28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:52

 

mono-10-49-page-1-fm.jpg

 

Voici la première page de cette mono (10-49 page1) circulant en France dans les années 70.

Ce n'est pas la même série que celle proposée par JNW qui est certainement plus ancienne et porte la lettre "J". En tout cas celle-ci comporte la mention "Fratres et Sorores".

 

Nous n'avons pas encore eu l'occasion de publier, ni même de voir une monographie comportant en français la mention "Frères en Soeurs".

 

Il est logique d'admettre que Spencer Lewis utilisait au début la formulation Brothers and Sisters. Il donne lui même la précision: "so I greet you" qui nous pourrions traduire par "ainsi que je vous accueille".

 

La question est donc de savoir s'il s'agit d'une concession faite au public américain, réputé inculte et pour lequel il était plus simple et naturel d'éviter systèmatiquement le latin. En revanche, pour le public européen c'est le passage au français qui pouvait peut être choquer.

 

La question est donc de savoir à quelle époque s'est imposé pour les américains le "Fratres and Sorores" et si les français ont réellement utilisé "Frères et Sœurs".

 (suite: Mes Chers Frères et Soeurs, Salut!)

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

salamandre 29/04/2011 09:49



Salut frangin! (ou franginos si tu préfères....


Tout çà, c'est comme le poker. Quand on a vu ses cartes on a le choix: ou on rentre dans le jeu ou on se couche ou on paie pour voir...



fm 29/04/2011 02:35



Bonsoir Frater!


Oui en apparence ça ne casse pas trois pattes à un canard. Mais dans la quête rosicrucienne les petits détails peuvent cacher de grandes choses.


La Rose+Croix connait des êtres déviants, c'est le sport rosicrucien par excellence de les identifier. Il y a parfois des réformes qui vont dans le bon ou le mauvais sens c'est toujours
intéressant de les découvrir. Il y a aussi des a priori. Je trouvais déviante cette appelation de frère et sœurs. Il faudrait peut être que je change d'avis. Je me souviens avoir entendu Spencer
Lewis dire "Fratres and Sorores". Quand et pourquoi a t-il changé d'avis? Et a t-il réellement changé d'avis? Pour certains j'admet que c'est tout à fait secondaire, mais quand on considère
Spencer Lewis comme un individu supérieurement intelligent et supérieurement réalisé, il faut admettre qu'il place partout des finesses à découvrir. Et puis il y a des détails qui sautent aux
yeux comme "fratres et sorores". Mettons que ce soit des prétextes pour se positionner. Il y a d'autres détails plus raffinés comme tu en soulèves quelques uns ou comme le "passage du seuil" qui
fait l'objet de la monographie offerte par Jean Noel. C'est déjà plus costaud... mais il n'y a aucune raison de les négliger. S'intéresser aux petits détails ne veut pas dire qu'on néglige les
gros...


En tout cas c'est mon avis!


Bien fraternellement et merci pour ton intervention! Au fait, préfères tu être appelé frère ou frater???



salamandre 29/04/2011 01:29



Bonsoir à vous!


Je me suis d'abord interrogé sur le pourquoi de votre bidouillage de vocabulaire et où cela pouvait conduire... car aprés tout, quelle importance de se faire appeler par un terme ou par un autre,
surtout lorsqu'il veut dire la même chose dans deux langues différentes?Quelle importance de remplacer "cathédrale de l'âme" par  "sanctum céleste"...ou "dieu" par "cosmique"?


J'ai d'abord pensé à un caprice lié à la terminologie propre à l'AMORC afin de faire sonner local. "Chez nous pas question d'utiliser le langage commun, çà fait pas éso!"Donc on remplace frére
par frater etc...


Seulement en s'y attardant un peu on peut s'apercevoir par exemple ( cité par Alain) que "cathédrale de l'âme" n'a pas le même sens, la même direction pour l'esprit (au sens "profane" du terme)
que "sanctum céleste": on entre dans la cathédrale mais on s'élève vers le céleste. Dans le premier cas on s'intériorise, dans le deuxiéme on s'extériorise. Je parle pour moi bien sur!Maintenant
je comprends pourquoi je me sentais (très) souvent cout-circuité durant cet exercice et si c'était à refaire j'oublierais le S.C. et je descendrais dans ma crypte. D'abord c'est l'endroit que
j'préfère dans une cathédrale...et de loin!


Tant qu' à"dieu" et "cosmique" il n'est pas du tout certain qu'ils soient synonymiques non plus... surtout aprés avoir entendu de la bouche de Serge Toussaint, lors d'un forum de
questions-réponses: " le Cosmique, c'est les lois de Dieu en action". L'Architecture et son Architecte (grand, si vous voulez....) en quelque sorte....C'est vachement pareil!


Vous voulez que j'vous dise? ...eh bein je suis bien content d'être sorti du labyrinthe... amorquien du moins!



Jean-Noël 28/04/2011 21:52



Bonsoir Francis, Bonsoir à toutes et tous !


Je vous propose une nouvelle image. Il s'agit de la reproduction de la première page de la première monographie du premier degré néophyte de l'Amorc, dont voici le lien :


http://www.flickr.com/photos/51869021@N08/5666077366/


On remarquera que la monographie débute par la formule "Mes chers frères et mes chères soeurs, salut !" qui est la traduction de la formule repérée dans les monographies américaine (Brothers and
Sisters, greetings !)


bien fraternellement


JNW



Présentation

  • : lebistrotdelarosecroix.com
  • : Le Bistrot de la Rose+Croix est un site indépendant unique. Créé en 2010, il propose régulièrement ses "boissons" aux Chercheurs de Lumière. Ce sont des milliers de messages exclusifs en accès libre, inspirés par la mystérieuse pensée rosicrucienne. Les Habitués du Bistrot apprécient généralement d'en retrouver des traces dans l'Antique Egypte héliopolitaine, mais pas seulement...
  • Contact

Les Trésors De La Cave...

Hymne Rosicrucien 1916

Let There Be Light

 

Localisation des Buveurs

promotion et affiliation

Les Confidences Du Bistrotier