morya: "Mer-Our".

 

Des précédents messages du Bistrot avaient montré qu'il s'agit également du nom du Taureau sacré d'Héliopolis et du symbole d'un Porte Flambeau.

 

Le rituel du Maître Moria et l'initiation purificatrice qu'il transmettait faisait de lui "Mer-Our-Neb", le "Maître du Grand Lac" ou le "Maître du Grand Amour".

 

 

mer-our-neb-gly-bistrot.jpg

  

Nous lisons (la houe) "MR" qui surmonte (la bouche) "R" (redondance) puis "OUR" (une hirondelle, un martinet, un passereau ou encore un verdier...) qui surmonte (la bouche) "R",suit les 3 ondulations qui expriment un lac (avec une indication plurielle qui exprime davantage qu'une étendue d'eau...) qui surmonte la corbeille (celle des orpailleurs égyptien qui permet de faire ressortir l'or) "NB" qui est symbole de maîtrise et suit le symbole d'une entité évoluée (homme, pharaon, divinité...).  

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier